toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Syrie: l’ONU lance un cri d’alarme pour la ituation humanitaire à Alep


Syrie: l’ONU lance un cri d’alarme pour la ituation humanitaire à Alep

Le britannique Stephen O’Brien, secrétaire-général adjoint de l’ONU aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d’urgence (OCHA) a lancé un cri d’alarme concernant la situation humanitaire de la population civile dans la ville d’Alep au nord-ouest de la Syrie. Deuxième ville du pays, Alep est le théâtre depuis des semaines de très rudes combats entre les forces loyalistes de Bachar El-Assad, aidées par l’aviation russe, et les rebelles.

Comme toujours, ce sont les populations civiles qui font les frais des combats, et Stephen O’Brien estime que si rien n’est fait d’urgence, « on assistera bientôt au summum de l’horreur dans la plus grande crise de notre époque et à la plus grande crise humanitaire depuis le début de la guerre civile« . Il a exhorté les parties en conflit à accorder une trève de quarante-huit heures afin de pouvoir acheminer des médicaments des denrées de première nécessité aux habitants pris en otages.

« Les avions syriens et russes bombardent sans avertissement ni distinction hôpitaux, écoles et marchés. L’électricité est coupée en de nombreux endroits et l’eau manque. On imagine aisément les conséquences sur la situation de l’hygiène » a expliqué le délégué de l’ONU devant le Conseil de sécurité, leur lançant un appel pressant: « Vous avez la possibilité de permettre l’entrée de nourriture dans la ville par un simple coup de stylo« .

Selon les chiffres fournis par O^Brien, il y aurait environ 275.000 habitants dans l’est de la ville sous contrôle des rebelles, et qui sont totalement déconnectés de tout approvisionnement. La situation n’est guère plus rose pour les habitants de l’ouest de la cité, environ 1,5 millions d’habitants, qui est contrôlée par les forces gouvernementales.

Loading...

Des pourparlers sont en cours pour tenter d’imposer une trève de deux jours. Mais il n’y aura aucune expédition maritime ou autre « flotille humanitaire » pour venir en aide à ces populations en situation réelle de siège et de catastrophe humanitaire.

©Par Shraga Blum pour Europe-Israel.org







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *