toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’analyste jordanien Mohammed Al-Tamimi : « La Palestine est à nous. Nous ne renoncerons pas même à un infime grain de son sable. C’est la propriété d’1,5 milliard de musulmans »


L’analyste jordanien Mohammed Al-Tamimi : « La Palestine est à nous. Nous ne renoncerons pas même à un infime grain de son sable. C’est la propriété d’1,5 milliard de musulmans »

.

Au cours d’un débat télévisé jordanien, l’analyste politique  Mohammed Al-Tamimi a précisé que la cause palestinienne n’était pas une revendication pour créer un Etat mais au contraire qu’il s’agissait d’une guerre de religion pour conquérir toute « la Palestine », revendiquée par 1,5 milliard de musulmans.

Il a perdu son sang-froid, déclarant que le Fatah était « contrôlé par un groupe d’espions, qui ont tué leur père [Arafat] » et que « ce leadership traître, collaborateur » est « directement lié au Mossad ». Tamimi a affirmé que le président palestinien Mahmoud Abbas était d’origine iranienne.

« De cette chaire », a-t-il rugi, « je déclare par la présente la destitution de ce leadership. […] L’Autorité palestinienne et toutes ces organisations iront dans la poubelle de l’Histoire. » Malgré les efforts répétés pour mettre fin à sa tirade, l’animateur de télévision a été incapable d’apaiser Al-Tamimi, et l’émission a dû être interrompue. L’émission a été diffusée sur la chaîne Stars le 14 août 2016.

Extraits :

Mohammed  Al-Tamimi : Le Fatah est actuellement contrôlé par une bande d’espions, qui se disputent une autorité imaginaire, puisque les rênes sont tenues exclusivement pour l’entité sioniste spoliatrice. […] [Le Fatah] est contrôlé par une bande d’espions, qui ont tué leur père, pour en hériter.

Animateur : Vous parlez de Yasser Arafat.

Mohammed Al-Tamimi : Oui. Je l’ai dit sur Al-Jazeera, juste après l’assassinat d’Arafat par ces individus. Depuis que Mahmoud Abbas est arrivé au pouvoir, il a combattu tout membre du Fatah au passé honorable. […] La Palestine n’est pas la propriété de ce leadership. Je parle ici au nom de l’ensemble du peuple palestinien. Le peuple palestinien est en train d’écouter, et je parle en son nom. Par Dieu, si vous meniez un sondage en ligne et demandiez aux Palestiniens si moi, Mohammed Assad Bayoudh Al-Tamimi, les représente et parle en leur nom, 90 % diraient « oui ». Ainsi, de cette chaire, je déclare par la présente la destitution de ce leadership, au nom du peuple palestinien. C’est une terre bénie, et elle ne sera pas dirigée par la lie de la terre. […] Je représente la conscience de mon peuple. Je connais mon peuple mieux que quiconque. C’est une cause bénie, une cause sainte. Ce n’est pas une maison close dirigée par [Azzam] Al-Ahmad, Dahlan, Abou Mazen ou qui que ce soit d’autre…

Animateur : C’est assez.

Mohammed Al-Tamimi : C’est une terre bénie. C’est la terre du voyage nocturne du Prophète Mahomet. C’est la terre de l’islam, la terre d’Omar Ibn Al-Khattab et de Saladin. Ces gens n’ont rien à voir avec cette cause et cette terre. Ils défient Allah. Ce type Al-Ahmad, que la malédiction d’Allah soit sur lui… Comment s’appelle-t-il ?

Animateur : Non, non. Ne maudissez pas, mon frère, ne maudissez pas !

Learn Hebrew online

Mohammed Al-Tamimi : Ce Al-Ahmad… Quel est son nom ? Azzam Al-Ahmad. Il a défié Allah la semaine dernière, à Djénine. Devant tous les cadres du Fatah, il a dit : « Je suis prêt à défier Allah au nom du Fatah. » Il pense que le Fatah est plus important qu’Allah. Que la malédiction d’Allah soit sur vous ! Espèce d’espion ! Ennemi d’Allah !

Animateur : Mon frère, s’il vous plaît…

Mohammed Al-Tamimi : Le peuple palestinien vous intentera un procès. […] C’est un peuple combattant du djihad. Il combat depuis plus de 100 ans. La terre de Palestine est trempée de sang palestinien plus que de pluie ! Pas les fils de Mahmoud Abbas… Il dit qu’il est de Safed et qu’il est prêt à y renoncer. Il n’est pas de Safed. Il est d’Iran. Il est venu d’Iran et n’a rien à voir avec la Palestine. […] Couché sur son lit de mort, mon père m’a dit : « Je te confie et à tous cet engagement… » Il a dit : « Ne renonce pas à cette terre. Si quiconque renonce à la terre,  massacre-le, maudis-le et combats-le. » C’est notre terre. C’est la terre d’Al-Aqsa. Ces gens ignorent tout de la morale et la pureté physique. Ils n’ont rien à voir avec cette terre.

Animateur : OK… Très bien…

Mohammed Al-Tamimi : Un de ces jours, nous les poursuivrons en justice. Ce sont des traîtres. Ils veulent vendre notre terre. Ils veulent vendre notre patrie.

Animateur : OK…

Mohammed Al-Tamimi : La Palestine est à nous, que cela vous plaise ou pas. Nous n’accepterons jamais Israël sur un seul pouce de notre terre.

Animateur : Mon frère, j’ai dit d’accord…

Mohammed Al-Tamimi : Nous ne renoncerons pas à la terre de Palestine.

Animateur : Mon frère, écoutez-moi simplement…

Mohammed Al-Tamimi : Qui sont ces espions et ces traîtres, qui servent de proxénètes, colportant la normalisation avec les Juifs ? […]

Jihad Al-Rantisi (éditorialiste jordanien) : Même si j’ai quelques réserves sur les malédictions…

Mohammed Al-Tamimi : Je parle sans réserve, devant l’ensemble du peuple palestinien.

Jihad Al-Rantisi : J’ai des réserves…

Mohammed Al-Tamimi : J’assume l’entière responsabilité de chaque mot que j’ai dit sur ce leadership traître et collaborateur, qui est directement lié au Mossad.

Animateur : Mon frère, ne maudissez pas. Je vous en supplie…

Mohammed Al-Tamimi : Il s’agit de la Palestine ! Ces traîtres la détruisent !

Animateur : Souvenez-vous de votre tension artérielle… Je vous en prie… S’il vous plaît… Arrêtez… Prenez un peu d’eau. (A Al-Rantisi) Poursuivez.

Jihad Al-Rantisi : Malgré mes réserves sur ce que M. Tamimi a dit, j’aimerais…

Mohammed Al-Tamimi : Azzam Al-Ahmad a défié le Seigneur Tout-puissant…

Animateur : Assez, mon frère…

Mohammed Al-Tamimi : Ce fils de chien ! Ce traître !

Animateur : Je vous en supplie, ne vous abaissez pas à ce niveau.

Jihad Al-Rantisi : Je ne veux pas être du côté de la défense, car j’ai beaucoup de réserves sur l’Autorité palestinienne, mais concernant le frère Azzam Al-Ahmad, des paroles lui ont été attribuées qu’il n’a pas dites, et cela a été utilisé dans le cadre de la propagande electorale…

Mohammed Al-Tamimi : Il a dit ces choses dans le district de Djénine. Il a même dit plus que ça. Il a dit sur Al-Manar TV, la chaîne télévisée des Zoroastriens…

Animateur : Mon frère, au nom d’Allah, taisez-vous. Fermez-la. […]

Jihad Al-Rantisi : Si l’Autorité palestinienne continue d’exister, elle souillera l’héritage guerrier du peuple palestinien, et cela rendra un grand service au côté israélien. Nous nous porterions mieux sans autorité, et le peuple palestinien resterait dans un état de libération nationale.

Animateur : Ce serait l’anarchie sans les institutions qui ont été créées depuis plus de 24 ans. […]

Jihad Al-Rantisi : Lorsque le président Arafat a présenté les Accords d’Oslo, c’était une initiative nationale. Il espérait ou essayait d’obtenir quelque chose du côté israélien. Il déclenchait une Intifada par ici, finançant un attentat par là… C’est ainsi que l’homme opérait. Mais tout ce qui reste à présent est la protection de l’occupation israélienne.

Animateur : C’était la conviction de Mahmoud Abbas depuis le moment où il a pris le pouvoir. Il a dit : « Je ne combattrai pas l’ennemi avec des armes. Mon plan repose sur la résistance pacifique. »

Jihad Al-Rantisi : Simplement pour rendre justice à Abbas, laissez-moi vous dire que j’ai soutenu ce plan.

Animateur : Vous l’avez toujours soutenu dans notre émission.

Jihad Al-Rantisi : Exact. J’ai toujours défendu ce plan, mais ce plan a échoué. […]

Animateur : Mohammed, je vous supplie de garder votre calme dans ce débat…

Mohammed Al-Tamimi : Lorsqu’il s’agit de la Palestine bénie, de Jérusalem et de la mosquée Al-Aqsa, je n’ai pas de lignes rouges, de lignes jaunes, de lignes bleues, de lignes roses ou de lignes fuchsia… Je n’ai aucune ligne d’aucune couleur, et je me moque de ce qu’on peut dire. […] Laissez-moi vous dire, la Palestine est à nous. Elle restera à nous. Nous ne renoncerons pas même à un infime grain de son sable. Ce ne sont pas ces gens qui libéreront la Palestine, qui est une terre bénie. C’est la propriété d’1,5 milliard de musulmans.

Animateur : OK…

Mohammed Al-Tamimi : Un de ces jours, les moudjahidines y marcheront.

Animateur : OK. Chers téléspectateurs…

Mohammed Al-Tamimi : Allah a promis…

Animateur : Chers téléspectateurs…

Mohammed Al-Tamimi : Ils entreront dans la mosquée d’Al-Aqsa, comme ils y sont entrés la première fois…

Animateur : Ecoutez…

Mohammed Al-Tamimi : C’est ce qu’Allah nous a promis.

Animateur : Mon frère…

Mohammed Al-Tamimi : L’Autorité palestinienne et toutes ces organisations entreront dans la poubelle de l’Histoire.

Animateur : Chers téléspectateurs…

Mohammed Al-Tamimi : Le peuple palestinien…

Animateur : Au terme de cette émission, je remercie tous ceux qui sont restés avec nous jusqu’au bout. Au revoir.

MEMRI







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “L’analyste jordanien Mohammed Al-Tamimi : « La Palestine est à nous. Nous ne renoncerons pas même à un infime grain de son sable. C’est la propriété d’1,5 milliard de musulmans »

    1. nakache

      il aurait dû crever en direct pour aller faire un tour chez allah qui lui aurait mis une paire de gifles au nom de tous les juifs attachés à l’histoire d’israel et de jerusalem
      pauvre mec

    2. i

      Qu’il relise les cours d’histoire depuis 5000 ans. Après il ouvrira sa gueule et racontera moins de conneries. Il y a rien à faire, ils sont butés, pire que des anes. Toujours le même discours, rien ne change. Quelques variantes dans les injures et invectives. Ils vocifèrent à longueur de journée leur haine du juif et d’Israël. C’est désespérant. Usant, énervant. Lassant.

    3. Roland

      Il est marrant ce « Gros guerriers »… Il a vite oublié que les guerriers Jordaniens, transformés en guerriers lapins en 1967 ont abandonnés en s’enfuyant la Cisjordanie et Jérusalem Est…Allez, ne parle plus mon gros, à l’action, mais c’est toujours « Inch allah » et il n’a pas l’air de vouloir…..C’est beaucoup pour cela que je ne vais plus en vacances au maghreb, toujours  » Si dieu le veux » facile de fuir ses responsabilités et fatiguant pour le touriste malgrés les courbettes…

    4. judith

      Sa mère lui a toujours dit de veiller au grain !
      Et comme c’est un arabe, il a tout de suite penser au couscous, pas plus tard que la semaine, il est allé voir son nutritionniste et il lui a dit : Écoute Momo, si tu veux vraiment réussir à maigrir il faut que dans ton frigo, tes armoires, ce soit le désert.
      Sa mère, barda, est morte la pauvre, maintenant comme il est demeuré arabe, il écoute le docteur, le grain pour lui il l’associe au désert.
      Quand il aura réaliser qu’il ne peut rien faire avec les juifs, devenu vieux il se mettra au grain de raisins fermentés, et il s’endormira avec un sourire béat en repensant a sa mère en comptant les grains.

    5. alauda

      J’aimerai le voir gonflé à l’hélium comme un gros ballon puis faire pchittttttttttttttttttttt dans le trou noir de ses imprécations.

    6. farid

      tu peux instrumentaliser 20milliards de musulmants mais vous resterez la ou vous etes car vous etes un peuple bete sans education sans savoir

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *