toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

USA : Trump choisit son vice-président lors de la convention républicaine de Cleveland


USA : Trump choisit son vice-président lors de la convention républicaine de Cleveland

Objectif : mettre le turbo. Trump, avec Pence, vise un effet d’entraînement.

Les sondages aidant, et sauf coup de Jarnac, Donald Trump semble avoir pris le contrôle de la convention républicaine de Cleveland qui se déroule du 18 au 21 juillet, en dépit d’une vivace opposition des puissantes familles Romney et Bush.

Trump vient de choisir son vice-président en la personne de Mike Pence, gouverneur de l’Iowa. Petit-fils d’immigrants irlandais, élevé en tant que catholique, il a rejoint les born-again Christians (évangélistes de la re-naissance), ce qui lui a fait dire qu’il se voyait comme un « born-again, evangelical Catholic ». Citoyen, il se dit chrétien, conservateur et républicain. « Dans cet ordre », précise-t-il (New York, 16 juillet).

Loading...

Avant de devenir gouverneur en 2013, Mike Pence a été parlementaire de 2000 à 2012, touchant à l’économie, aux affaires étrangères et aux questions religieuses. Tissant son réseau…

Pence est ainsi suffisamment atypique (il est membre du Tea Party) pour endosser le programme de Trump, et suffisamment partie prenante de l’establishment de Washington pour leur vendre les qualités du pirate… et lever pour lui des fonds chez les donateurs conservateurs ! Il est aussi tenace, ayant par exemple défié les injonctions de Washington d’accueillir un contingent de réfugiés syriens dans son État de l’Indiana.

Trump a officiellement intronisé Pence le 16 juillet, deux jours avant la convention républicaine. Il a présenté Pence comme un dirigeant de talent, un homme honnête, pétri du sens de l’honneur, en contrepoint de la corruption de Hillary Clinton : « Hillary, c’est Wall Street, les groupes d’intérêts, les lobbies… Elle croit dans la mondialisation, nous croyons en l’américanisme… Son plus grand état de service est de s’être sortie du scandale des courriels. » Mais surtout il a révélé, chiffres à l’appui, que le modeste Mike Pence a su en trois ans procéder à un spectaculaire redressement économique et financier de l’Indiana, meurtri jusque-là par le libre-échange.

Mike Pence a retourné le compliment, présentant Trump comme un patriote américain, un battant, qui voit les choses avant les autres et comprend le peuple américain, comme ses frustrations : « [Un peuple] fatigué de voir les politiciens des deux partis remettre les solutions à demain. » Pour qui l’enjeu est donc de choisir « entre un président qui garantit la sécurité, la prospérité, et conduit le changement, et [d’autre part] une personne qui est la personnification même d’un establishment en panne ». Il constate : « Le monde se débobine… Il faut diriger en position de force, et non pas en suiviste. » Pence de conclure enfin sur un appel visant les anti-Trump : « Hillary Clinton ne doit pas devenir présidente ! »

Il est confirmé (Fox News) que la convention des 18-21 juillet s’articulera autour de trois questions : comment rendre l’Amérique plus sûre, comment la rendre plus prospère, et comment réunifier le peuple américain ? Le clou de cette dramaturgie étant, naturellement, le couronnement du tandem président et vice-président, entre tirs anti-Clinton, témoignages de moralité et divertissements. Objectif : mettre le turbo. Trump, avec Pence, vise un effet d’entraînement à partir de l’Indiana, archétype des autres États industriels en crise du Middle West : Wisconsin, Ohio, Pennsylvanie, Michigan. Autant d’États pivots que Trump ambitionne de faire basculer. Auquel cas, ce sera gagné.

André Archimbaud

Learn Hebrew online




Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *