toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les manuscrits de Franz Kafka resteront en Israël


Les manuscrits de Franz Kafka resteront en Israël

.

La Cour Suprême d’Israël vient de mettre fin à un feuilleton judiciaire vieux de sept ans. Elle a en effet jugé que les manuscrits de Franz Kafka devaient rester dans le pays. Ils seront transférés sous peu à la Bibliothèque Nationale. La Cour suprême confirme ainsi la décision de deux juridictions inférieures.

Eva Hoffe avait reçu les manuscrits de sa mère, alors secrétaire d’un ami de l’écrivain, à savoir le biographe Max Brod. A la mort de Kafka en 1924, ce dernier devint l’exécuteur testamentaire de ses biens.

Max Brod a alors préservé les travaux non-publiés, en dépit des dernières volontés de Kafka, souhaitant que tous ses manuscrits soient brûlés. Brod s’est ensuite défendu en affirmant qu’il avait accepté d’être l’exécuteur à la seule condition de ne pas respecter cette disposition. Il faisait alors l’éloge de Franz Kafka, “le plus grand poète de notre temps”, au même rang que Goethe et Tolstoï.

Quand Max Brod a fuit Prague en 1939 pour s’installer à Tel Aviv, il prit avec lui une valise contenant les notes, journaux croquis et papiers non publiés de Kafka. Si plus tard certains de ces éléments ont été publiés (en six volumes), la plupart de l’oeuvre du poète restent inconnus du public.

A la mort de Max Brod en 1968, tous ces matériaux ont été légués à Esther Hoffe, sa secrétaire et maîtresse présumée.

En 1988 un manuscrit original de l’oeuvre ‘Le Procès’ a été vendu aux enchères pour deux millions de dollars. La majeure partie des œuvres a été conservée par Esther Hoffe jusqu’à son décès en 2007.

La Bibliothèque Nationale d’Israël a alors estimé que les documents avaient été légués à Esther Hoffe en espérant qu’ils soient par la suite donnés à l’institution. Cependant ses filles ont opposé leurs droits supposés sur cet héritage, dans le but de les offrir au Musée de Littérature moderne à Marbach, en Allemagne.

La Bibliothèque Nationale d’Israël a déclaré que la Cour avait reconnu le statut “de lieu privilégié” pour les travaux restants de Franz Kafka. L’institution a également assuré que ces manuscrits seront accessibles au public.

Traduit et adapté depuis : http://jewishbusinessnews.com/2016/08/09/after-7-years-israeli-supreme-court-stripped-off-franz-kafka-scripts-from-his-biographers-family/







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap