toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Un lycée catholique belge honore l’un de ses enseignants ayant reçu un prix au festival négationniste de Téhéran


Un lycée catholique belge honore l’un de ses enseignants ayant reçu un prix au festival négationniste de Téhéran

.

La direction d’un lycée catholique de Belgique a déclaré qu’elle était fière d’un enseignant qui a remporté un prix et gagné de l’argent au controversé concours de caricature iranien sur l’Holocauste.

Luc Descheemaeker, qui a pris cet été sa retraite du lycée Sint-Jozefs de Torhout, une ville située à 95 kilomètres à l’ouest d’Anvers, a accepté un « prix spécial » du deuxième concours de caricature internationale sur l’Holocauste de Téhéran en mai pour avoir tracé les mots « Arbeit macht frei » au-dessus d’un mur avec des garde-postes, comparant probablement la barrière de sécurité d’Israël le long de la Cisjordanie aux portes d’Auschwitz.

La phrase allemande, qui signifie que « le travail libère », était sculptée sur la porte d’entrée du camp d’extermination nazi en Pologne. Descheemaeker, qui s’est exprimé pendant la compétition par visioconférence depuis la Belgique, a gagné 1 000 dollars pour son dessin, ont annoncé les organisateurs. Le premier prix a été remporté par le dessin d’une caisse enregistreuse ayant la forme d’Auschwitz.

L’UNESCO, l’organisation pédagogique des Nations unies, a condamné le concours de caricature, le deuxième organisé en Iran depuis 2006, qui vise à « se moquer du génocide du peuple juif, une page tragique de l’histoire de l’humanité. »

En mai, en employé de la publication juive belge Regards avait envoyé à l’école un email avec l’adresse d’une page internet annonçant les vainqueurs du concours, accompagné du texte : « cela doit être une grande fierté pour l’institut Sint-Jozefs d’être associé aux valeurs que défend Luc Descheemaeker. »

Martine De Zutter, une responsable de l’école, avait répondu que « nous sommes effectivement très fiers que Luc soit associé à notre école. Son talent est d’une grande valeur pour l’éducation artistique de nos élèves ! »

Interrogé par JTA pour savoir si l’école était particulièrement fière de la récompense de Descheemaeker, le directeur de l’école Paul Vanthournout a déclaré mercredi que l’école n’avait pas de position sur la récompense, et que De Zutter ne faisait pas référence à la compétition en particulier dans son email adressé à Regards.

Il a cependant confirmé que l’école était fière du travail de Descheemaeker au sein de l’institution, où il enseignait les arts plastiques et les sciences culturelles. Il a monté des pièces pédagogiques sur l’Holocauste à l’école, a déclaré Vanthournout. En 2002, Descheemaeker avait reçu une distinction royale de la reine Paola de Belgique pour l’adaptation du roman graphique Maus d’Art Spiegelman.

La participation de Luc Descheemaeker au concours de caricatures sur l’Holocauste de l’Iran, organisé en mai 2016.

La participation de Luc Descheemaeker au concours de caricatures sur l’Holocauste de l’Iran, organisé en mai 2016.

« Je comprends que vous trouviez la critique des actions d’Israël en Cisjordanie et à Gaza déplaisante, a-t-il écrit à JTA, mais que vous considériez cela comme antisémite est exagéré. »

Learn Hebrew online

Selon l’Alliance internationale pour le souvenir de l’Holocauste, une organisation intergouvernementale qui compte 31 états membres, dont la Belgique, « tracer des comparaisons entre la politique israélienne contemporaine et celle des nazis » est un exemple d’antisémitisme moderne.

Vanthournout a déclaré que la position de l’école était que l’Holocauste, dont il a déclaré qu’il « présentait des atrocités aux proportions jusque là jamais vues », ne pouvait pas être comparé au traitement des Palestiniens par Israël. Mais l’Holocauste « ne peut pas servir d’alibi pour résoudre les conflits avec violence », a-t-il ajouté.

Selon la lettre d’information de l’école belge, qui a publié un entretien avec Descheemaeker en juin avant sa retraite, il a accepté une offre de voyage à Téhéran pour faire partie du jury de la prochaine édition du concours.

Vanthournout a déclaré que cela n’avait jamais interféré avec la carrière de Descheemaeker comme caricaturiste.

Un porte-parole du département d’Etat avait prévenu que concours peut « être utilisé comme une plate-forme pour la négation de l’Holocauste et le révisionnisme et des discours simplement antisémites, comme il l’a été dans le passé. »

En mai, le musée mémorial de l’Holocauste des Nations unies a noté que les organisations qui organisaient le concours « sont soutenues ou financées par des entités gouvernementales, comme le corps des gardiens de la révolution islamique, et le ministère des orientations islamiques. »

Source JTA







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 21 thoughts on “Un lycée catholique belge honore l’un de ses enseignants ayant reçu un prix au festival négationniste de Téhéran

    1. natan

      Le vrai visage, à nouveau et encore et encore de l’église catholique !

      Je ne comprend vraiment pas pourquoi Israël tolère les complices instigateurs du nazisme et de toutes les tragédies qu’ils ont infligés au peuple juif !

      Qu’ils soient expulser d’Israël et que l’on rase leurs hauts-lieux de la terreur et de la pédophilie (ça va de paire) !!

      Et qu’ils aillent reconstruire leurs temples pédophiles dans les pays musulmans !!

    2. MOLIERE

      Qu’en pense le pape Françisco , lui qui est si charitable avec ses frères musulmans et qui passe à la trappe les chrétiens d’orient . Il est me semble-t-il très amis avec les autorités juives d’argentine .

    3. Paula Koiran

      Que Daesh soit présent chez eux. On verra s’ils rigoleront autant. Ils pourront toujours faire des caricatures sur leurs morts à eux.

    4. natan

      Les historiens s’intéressent peu au financement « d’adolphe » et sa bande dès la fin des années 20, des wagons de faux deutschemarks imprimés dans les caves du vatican et chez quelques imprimeurs de la péninsule en forme de botte, qui inondèrent l’Allemagne déjà cadavérique (à l’époque il n’y avait pas encore trop de trafiques de drogues et d’armes) et propulsent le moustachu dans les sphères médiatiques.

      L’Europe et son histoire ne cesse de bégayer !!!!!

    5. PJSC

      Ah, l’histoire de l’humain ! C’est l’humain seul qui est en cause.
      Pourquoi pensez-vous que Y’oshua, dit Jésus, se soit laissé aller à l’abattoir sans se défendre ? En ce qui me concerne, ce n’était pas pour « le salut des hommes » mais plutôt parce qu’il ne « croyait plus en l’homme ».
      Où que l’on se tourne ou vers qui l’on se tourne, il y a peu d’élus.
      Heureusement qu’il reste encore la Nature avec un grand N……. et, parfois, l’amour, le vrai 😉

    6. natan

      Rouffart,

      « Je suis judéo-chrétienne », ce terme a été inventé par les anti-dreyfusards après avoir raté leur ignoble attaque sur les juifs, ce terme ne veut rien dire !!

      Et si vous êtes pro-Israël, utilisez le terme « pro-Israël » c’est plus juste !!!

      Sachez que je ne remet pas en doute et à aucun moment votre sincérité !!

      Mais les linguistes et autres manipulateurs de la langue sont passés par là !!

    7. ted

      …VIVE la belgique, en attendant sa destruction et sa dévastation avec TOUS ces « enseignants pareils »

    8. PJSC

      @rouffart

      Blasphématoire ? C’est un jugement facile et gratuit. Je l’aurais encore compris si vous aviez dit je suis une fervente catholique, pure et dure mais vous avez employé une expression qui a une toute autre signification : « judéo-chrétienne » ! .

      Cela dit, je vais ici remettre quelques pendules à l’heure.
      Je suis française, de civilisation gréco-romaine judéo-chrétienne, catholique romaine, agnostique, laïque, non conformiste mais cela ne m’empêche pas d’être profondément Chrétienne et j’aime et défends mon Eglise.
      Ce que j’ai écrit plus haut, je le maintiens et je ne vois nullement blasphème.
      Vous ne savez pas ce que veut dire « Judéo-chrétien », aussi je vous suggère d’aller vous faire une petite culture sur le sujet.
      Voici un lien qui vous renseignera ne serait-ce que sur l’étymologie de notre Jésus-Christ :
      https://fr.wiktionary.org/wiki/J%C3%A9sus-Christ

      Jésus n’a rien écrit, c’était un rabbin, grand talmudiste en son temps et réformiste. Il fut considéré comme le maschiah (le Messie) comme il y en eu de temps en temps dans la religion hébraïque, à la différence que LUI, notre Jésus, a été la racine de la foi chrétienne.

      Je finirai sur cette pensée profonde qui était de mon époux :
      « Jésus fut le meilleur des hommes et le meilleur des juifs. »
      Cordialement,
      Patricia

      @natan
      Alors, natan, toujours aussi belliqueux ?
      Se dire judéo-chrétien n’est pas faux depuis le Concile Vatican II et n’a plus rien à voir avec l’affaire Dreyfus.

    9. PJSC

      @rouffart

      Je rajouterai cette phrase de Bernard de Clairvaux, dit SAINT BERNARD, (les Bernardins) :

      « NE TOUCHEZ PAS AUX JUIFS, ILS SONT NOTRE SALUT. »

      Notre grand théologien et Pape BENOIT XVI en sait quelque chose.

    10. natan

      PJSC,

      « Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde. »

      Le problème est que ce terme ne date pas de vatican 2, mais du rattrapage de l’église après la réhabilitation de Dreyfus !

      Soyez un peu plus rigoureux, arrêtez de faire des approximations qui ne vont que dans un sens, c’est justement ce qui pourrait faire « penser » à certains que je puisse être « belliqueux » !!

    11. PJSC

      @natan

      Ce n’est pas, en ce qui me concerne, être « rigoureux » qu’il faut être mais « conséquent ».
      J’ai parlé de « culture » judéo-chrétienne, pas de « religion ».
      Oui, mal nommer les choses, combien avez-vous raison.
      N’ayez crainte, ce n’est pas parce que le Concile Vatican II a reconnu que les juifs étaient nos « grands frères » que le judaïsme disparaîtra. La preuve en est de l’islamisme montant, sans parler de l’antisémitisme viscéral qui persiste.
      Quant au terme « belliqueux », ce n’était pas employé au premier degré 😉 .

    12. Richard M

      La double pénétration sunites/chiite en Belgique et aux pour les autres adeptes risquent de leur être fort douloureuse, si ce n’est pas fatale, vu la guerre de conquête que se livrent ces muslims. (Excusez moi pour mon langage un peu cru, mais franchement….)

    13. natan

      Richard, en deux mots, le berceau d’une nouvelle culture, « islamo-chrétienne » !!

      Au dernier degré (-:)

    14. midom

      Le roi est allé diner dans une famille musulmane pour clôturer le jeûne du ramadan. A sa sortie il a déclaré: « Comme ces musulmans s’intègrent bien dans notre société….et j’ai même reçu une bouteille de vin de la maison voisine…….! » sans commentaires! Pour le jour de Yom Kippour, pas un mot !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *