toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Nicolas Sarkozy veut s’attaquer au regroupement familial et limiter le nombre d’immigrés


Nicolas Sarkozy veut s’attaquer au regroupement familial et limiter le nombre d’immigrés

.

Plusieurs milliers de personnes s’installent en France chaque année grâce à ce dispositif mis en place par Valéry Giscard d’Estaing, en 1976. La majorité des candidats à la primaire de la droite proposent d’en durcir les conditions, l’ancien chef de l’État souhaite le suspendre, le Front national veut depuis longtemps le supprimer.

Il veut limiter drastiquement le nombre d’immigrés en France. Nicolas Sarkozy, entré en campagne pour regagner l’Élysée, estime que le regroupement familial, autorisé en 1976, était une «erreur». «Cela partait d’une intention louable. Qui peut vivre durablement sans sa femme et ses enfants? Personne. Et nul ne doute que vivre avec sa famille dans son pays fait partie des droits fondamentaux de tous les êtres humains», écrit-il dans son nouveau livre programmatique, Tout pour la France.

«Cependant, aucun des responsables de l’époque n’anticipa les conséquences que cela aurait sur les entrées sur le territoire, les difficultés d’intégration qui s’ensuivraient et la différence notable de natalité dans les familles nouvellement venues», déplore le leader Les Républicains. Conséquence directe, selon lui, une intégration en recul, une importante construction de logements et la formation de «banlieues devenus ghettos communautaires». «Le regroupement familial n’a cessé depuis quarante ans d’être l’objet de fraudes massives et de détournements de procédures, malgré les tentatives mises en oeuvre pour le limiter». Il pointe également, dans ce chapitre dédié au «défi de l’identité», la différence de «mode de vie et de culture» avec des familles venants d’Afrique subsaharienne.

«Le regroupement familial est devenu un droit quasi inconditionnel, générant des tensions fortes en matière d’emploi, de logement, d’accès à l’éducation dans notre pays, et menaçant notre cohésion sociale et nationale». Il propose ainsi, «tant que la nouvelle politique d’immigration ne sera pas mise en œuvre au plan national comme européen», que le regroupement familial soit suspendu.

Loading...

Mis en place par l’ancien président de la République Valéry Giscard d’Estaing le 29 avril 1976, le regroupement familial donne la possibilité à un étranger arrivé en France de faire venir son époux(se) et ses enfants mineurs. Ce droit a été restreint en 2006: les familles ne peuvent introduire des demandes qu’après 18 mois de présence en France, sous condition de présenter un travail stable «avec des revenus supérieurs au Smic net et un logement acceptable par sa surface et ses conditions de vie.»

L’avis du maire du lieu de domicile du demandeur est sollicité pour le logement. Les personnes autorisées à venir séjourner au titre du regroupement familial obtiennent une carte de résident de 10 ans renouvelable de plein droit. Selon les chiffres de la Direction générale des étrangers en France (DGEF), 89.630 dossiers de regroupement familial ont été acceptés en 2015.

Tensions autour du dispositif

Le député des Alpes-Maritimes Éric Ciotti, un nouveau fidèle de l’ancien chef de l’État, plaidait déjà en faveur de cette mesure «dans ce contexte de menace terroriste», dans les colonnes du Figaro, le 13 août. Le 28 juillet, c’est le maire d’une petite commune de La Loire, Rive-de-Gier, qui annonçait ne plus vouloir signer aucune demande de regroupement familial, par crainte de retour de personnes parties faire le djihad en Syrie. L’association France Terre d’Asile avait alors dénoncé un «amalgame», le PS une «attitude inacceptable».

Un sondage Ifop paru dans l’hebdomadaire Valeurs actuelles, fin avril, révélait qu’une majorité de Français (59%) était favorable à la suppression de ce dispositif. Parmi les sympathisants Les Républicains, la proportion grimpe à 73%.

Dans le cadre du scrutin interne à la droite qui départagera les présidentiables, Bruno Le Maire, député de l’Eure, propose lui un «durcissement des règles du regroupement familial», avec des critères plus stricts sur les ressources financières. Même volonté d’Alain Juppé, maire de Bordeaux et favori des sondages, qui, dans son livre-programme Pour un État fort, plaide pour des conditions plus dures. Hervé Mariton est sur le même créneau, se faisant le chantre du droit du sang. En septembre, Nathalie Kosciusko-Morizet souhaitait aussi la restriction du regroupement familial, pour donner la priorité au droit d’asile et ainsi accueillir des migrants qui fuient Daech. L’eurodéputée Nadine Morano et l’élu parisien Geoffroy Didier sont favorables, comme Nicolas Sarkozy, à la suspension du regroupement familial.

À la droite de LR, Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, défend depuis longtemps un moratoire de deux ans du regroupement familial. Le Front national, de son côté, va plus loin en plaidant pour une suppression totale de ce dispositif.

Loading...

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 24 thoughts on “Nicolas Sarkozy veut s’attaquer au regroupement familial et limiter le nombre d’immigrés

    1. francaispasnaif

      Suppression totale de ce dispositif car sinon il y aura toujours des moyens de contourner les mesures de restriction.
      Ce serait bien de supprimer aussi les droits civiques et allocations pour les islamistes et toutes leurs familles. Ensuite on supprime l’acquisition de la nationalite par le droit du sol. Il n’y aura plus de poules pondeuses qui arriveront sur notre territoire au derniers jours de grossesse!
      Le système social est dévoyé. Reformons -le pour que désormais seuls ceux qui cotisent en bénéficient. Dehors les parasites. Sans aides, ils partiront peut etre

    2. yael

      C’est ce que dit Sarko avant les elections……Mais apres s’il etait a nouveau president, le ferait il vraiment ? ou ferait il des courbettes a ses potes des pays arabes….

    3. Roland

      Avant il parlait de Karcher, il n’a jamais trouve la prise pour le démarrer…. chaque élections des promesses jamais tenues…

    4. Eric

      Sarkozy… rafraîchissez ma mémoire, ne serait-ce pas un ancien président de la république? Je crois me souvenir qu’il fut aussi ministre de l’intérieur. Mais j’ai des doutes… lui aussi semble-t-il : il n’a certainement jamais occupé ces fonctions ; sinon, comment serait-il possible qu’il n’ait pas appliqué ce qu’il préconise ? Ou alors c’est un menteur ? Noooon….

    5. sitonia83

      Ses « relations » avec les musulmans en France, il en a fait rentrer au moins 1 million, autorisé des centaines de mosquées ect……..au revoir « monsieur ».

    6. Maguid

      Bravo Eric. Mais si seulement il se contentait d’être le roi des menteurs, alors qu’il est plus que çà. Comme çà ne lui suffit pas, par dessus le marché, il nous
      prend pour des cons. N’oubliez pas son célèbre « CASSE-TOI PAUVRE CON ».

    7. Jg

      Paroles en l air comme d hab ,aucune confiance ! Il est trop tard le loup est dans la bergerie pour devorer et piller tout le pays . Les autres candidats jupe n est pas mieux

    8. alauda

      @Maguid,

      Vous allez resservir la ritournelle combien temps encore, sans préciser à quoi elle répondait ? Si un gougnafier vous disait, alors que vous n’êtes pas président de la République, « touche moi pas (sic !), tu me salis, comment répondrez-vous ?

    9. Eric

      Alauda : il n’était pas obligé de tomber dans la vulgarité… De Gaulle (que je n’aime pas) entendant  » mort au(x- con(s) », réplique : « vaste programme » ; Chirac (médiocre personnage) traité de « connard », tend la main et dit « enchanté: Jacques Chirac « . Un peu d’astuce, d’espièglerie…

    10. Jean-François Duhamel

      C’est à l’Armée et à une junte militaire que devrait être confié le Pays pour 5 ans au titre de la sauvegarde nationale. Il faut redonner un sens aux couleurs du drapeau, à ce qu’il représente et à ses valeurs, apprendre aux Français que l’histoire ne se brade pas, apprendre aux mômes à obéir à leurs parents sans discuter, apprendre aux parents à savoir donner un coup de pied aux fesses quand il le faut, apprendre aux mômes à respecter l’uniforme du policier ou du gendarme, sanctionner les entreprises qui s’amusent (c’est le mot) à défier le sens national en délocalisant et en bradant le savoir faire français aux doux chant de « nos actionnaires attendent des revenus », contrôler l’immigration « loyale », expulser les immigrants « non loyaux » (ceux de la sécu et autres avantages sociaux), en une petite phrase, refaire de la France ce qu’elle était et lui faire recouvrer ses valeurs. Pour cela, il faut fermer les frontières, et ne s’occuper que des affaires intérieures, contrôler sévèrement la presse « bisounoursiste ». Ça peut ne pas plaire à tout le monde, mais je crois qu’il faut quelq’un de capable, et les purs bêtes politiques n’en sont pas capables, à fortiori Sarkozy qui a démontré une superbe incompétence durant ses années de « règne » à l’Élysée.

    11. Armand Maruani.

      Sarko ou l’histoire du pyromane qui veut devenir pompier .

      La France ne veut plus de lui , seul l’argent l’intéresse .

      Comme beaucoup il s’est rendu au Qatar toucher son enveloppe .

    12. sandrine

      Quand on va sur twitter et qu’on voit tous ces jeunes français qui ne se sentent justement pas français, qui crachent sur la France, ne pensent qu’à l’islam qu’ils placent au-dessus de tout et qu’ils essayent de nous imposer par tous les moyens, je me dis qu’il faudrait arrêter de naturaliser pendant les 30 prochaines années. Histoire d’inverser les choses…

    13. alauda

      On va arrêter de se mentir :
      « Vous avez déjà fait de l’islam une religion d’État dés lors que vos dirigeants traitent avec l’UOIF et le CFCM, et leur transfèrent une partie de l’autorité de l’État en signe d’allégeance. L’islam est religion d’État en France du moment que vos dirigeants le célèbrent, le cajolent, le subventionnent, le protègent, lui et lui seul. En bon État islamique, la France gère les questions de hidjab, de burqa, de prières de rues, de hallal, de sacrifice de moutons, de rupture de jeûne pendant le ramadan et de « mondanités islamiques » avec les dignitaires musulmans supposément modérés. Ces dignitaires traitent les élus du peuple, notamment les maires, en véritables chefs de tribus dont il faut obtenir allégeance et loyauté. Et ils les obtiennent ! –

      http://www.kabyles.com/lislam-se-fout-de-lidentite-des-peuples/

    14. richard

      Bras de fer entre les Burkinis et les Burnes-qui-nient….la France est au bord du gouffre, qui pourra nous sauver ???

    15. richard

      @Haya, ce n’est pas dans un grenier vide poubelle qu’on trouvera le Karcher de Sarko, il a tout de meme un peu classe, il l’a deja vendu sur leboncoin il y a bien longtemps.

    16. Malcolm Ode

      Pour ramener sa fraise après les souvenirs indignes d’un Président de la République qu’il nous a laissé, ce type ne peut être que schizophrène.

      Il doit prendre ses médicaments et les bonnes doses régulièrement.

      Surtout ne pas le contrarier, juste le tasser.

    17. BAY

      Assez risible pour un ancien président qui déclarait en 2009 que l’islamisation de la France était inéluctable article parue sur le site de famille chrétienne et vudejérusalem.com, entretien qu’il a eu avec philippe de Villiers à propos des chapitres de négociation en vue de l’adhésion de la turquie à l’ue. grand SCHIZOPHRENE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    18. Salmon

      il est avec les arabes les maghrébins il a détruit la justice etc ….
      et anti Israel !

      hollande sarko pareil !

      pffffffffffffffffff!

    19. Salmon

      ceux d’avant pas mieux
      vraiment pas un qui rattrappel’autre
      la marine pas mieux !
      qu’est ce qu’il reste ?
      langue au chat !

    20. Alice

      Ménard ? ?
      « Qui aurait pu imaginer, il y a encore cinq ans, que ce rôle de « passerelle entre toutes les droites » atterrirait un jour entre les mains de cet ancien militant de la Ligue communiste révolutionnaire, puis du PS, fondateur, en 1985, de Reporters sans frontières et décoré de la Légion d’honneur par son ami d’alors, Bernard Kouchner ? L’homme a toujours voté à gauche, excepté Chirac au deuxième tour de 2002, pour « faire barrage à Le Pen ».

      En 2007, il soutient Bayrou puis Sarkozy, en 2012, Dupont-Aignan et une nouvelle fois le candidat UMP. Ce n’est qu’un an avant les municipales de 2014 qu’il rencontre Marine Le Pen pour la première fois, présentée par un ami commun, dans le… hall de l’aéroport de Perpignan. Elle rentrant, attendue par son compagnon, Louis Aliot, dans sa maison de Millas, lui repartant pour Paris après sa participation à un congrès du Cercle algérianiste. »
      Valeurs actuelles
      —————
      LE SCAN POLITIQUE – Le vice-président du Front national se désolidarise des propos tenus par le maire de Béziers et juge que «la France, ce n’est pas une couleur de peau».
      «Je laisse à Ménard la responsabilité de ses propos. Il n’est pas au FN, il est maire de Béziers», tranche ce mardi matin Louis Aliot, invité d’iTélé. Le vice-président du FN était appelé à réagir aux propos tenus par Robert Ménard la veille sur LCI. Affirmant que l’une des classes de sa ville était composée en cette rentrée à «91% de musulmans», l’ancien journaliste a jugé «qu’être Français c’est aussi, comme le disait le général de Gaulle, être européen, blanc et catholique, bien sûr». Une vision qui n’est visiblement pas partagée par tous au sein du parti de Marine Le Pen.

    21. Alice

      BAY
      6 septembre 2016 at 19 h 48 min
      Assez risible pour un ancien président qui déclarait en 2009 que l’islamisation de la France était inéluctable article parue sur le site de famille chrétienne et vudejérusalem.com, entretien qu’il a eu avec philippe de Villiers à propos des chapitres de négociation en vue de l’adhésion de la turquie à l’ue. grand SCHIZOPHRENE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      bAY celui du FN qui a toujours l’air de s’être assis sur un manche à balais ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *