toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Pourquoi les juifs persécutés, vivant dans des ghettos… n’ont-ils jamais versé dans le terrorisme ?


Pourquoi les juifs persécutés, vivant dans des ghettos… n’ont-ils jamais versé dans le terrorisme ?

Depuis les attentats de Charlie Hebdo, de Montrouge et de l’hypercacher de Vincennes, la société française s’interroge sur les origines du mal.

On rappelle les actes de Mohamed Merah, de Mehdi Nemmouche et on cherche le dénominateur commun, l’élément déclencheur qui permettrait d’expliquer comment ces jeunes français d’origine maghrébine ou africaine et de culture musulmane tombent dans la délinquance puis versent dans la radicalisation religieuse.

cité

La réponse semble déjà toute trouvée selon de nombreux penseurs, sociologues, politiciens, journalistes, historiens, économistes : l’échec du modèle français d’intégration, dû en grande partie au racisme et aux amalgames de la société française traditionnelle, sous-entendu blanche, de droite et chrétienne, envers les français d’origine étrangère et principalement d’origine africaine ou maghrébine et musulmane.

Le regroupement et le confinement de ces populations dans les cités de banlieues, l’inefficacité des politiques de la ville pour développer économiquement ces banlieues, les carences du modèle éducatif débouchant sur une sous-qualification de ces populations, le chômage qui s’en suit inévitablement avec son corollaire de frustration et d’absence d’épanouissement, le racisme stigmatisant qui fait des amalgames coupables et débouche, de facto, sur un apartheid entre français qui se prétendent « de souche » et les Français d’origine immigrée, voilà le cocktail explosif qui mène à la délinquance qui elle-même mène, par la désaffection de la parole républicaine et son remplacement par les discours extrémistes prosélytes, dans les banlieues ou les prisons, à une radicalisation islamiste qui incite au djihad et au terrorisme.

 Réponse logique à apporter, donc ?

Arrêter d’être raciste, arrêter de stigmatiser, être tolérants des autres cultures, changer le modèle éducatif et de formation professionnelle pour prendre en compte les spécificités de ces populations, investir de façon très étatique dans l’économie de ces banlieues, dans les infrastructures, dans l’habitat, dans les aides sociales au développement, au logement et à l’emploi. Lorsque les jeunes de cités seront respectés, intégrés, auront un emploi, un logement et une situation sociale leur permettant de planifier leur avenir dans une société française humaniste et tolérante, ils n’auront plus besoin de recourir à la délinquance pour survivre et au Djihad pour réclamer le respect.

Recourons donc évidemment aux politiques keynésiennes d’orientation de la politique socio-économique par la planification et la redistribution des richesses et recourons aux méthodes marxistes d’influence des médias et de l’éducation pour combattre les préjugés honteux de la bourgeoisie chrétienne raciste de la vieille France, agrémentées d’un petit arsenal juridique pour faire taire de force les plus récalcitrants.

Et tout ira bien dans le meilleur des mondes !

Le Ghetto de VeniseProblème : il existe une population qui, dans l’histoire, a également été parquée en cités avec immeubles de grande hauteur, comme le ghetto de Venise qui s’étendait verticalement puisqu’il ne pouvait s’étendre horizontalement, qui a subi un racisme stigmatisant débouchant sur des violences régulières, appelées « pogroms » dans la Russie Tsariste, qui ne pouvait avoir aucune terre, qui ne pouvait faire que les métiers jugés honteux par les Français, qui a subi des amalgames à répétition comme dans l’Affaire Dreyfus, qui a été accusée par la bonne société chrétienne française de tous les maux de la France, des famines à la Grande Peste Noire, qui a été bannie à six reprises par les rois de France, qui a perdu ses droits de citoyenneté pour causes raciales avec le Statut des Juifs de Vichy et qui a même été partiellement livrée à une puissance étrangère, déportée et exterminée

.    10-scapegoats-3-300x200                                                        Pourtant, il n’existe aucune trace d’une délinquance issue des ghettos juifs créant un sentiment d’insécurité nationale ni d’une radicalisation religieuse israélite débouchant sur un terrorisme agressif.

Même le ghetto de Varsovie en révolte n’a pas versé dans la radicalisation religieuse et n’était qu’une légitime défense qui n’est pas sortie du Ghetto et qui ne s’en est pris qu’aux forces d’occupation allemandes et leurs supplétifs juifs ou polonais.

Pendant l’affaire Dreyfus, les juifs de France ont été respectueux des lois et de la société française, jusqu’à Alfred Dreyfus lui-même qui a toujours clamé son patriotisme, sa loyauté pour l’Armée qui l’avait dégradé et sa confiance en la justice de son pays.

Même stigmatisés par Vichy et déportés pour être exterminés, les Juifs dans leur grande majorité n’ont jamais pris prétexte de leurs souffrances pour s’en prendre à des Français innocents.

Les Juifs prouvent, par leur histoire en Europe et même par leur histoire en Palestine mandataire où les groupes terroristes juifs étaient marginaux, très peu soutenus et ont été dissous parfois violemment par l’Etat d’Israël (attaque du cargo Altalena affrêté par l’Irgun en 1948) que l’on peut être stigmatisé racialement et culturellement, que l’on peut vivre en cité, que l’on peut être maintenu dans un apartheid professionnel, que l’on peut être persécuté et même assassiné, sans pour autant que tout ça soit une justification à la délinquance et à la radicalisation religieuse violente.

affiche_solidarite_avec_georges_abdallah-2Il va donc falloir trouver une autre explication pour justifier le terrorisme islamique français en France et accessoirement, il va falloir trouver un autre prétexte pour nous imposer une politique socio-économique qui n’a rien à voir avec la situation des banlieues mais qui a tout à voir avec une idéologie basée sur l’omniscience de l’Etat-Providence et la haine de la France patriote et judéo-chrétienne. Serait-ce pour ça que se développe de plus en plus l’antisémitisme de gauche, parce que les Juifs, par leur simple existence, dynamitent les théories progressistes et internationalistes?

Pug

Pourquoi les juifs persécutés, vivant dans des ghettos... n'ont-ils jamais versé dans le terrorisme Résistance Républicaine

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 15 thoughts on “Pourquoi les juifs persécutés, vivant dans des ghettos… n’ont-ils jamais versé dans le terrorisme ?

    1. Yéochoua

      Cette analyse est lucide au départ avant de glisser sur une peau de banane vers la fin. Dans l’affaire de l’Altalena, les armes étaient en pièces détachées dans la cale du bateau. On ne peut donc coller l’étiquette de terroristes à ceux qui se faisaient tirer dessus alors qu’ils avaient sauté à l’eau.
      Aujourd’hui, l’opinion israélienne tend de plus en plus à s’aligner sur le consensus selon lequel sans l’attaque de QG anglais, la victoire des Juifs et la proclamation de l’indépendance auraient bien pu ne pas avoir eu lieu.
      Comme on obtient tout avec la violence – les arabes ont obtenu la fermeture des frontières de la Palestine mandataire par les émeutes et la violence – certains se sont dit qu’il fallait frapper un grand coup. Or, même dans l’exécution d’officiers britanniques à chaque exécution de prisonnier juif, il n’a jamais été question d’assassiner des journalistes ou des enfants jouant dans la rue ou pendant leur sommeil.
      L’auteur, dont le nom est invisible ici, devrait se documenter pour que sa ligne de penser ne finisse pas en queue de poisson.

    2. .robert davis

      L’antisémitisdme moderne est créé par l’état français qui a réussi à persuader l’ue de l’ppliquer aussi pour le rendre plus fort voyant que la France seule ne pouvait pas faire une pression suffisante sur Israel. Le but? faire disparaitre Israel, il ne faut pas chercher ailleursheuresemen,t la France a été fortement aidée non par l’ue mais par le politiciens d’Israel qui n’ont rien fait pour se défendre et encore aujourd(huiM refuse de clamer la souverainetz d’Israel surles provinces juives. Israel a le plus mauvais politiciens du monde et le juifs ne comprennent pas grand choseà la politique.

    3. ethan

      MEFAITS DE LA COLONISATION : LA GAUCHE N’a QUE CE MOT A LA GUEULE POUR EXCUSER LE TERRORISME DES MUSULMANS.
      SI LES JUIFS EUROPEENS ET LEURS DESCENDANTS AVAIENT UNE CULTURE TERRORISTE. IL N’Y AURAIT PLUS UN SEUL ALLEMAND, NI UN SEUL ITALIEN VIVANT SUR CETTE TERRE.. CECI DEMONTRE AUSSI QUE LE CONFLIT ISRAELO-PALESTINIEN EST UN CONFLIT DE TERRITOIRE ET RIEN D’AUTRE.
      LES ARMENIENS NE TUENT PAS LES TURCS OU QU’ILS SE TROUVENT NON PLUS.
      LE TERRORISME EST DONC BIEN l’ADN DE L’ISLAM DEPUIS MAHOMET.

    4. Armand Maruani.

      Les Juifs le moment venu ont su s’adapter à toutes formes de luttes ,

      Y compris le terrorisme contre les anglais car les forces étaient inégales .

      D’un côté des gueux sortis des camps et de l’autre l’une des armées les plus puissantes du monde avec les arabes en prime .

      Ce fut une nécessité et ils ont bien fait . Bravo !

    5. Armand Maruani.

      C’est vrai que de 39 à 45 les Juifs ont traversé un tunnel laissant derrière eux 6 millions de nos frères .

      Mais D. merci au bout de ce tunnel nous avons découvert une lumière éblouissante :

      Celle d’Israël .

    6. Patricia

      Les politiciens français, surtout de gauche, ne savent plus quoi inventer pour justifier l’antisémitisme, rebaptisé anti sionisme pour se donner bonne conscience et cacher ce qu’ils sont vraiment. Ils ne savant plus quel argument donner pour « excuser », minimiser la responsabilité des gens qui commettent ces actes odieux. Rien ne justifie le terrorisme, quelque soit le passé, on ne fait pas justice en tuant des innocents. Tuer des enfants, des civils sans défense n’a rien de juste, c’est au contraire profondément injuste et si on suit leur raisonnement, ça justifierait une vengeance en retour, donc les victimes auraient légitimité pour devenir à leur tour terroristes. C’est n’importe quoi !

    7. Carlo Martelli

      la meilleure explication est toute simple:C.lire la lecrure des ecritures hebraïques qui sont dans la bible de l’ancien testament .C’est Dieu lui meme qui parle a son peuple, il va les benir s’ils obeïssent ou les chatier s’ils desobeïssent aux lois divines,ils reçoivent une ligne de conduite et les 10 commandemants, en gros tu aimeras ton prochain,le Coran n’a rien de divin ,il est un recipient et un amalgame de divagations et de delire d’un pilote de chameaus qui va vous expliquer que le soleil tourne autour de la terre et qu’il se couche dans un bain de boue, ildonne des regles d’hygienne tel que se torcher le C avec des galets en nombre pair, que la pédophylie est un exercise normal, avoir des esclaves est une chose encore pratiquée,etc il n’y a aucune regle de conduite en general, je vous encourrage de lire la coran a coté de vos toilettepour pouvoir vomir regulierement.et si vous ne vous sentez mal, la pisse de chameau vous guerrira de vous douleurs.calo Martelli

    8. Jacques B.

      Autant que je m’en souvienne, I. Shamir dans son autobiographie : « ma vie pour Israël » , qui retrace son parcours, y compris sa participation à des groupes parfois appelés « terroristes », que ce soit l’Irgun ou même le groupe Stern, montre bien que leur cible n’était JAMAIS DES CIVILS (même s’il a pu y avoir des victimes collatérales, comme dans toute guerre), mais des militaires ou administratifs britanniques, représentants de la puissance mandataire, laquelle menait une politique qui ne correspondait pas au mandat confié par la SDN, à savoir favoriser l’établissement d’un foyer nationale juif dans la Palestine d’alors.

      Il a peut-être existé du terrorisme juif, ou sioniste, mais si c’est le cas il est infiniment minoritaire et rejeté par la grande majorité des Juifs et/ou des Israéliens. En tout cas, on ne peut pas qualifier l’Irgun de groupe terroriste.
      Evitons les parallèles douteux qui apportent de l’eau au moulin des vrais terroristes.

    9. Jacques B.

      Je n’ai pas pu m’empêcher de rire quand j’ai lu la chute de votre commentaire, Carlo Martelli 🙂

    10. HECTOR

      Un titre qui montre à quel point nous sommes atteint par de drôles de syndrome qui visent à nous innhiber et nous congratuler pour être inactif.
      Mais au surplus, tout celà mérite une neccessaire honnêteté de la part de l’auteur de cet article si bizarre:

      « Pendant l’affaire Dreyfus, les juifs de France ont été respectueux des lois et de la société française, jusqu’à Alfred Dreyfus lui-même qui a toujours clamé son patriotisme, sa loyauté pour l’Armée qui l’avait dégradé et sa confiance en la justice de son pays. »

      Pendant l’affaire Dreyfus, les juifs de France …ne sont pas venus au secours de ce capitaine coreligionnaire qui a payé lourdement, ses plus belles années de vie, sa carrière, sa famille, son estime de soi… Seul ZOLA a témoigné d’un courage exceptionnel et payé au prix sacre de sa vie qui était plus que remarquable.
      Donc au moins, ne faites pas vous aussi un révisionnisme bas de gamme qui nous permettra encore de croire que nous sommes parfait alors que nous évitons soigneusement de mettre les pieds dans le plat même pour les situations les plus graves, où nous devrions avoir le courage de nous soutenir.

    11. Mike

      Les Chinois en Amérique du Nord ont aussi été très maltraités, mais nous n’avons pas vu ce genre de résultat.

      En fait, il y a une affinité entre les chinois et les juifs an Amérique du Nord, qui date de ce temps où ils étaient dans le même quartiers avec les mêmes problemes.

    12. MisterClairvoyant

      La France en Choisissant l’antisémitisme pour faire plaisir aux islamistes elle perd un allié qui malgré les coups bas contre les juifs n’ont pas commis des attentats contre la France. Il va se rappeler de ça un jour quand, sera trop tard quand la communauté juive sera partie et remplacé par la communautée musulmane, qui n’aime pas le France, dans sa grande majorité!

    13. Pinhas

      Nous quitterons notre chère France u jour ou l’autre pour Eretz Israël .

      Oui car les Juifs paisibles et travailleurs ne plaisent pas .

      Ici en France on préfère les muzz qui pleurent et réclament sans cesse .

      Ici en France si un muzz écrase une centaine de personnes on mets des fleurs , des bougies des peluches .

      Si un Juif écrasait un arabe lors d’un accident , la bien entendu le pas d’amalgame ne fonctionnerait pas .

      Ce serait  » Mort aux Juifs  » et je t’en passe et des meilleurs .

      Nein ! il ne faut pas gontrarier l’ennemi qui se trouve en nos murs zinon ce zera le beloton d’exéctionne .

      ARZAU !

    14. Aline1

      Oui ! Pourquoi ?
      Si un peuple peut avec décence se trouver dans la désespérance, c’est bien le peuple juif. Et cela non pas seulement depuis des siècles, mais des millénaires.
      Après tout ce qu’ils ont subi, sans cesse, à répétition à travers le temps et les Pays ?

      C’est justement là que se trouve le miracle que porte en nous notre peuple.

      En dehors de l’épisode de l’Irgoun (temps très court et réprimé par les israéliens même, qui revenaient de la Shoah) – Peut-être aussi quelques épisode isolés sans grande portée – Les juifs en effet, n’ont jamais pensé prendre leur revanche, en se suicidant parmi des foules innocentes.

      Jamais et qu’ils en soient bénis. Ils louent et aiment la vie et travaillent en ce sens dans tous les domaines pour l’améliorer.

      C’est une différence que l’on doit garder impérativement.

      Je ne comprends pas les quelques jeunes juifs pour lesquels j’entends qu’ils se soient enrôlés dans les camps extrémistes musulmans. Ceci est la faute des familles autour. Je parierais sur des gauchistes.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    1 Share
    Copy link
    Powered by Social Snap