toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Hervé Mariton : « Rétablissons le droit du sang pour devenir français »


Hervé Mariton : « Rétablissons le droit du sang pour devenir français »

OPINION

La nation sera la grande question de l’élection présidentielle de 2017. A rebours de la célèbre thèse de Francis Fukuyama, qui prédisait « la fin de l’histoire », nous sommes entrés dans une phase tragique de l’histoire, émaillée d’attentats terroristes islamistes, d’une crise des réfugiés et d’un risque de dislocation de l’Europe.

Face à ces menaces inédites, face à ces menaces majeures, nous avons plus que jamais besoin de la nation. La France a plus que jamais besoin de s’affirmer en tant que nation.

S’affirmer en tant que nation, c’est tout d’abord poser clairement les règles de la nationalité. Le gouvernement de François Hollande et Manuel Valls a perdu un temps précieux ces derniers mois à débattre de la déchéance de nationalité pour les terroristes binationaux. Cette discussion est purement théorique. Elle n’a aucune portée pratique. Car, en réalité, la place des terroristes est en prison, avec les peines les plus longues possibles. Peu importe qu’on leur maintienne ou qu’on leur retire une nationalité qu’ils méprisent de toute façon. Cela n’aura aucun impact.

Inverser la logique d’acquisition

Ce faux débat cache le vrai débat qui est, en revanche, que nous soyons vigilants et stricts sur les conditions d’acquisition de la nationalité française. La solution que je propose est de passer au droit du sang. Car c’est bien la logique d’acquisition de la nationalité qu’il faut inverser. La présomption doit être que la naissance sur le sol français n’induit pas l’acquisition de la nationalité.

Loading...

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 10 thoughts on “Hervé Mariton : « Rétablissons le droit du sang pour devenir français »

    1. Aline1

      Cela me semble un peu excessif.

      Où une telle Loi devrait se faire avec des conditions naturellement ayant trait à la défense du Pays – Ce serait même naturel.

      Mais de manière générale, cela semble un peu raciste.

    2. capucine

      il veut aussi l’arbre généalogique de la famille peut-être pour savoir qui est français de souche ??? c’est un peu exagéré , non ?
      le simple est de virer tous les indésirables migrants qui squattent la France sans y avoir été invités et de fermer nos frontières après leur départ !! ouf

    3. alauda

      En 1804, le droit du sol a été institué par Napoléon Ier  » en rupture avec la tradition », peut-être, si l’on est mauvaise langue, pour prélever son impôt du sang…

      Quoiqu’il en soit, une loi a été votée cet hiver pour élargir le droit du sol par « lien de fratrie » et par quelques autres cas de figure (loi n°2016-274 publiée le 8 mars 2016 au journal officiel).

      Blackout total. Personne, dans aucun parti, n’en a pipé mot. Les députés avaient presque déserté l’Assemblée.

    4. Pierrot

      « La présomption doit être que la naissance sur le sol français n’induit pas l’acquisition de la nationalité. »

      Evidament

    5. Pinhas

      Dans ces conditions il ne va plus rester grand monde en France ….
      Hervé Mariton a du vérifier dix fois son arbre généalogique avant de sortir une telle ânerie .

      Non, pour ma part je préfère que l’on supprime la double nationalité et que l’on mette en vigueur la déchéance de nationalité pour les terroristes et ce , en temps de guerre et nous sommes en guerre .

      OUI ou NON ? .

    6. Courage,

      dans ces islamistes modérés potentiellement dangereux et dans ces terroristes ils existe malheureusement des français pure souche par le sang converti a l Islam, aucun racisme dans cette proposition, au contraire, elle doit s appliquer sans tarder.
      la France doit prendre les mesures qui s appliquent et faire appel en urgence a des forces militaires extérieures comme Israel qui a toutes les capacités pour combattre ce fléau, et mettre de cote son orgueil
      Comment peu-on expliquer que la France envoi des hommes se battre en Syrie en Irak, avant de défendre en priorité son pays contre ce mal qui la ronge jour après jour ?
      Mr MARTON je ne vous connaissais pas et salue votre démarche, n attendez pas et faites échos de cette décision auprès de gens compétents au gouvernement c est un vrai combat

    7. Jacques B.

      C’est le bon sens même.

      On a la nationalité de ses parents : si M. et Mme X vont travailler pendant 3 ans aux USA, puis pendant 2 ans au Japon, puis reviennent en France ; si pendant ce temps, leur naissent deux enfants, l’un aux USA et l’autre au Japon : n’est-il pas logique que leur nationalité soit française ?
      Et s’ils restent au Japon le reste de leur vie plutôt que de revenir en France, on peut supposer qu’au bout de 5 ans, 10 ans, ils obtiendront la nationalité japonaise. Quant à leurs deux enfants, qui auront de toute façon la nationalité française, rien ne les empêchera de demander la nationalité japonaise à leur majorité, si d’ailleurs ils ne l’ont pas obtenue avant du fait d’un séjour de + de X années au Japon.

      Et si deux parents d’origine marocaine, ayant obtenu la nationalité française, ont des enfants après leur naturalisation, leurs enfants seront de facto français selon le droit du sang, leurs parents étant français au moment de leur naissance.

      C’est le droit du sol qui n’est pas logique (sans compter tous ses « prolongements »).

    8. BAY

      Seuls les enfants ayant un des 2 parents français peuvent obtenir la nationalité française, sinon pour tout les autres c’est être français de papiers ! et ça on en veut plus il faut y mettre un terme dès maintenant.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *