toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Omission des victimes Juives du terrorisme islamiste dans une tribune de Français musulmans, «un oubli lourd de sens»


Omission des victimes Juives du terrorisme islamiste dans une tribune de Français musulmans, «un oubli lourd de sens»

Un certain nombre d’associations et de politiques ont manifesté leur indignation après la publication d’une tribune par une quarantaine de musulmans, dans laquelle sont listées les victimes des récentes attaques djihadistes à l’exception des juifs.

L’initiative, qui se voulait porteuse d’un message de cohésion nationale, sera parvenue à susciter de nombreuses réactions de colère.

Dans une tribune publiée le samedi 31 juillet dans le JDD, 42 personnalités musulmanes, parmi lesquelles la sénatrice PS Bariza Khiara et le philosophe Abdennour Bidar, appellent à une nouvelle organisation de l’islam en France, face à la vague de radicalisation actuelle. Or, un passage de cet appel, intitulé «Nous, Français et musulmans, sommes prêts à assumer nos responsabilités», n’a pas été du goût de tout le monde : dans leur énumération des victimes des récentes attaques djihadistes en France, les intellectuels musulmans ne citent pas les victimes juives de Mohamed Merah à Toulouse et Montauban en 2012, ni celles du magasin Hyper Cacher en janvier 2015.

Loading...

Indigné, le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) a fait savoir dans un communiqué son «inquiétude [concernant cet] oubli lourd de sens», qui constitue pour lui «un affront à la mémoire des huit victimes de ces deux attentats, qui ont été ciblées par le terrorisme parce que Juifs».

Même les étudiants de gauche de l’UEJF ont réagit à cet oubli et s’alarment «de l’effacement du problème de l’antisémitisme» en oubliant de préciser qu’il s’agit bien d’un antisémitisme musulman.

L’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy Rama Yade est allée jusqu’à qualifier le texte de «démission par rapport à l’idée même de citoyenneté française».

Le sénateur de Paris (PS) David Assouline, quant à lui, a souligné «une faute» au sujet de l’omission des victimes juives, tout en saluant le reste de la tribune.

Chez Les Républicains, le porte-parole du parti pour les questions européennes, Philippe Juvin, a fait part de son malaise à la lecture de l’appel des 42 Français musulmans

Même le journaliste de gauche Jean Birnbaum du Monde s’est étonné de l’absence des victimes de l’Hyper Casher.

Learn Hebrew online

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 13 thoughts on “Omission des victimes Juives du terrorisme islamiste dans une tribune de Français musulmans, «un oubli lourd de sens»

    1. TUIL

      Un aveu qui vaut aussi bien pour les juifs français que pour le français de souche; les français musulmans ne sont que musulmans et dont inassimilables à la démocratie française.

    2. alauda

      Le 25 juin, une journaliste franco-algérienne, signataire du communiqué, retweete une pétition pour proposer le prix Nobel de la paix pour Marwan Barghouti, condamné le 20 mai 2004 pour cinq meurtres :

      * Shalhevet Paz, 10 mois, assassinée par un sniper dans sa poussette poussée par sa maman, sur ordre direct de Marwan Barghouti,
      * Yoela Chen, 45 ans, abattue d’une balle dans la tête et dans la poitrine en 2002. Barghouti a admis sa responsabilité.
      * Assassinat d’un moine grec à Ma’aleh Adumim en juin 2001.
      * Salim Barakat, 33 ans, Yosef Haybi, 52 ans et Eli Dahan, 53 ans tués par l’explosion du restaurant Seafood Market en 2002.

      Pour elle, l’omission n’est sans doute pas un hasard.

    3. alauda

      J’ai vainement cherché aussi lequel de ces signataires peut prétendre « faire le travail […] théologique », attendu que pas un seul ne pratique cette discipline – qui se double en plus dans l’islam d’une juridiction aussi complexe que variée selon les lieux où le Ficq s’est développé.

    4. i

      Si ils devaient faire leur mea culpa, la liste serait TRES LONGUE !!! 41 victimes, JE RIGOLE !!! Mais on ne parle pas de tous ceux qui meurent tous les jours dans l’anonymat, agressés parce que juifs, ou autre … il est temps de remettre de l’ordre dans ce pays en déliquescence. C’est devenu un véritable foutoir. La réalité dépasse tous les pronostics … c’est une véritable hécatombe….

    5. Armand Maruani.

      Pour cette pourriture admettre qu’un Juif pourrait être une victime serait une fausse note à leur propagande mensongère et criminelle .

      Pour eux les Juifs ne peuvent qu’être responsables de tous les maux de la terre/

      Leur devise

       » tuez , assassinez , femmes , enfants et innocents , on s’occuppe du reste . Certes nous n’avons rien dans la cervelle mais comme Goebbels on sait comment embobiner le monde  » .

    6. alauda

      « Je fais parti[e] des signataires et effectivement lorsque l’on parle des caricaturistes, on parle de tout le reste : juifs, musulmans… » M’jid El Guerrab

      « Tout le reste » ? M’jid El Guerrab, ancien conseiller du président du Sénat, a écrit « tout le reste » ! J’entends crisser la réification inconvenante, inappropriée, irrespectueuse, à première lecture. Toutefois comme je ne suis jamais sûre de bien maîtriser ma langue maternelle, j’en réfère à l’arbitrage du CNRTL :

      « B. − Absol. Le reste; tout le reste. Tout ce que l’on estime sans importance par opposition à un élément que l’on désire mettre en valeur. Fermer les yeux sur le reste. »

      En aucun cas, « tout le reste » ne peut s’appliquer à des humains, sauf à les tenir pour négligeables, sans valeur.

    7. alauda

      Errata (9)
      Pardon de ma lecture en diagonale après « tout le reste ».
      Le second intervenant, Patrice Maniglier, philosophe, ne fait pas du tout partie des signataires.

    8. sandrine

      Ce n’est pas un oubli, et quand bien même ça en serait un, il serait très révélateur sur ce que la majorité des musulmans pensent des juifs… Sans doute, à un moment, la République devra choisir de quel côté elle se situe…

    9. alauda

      Article du dimanche 7 août 2016 (JDD)
      Philippe Val : « Réponse d’un Français non musulman non juif à l’appel des 41 »
      qui demande aux signataires de republier l’appel sans omission.
      http://www.lejdd.fr/Societe/Philippe-Val-Reponse-d-un-Francais-non-musulman-non-juif-a-l-appel-des-41-801307

      J’aime bien le passage : « la France, c’est aussi le pays des Français juifs. Nous sommes indissolublement liés à la composante juive de la France par notre histoire commune ».

      Je me souviens de la réaction d’une collègue d’origine magrébine à qui je disais que la présence juive était attestée depuis 2000 ans… Un haussement d’épaule… Elle est passée par le même cursus depuis l’école laïque jusqu’à l’Université. Cela devient difficile d’échanger sur la question de l’antisémitisme en banlieue.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *