toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La France est en guerre contre l’islamisme mais pour Valls, il y a « urgence » à « bâtir un pacte avec l’islam de France »


La France est en guerre contre l’islamisme mais pour Valls, il y a « urgence » à « bâtir un pacte avec l’islam de France »

Le Premier ministre appelle à « un devoir de lucidité face à la montée de l’islamisme et du djihadisme ».

Manuel Valls estime que « l’islam a trouvé sa place dans la République » mais que, « face à la montée du djihadisme », il y a « urgence » à « bâtir un véritable pacte » avec la deuxième religion de France, via « la Fondation pour l’islam de France », dans une tribune publiée dans « Le Journal du Dimanche ».

« L’islam a trouvé sa place dans la République (…) contrairement aux attaques répétées des populismes, à droite et à l’extrême droite », qui ont mis cette religion au « coeur de leur rhétorique du bouc émissaire », déclare le Premier ministre.

« Ce rejet insupportable de l’islam et des musulmans, ces paroles, ces actes, tout comme les paroles et les actes antisémites, antichrétiens, doivent être combattus – et ils le sont – avec la plus grande force », assure-t-il.

Loading...

Pour autant, après les récents attentats de Nice et Saint-Etienne-du-Rouvray, l’ancien maire d’Evry appelle à « un devoir de lucidité face à la montée de l’islamisme et du djihadisme mondialisé avec sa vision apocalyptique », qui prend « en otages de nombreux musulmans de France ».

« Tous les salafistes ne sont pas des djihadistes… mais presque tous les djihadistes sont des salafistes »

« Tous les salafistes ne sont pas des djihadistes… mais presque tous les djihadistes sont des salafistes. Cette mécanique infernale pousse des individus par centaines, parfois très jeunes – hommes, femmes, de culture musulmane ou convertis de fraîche date – à prendre les armes et à les retourner contre leur pays », insiste-t-il.

Soulignant la « mobilisation sans précédent des pouvoirs publics » dans la lutte contre « la radicalisation », il juge que la France « doit faire au monde entier la démonstration éclatante que l’islam est compatible avec la démocratie ».

Manuel Valls, qui s’est dit vendredi dans le journal « Le Monde » « favorable » à une interdiction temporaire du financement étranger des mosquées, rappelle qu’il « y a plus de dix ans, une fondation (la Fondation pour l’islam de France, ndlr) a été créée pour réunir en toute transparence les fonds nécessaires ».

« Son échec est total. Il ne doit pas nous décourager. Il faut reconstruire une capacité de financement française », insiste-t-il.

« Il y a urgence à aider l’islam de France à se débarrasser de ceux qui le minent de l’intérieur. Pour cela, il nous appartient de bâtir un véritable pacte avec l’islam de France, donnant à la Fondation une place centrale », ajoute le chef du gouvernement, dans le droit fil de ce qui a été fait en 1905 avec la loi de séparation des Eglises et de l’Etat.

Learn Hebrew online

Appel d’une quarantaine de personnalités musulmanes

Dans un appel à « agir » contre « l’islamisme radical », intitulé « Nous, Français et musulmans, sommes prêts à assumer nos responsabilités » et également publié dans le JDD, une quarantaine de personnalités -dont le philosophe Abdennour Bidar, l’essayiste Hakim El Karoui et la sénatrice PS Bariza Khiari- se disent « concernés par l’impuissance de l’organisation actuelle de l’islam de France, qui n’a aucune prise sur les événements ».

Préconisant de « changer de générations » et de mener « la bataille culturelle contre l’islamisme radical, auprès des jeunes et des moins jeunes », ils soulignent eux aussi qu' »il est temps » de « réactiver » la Fondation pour l’islam de France, qui « n’a jamais fonctionné », et de « lui donner la capacité de collecter des ressources ».

De fait, insiste Manuel Valls, tout en refusant « tout tentation néoconcordataire », qui « serait une insulte à la laïcité », il va falloir « revoir certaines règles pour tarir les financements extérieurs et accroître en compensation les possibilités de levées de fonds en France ». « Tout devra être mis sur la table, avec les musulmans de France et leurs instances représentatives », précise-t-il.

Loading...

Car, prévient le Premier ministre, « si l’islam n’aide pas la République à combattre ceux qui remettent en cause les libertés publiques, il sera de plus en plus dur pour la République de garantir ce libre exercice du culte ». « Il faudra un engagement massif et puissant. D’abord, des musulmans. Et je les appelle à agir dans leur famille, leur quartier ».

source





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 13 thoughts on “La France est en guerre contre l’islamisme mais pour Valls, il y a « urgence » à « bâtir un pacte avec l’islam de France »

    1. Alfred

      Quel imbécile ! Décidément, le livre de Michel Houellebecq était plus que prémonitoire…

    2. alauda

      La France, nouvelle terre de Mission pour « faire au monde entier la démonstration éclatante que l’islam est compatible avec la démocratie ».

      Bon, ce sera sans moi. Aucune vocation à l’évangélisation coranique.

    3. sdaubi

      Bienvenue dans le monde des bisounours, c’est pour ça qu’on est pas aidé, qu’il y a déjà 250 morts et malheureusement encore beaucoup d’autres à venir!

    4. Jacques B.

      « L’islam a trouvé sa place dans la République »

      Oui, c’est ça.
      Et il la trouvera de plus en plus, « sa place dans la République », avec la multiplication des attentats, des massacres, et des revendications – telles celles de l’imam de Nice, ou autres – de plus en plus fortes, de plus en plus inadmissibles, car de plus en plus fondées sur la charia.

      Crétin. Incapable. Imposteur.
      DEHORS LES FOSSOYEURS DE LA FRANCE !

    5. Hubert

      Pour souper avec le diable, il faut avoir de long bras et une longue cuillère! Et aussi se tenir assez loin de la table!

    6. Roland

      La lucidité, c’est pour les Français, les vrais Français de liquider aux prochaines élections les collaborateurs gauchistes des islamistes. Ces gens sont prêts à vendre notre manière de vivre, nos traditions pour rester au pouvoir. Tous les musulmans ne sont pas terroristes, mais tous les terroristes sont musulmans.Ce collabo pense que les terroristes respectent les mécréants et veut passer des accords avec eux ?Quoi ? Partage de la France, une partie devient islamiste et les mécréants Français chassés ? STOP….

    7. haBIBI

      Le « petit-démon-malgré-lui », Valls, non seulement collabore à notre enfermement et à notre destruction (nous, peuples indigènes d’Europe), mais il veut maintenant pactiser avec le Diable, pour mieux nous asservir.

      Les élections de 2017 approchent et pourtant semblent encore bien loin !
      Quelles nuisances, ce gouvernement, Merkel et Obama vont-ils encore nous faire subir avant de disparaître dans les poubelles nauséabondes de l’histoire des hommes.

    8. MisterClairvoyant

      Vals sort une vieille idée des communiste. Mais le Pacte Germano-soviétique n’a pas empêchait la guerre. à la Russie ni à la France, ni les 50 millions de morts. C’est en vendant votre âme au diable qui vous allez arrêter Satan de détruire la France?

    9. Herve Jaubert

      N’oublions pas que 97% des musulmans on vote pour Francois Hollande, Vall ne veut pas se couper de son électorat

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *