toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Terrorisme islamique, Sarkozy «Nous sommes en guerre, une guerre totale. Il faut donc arrêter de dire que ce sont des déséquilibrés : nous sommes face à un terrorisme islamique»


Terrorisme islamique, Sarkozy «Nous sommes en guerre, une guerre totale. Il faut donc arrêter de dire que ce sont des déséquilibrés : nous sommes face à un terrorisme islamique»

Invité du 20H de TF1 ce dimanche soir, le président des Républicains et ancien chef de l’État a fustigé l’exécutif et estimé que «tout ce qui aurait dû être fait depuis 18 mois ne l’a pas été».

Il était déjà intervenu sur ce même plateau au lendemain des attentats du 13 novembre. Invité du 20H de TF1 ce dimanche soir, le président des Républicains (LR), Nicolas Sarkozy, est revenu sur la terrible attaque terroriste qui a fait 84 morts à Nice jeudi soir. Et l’ancien chef de l’État a décidé de montrer un visage encore plus ferme qu’il ne l’avait fait il y a huit mois: «Nous sommes en guerre, une guerre totale. Nos ennemis n’ont pas de tabous, pas de frontières, pas de principes. Donc, je vais employer des mots forts: ça sera eux ou nous», a-t-il lancé, estimant que «la France ne peut pas laisser ses enfants se faire assassiner comme cela».

Pour gagner la guerre, le chef de l’opposition a donc invité l’exécutif et les médias à «désigner l’ennemi»: «Cet homme a agi selon un mode opératoire qui a été très précisément recommandé par Daech sur Internet. Il faut donc arrêter de dire que ce sont des “déséquilibrés”: nous sommes face à un terrorisme islamique, et il faut être déterminé à le combattre», a-t-il exhorté, répétant à plusieurs reprises qu’il ne souhaitait pas «polémiquer» mais bien «débattre pour savoir ce qui a marché ou n’a pas marché». «Tout ce qui aurait dû être fait depuis 18 mois n’a pas été fait», a clairement jugé le patron de Vaugirard.

«Je n’ai pas l’intention de venir commémorer tous les trois mois»

Il a ainsi rappelé les propositions qu’il martèle depuis plusieurs mois déjà: sanctionner la consultation de sites djihadistes comme un délit; expulser les «fichés S» étrangers et assigner les Français à résidence avec bracelet électronique; créer des centres de déradicalisation et des équipes de renseignements dans les prisons; et isoler tous les détenus condamnés pour des délis islamistes. Ultime proposition de Nicolas Sarkozy, enfin: «autoriser les préfets à fermer immédiatement tout lieu de culte qui aurait des rapports de près ou de loin avec le salafisme, et expulser immédiatement tout imam qui y prêcherait».

Visiblement très remonté contre l’exécutif, l’ex-président de la République a balayé le principe de l’union nationale et assuré qu’«une autre politique est possible». «Va-t-on se faire des risettes, se sourire, se tendre la main? Je n’ai pas l’intention de venir tous les trois mois commenter de telles tragédies», a-t-il sèchement lâché, s’agaçant de voir qu’il y a eu «sept attentats et près de 250 morts» en France depuis le mois de janvier 2015. «Personne ne pense qu’on va résoudre le problème du terrorisme avec» la réserve citoyenne rappelée cette semaine par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, a-t-il finalement jugé.

Dans un communiqué commun publié tard dans la soirée, Manuel Valls et Bernard Cazeneuve ont répliqué aux critiques de l’ancien président, en assurant qu’«aucun gouvernement n’a fait autant jusqu’à présent pour lutter contre le terrorisme».

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 10 thoughts on “Terrorisme islamique, Sarkozy «Nous sommes en guerre, une guerre totale. Il faut donc arrêter de dire que ce sont des déséquilibrés : nous sommes face à un terrorisme islamique»

    1. geo

      Lui se réveille de ses cendres, avoir des solutions quand on est plus au pouvoir, cela est facile. Le Kärcher monsieur Sarko! Vous ne l’avez pas utilisé pendant cinq ans contre cette vermine d’islamistes. Vous avez favorisé leur implantation, pour l’immigration, vous n’avez rien fait de radicale et de sérieux. Votre successeur est de la même trempe que vous, un looser, lâche et peureux.

    2. moreno dominique

      il ferait mieux de fermer sa gueule lui qui devait nettoyer les banlieues au karcher qu’a t-il fait les cinq ans qu’il est resté au pouvoir ? rien du tout si ce n’est de démunir la France de sa police et de sa gendarmerie .Et maintenant il vient avec sa gueule enfarinée donner des leçons .

    3. Franck DEBANNER

      Les ordures comme le TDCD – Trou Du Cul Disproportionné, alias sarko, qui ont participé au plus haut niveau, à la situation actuelle, sont définitivement disqualifié. Ce qu’ils disent est sans intérêt. Rapporter leurs propos c’est inutile.

    4. Alice

      ce sont des ploucs et des connards comme vous (commentaires ) qui ont permis à la merde de hollande de nous trainer dans la boue
      une info en passant le fn et ses mignons ne seront jamais rien

    5. oliv

      C’est un malin, lui…
      La démocratie ne se résume pas à un droit de débattre (liberté d’expression) mais au droit du peuple à participer à tous les choix et législations de la nation.
      Voir la Suisse.

    6. Jacques B. Post author

      Alice, au lieu d’insulter des gens qui ne font que constater des faits, argumentez, SVP.

      Ce n’est pas parce qu’on critique Sarkozy qu’on est forcément pour Hollande ou le FN, voyons !

      Le problème de la droite actuelle (LR notamment), c’est qu’elle est incapable de se renouveler – cf Juppé, ou même Sarkozy, ou d’autres – et de tirer leçons des échecs du passé.

      Personnellement, j’ai voté Sarkozy aux 1er et 2ème tour en 2007, mais pas en 2012, tellement j’étais déçu.
      Il y a pourtant des personnalités intéressantes à droite : pourquoi ne sont-elles pas davantage considérées et mises en avant ?

    7. Esau

      @ Alice
      Tout ce que Hollande a fait, Sarkosy l’avait préparé : la Lybie avant la Syrie, le mariage homosexuel, le manque de moyens de la police et de l’armée – Hollande fait même mouvement inverse. Je sais bien que Sarko fait passer de bonnes réformes au début de son mandat mais ce n’était que de la poudre aux yeux.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap