toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Par calcul électoral à la pêche aux voix musulmanes, les mairies de gauche s’engagent dans une offensive antisémite contre les produits israéliens, préférant épouser ainsi les thèses islamistes


Par calcul électoral à la pêche aux voix musulmanes, les mairies de gauche s’engagent dans une offensive antisémite contre les produits israéliens, préférant épouser ainsi les thèses islamistes

Stains, Aubervilliers, Bagnolet et maintenant Bondy… Ces communes se sont engagées pour la pseudo « cause palestinienne », qui n’est autre qu’une cause islamiste et antisémite, jusqu’à en oublier qu’elles s’immisçaient dans des problématiques internationales plutôt éloignées des préoccupations de leurs concitoyens.

A Bondy, lors du dernier conseil municipal, l’élu en charge de la coopération internationale, Jacques Jakubowicz, a proposé un vœu demandant de refuser d’acheter des produits provenant des « colonies israéliennes en Palestine », oubliant que la « Palestine » n’existe pas et que les seules colonies pour le moment illégales sont les colonies arabes en Judée Samarie.

Cette négation habituelle de l’histoire par ces élus de gauche démontre qu’ils préfèrent épouser des causes islamistes, totalement infondées en droit international, en espérant ainsi satisfaire un électorat musulman plutôt que d’oeuvrer pour une vraie paix négociée.

Le vœu précise que les élus demandent la traçabilité des produits. Cet appel au boycott qui ne dit pas son nom a été accepté à l’unanimité, moins les cinq voix de l’opposition LR.

Il est utile de rappeler à cette gauche antisémite que le boycott des produits israéliens a été jugé illégal mais qu’au delà le mouvement BDS est un mouvement islamiste et antisémite, proche des milieux islamistes les plus dangereux, qui ne cherche qu’à l’établissement d’un Califat en « terre de Palestine ».

Mais à quoi cela sert-il que ces mairies communistes (ou socialiste comme Bondy) s’octroient de telles prérogatives ? Laurence Marchand-Taillade ne décolère pas depuis qu’elle a découvert l’initiative de Bondy.

La présidente du laboratoire de la laïcité du Val-d’Oise vient de lancer une alerte sur les réseaux sociaux au sujet de la commune dirigée par Sylvine Thomassin (PS) : « C’est illégal, se révolte-t-elle Et pourtant c’est de plus en plus fréquent dans les mairies de la petite couronne parisienne. Elles n’hésitent pas à se mettre hors la loi pour draguer de potentiels électeurs musulmans. Mais qu’elles cessent enfin ! »

 « C’est également un geste de mépris renvoyé à la population d’origine maghrébine, le plus souvent de confession musulmane, qui serait en quelque sorte achetable et a priori monolithiquement engagé vers la Palestine », poursuit-elle, appelant de ses vœux une attitude « un peu plus responsable » des élus.

La maire assure qu’il ne s’agit pas d’un boycott

Du côté de l’opposition LR, qui s’est prononcée contre, on se frotte les mains. « Dans le contexte actuel, c’est pour le moins maladroit, réagit Stephen Hervé. Et c’est un mauvais message envoyé aux quelques centaines de concitoyens juifs que compte la ville. »

La maire, Sylvine Thomassin, n’hésite pas à mentir pour se défendre de tout clientélisme ou boycott. « Il ne s’agit que de faire une distinction entre les produits fabriqués en Israël et ceux qui le sont en territoires occupés. Rien de plus que ce que demande l’ONU depuis des années », plaide-t-elle sans citer la moindre résolution de l’ONU allant dans ce sens.

Sans convaincre. L’huile jetée sur le feu n’a pas tardé à faire son effet. L’Organisation juive européenne (OJE) prépare sa réaction : un recours contre le vœu pour excès de pouvoir devant le tribunal administratif de Montreuil. « Nous acceptons sans difficulté le débat et même la critique sur les choix politiques du gouvernement israélien. En revanche, le boycott est illégal et irresponsable. Il faut savoir que les premiers à en faire les frais sont les Palestiniens eux-mêmes. Le refus, par exemple, d’acheter les carafes de Sodastream, qui permettent de gazéifier les liquides, a entraîné la fermeture d’une usine et a mis 70 travailleurs palestiniens sur le carreau », conclut Frank-David Cohen, responsable de la communication de l’OJE.

© Moshé Anielewciz pour Europe Israël News

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 12 thoughts on “Par calcul électoral à la pêche aux voix musulmanes, les mairies de gauche s’engagent dans une offensive antisémite contre les produits israéliens, préférant épouser ainsi les thèses islamistes

    1. michel boissonneault

      c’est a cause de ses politiciens si il y a des horreurs comme Nice car il y a des collabos pro-islam ….le sang des victimes est pas sêche et ses ordures s’attaque a la communauté juive

    2. Salmon

      ce qui est anormal c’est que des mairies en france continue à mettre l’étoile jaune sur des produits d’un pays qui existe au dépend de travailleurs qu’ils défendent soit disant

      Signez la pétition contre ce boycott sur le site Europe Israel

    3. Armand Maruani.

      Mais quand va t on fusiller ces traitres ?

      C’est hallucinant , personne ne bouge ?

      Et ce sont les mêmes qui vont dire qu’ils étaient résistants en 40 alors qu’ils avaient soutenu le traité germano soviétique .

      A chaque occasion ils rechutent . Hier avec les nazis aujourd’hui avec les nazislamistes .

      Et vous verrez si le vent tourne , ils vont sortir de vieux fusils du grenier et aller raser des femmes qui ont couché avec des muzz .

    4. Armand Maruani.

      Les cocos et la CGT comme au temps de Staline savent manipuler la classe ouvrière .

      Seulement ces rouges comme Staline , ont leur datchas de luxe à l’image des locaux de la Place du colonel Fabien et des milliards qu’ils ont détourné à leurs profits .

      Je me souviens quand j’ai démarré dans les assurances tous les délégués syndicaux passaient leurs journées à se balader d’un bureau à l’autre pour faire leur propagande .
      Et dés que la direction leur offrait un poste de responsabilité avec augmentation à l’appuie , ils oubliaient le syndicat .

      En fait le syndicat n’était qu’un tremplin pour eux leur permettant de nouer des liens avec la direction et en tirer profit .

      Des exemples j’en ai encore en mémoire . Ils n’ont pas changé , ils ne pensent qu’à leur gueule quitte à trahir leur prope père .

    5. alauda

      Qu’est-ce qu’ils nous cassent les oreilles avec leur soutien à la cause palestinienne, ces gauchos, comme si on n’avait pas d’autres chats à fouetter, ni des problèmes plus urgents à régler !

      Quand je pense à tous ces idiots utiles qui se mêlent de cette question qui ne nous regardent en rien, cela m’insupporte. Je songe à ce nouvel infirmier qui débarque un jour sur son nouveau lieu de travail avec un keffieh autour du cou la première quinzaine, que j’apostrophe en ces termes : « Tu portes ce drapeau autour de ton cou. Est-ce bien nécessaire ? » Parenthèse, il ne l’a jamais remis.

      Cela commence à bien faire, cette salade palestino-arabe. Il y a des millions de km2 carrés sous régime islamique. Pas assez grand encore. Il faut qu’ils viennent nous emmerder en France avec leur manque de solidarité envers leurs propres congénères. La cause palestinienne est un chantage. Et vu que ses maîtres-chanteurs occupent quelques territoires, on doit pouvoir dénoncer aussi de façon décomplexée cette colonisation sournoise des esprits.

    6. shoshana

      Ceux qui disent que la Palestine n’existe pas semblent ne rien connaitre de l’histoire actuelle. Il y a seulement quelques mois, l’ONU a reconnu officiellement l’autorite palestinieene en tant qu’etat. alors ses habitants sont quoi sinon palestiniens ?

    7. jkl

      BDS m’a donné des idées. Quand je pars en Vacances je ne vais jamais dans un pays arabe. Quand j’achète des produits, je vérifie si ces produits ne viennent pas de pays arabes. Quant à ces municipalités de gauche, elles peuvent aller se faire foutre

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *