toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Allemagne : Angela Merkel au bord du gouffre admet des erreurs dans sa politique migratoire


Allemagne : Angela Merkel au bord du gouffre admet des erreurs dans sa politique migratoire

.

La chancelière allemande Angela Merkel, au plus bas dans les sondages, crée la surprise en faisant son méa culpa sur sa politique migratoire.

Dans une interview au Südeutsche Zeitung, Angela Merkel admet des erreurs d’appréciation et de choix face à la vague migratoire en Europe. Une opération pour redresser sa cote de popularité ?

«Nous n’avons pas pris la mesure du problème», admet Angela Merkel dans les colonnes du quotidien allemand Süddeutsche Zeitung. La chancelière allemande appelle par ailleurs l’Union européenne à plus de coopération avec la Turquie et à augmenter l’aide aux pays d’Afrique. L’Allemagne et les autres pays européens ont détourné le regard de la crise migratoire et ne se sont pas assez préoccupés des frontières extérieures de l’Union européenne, a-t-elle déploré, ajoutant même : «Nous n’avons pas abordé le problème de façon efficace

Le mea culpa intervient alors que le parti conservateur de la chancelière, la CDU, fait face à des échéances électorales particulièrement difficiles et que la cote de popularité de son plus illustre représentant est au plus bas. Un sondage publié le 28 août dernier montre même que 50% des Allemands seraient opposés à ce qu’elle exerce un quatrième mandat. Le pays a connu en juillet dernier une vague d’attaques qui l’a quelque peu déstabilisé et l’opinion publique en veut aux autorités d’avoir accueilli plus d’un million de migrants en un peu plus d’un an.

Angela Merkel n’a pas pour autant renié son bilan. Elle a appelé les politiciens allemands à la retenue et à ne pas participer au dénigrement des migrants. La chancelière s’est par ailleurs refusée à établir un lien entre vague migratoire et terrorisme : «C’est une erreur de penser que le terrorisme est arrivé en même temps que les réfugiés», a-t-elle martelé dans son interview au Süddeutsche Zeitung, précisant que : «le terrorisme était déjà ici sous de multiple formes».

Source : Südeutsche Zeitung

 





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Allemagne : Angela Merkel au bord du gouffre admet des erreurs dans sa politique migratoire

    1. Jean-Francois Morf

      Elle avait invité 800’000, et à 2,1 million, elle n’a toujours pas dit stop!
      Qu’on envoie les suivants dans sa maison!
      On verra bien si elle ne dira pas stop…

    2. filouthai

      C’est l’Allemagne qui est a l’origine des deux premieres guerres mondiales .
      Et c’est l’Allemagne, par Merkel, qui sera a l’origine de la troisieme.
      Il faut etre fort et non soumis, contrairement a Mme Merkel, ne pas accepter le chantage de la Turquie, et se preparer a des lendemains difficiles – d’ou la necessite de faire le menage au plus vite dans les « quartiers » …. et ailleurs.

    3. Jean-Francois Morf

      Mais pourquoi diable les Allemands ne font-ils plus d’enfants???
      La Bundesbank a multiplié massivement son taux Lombard de prêt sans risque contre nantissement (= les frais financiers de l’Europe) en l’an de grâce: 1965, 1969, 1974, 1979, 1988, 1999. Cette inflation des frais financiers de l’Europe a, à chaque fois, fait monter l’indice des prix à la consommation 2 ans plus tard, et ceci définitivement. Elle a aussi fait exploser le nombre de chômeurs 4 ans plus tard, tout aussi définitivement. L’Allemagne a ainsi passé, selon un graphique semi-logarithmique en marches d’escaliers que j’ai réalisé:
      De 0,15 million de chômeurs en 1962 à 0,4 million de chômeurs, à 1 million de chômeurs, à 2 million de chômeurs, à 4 million de chômeurs, à 7 million de nouveaux pauvres, à 13 million de travailleurs découragés. A chaque explosion du chômage j’ai du changer de job, à cause de cette satanée Bundesbank. A partir de 1992 je n’ai plus jamais retrouvé de job, définitivement. Vous comprenez pourquoi les Allemands n’ont plus eu envie de faire des enfants, tellement le mensonge de la Bundesbank est énorme: Elle prétend, la menteuse, qu’inflater massivement les frais financiers de l’Europe ferait baisser les prix à la consommation! Et que pratiquer le taux islamique 0% créerait l’hyper-inflation! Le mensonge des prix Nobel d’économie se constate aussi au Japon: depuis plus de 22 ans, la BoJ baisse les taux directeurs, et le Japon n’a toujours aucune inflation! Mes graphiques, je les ai donnés personnellement à Alan Greenspan, à l’assemblée des actionnaires de la BRI à Bâle. Le résultat fut que les actionnaires privés furent dépossédés de leurs actions BRI!
      Evidemment, les mahométans, qui ne travaillent pas et violent leurs femmes tous les jours, et qui sont nourris, logés, soignés, gratis par les cochons de payants chrétiens, font plein d’enfants! Moi aussi j’aurais fait des enfants si l’Etat m’avait nourri logé soigné garanti à vie!
      Jean

      Source: cahiers mensuels de la Bundesbank

    4. judith

      C’est trop tard, maintenant c’est la cour martiale car garce a ses conneries c’est le bordel en Europe.
      On a tous bien compris qu’elle est téléguidée par les extrêmes droite afin qu’il revienne nous sauver…

    5. alauda

      L’Allemagne n’a pas fait d’effort pour permettre à sa population de soutenir sa natalité. Les Allemandes ont plus de mal à concilier travail et vie de famille que les Françaises. Il y a moins de crèches. Le taux de femmes travaillant à temps partiel est passé de 30% en 1989 à 45% en 2010, la moitié des femmes n’ont pas un vrai salaire. Il faudrait pouvoir comparer aussi les impôts. En France, les parents déduisent une demi-part par enfant.

      Et pour pallier à ses inconséquences, l’Allemagne impose son régime à toute l’Europe. On ne va pas la féliciter.

    6. sergeb

      C’est l’Allemagne qui est a l’origine des deux premières guerres mondiales .
      Et c’est l’Allemagne, par Merkel, qui sera a l’origine de la troisième.
      Ça n’est pas impossible ce scénario, L’Allemagne a tellement subie d’humiliations avec ces deux guerres perdues que cela ne me surprendrais pas du tout. Qui peut dire …

    7. haBIBI

      A LIRE :
      Merkel, avec les autres principaus gouvernantss des Etats européens et des instances européennes, est là pour organiser la dissolution et la disparition des peuples indigènes d’europe, par l’invasion et la colonisation musulmane organisées et planifiée, dans un climat de chaos, de confusion, et de guerre civile larvée, voulue par les USA:
      -d’une part pour que la véritable Europe des peuples indigènes de ce continent, avec leurs cultures et leurs traditions multiséculaires, de Paris à Moscou , ne ne puisse se faire, car cette Europê serait beaucoup plus puissante et influente mondialement que les USA, ( Vous comprenez aussi le pourquoi de la volonté américaine de pousser la Turquie en Europe, et de sa politique Ukrainienne !)
      -et d’autre part, parce que cette Europe puissante et politique, restée fidèle à son histoire, à sa culture, à sa tradition judéo-chrétienne, empêcherait la réalisation du grand projet totalitaire de globalisation mondiale de l' »Elite mafieuse internationale » du Deep State (dont font partie les Clinton !), centrée aux USA actuellement : massification des populations mondiales par le bas, devenues sans racines, sans Histoires, acculturées, vivant dans la précarité, regroupée dans les grandes mégapoles polluées et chaotiques, réduites à un quasi état d’esclavage au service du Deep State en question en tant que producteur-consommateur et source de chair fraîche grâce à la nouvelle éducation populaire et aux nouveaux médias aus ordres, pendant que ces « élites mafieuses » vivront grassement à leurs dépends sur le reste sanctuarisé et protégé de la planète, avec son personnel dévoué et aux ordres.Is rael est aussi un Etat qui dérange par son identité, sa culture spécifique, et son histoire; voilà pour quoi le Deep State veut voir Israel disparaitre du moins en tant qu » Etat juif.
      Il est grand temps que les gouvernements israéliens comprennent et agissent en conséquence, face au « Satan » américain et ses tentacules musulmanes.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap