toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Terrorisme : Quand Amnesty International se préoccupe des libertés fondamentales des égorgeurs d’un prêtre


Terrorisme : Quand Amnesty International se préoccupe des libertés fondamentales des égorgeurs d’un prêtre

OPINION

Peut-on encore décemment se préoccuper des libertés fondamentales de personnes capables de trancher la gorge d’un vieux curé ?

La répression généralisée en Turquie, suite à la tentative de coup d’état du Président Recep Tayyip Erdogan, m’a amené à me plonger dans les publications d’Amnesty International.

Avec terreur, j’ai eu la confirmation que se déroulaient, aux portes de l’Europe, des milliers de Midnight Express, ce film célèbre de 1978 qui décrivait les conditions de détention abominables d’un Américain dans les geôles turques. Un film basé sur des faits réels. Personne ne peut contester qu’Amnesty International fait un travail remarquable et remarqué, pour soustraire quiconque est soumis à la torture dans le monde.

Là n’est pas le problème, là, où le bât blesse, c’est le combat qu’Amnesty croit bon de mener en France, contre l’état d’urgence (qui serait discriminatoire et disproportionné), contre l’arsenal antiterroriste (qui ne serait qu’une altération de notre état de droit), et pour les droits des suspects en matière de terrorisme ou des terroristes avérés !

Loading...

Amnesty déplore que la loi du 20 juillet dernier prorogeant l’état d’urgence, et apportant des mesures supplémentaires, ait été adoptée « en moins de 48 h de débat ! », « sous le coup de l’émotion et des peurs », « dans des conditions ne laissant pas place à un débat démocratique éclairé », et « reviendrait sur des débats révolus », « sans étude d’impact, ni exposés des motifs, ni même explication. »

Que peut-on pourtant trouver par exemple à redire à l’extension de 1 à 3 mois des assignations à résidence de personnes qui reviennent d’un pays en guerre mais contre lesquelles ils n’existe pas de preuves ?

Que peut-on trouver à redire au fait que l’aménagement de peines soit rendue plus difficile, voire impossible, et qu’elles soient aggravées pour les personnes condamnées pour des actes de terrorisme ?

Que peut-on trouver également à redire à l’extension de la possibilité de recueillir directement sur tous les réseaux de communication électronique les données de personnes susceptibles d’être en lien avec une menace, est également dans le viseur de cette organisation non gouvernementale ?

Pour Amnesty, ces mesures sont une atteinte grave aux libertés fondamentales, les définitions sont trop floues, et les motifs de mise en œuvre d’une justice préventive, trop larges. Encore heureux que la rétention de sureté ait été écartée, mais « jusqu’à quand ? », demande-t-elle. Ouf, ils l’ont échappé belle…les barbares en puissance peuvent dormir tranquilles : ils ne seront pas traqués dans notre pays. Ils ont ainsi tout le temps jusqu’à la présidentielle d’accomplir leurs forfaits.

La position d’Amnesty International, organe éminemment respectable par ailleurs, est choquante. La défense des droits humains semble sélective. Elle ne semble pas s’appliquer aux droits des innocents à ne pas se faire mutiler ou assassiner dans la rue, dans une église ou dans une salle de spectacles.

Learn Hebrew online

Sérieusement, peut-on encore décemment se préoccuper des libertés fondamentales de personnes capables de trancher la gorge d’un vieux curé, ou d’écraser des êtres humains vivants ?

Juriste – Diplômée en psychologie, membre d’associations caritatives et de défense animale

Loading...

 





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Terrorisme : Quand Amnesty International se préoccupe des libertés fondamentales des égorgeurs d’un prêtre

    1. Aline1

      Mais qu’ils s’occupent donc de tous les « Midnight Express » qui semblent avoir lieu en Turquie.

      Pour avoir vu le film, je pense que c’est plus urgent que venir enrayer la mise en place d’une sécurité efficiente là où le besoin est nécessaire.

      Mais toutes ces ONG sont plus que dépassées, quand elles ne sont pas
      déviantes, par dessus le marché.

    2. bentata

      Amnesty international a TOUJOURS eu l’indignation très sélective et choisie et s’est discréditée et décrédibilisée toute seule par ses choix bien cadrés

    3. filouthai

      Amnesty est dirigée par des bobo-gaucho islamophiles. Leur position est donc logique.
      Leur prochaine observation sera de dire qu’ il faut installer dans les prisons Françaises à côté de Canal + les chaînes Bein Sport pour palier une détention inhumaine.

    4. C.Labrune

      C’est déjà l’état d’urgence en France, et c’est tout à fait justifié, mais à force de vouloir à tout prix se gargariser des principes d’un l’état de droit qui bénéficie surtout, ces derniers temps, aux terroristes qui sont sous les verrous et plus encore aux terroristes potentiels, lorsque le gouvernement sera encore plus dépassé par les événements qu’il a déjà paru l’être après Nice, on risque de passer sans transition de l’état d’urgence à la loi martiale et à un état de siège qui n’aura plus grand chose à voir avec la démocratie.
      Après la visite en Israël de deux députés français qui voulaient s’informer des méthodes en usage là-bas pour combattre le terrorisme – et qui ont fait leurs preuves – le Garde des Sceaux à cru bon de se fendre d’une déclaration particulièrement grotesque, de style antisioniste, pour critiquer Israël où, en dépit de tout, la démocratie perdure. J’aimerais bien être assuré qu’en France elle puisse se maintenir de la même façon dans les mois qui viennent.

    5. Mickaël

      Amnesty internationale était une organisation digne il y a une 40aine d’années, aujourd’hui c’est juste une énorme pompe à fric sponsorisée par la gauche caïman, dont le seul but et d’essayer de dicter l’opinion et de protéger l’innommable comme la plupart des organisations de défense de droits de l’Homme, qui se bornent à défendre la racaille et les coupables quel que soit leur crime sans jamais avoir ne serait-ce qu’un mot pour les droits des victimes. Ces organisations ont plus nuit aux droits du citoyens que tous les dictateurs de la Terre réunis.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *