toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Pour la présidente de l’association « La Brigade des mères »: « Les 13-14 ans qui arrivent sont des bombes à retardement »


Pour la présidente de l’association « La Brigade des mères »: « Les 13-14 ans qui arrivent sont des bombes à retardement »

Pour la présidente de l’association « La Brigade des mères », le religieux a pris « toute la place » dans les quartiers en France.

« Je voulais tirer la sonnette d’alarme ». Nadia Remadna est la présidente de « La Brigade des mères », une association qui lutte contre la radicalisation dans les quartiers et qui aide les parents à y faire face. « Tout le monde a une mère, et quelle qu’elle soit, on la respecte », assure-t-elle sur Europe 1 vendredi matin.

« Le religieux est partout »

 Dans sa ville de Sevran, en Seine-Saint-Denis, Nadia Remadna a vu au fil des années la radicalisation gagner du terrain. « Dans les quartiers malheureusement, le religieux a pris la place, il est partout », constate la mère de famille. « C’est le religieux qui emmène en vacances, c’est le religieux qui fait le CV… Et les élus font appel aux religieux dès qu’il y a un problème. Mais on ne fait jamais appel aux mères. Pourtant, elles sont les premières concernées », déplore-t-elle. Dans ce contexte, mère de famille se dit « très pessimiste ». « Les enfants de 13-14 ans qui arrivent, ce sont des bombes à retardement, parce qu’ils n’ont rien à côté ».

La difficulté d’alerter

 Selon elle, l’attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray « aurait pu être évité » si on avait écouté la famille d’Adel K., qui a alerté sur la radicalisation de son enfant. « Quand on alerte, on nous dit que le salafisme n’est pas un délit« , témoigne-t-elle. Nadia Remadna dénonce par ailleurs les dissimulations malhonnêtes de certains mentors radicaux. « Tout le monde sait que, sous couvert d’associations – par exemple des cours d’arabe – ce sont en fait des cours coraniques », atteste celle qui se considère comme « une lanceuse d’alerte ».

Des menaces contre ses enfants

 A cause de son combat contre la radicalisation dans les quartiers, Nadia Remadna est menacée au quotidien, tout comme ses enfants. Pour autant, elle ne bénéficie « d’aucune protection policière ». « J’ai dû arrêter de travailler, je n’ai plus de ressources, je n’ai pas le droit au RSA », raconte-t-elle.

Nadia Remadna est l’auteure de l’ouvrage Avant, on craignait que nos enfants tombent dans la délinquance. Maintenant on a peur qu’ils deviennent des terroristes. Comment j’ai sauvé mes enfants.

source





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Pour la présidente de l’association « La Brigade des mères »: « Les 13-14 ans qui arrivent sont des bombes à retardement »

    1. alauda

      « Ils n’ont rien, ils n’ont rien à côté du religieux »…

      Si, ils ont plein de choses qu’on n’avait pas à mon époque : un téléphone portable personnel, souvent un ordinateur… Ils passent des heures le nez sur la toile, connaissent les réseaux sociaux, les applications pour communiquer… Ils mettent leur nez dans des affaires qu’ils ne sont pas en mesure de juger avec du recul. Leur cerveau n’est pas encore mature qu’ils ont emmagasiné des tonnes d’information éparses. Le glauque, le gore ne les effraie plus. Ils connaissent des jeux vidéos interdits aux moins de 18 ans… La liste est infinie de tout ce qu’ils ont entre les mains. Ils peuvent subir toutes les influences qui passent à leur portée.

      Ils ont trop plutôt que rien. Et comme ils n’y captent pas grand chose, sous leur air de tout savoir en trois clics, ils se font piéger.

      Des familles résistent, il ne faut pas non plus noircir le tableau. Il y en a qui s’en sortent. Ceci dit, elles doivent avoir fil à retordre. Pour peu qu’elles soient fragiles elles-mêmes, pour plein de raisons, leurs gosses leur échappent. Et là, tout peut effectivement arriver.

    2. Jacques B.

      Cette femme est une horrible islamophobe, il faut la faire enfermer !

      Bah oui, quand on a,comme cette femme, le minimum syndical de lucidité, on s’aperçoit vite du potentiel de nuisance représenté par l’islam…

      « Ils n’ont rien »
      Je suppose qu’elle fait allusion à la conjoncture économiquement bouchée, voire aux gangs et trafics en tous genres qui plombent ces quartiers…
      C’est vrai ; et pourtant ils ont le plus important, en théorie au moins : leurs parents ; parents qui sont là pour leur inculquer des valeurs, des principes (que l’on ne trouve certes pas dans le coran), et les protéger du monde environnant.
      Sans parler de tout ce que la France, par les aides multiples qu’elle apporte à ces gens, à ces quartiers, leur offre…

    3. Alain H.

      L’éducation des enfants, c’est souvent « Inch’Allah »… Et on les livre à eux mêmes, et aux nombreux pièges de la rue…
      Et on passe au suivant, dont il faut assurer les premiers soins maternels. et au suivant,… etc. Car la famille se doit d’être nombreuse. Alors que les vrais Français, quand ils font un enfant, c’est en s’interrogeant d’abord s’ils vont pouvoir l’assumer.
      Sauf aussi qu’on n’est plus au bled, entouré de déserts, là où les bêtises naturelles de ces gamins étaient d’autant plus limitées. Et qu’on est sorti du cadre où on en faisait des gardiens de chèvres…
      Alors le désaveu des parents quant à les intégrer, aura été une profonde erreur majeure… Surtout pour les premiers arrivants… Et ces gamins ont grandi. Ce sont maintenant les grands frères qui donnent l’exemple (pas toujours le bon) et qui manipulent les plus jeunes…
      C’est donc dans ce contexte que la religion s’est imposée. En apportant un surplus de social au début, et puis des conseils de bienséance, et enfin des ordres au nom d’Allah. Et ce de la part d’Imams, souvent financés par l’Arabie Saoudite, et qui ont bien peu à voir avec un utopique « Islam de France », mais qui sont là pour aider à la phase de conquête de notre pays par l’islam…
      Ca a commencé par des incivilités, des insultes, des vols, des viols, des voitures brûlées, la propagation de la haine raciale du blanc et du Juif (soutenue par les pubs contreproductives sur le racisme à leur encontre exclusivement)… Et tout cela au nom d’Allah. Ce qui déresponsabilise le jeune désoeuvré.
      Les Imams ont ainsi pris de plus en plus d’influence. Et maintenant, forts du nombre croissant d’immigrés, ils incitent au djihad, sous toutes ses formes…
      Et c’est le bordel !!! Un chaos engendré sciemment.
      A cause déjà du désaveu politique depuis plus de 40 ans. A cause d’une immigration croissante que rien n’a jamais justifié — ils sont en concurrence entre eux –, sinon les sombres intérêts financiers des lobbies de la finance et du bâtiment, qui voient là une main d’oeuvre à bon compte, corvéable à souhait…
      Sauf que nombre de ces industriels sont déjà partis vers d’autres horizons, avec leurs usines, laissant leur scories derrière eux,…
      Sauf qu’il n’y a plus assez de routes à construire chez nous, et que leur qualification intellectuelle est souvent trop faible pour occuper d’autres emplois,… Et qu’un fond de misère sans fin s’est installé définitivement. D’où la récupération politique, par pure démagogie.
      En somme, c’est 40 ans d’échec d’intégration, sur fond de démagogie politique…
      Actuellement, nous avons sur notre sol 15 à 20 millions de gens d’origine africaine ou moyen-orientale, dont bon nombre ne s’intégreront jamais, et pour lesquels il y aura de moins en moins de travail…
      Il est donc nécessaire d’encourager une véritable politique de REMIGRATION pacifique avant que cela ne tourne encore plus mal.
      Car pour le moment, seuls des Occidentaux ont été la cible de ce djihad… Et nos concitoyens ne se sont pas encore vengé. Ce qui ne veut pas dire qu’il ne se passe rien, dans l’ombre… Et le jours où les Français vont se lever, enfin, cela risque d’être terrible !!!

    4. Alain H.

      L’éducation des enfants, c’est souvent « Inch’Allah »… Et on les livre à eux mêmes, et aux nombreux pièges de la rue…
      Et on passe au suivant, dont il faut assurer les premiers soins maternels. et au suivant,… etc. Car la famille se doit d’être nombreuse. Alors que les vrais Français, quand ils font un enfant, c’est en s’interrogeant d’abord s’ils vont pouvoir l’assumer.
      Sauf aussi qu’on n’est plus au bled, entouré de déserts, là où les bêtises naturelles de ces gamins étaient d’autant plus limitées. Et qu’on est sorti du cadre où on en faisait des gardiens de chèvres…
      Alors le désaveu des parents quant à les intégrer, aura été une profonde erreur majeure… Surtout pour les premiers arrivants… Et ces gamins ont grandi. Ce sont maintenant les grands frères qui donnent l’exemple (pas toujours le bon) et qui manipulent les plus jeunes…
      C’est donc dans ce contexte que la religion s’est imposée. En apportant un surplus de social au début, et puis des conseils de bienséance, et enfin des ordres au nom d’Allah. Et ce de la part d’Imams, souvent financés par l’Arabie Saoudite, et qui ont bien peu à voir avec un utopique « Islam de France », mais qui sont là pour aider à la phase de conquête de notre pays par l’islam…
      Ca a commencé par des incivilités, des insultes, des vols, des viols, des voitures brûlées, la propagation de la haine raciale du blanc et du Juif (soutenue par les pubs contreproductives sur le racisme à leur encontre exclusivement)… Et tout cela au nom d’Allah. Ce qui déresponsabilise le jeune désoeuvré.
      Les Imams ont ainsi pris de plus en plus d’influence. Et maintenant, forts du nombre croissant d’immigrés, ils incitent au djihad, sous toutes ses formes…
      Et c’est le bordel !!! Un chaos engendré sciemment.
      A cause déjà du désaveu politique depuis plus de 40 ans. A cause d’une immigration croissante que rien n’a jamais justifié — ils sont en concurrence entre eux –, sinon les sombres intérêts financiers des lobbies de la finance et du bâtiment, qui voient là une main d’oeuvre à bon compte, corvéable à souhait…
      Sauf que nombre de ces industriels sont déjà partis vers d’autres horizons, avec leurs usines, laissant leur scories derrière eux,…
      Sauf qu’il n’y a plus assez de routes à construire chez nous, et que leur qualification intellectuelle est souvent trop faible pour occuper d’autres emplois,… Et qu’un fond de misère sans fin s’est installé définitivement. D’où la récupération politique, par pure démagogie.
      En somme, c’est 40 ans d’échec d’intégration, sur fond de démagogie politique…
      Actuellement, nous avons sur notre sol 15 à 20 millions de gens d’origine africaine ou moyen-orientale, dont bon nombre ne s’intégreront jamais, et pour lesquels il y aura de moins en moins de travail…
      Il est donc nécessaire d’encourager une véritable politique de REMIGRATION pacifique avant que cela ne tourne encore plus mal.
      Car pour le moment, seuls des Occidentaux ont été la cible de ce djihad… Et nos concitoyens ne se sont pas encore vengé. Ce qui ne veut pas dire qu’il ne se passe rien, dans l’ombre… Et le jour où les Français vont se lever, enfin, cela risque d’être terrible !!!

    5. Irène HENRIETTE

      réponse à Jacques B.: c’est vous qui devriez être enfermé. cette mère de famille est très courageuse et je remarque qu’en France il y a beaucoup de débiles.qui croient n’importe quoi, sauf la vérité. Breart en avait fait une chanson , sur la vérité ! vous avez un « bon président qui est de la même trempe »

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap