toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Y-a-til une religion de la Shoah ?


Y-a-til une religion de la Shoah ?

OPINION

En France et plus largement en Europe occidentale, un passé contredisant la morale pèse encore lourdement sur l’identité des européens. Certaines personnes situées en général à l’extrême droite appellent cela : « la religion de la Shoah ». Quelle réponse en 2016, peut-on apporté à ce phénomène qui a engendré en France notamment, la déconstruction d’une « identité centenaire »?

Le passé

Toute personne âgée entre 30 et 60 ans porte en lui une charge émotionnelle liée aux décisions et réactions de ses ancêtres. Que l’on soit juif d’Europe ou français de souche, une histoire pesante sert de base et de limites à nos relations: l’émotion liée à la Shoah. Si pour les uns le sentiment est « la honte », l’autre demande « reconnaissance » et demande « pourquoi ».

La seconde guerre mondiale a produit plusieurs millions de morts, l’action d’un génocide systématique, froid, discret et structuré initié par les allemands, a marqué le début d’un questionnement profond. « Sommes-nous des monstres? ».

Différemment pour nous, européens, blancs, de culture catholique « Mon grand-père ou ma grand-mère sont-ils des gens bien ou des assassins ? »

Cette interrogation dérange et vient entacher indubitablement l’identité des générations post-seconde guerre mondiale. Elle produit ou a produit de nombreuses réactions violentes notamment  à la découverte des récits des rescapés. Cela a mené entre autres des phénomènes de rejet de l’ordre traditionnel comme l’illustre « Mai 68 ».

Schématiquement on peut retenir cinq réactions:
– la repentance: doute sur son identité et identification à la victime
– la justification: « ils ne savaient pas »
– la négation: « ce n’est jamais arrivé »
– l’acceptation: « nous sommes des monstres mais c’était une autre époque »
– la compensation: « nous avons été raciste, nous devons accepter l’altérité d’où qu’elle vienne ».

Levis Strauss avait traité le sujet sous un angle précis, illustrant le cas de la Shoah comme un excès de pouvoir :
« A partir du moment où l’homme ne connaît plus de limite à son pouvoir, il en vient à se détruire lui-même ».
Mais quant sont-ils des conséquences sur le présent?

Le présent

Un homme de quarante ans, produit des années 80, pense que l’amour de soi même  mène à la haine de l’autre. Est-ce vrai?
C’est faux. On peut s’aimer et respecter les autres, en juste altérité. Les européens de l’Ouest ont tiré de mauvaises conclusions de l’épisode macabre de la Shoah. Ils ont cru qu’aimer les autres permettait d’expier la haine de soi. Alors qu’en réalité, l’essentiel de l’expérience à en tirer se situe au point de vue moral, non au niveau émotionnel.

Les européens de l’Ouest n’ont qu’un seul réel devoir après la Shoah: celui de reconnaître la nature de l’erreur qui a mené à l’extermination des millions d’innocents.

La solution pour sortir de la haine de soi

– Se laver de 2000 ans de prêches religieuses ou idéologiques haineuses. On ne peut pas baser son cadre moral et son identité sur la haine de l’autre. Ça ne fonctionne jamais, la haine pervertie la pensée. Alors pervertie, la morale devient un outil de domination plutôt qu’un murmure intérieur, régulateur, précédent les pulsions et les pensées. La morale, le bon sens, doivent reprendre leur place dans le débat de société.
– Se définir en positif à partir d’aujourd’hui: j’assume le passé et donc je m’en libère. J’assume sans culpabilité, je ne suis pas responsable des actes de mes ancêtres. Je vais à présent me définir en positif et agir pour le bien de mon peuple, de mon prochain, de celui qui partage mes valeurs. Je propage une résilience.
– Je définis le mal parce que je connais le mal. Une fois en paix avec moi-même, je peux sans crainte distinguer le mal du bien. Je ne tente pas d’éduquer le mal, je le mets en danger, je m’implique. La lutte contre un mal objectif me concerne car mon esprit est lucide.
– J’accepte la violence de l’autre, l’expression de ma force, le droit de me défendre. Je ne suis pas un humain désincarné, déraciné, qui concilie la bête et la victime parce flottant entre deux eaux.
– Je considère chaque humain comme un homme libre dont chaque mot doit être considéré comme le moteur de ses actes futurs.

Avec ces quelques clés, la mémoire de la Shoah peut servir à changer le monde, à faire des hommes des êtres habités non-pas de honte ni de haine mais de courage et de lucidité. L’homme doit se hisser au dessus de ses pulsions pour pouvoir garantir aux générations futures un avenir différent de celui que nos ancêtres ont construit.

Pour répondre à la question, y-a-t-il une religion de la Shoah, je dirais:

La Shoah et le point Godwin sont extrêmement présents (cf:tout ramener au nazisme) dans le mode de communication politique et sociétale d’aujourd’hui. Il y a plutôt une religion du silence, de la non-transmission, de l’indifférence à soi. L’européen doit retrouver le chemin de la liberté et se libérer des gardes fous qu’il a mis en place comme pour s’assommer de somnifères. La France doit renaître. A l’image des juifs sortis des camps pour retrouver leur terre ancestrale, nous devons nous aussi sortir de cette époque, pour reconnecter avec notre identité, notre génie, notre courage.

Il en va de notre survie.

© Romain Casnave pour Europe Israël News
Agé de 42 ans, Romain Casnave est psychologue, spécialisé dans les chocs post-traumatiques.





Journaliste pigiste Franco-israelien, titulaire d'un master d'histoire du Moyen-Orient à l'université de Jérusalem



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 19 thoughts on “Y-a-til une religion de la Shoah ?

    1. Aline1

      Voilà une bonne analyse.
      Ce qui n’empêche pas la mémoire – on ne peut oublier tous les évènements qui ont fait l’Histoire, et surtout ceux de cette envergure.

      Mais justement la mémoire, c’est pour empêcher la haine et non l’inciter. Il ne s’agit pas de culpabiliser, mais de savoir, pour mieux maitriser comment ne pas arriver à des actes barbares. La mémoire dans l’Histoire est indispensable.

      La fausser, la négationner, ne peut que dénaturer le monde et l’emmener toujours vers des dérives plus graves.

    2. c.i.a.

      La shoah, est pour nous souvenir, de la monstruosité du nazisme, du communisme et de l’islamisme!, la haine, le narcissisme et le totalitèrisme, dont les victimes se comptent par dizaines de millions!!
      Et dont certains salauds négationnismes banalisent et méprisent la mémoire!!
      C’est la mini-séries holocauste, qui m’a fait prendre conscience, que cela pouvais se passer dans notre époque moderne, comment ils pouvaient devenir aussi bas!, au nom d’une idéologies.

    3. Jean-Francois Morf

      Googlez: 669 million non-muslims massacred…

      Soit 111 fois plus que la shoa, mais chut: pas d’amalgame: les musul-ment ne mentent jamais volontairement: c’est Mahomet qui les a obligé de mentir et de tuer les chrétiens pour voler les terres chrétiennes et violer les chrétiennes, ce qu’ils font contre leur gré. Exemple: Mare Nostrum, Liban, Kosovo…

    4. Ratfucker

      @ »Yehuda »: le terme « religion de la Shoa » est une création de Garaudy, et les nostalgiques de Vichy en font leurs choux gras, car pour les satisfaire, il faudrait que le souvenir de leurs crimes sombre dans l’oubli. Ce que nous voyons au quotidien, en revanche, c’est la religion de la Naqba, pratiquée par les mêmes et leur nouvelle race de saigneurs.

    5. ARISTOT

      Le judaisme et l’identité juive sont fondés sur la haine de toutes les nations. L’islam est la seule religion/politique proche du judaisme. Aucune autre religion ne propage tant de haine de tous les autres.
      Nombres 25:17 Traite les Madianites en ennemis, et tuez-les ;
      Nombres 31:17 Maintenant, tuez tout mâle parmi les petits enfants, et tuez toute femme qui a connu un homme en couchant avec lui ;
      2Samuel 13:28 Absalom donna cet ordre à ses serviteurs : Faites attention quand le coeur d’Amnon sera égayé par le vin et que je vous dirai : Frappez Amnon ! Alors tuez-le ; ne craignez point, n’est-ce pas moi qui vous l’ordonne ? Soyez fermes, et montrez du courage !
      2Rois 11:15 Alors le sacrificateur Jehojada donna cet ordre aux chefs de centaines, qui étaient à la tête de l’armée : Faites-la sortir en dehors des rangs, et tuez par l’épée quiconque la suivra. Car le sacrificateur avait dit : Qu’elle ne soit pas mise à mort dans la maison de l’Éternel !
      Jérémie 50:27 Tuez les tous , qu’on les égorge ! Malheur à eux ! car leur jour est arrivé, Le temps de leur châtiment.
      Ezéchiel 9:6 Tuez, détruisez les vieillards, les jeunes hommes, les vierges, les enfants et les femmes ; mais n’approchez pas de quiconque aura sur lui la marque ; et commencez par mon sanctuaire ! Ils commencèrent par les anciens qui étaient devant la maison.;
      Luc 19:27 Au reste, amenez ici mes ennemis, qui n’ont pas voulu que je régnasse sur eux, et tuez-les en ma présence.
      Exode 34:24 Car je chasserai les nations devant toi, et j’étendrai tes frontières ; et personne ne convoitera ton pays, pendant que tu monteras pour te présenter devant l’Éternel, ton Dieu, trois fois par an.
      Lévitique 18:24 Ne vous souillez par aucune de ces choses, car c’est par toutes ces choses que se sont souillées les nations que je vais chasser devant vous.
      Lévitique 18:28 Prenez garde que le pays ne vous vomisse, si vous le souillez, comme il aura vomi les nations qui y étaient avant vous.
      Lévitique 20:23 Vous ne suivrez point les usages des nations que je vais chasser devant vous ; car elles ont fait toutes ces choses, et je les ai en abomination.
      Lévitique 25:44 C’est des nations qui vous entourent que tu prendras ton esclave et ta servante qui t’appartiendront, c’est d’elles que vous achèterez l’esclave et la servante.
      Lévitique 26:33 Je vous disperserai parmi les nations et je tirerai l’épée après vous. Votre pays sera dévasté, et vos villes seront désertes.
      Lévitique 26:38 vous périrez parmi les nations, et le pays de vos ennemis vous dévorera.

    6. Salmon

      Aristote

      votre ANTISEMITISME VOUS AVEUGLE

      JE VOUS CITE

      Le judaisme et l’identité juive sont fondés sur la haine de toutes les nations. L’islam est la seule religion/politique proche du judaisme. Aucune autre religion ne propage tant de haine de tous les autres.

      Savez vous que dans la BIBLE HEBRAIQUE VOUS AVEZ JUSQU’A 7 NIVEAUX D’INTERPRETATION s
      APPAREMMENT VOUS ETES UN MUSULMAN QUI PREND LE CORAN AU PIED DE LA LETTRE

      COMBIEN DE VERSéS DU CORAN SONT VIOLENT
      TOUT LE LIVRE
      ET JE VOUS PRIE DE NE PAS DIRE CRAN = THORA
      CA VA PAS !
      et je ne suis pas religieuse !

    7. ARISTOT

      « les européens de l’Ouest » n’ont strictement rien à se reprocher et vous n’arriverez jamais à les convaincre du contraire malgré toute la propagande intense . Ce n’est parce qu’une minorité déviante et tarée a tous les médias et pouvoirs, que vous allez inculquer une culpabilité malsaine à des gens qui n’ont pas à la porter.
      Par contre, les Allemands ont voté à 98% pour HITLER en 1938. Culpabiliser tous les autres pour les crimes nazis est particulièrement pervers et du harcèlement répété par une minorité de gens malades, nuisibles et incurables.
      Le 1er génocide apparu dans l’histoire de l’humanité est celui commis par les Juifs contre les Amaleks qui est exposé sans aucun scrupule dans le deutérome juif. La bible juive dicte à plusieurs reprises de tuez tous les gens des pays envahis, et de n’en laissez aucun,
      L’HOLODOMOR est reconnu comme génocide pensé , prémédité puis organisé par les bolcheviks – dont on sait qui dirigeait le contre le peuple ukrainien = 4 millions de morts.
      Pourquoi donc ne parlez vous pas de ce génocide? L’auriez vous oublié. Le reste du monde ne l’a pas oublié.
      Et le génocide des Palestiniens en sus du vol de leurs terres, croyez vous que cela passe et que le Monde l’oublie ?
      Ce n’est surement pas au monde juif de faire quelconque leçon de morale à quiconque.
      MITTERRAND avait raison « la France n’a rien à se reprocher etc… »
      .

    8. ARISTOT

      @ Salmon.
      Vos injures tombe sous le coup de la loi.
      La violence de la Bible juive n’a pour égal que celle du Coran. Il y a 523 versets de haine dans le coran qui incite à la haine et au meurtre. Michel ONFRAY les a comptés. Voir son « traité d’athéologie ».
      Ainsi que le prouve les quelques commandements de la bible juive que j’ai copié collé depuis « lirelabible.net », il est clair que la bible juive est aussi violente que le coran. Et il faudrait un livre pour faire un seul livre des incitations à la haine inscrit dans la bible juive.
      Vous réaction face à l’évidence est de m’injurier et de m’insulter publiquement, ce qui tombe sous le coup de la loi.
      Par ailleurs, les regles de vie juive et islamique sont les mêmes: mutilation sexuelle sur des enfants, interdits alimentaires, polygamie (Napoléon 1er a demandé de l’interdire), la burka n’est que la copie de la Frumka juive de plus en plus portée en ISRAEL, inégalité des femmes devant la loi civile, pénale et la succession, soumission des femmes, inégalité des citoyens, interdiction des mariages mixtes etc… Et aussi pratique des punitions collectives et des punitions intergénérationnelles pratiqués de nos jours en ISRAEL.
      Juifs et arabes ont même les mêmes proverbe « oeil pour oeil, dent pour dents etc.. ».
      Non seulement CORAN = THORAH dont il est directement extrait, mais aussi TALMUD = HADDITS.
      On peut donc parler de judéo islamisme sans se tromper et en étant dans la réalité.

    9. Jacques B.

      Tiens, un crétin, ça faisait longtemps.

      Ne perdez pas votre temps avec lui, Laurence, car il n’y a pas de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.

      En revanche, je me demande pourquoi Europe-Israël laisse passer un tel dégueulis de mensonges et d’absurdités.

    10. Salmon

      MDR

      si je crois que c’est au MONDE JUIF DE FAIRE LA LECON DE MORALE A TOUT LE MONDE !

      quelle terre de Palestiniens , pour le moment ceux sont eux qui attaque en permanence Israel , ce sont eux qui passent pour des victimes
      Le monde à l’envers

      quel génocide si ce n’est celui de la Shoah , et il yen a eu d’autres

    11. ARISTOT

      Le deutérome chapitre 3
      Sihon sortit à notre rencontre, avec tout son peuple, pour nous combattre à Jahats.
      33
      L’Éternel, notre Dieu, nous le livra, et nous le battîmes, lui et ses fils, et tout son peuple.
      34
      Nous prîmes alors toutes ses villes, et nous les dévouâmes par interdit, hommes, femmes et petits enfants, sans en laisser échapper un seul.
      35
      Seulement, nous pillâmes pour nous le bétail et le butin des villes que nous avions prises.
      36
      Depuis Aroër sur les bords du torrent de l’Arnon, et la ville qui est dans la vallée, jusqu’à Galaad, il n’y eut pas de ville trop forte pour nous : l’Éternel, notre Dieu, nous livra tout.

    12. ARISTOT

      la merveilleuse morale juive:
      deutérome pillage du bien d’autrui « L’Éternel, ton Dieu, te fera entrer dans le pays qu’il a juré à tes pères, à Abraham, à Isaac et à Jacob, de te donner. Tu posséderas de grandes et bonnes villes que tu n’as point bâties,
      11
      des maisons qui sont pleines de toutes sortes de biens et que tu n’as point remplies, des citernes creusées que tu n’as point creusées, des vignes et des oliviers que tu n’as point plantés.

      Chapitre 7
      Lorsque l’Éternel, ton Dieu, t’aura fait entrer dans le pays dont tu vas prendre possession, et qu’il chassera devant toi beaucoup de nations, les Héthiens, les Guirgasiens, les Amoréens, les Cananéens, les Phéréziens, les Héviens et les Jébusiens, sept nations plus nombreuses et plus puissantes que toi ;

      2
      lorsque l’Éternel, ton Dieu, te les aura livrées et que tu les auras battues, tu les dévoueras par interdit, tu ne traiteras point d’alliance avec elles, et tu ne leur feras point grâce.
      3
      Tu ne contracteras point de mariage avec ces peuples, tu ne donneras point tes filles à leurs fils, et tu ne prendras point leurs filles pour tes fils ;
      4
      car ils détournaient de moi tes fils, qui serviraient d’autres dieux, et la colère de l’Éternel s’enflammerait contre vous : il te détruirait promptement.
      5
      Voici, au contraire, comment vous agirez à leur égard : vous renverserez leurs autels, vous briserez leurs statues, vous abattrez leurs idoles, et vous brûlerez au feu leurs images taillées.
      6
      Car tu es un peuple saint pour l’Éternel, ton Dieu ; l’Éternel, ton Dieu, t’a choisi, pour que tu fusse un peuple qui lui appartînt entre tous les peuples qui sont sur la face de la terre.
      7
      Ce n’est point parce que vous surpassez en nombre tous les peuples, que l’Éternel s’est attaché à vous et qu’il vous a choisis, car vous êtes le moindre de tous les peuples.

      et encore Ne sois point effrayé à cause d’eux ; car l’Éternel, ton Dieu, est au milieu de toi, le Dieu grand et terrible.
      22
      L’Éternel, ton Dieu, chassera peu à peu ces nations loin de ta face ; tu ne pourras pas les exterminer promptement, de peur que les bêtes des champs ne se multiplient contre toi.
      23
      L’Éternel, ton Dieu, te les livrera ; et il les mettra complètement en déroute, jusqu’à ce qu’elles soient détruites.
      24
      Il livrera leurs rois entre tes mains, et tu feras disparaître leurs noms de dessous les cieux ; aucun ne tiendra contre toi, jusqu’à ce que tu les aies détruits.
      25
      Vous brûlerez au feu les images taillées de leurs dieux. Tu ne convoiteras point et tu ne prendras point pour toi l’argent et l’or qui sont sur elles, de peur que ces choses ne te deviennent un piège ; car elles sont en abomination à l’Éternel, ton Dieu.
      26
      Tu n’introduiras point une chose abominable dans ta maison, afin que tu ne sois pas, comme cet chose, dévoué par interdit ; tu l’auras en horreur, tu l’auras en abomination,, car c’est une chose dévouée par interdit.
      Écoute, Israël ! Tu vas aujourd’hui passer le Jourdain, pour te rendre maître de nations plus grandes et plus puissantes que toi, de villes grandes et fortifiées jusqu’au ciel,

      2
      d’un peuple grand et de haute taille, les enfants d’Anak, que tu connais, et dont tu as entendu dire : Qui pourra tenir contre les enfants d’Anak ?
      3
      Sache aujourd’hui que l’Éternel, ton Dieu, marchera lui-même devant toi comme un feu dévorant, c’est lui qui les détruira, qui les humiliera devant toi ; et tu les chasseras, tu les feras périr promptement, comme l’Éternel te l’a dit.
      4
      Lorsque l’Éternel, ton Dieu, les chassera devant toi, ne dis pas en ton coeur : C’est à cause de ma justice que l’Éternel me fait entrer en possession de ce pays. Car c’est à cause de la méchanceté de ces nations que l’Éternel les chasse devant toi.
      5
      Non, ce n’est point à cause de ta justice et de la droiture de ton coeur que tu entres en possession de leur pays ; mais c’est à cause de la méchanceté de ces nations que l’Éternel, ton Dieu, les chasse devant toi, et c’est pour confirmer la parole que l’Éternel a jurée à tes pères, à Abraham, à Isaac et à Jacob.
      6
      Sache donc que ce n’est point à cause de ta justice que l’Éternel, ton Dieu, te donne ce bon pays pour que tu le possèdes ; car tu es un peuple au cou roide.

      Lorsque tu mangeras et te rassasieras, garde-toi d’oublier l’Éternel, qui t’a fait sortir du pays d’Égypte, de la maison de servitude.
      13
      Tu craindras l’Éternel, ton Dieu, tu le serviras, et tu jureras par son nom.
      14
      Vous n’irez point après d’autres dieux, d’entre les dieux des peuples qui sont autour de vous ;
      15
      car l’Éternel, ton Dieu, est un Dieu jaloux au milieu de toi. La colère de l’Éternel, ton Dieu, s’enflammerait contre toi, et il t’exterminerait de dessus la terre.
      16
      Vous ne tenterez point l’Éternel, votre Dieu, comme vous l’avez tenté à Massa.
      17
      Mais vous observerez les commandements de l’Éternel, votre Dieu, ses ordonnances et ses lois qu’il vous a prescrites.
      18
      Tu feras ce qui est droit et ce qui est bien aux yeux de l’Éternel, afin que tu sois heureux, et que tu entres en possession du bon pays que l’Éternel a juré à tes pères de te donner,
      19
      après qu’il aura chassé tous tes ennemis devant toi, co

    13. ARISTOT

      L’auteur, psychologue, projette sur autrui -« toute personne âgée de 30 à 60 ans »- ses propres fantasmes de culpabilisation sur les « Français de souche » , clairement visés et commet une généralisation qui ne correspond à aucune réalité. De plus, il oppose, de façon très malsaine et coupable en généralisant « Français de souche » et « Juifs ».
      « Toute personne âgée entre 30 et 60 ans porte en lui une charge émotionnelle liée aux décisions et réactions de ses ancêtres. Que l’on soit juif d’Europe ou français de souche, une histoire pesante sert de base et de limites à nos relations: l’émotion liée à la Shoah. Si pour les uns le sentiment est « la honte », l’autre demande « reconnaissance » et demande « pourquoi ».

      1. La plupart des FDS et Français de confession juive de 30 à 60 ans, ne ressentent aucune charge émotionnelle ni une histoire pesante au regard de la guerre 39/45. Ce n’est pas parce qu’une minorité veut culpabiliser depuis les années 1980, les générations nouvelles pour « des fautes de leurs ancêtres » que ces derniers n’ont pas commises, que cela a marché et que les agents « culpabilisateurs » ont réussi leur projet.

      Les punitions intergénérationnelles et collectives imprègnent la culture arabo musulmane et le judaïsme depuis des siècles, mais ne font pas partie de la culture française séculaire qui, au contraire, bannit et condamne de tels comportements qualifiés de barbarie, de folie et de combe de l’injustice.
      L’auteur, bien que semblant instruit en France, semble imprégné et obsédé de ces 2 atavismes (volonté de punitions intergénérationnelles et de punitions collectives) et les pratique lui-même dans son intime conviction et donc les projette de son seul esprit sur autrui . Mais ce n’est pas pour cela que « tous les FDS et les Juifs de 30 à 60 ans  » les pratiquent et sont porteurs de ces 2 atavismes ainsi qu’il le prétend: il est dans le faux et l’illusion.

      2. Leurs ancêtres Français sont pour certains encore vivants et ont jugé et condamné à mort, entre 1945 et 1950 , ceux qui étaient responsables ou ont facilité ce crime contre l’humanité, mais aussi des crimes contre la Nation Française. Certains ont collaboré sans jamais prendre part de près ou de loin à quelconque génocide.
      D’autres parties de population ont été génocidées pareillement en raison de ce qu’ils étaient – tsiganes, homosexuels, communistes- mais ceux là sont oublié de la mémoire sacrée de la shoa, qui ne vise que le génocide des Juifs. Il y a matière à honte de la part de ceux qui omettent et occultent le malheur et le génocide de leurs concitoyens

      Le seul comportement sain, qui témoigne d’équilibre psychique et de justice, est de juger et de condamner ceux qui ont commis des crimes. Cela a été fait par nos ancêtres, et parfaitement fait . On ne voit pas où il y aurait matière à honte; d’autant plus qu’il a été reconnu qu’aucun Français, et même pas De Gaulle, ne connaissait le génocide.
      Dans les mémoires de guerre, tant de De Gaulle que de CHURCHILL, ne figure pas le moindre mot sur quelconque génocide. (confirmé par Eric Zemmour). Faut-il les avoir lues pour le savoir.

      Le jugement des tribunaux sert à oublier et à faire le deuil de ses malheurs, et permet de passer à autre chose et de se reconstruire . Certains- une minorité agissante – ne parviennent pas à faire leur deuil malgré les jugements et cultivent la haine, la vengeance et la rancune en leur intérieur . Cela témoigne d’un déséquilibre psychique et d’immaturité flagrante de leur part.
      Selon un nombre grandissant de gens dans le monde entier, dont Norman Finkielstein – qualifient « l’industrie de la shoa » comme utilisation perverse de ce drame pour occulter les crimes commis par ISRAEL depuis 1948 puis depuis 1967.

      Qui va se focaliser sur la dizaine de nazis passés à l’as ou épargnés ? Le 100% de réussite n’existe pas sur terre et il y a des loupés dans tout acte humain. J’ai noté Klauss Barbie, René Bousquet, Paul Touvier, Jean Leguay et Maurice Papon soit 5 qui étaient passés à l’as sur 97.000 condamnations rendues en France pour collaboration .
      BOUSQUET a été partiellement acquitté en 1948 par les juges de la haute cour de justice et les citoyens qui ont vécu la guerre, puis remis en examen en 1980 par ceux qui ne l’ont pas vécu. N’ayant pas été jugé ni condamné , il bénéficie de la présomption d’innocence. Mitterrand a toujours pointé que Bousquet avait été acquitté en 1948.
      le 13 janvier 1948, La Haute Cour a rendu le verdict suivant :

      « […] Considérant que pour si regrettable que soit le comportement de Bousquet en divers moments de son activité comme secrétaire général à la Police et notamment lorsqu’il a accepté d’aider à l’action de la mission Desloges, il n’apparaît qu’il ait sciemment accompli des actes de nature à nuire à la défense nationale dans le sens de l’article 83 du Code pénal et qu’il échet en conséquence de prononcer son acquittement,
      Considérant d’autre part qu’en acceptant de remplir dans le ministère constitué par Laval au mois d’avril 1942 le poste de secrétaire général à la Police qui est un de ceux qui le rende justiciable de la Haute Cour, il s’est rendu coupable du crime d’indignité nationale,
      Mais considérant qu’il résulte de l’information et des débats la preuve qu’en de nombreuses circonstances Bousquet a, par ses actes, participé de façon active et soutenue à la résistance contre l’occupant,
      Par ces motifs,
      Acquitte Bousquet René du chef d’atteinte aux intérêts de la défense nationale,
      le déclare convaincu de crime d’indignité nationale, le condamne à la peine de cinq ans de dégradation nationale de ce chef, le relève de la dite peine en application de l’article 3 par. 4 de l’ordonnance du 26 décembre 1944. »

      3. Il y a eu environ 300.000 dossiers de justice ouverts pour collaboration. et 127.000 jugements en France . Donc sur les 300.000, il y avait un pourcentage important de calomnies et dénonciations calomnieuses grossières et évidentes (-plus de la moitié).
      Il y a eu 97.000 condamnations de 5 ans à peine de mort + 8775 exécutions sommaires dans l’épuration + 797 peines de mort par la haute cour de justice +769 peines de mort rendues par la cour Martiale..

      Il pourrait y avoir culpabilité et honte s’il n’y avait pas eu de jugements et de condamnations. Or ce n’est pas le cas.
      D’ailleurs entre 1950 et 2000, les Français n’ont pas entendu parler ni de la shoa ni des « Juifs ». C’était un non-sujet. Qui était ou non Juif était également un non-sujet.
      La mentalité française n’est pas de ressasser éternellement ses peines et ses rancoeurs . Si tel était le cas, nous serions encore en guerre avec les Anglais depuis 400 ans et ne nous serions jamais réconciliés avec les Allemands et serions toujours en guerre au moins morale: ce n’est pas du tout le cas.
      Si le judaisme dicte l’exigence de repentance éternelle et de punitions sur 4 générations , ce n’est pas le cas de la France et le judaïsme n’est pas et n’a jamais été une religion d’Etat. Au contraire, le judaîsme a été banni de France pendant 18 siècles .
      Une petite faction du peuple juif fait du souvenir un devoir religieux et sacré. Mais ce n’est pas le cas de tous les Juifs.
      La seule chose sacrée en France, depuis 1789, est la Patrie, et par conséquence la Nation française. Le 2ème couplet de la Marseillaise est « Amour SACRE de la Patrie » . La Nation française est indissociable et fonde la république depuis 1789. Le devoir de protéger la Nation est en 1er article de notre constitution française .

      Il pourrait y avoir eu « besoin de reconnaissance » si ces jugements de 1945 à 1950 n’avaient pas eu lieu et si la justice n’était pas passée. Or, elle est passée. On se demande ce qu’une infime minorité cherche en exigeant une « reconnaissance » déjà prononcée à 127.000 reprises par les tribunaux Français. (je ne parle que de la France puisque l’auteur ne vise que les Français de Souche et « tous les juifs » et « toute personne de 30 à 60 ans » )

      La justice démontre qu’il y a eu environ 100.000 collaborateurs sur 40 millions de Français entre 1939 et 1945 , soit 0.25% de la population. Il est malvenu et honteux que certains perpétuent l’accusation infâme que « tous les Français étaient collabos ». Non, les Français n’étaient pas des collabos pour 99.75% d’entre eux
      Ceux qui propagent cette insulte infamante à la mémoire de nos ancêtres, en la généralisant à tous les Français de souche et à leurs descendants , n’obtiennent que mépris et rejet silencieux même s’ils ne sont pas poursuivis en justice actuellement, ce qui pourrait d’ailleurs changer dans l’avenir.

      La réalité est que les seuls à ne pas avoir été inquiétés ni jugés pour leur collaboration active avec les nazis sont une faction de Juifs collaborateurs – notables et autres, Français et étrangers – dont une partie des noms sont indiqués dans « Des Juifs dans la collaboration – l’UGIF 1941-1944 » de Maurice RAFSJUS préfacé de Pierre Vidal Naquet (1980) . Ce livre est en pdf gratuit accessible à tous ici http://mai68.org/spip/IMG/pdf/Maurice-Rajsfus_1980_Des-juifs-dans-la-collaboration.pdf

      L’UGIF employait 1800 Juifs. « Au nom de la politique du moindre mal » et aussi de l’aversion et de mépris que les notables juifs Français ressentaient pour tous les juifs étrangers – « les dirigeants de l’UGIF vont accepter la loi raciste et appliquer les directives de Vichy…..Après la libération, l’affaire sera étoufée et le procès public évité »…(cf. Maurice Rafsjus et Vidal Naquet).
      On apprend dans ce livre que les UGIF étaient en lien direct avec les Kommandanturs SS, et que le SS Théo Danneker, responsable de la Gestapo, en lien direct avec l’UGIF rue de la bienfaisance, on y prend connaissance du rapport du SS Danneker « la question juive en France et son traitement » du 1er juillet 1941 (document annexe 9 page 83), et aussi que l’UGIF de la rue de la bienfaisance a été prévenue le 13 juillet 1942 de la rafle du Vel d’hiv, qui a été ordonnée non par les autorités françaises, mais par le SS Dannecker.
      Ces faits étaient parfaitement connus de tous les Français en France pendant la guerre. C’est la raison pour laquelle « la religion de la shoah » n’est apparue qu’à partir des années 80/2000, ceux qui savaient décédant. CHIRAC ne s’est pas permis de reconnaitre quoi que ce soit tant que Mitterrand était vivant. Car celui ci aurait immédiatement dénoncé une telle injustice faite aux Français et à la France.
      Depuis 2012 , Alain Michel, ayant consulté les archives ouvertes en 1998, a dénoncé certains mensonges délibérés commis par les 2 historiens PAXON et KLARSFELD dans son livre sur la déportation des juifs. https://www.youtube.com/watch?v=DpYaWbgLVwU
      Il a aussi un blog sur lequel chacun sans lire le livre peut lire les chiffres et constater les erreurs faites.

    14. ARISTOT

      @ ratfucker (le pseudo en dit long sur le psychisme de celui qui le porte)

      Le terme « religion de la shoah » n’est pas de Garraudy semble-t-il, mais d’Ester BENBASSA le 11 septembre 2000 à 4h52. dans un article publié dans libération.
      Il est simple d’imaginer qu’elle n’aurait pas repris les mots de cet antisémite notoire, sauf si elle est dingue. (ce qui n’est pas exclu quand on l’entend et qu’on la voit)
      « La Shoah comme religion
      Par Esther Benbassa — 11 septembre 2000 à 04:12

      La Shoah comme religion

      Deux livres récemment parus aux Etats-Unis font couler beaucoup d’encre, celui de Peter Novick, The Holocaust in American Life (éd. Houghton Misslin 1999) et, tout dernièrement, celui, fort provocateur, de Norman Finkelstein, The Holocaust Industry (éd.Verso 2000). Tous deux évoquent la place pathologique que la Shoah en est venue à occuper dans la vie américaine, identifiant, chacun à sa manière, ses perversions et ses distorsions. etc… » la suite ici http://www.liberation.fr/tribune/2000/09/11/la-shoah-comme-religion_336807

      bon mais, en 2000, Libé était déjà l’un des journaux les moins lu, et les articles de Benbassa ne passaient pas à la télévision française. Donc 99% des Français ignoraient totalement qu’il y avait des sujets concernant exclusivement les Juifs

    15. David

      « Schématiquement on peut retenir cinq réactions. »

      Il y a surtout la sixième, à laquelle de plus en plus de gens adhèrent, dont une majorité chez les jeunes, qui fait de l’holocauste un événement certes dramatique, mais dans une longue liste d’événements dramatiques qui ont jalonné l’Histoire, exceptionnel ni par la qualité ou la quantité. L’holocauste n’est pour eux qu’une borne sur la route qui diminue à mesure qu’on s’éloigne.

      Et la seconde guerre mondiale redeviendra en France ce qu’il a été pour ceux qui l’ont vécu, un conflit militaire contre les « Boches » et la domination allemande, beaucoup moins meurtrier que la Grande guerre.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap