toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Après avoir poignardé une mère et ses trois filles en juillet, Mohamed Boufarkouch met le feu à sa cellule


Après avoir poignardé une mère et ses trois filles en juillet, Mohamed Boufarkouch met le feu à sa cellule

L’homme mis en examen pour avoir volontairement blessé au couteau, le 19 juillet au centre de vacances de Garde-Colombe, une mère et ses trois filles, âgées de 8, 12 et 13 ans, a mis le feu à sa cellule de la prison de Lyon-Corbas, mercredi soir.

Mohamed Boufarkouch, ce Francilien de 37 ans, de nationalité marocaine, est en détention provisoire dans le Rhône depuis sa mise en examen pour tentatives de meurtre, prononcée par le pôle de l’instruction de Grenoble, désormais en charge de cette affaire.

« L’homme a mis le feu à sa cellule mercredi soir, au 2e étage de la prison de Corbas, raconte Alain Chevallier, secrétaire régional Rhône-Alpes de l’Ufap-Unsa, syndicat de l’administration pénitentiaire. Depuis l’extérieur, deux gardiens ont vu de la fumée s’échapper de la cellule. Ils sont alors montés en courant et ont dû forcer la porte, qui avait été barricadée de l’intérieur. Les flammes étaient importantes, ils ont probablement évité un drame. »

Brûlé aux bras et intoxiqué par les fumées, le détenu a été transféré vendredi à l’unité hospitalière sécurisée interrégionale (UHSI) de Lyon, pour des soins physiques et psychiatriques. Il s’y trouve toujours. « C’est un cas très compliqué à gérer », confie Alain Chevallier.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Après avoir poignardé une mère et ses trois filles en juillet, Mohamed Boufarkouch met le feu à sa cellule

    1. yael

      Je me souviens de ce fait divers sordide…..
      Alors, a present, c’est quoi le motif ? la couleur du mur ? la couleur de la chemise du gardien ?

      Renvoyez le au bled ! Au Maroc, on verra bien s’il ouvrira sa gueulle !

    2. Olivier

      Il est en prison ce pauvre choupiné , faut faire une marche , une manifestation , que font les politiques !

    3. alauda

      « Cas compliqué à gérer », « déséquilibré »
      Les nouveaux euphémismes empruntés à la psychiatrie pour ne pas stigmatiser les fanatiques du couteau, inadaptés à la vie sociale.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap