toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

#PalestineIsHere : Rage des « palestiniens » après que Google ait enfin supprimé le mot « Palestine » qui n’a jamais été un Etat


#PalestineIsHere : Rage des « palestiniens » après que Google ait enfin supprimé le mot « Palestine » qui n’a jamais été un Etat

.

Google est l’objet d’une attaque violente des Arabes pour avoir supprimé de ses cartes le mot « Palestine », qui n’ jamais constitué un Etat, pour le remplacer par le seul Etat légitime Israël.

La propagande arabe bat son plein sur les réseaux sociaux. Des journalistes « palestiniens » ont qualifié la mesure de «tentative ratée de falsifier l’histoire» alors que le « Palestine » n’a jamais été un Etat.

Plus de 100 000 signataires ont soutenu une pétition sur Change.org, «Google : mets la Palestine sur tes cartes», accusant Google Maps de «se faire complice de nettoyage ethnique du gouvernement israélien en Palestine». La pétition dénonce aussi cette modification comme une «grave insulte» aux Palestiniens.

Une campagne en ligne contre Google a été lancée par une déclaration du Forum des journalistes palestiniens. «Cela fait partie du plan israélien pour installer son nom en tant qu’état légitime pour les générations à venir et abolir la Palestine une fois pour toutes», indique cette déclaration.dear Google Palestin

Loading...

La colère suscitée par cette mesure a inspiré de nouveaux hashtags : #BoycottGoogle et #PalestineIsHere, avec lesquels des internautes expriment leur frustration face au moteur de recherche.

«Cher Googlemaps, la Palestine existe !», «Google, tu falsifies maintenant l’histoire. Tu n’as pas honte ? Tu t’engages du côté d’un pays…Tu es un moteur de recherche», «Où est la Palestine ? F*** Google. J’utiliserai un autre moteur de recherche désormais»

Google n’a fait que remettre les choses à leur place: en effet, la « Palestine » n’a jamais été un Etat depuis que l’empereur romain Hadrien, en 135, l’a renommé ainsi.

En 135, lorsque l’Empereur romain Hadrien est finalement venu à bout de la grande révolte juive (Bar Kohba), il change le nom de la Judaea et la nomme « Palaestina« . Il a aussi renommé la ville de Jérusalem et l’a appelé «Aelia Capitolina» pour effacer à jamais le souvenir des Juifs et surtout les humilier.

« Palaestina » est le nom romain pour la Terre d’IsraëlQuand les Romains ont été vaincus par les conquérants musulmans en en 638le nom de « Palaestina » n’était plus en usage. Les conquérants musulmans n’appelaient pas cette terre « Palaestina ». Quand les Turcs ottomans musulmans ont conquis ce territoire en 1517, ils ne l’ont pas appelé « Palaestina ». 

Sous l’Empire Ottoma, les régions administratives s’appelaient des Eyalets jusqu’en 1864, puis Vilayet, le territoire de la « Palestine », c’était l’Eyalet de Damas puis le Vilayet de Syrie et celui de Beyrouth.

Learn Hebrew online

La Palestine fut créée, de part et d’autre du Jourdain, par la Société des Nations. En Juillet 1920, l’administration de ce territoire de 97.740 kilomètres carrés fut confiée par la Société des Nations à la Grande-Bretagne, selon les termes du Mandat pour la Palestine [voir le texte intégral et original en anglais ici]

Le territoire prévu pour le retour des Juifs dans la déclaration Balfour comprenait la Palestine et la Transjordanie (Jordanie actuelle et un morceau d’Irak).

Jamais dans l’histoire les Arabes n’ont utilisé le terme latin « Palaestina » ou Palestine. Les Arabes ne peuvent pas prononcer ce nom car le son « P » n’existe pas en arabe. 

Loading...

En 1920, quand la Société des Nations a crée ce territoire et l’a nommé « Palestine », les Arabes ont commencé à appeler cette terre « Falestin » mais ce territoire ne s’est jamais appelé Palestine dans la langue arabe des habitants arabes !

Les Arabes locaux ne se sont jamais appelés « Palestiniens »même pas pendant le mandat britanniqueLes dirigeants arabes et britanniques se réferraient à eux comme des « Arabes » !  Les habitants arabes ont toujours été appelés « Arabes ». Une recherche informatisée du rapport Hope-Simpson publié en 1930 montre que le terme « Palestinien » ne figure nulle part dans ce rapport comme substantif. Les termes utilisés sont «Arabes palestiniens», «Juifs palestiniens« , et « Chrétiens palestiniens ».

Les Israéliens d’un certain âge se souviennent tous que eux, les Juifs, étaient appelés « Palestiniens » avant 1948 et que les Arabes refusaient en bloc cette appellation pour eux-mêmes, ils se nommaient alors tout simplement « Arabes », le terme Palestinien était péjoratif puisque porté par les Juifs…

Il s’agit donc de pure propagande arabe pour s’approprier une pseudo histoire que les Arabes n’ont jamais eu sur cette terre.

© Moshé Anielewicz pour Europe Israël News

Source Danilette







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 20 thoughts on “#PalestineIsHere : Rage des « palestiniens » après que Google ait enfin supprimé le mot « Palestine » qui n’a jamais été un Etat

    1. MisterClairvoyant

      Ils peuvent se faire harakiri les arabes. La Palestine juive a existait, mais pas l’état de la Palestine arabe.
      La Palestine juive s’intègre dans l’état juif d’Israël.

    2. i

      Israël existe bel et bien. C’est ce qui compte pour hier, aujourd’hui et demain. Et cela me rassure plutôt qu’Israël existe. Pour moi cela représente espoir, même espérance, et futur radieux.

    3. Armand Maruani.

      Ils ont le choix entre Google et Tsahal .

      Pour eux il vaut mieux que ce soit Google , ils vont pleurnicher un bon coup comme ils savent le faire puis retourner à leurs sales besognes sous terre comme des rats .

    4. Aline1

      J’espère que Google n’a pas rendue cette justice, seulement par le fait de la pétition –

      Parce que sinon, comme nous sommes tellement moins nombreux que les autres en face, ils pourront faire des pétitions qui chiffreront bien davantage.

      J’espère que Google a agi pour le respect de la réalité et de la Justice. L’avenir nous le dira.

      Pour l’instant, encore une bonne nouvelle.

    5. alauda

      Les rageux peuvent tenter leur chance sur yandex.

      RUS ‏@_RUSSIE_ 6 août
      La #Russie supprime le nom de la #Palestine sur la carte géographique du moteur russe yandex

    6. Abraham.

      PalestineIsHere : Rage des « palestiniens » après que Google ait enfin supprimé le mot « Palestine » qui n’a jamais été un Etat

      IL FAUDRAIT QUE CHACUN DE NOUS ENVOI DES REMERCIEMENTS à GOOGLE pour une fois que la vérité historique soit dite, écrite et diffusée. Le titre de palestinien fut inventé par la propagande de l’URSS PAYS COMMUNISTE qui voulait s’introduire dans la sphère des U.S.A, comme c’est le cas aujourd’hui avec POUTINE, Président de la Russie qui occupe actuellement la CRIMÉE BRAVANT AINSI LE DROIT INTERNATIONALE !

    7. Monique BENSADOUN

      MERCI GOOGLE ce n’est que rétablir la réalité Historique.
      Voir les encyclopédies avant 1960. Le Nouveau Testament, et même le Coran
      On ne réécrit pas impunément l’histoire à son gré.
      Les barres sont mises sur le T et les points sur les I.

    8. Quoique

      @ Aline1
      Je croise les doigts avec vous.
      Ces muzz qui prétendent que nous essayons de refaire l’histoire HAHAHA.
      Et dire qu’ils n’ont réussi à remplir leur musée que de vide.
      Longue vie prospère à Israël.

    9. Pinhas

      Des démons musulmenteurs hurlent d’avoir été douchés par la vérité.

      Merci Google d’avoir réhtabli la vérité.

      Israël est grand , Israël vivra, Israël vaincra.

    10. Armand Maruani.

      Faute d’avoir une Histoire les palos comptaient sur Google pour affirmer leurs droits sur la Terre des Juifs .

      Vu d’en haut Google a dû se rendre à l’évidence aprés avoir entendu la voix de D.

    11. gad AMAR

      Le nom Palestine apparaît dans la littérature arabe du Moyen Age. Dans le « Dictionnaire des Pays » (en arabe) de Yâqout (1179-1229), un article est consacré à ce nom. Il s’agit selon lui de la dernière province de Syrie (Shâm), avec pour forteresse Bayt Al-Maqdis, qui est notre Beyt ha-Miqdâsh. Il cite plusieurs de ses villes, dont la ville de ‘Ammân. Il inclut donc la Jordanie dans la Palestine. Voilà qui devrait aider à répartir ce territoire entre les Juifs et les Musulmans.

    12. rouffart

      Cela leur fera les pieds, et il est grand temps qu’on connaisse l’Histoire d’Israël et – en passant – le souhait de l’Empire romain de nommer cette région Palestine (voir aussi l’étymologie).
      Et merci aussi à Google pour ses connaissances !

    13. Christian De Lablatinière

      @ Gad: vous avez raison il apparait dans l’histoire mais n’a jamais constitué un pays indépendant ni même une « nation » au sens de peuple

    14. Irène HENRIETTE

      Les musulmans ont appris à mentir depuis Mahomet. Et à ne pas culpabiliser, à ne pas reconnaître leurs « erreurs »…… Que se passe-t-il dans le monde maintenant ? Mahomet prend du terrain ce qui prouve l’ignorance des musulmans qui ne connaissent pas leur histoire . Il y a beaucoup de falsifications dans toutes les histoires du monde, au gré des « dirigeants », mais celles des musulmans dépassent tout….. Erdogan, a prétendu que ce sont les musulmans qui ont découvert l’Amérique et qu’il y avait même une mosquée à Cuba ! Il est terriblement dangereux aussi celui-là.Il veut rétablir les lois hitlériennes, etc…… et détruire Israël ! Et l’Union Européenne réfléchit si oui ou non la Turquie va entrer dans l’Europe !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Je n’en reviens pas encore.. Cela sera une chasse permanente aux Juifs, Kurdes, Chrétiens etc…… Cette Europe me laisse pantoise….. et ce n’est pas peu dire.

    15. Irène HENRIETTE

      J’ajouterai à mon commentaire avoir lu « Le Prince Vert (en anglais car la version en français est épuisée à moins de réussir à télécharger cette version). Il s’agit du fils d’un des fondateurs du Hamas, organisation criminelle. Il adorait son père, et ne voyait pas le mal. Finalement, il a accepté de coopérer avec les Israéliens pour prévenir les attentats, et tout doucement, avec sa femme, il s’est converti à Jesus. J’entends beaucoup de musulmans qui se convertissent, mais ce sont des musulmans qui ont appris à « réfléchir » et qui est quasiment interdit par l’Islam ! C’est un beau livre et j’espère qu’il y aura une réimpression en français. Le livre de Wafa Sultan est très intéressant (voir aussi youtube où cette Syrienne s’exprime même menace de mort)
      Plusieurs femmes musulmanes ont écrit maintenant des livres pour nous mettre en garde (telle Ayaan Hirsi Ali, une Ethiopienne, qui maintenant enseigne dans une célèbre université américaine)… J’admire ces femmes qui ont souffert depuis l’enfance d’être des femmes, musulmanes mais qui ont appris à réfléchir pour la bonne cause)et qui ont un courage exceptionnel….Il y en a encore d’autres …..Les non-musulmanes n’ont pas ce courage n’étant jamais menacées de mort et préfèrent une petite vie sans problèmes….

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *