toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’Union européenne attaque Israël depuis le Knesset


L’Union européenne attaque Israël depuis le Knesset

Le représentant de l’Union européenne en Israël, Lars Faaborg-Andersen était l’invité d’un groupe de députés de gauche, à l’initiative du communiste  Dov Hanin (Liste arabe unifiée), sous le titre évocateur « On chasse et on annexe »! A cette table ronde assistaient des délégués arabes palestiniens, des diplomates étrangers et des représentants d’organisation de ‘défense des droits de l’homme’ plus exactement des droits des Arabes palestiniens!

Depuis la Knesset, l’un des symboles de la souveraineté israélienne, Lars Faboorg-Andersen s’est permis de critiquer, au nom de l’UE, la politique du gouvernement israélien en Judée-Samarie, notamment dans les zones C, sous responsabilité exclusive de l’Etat d’Israël. Le délégué européen visait principalement la destruction par Israël de maisons construites illégalement par l’UE au profit des bédouins ou des Arabes palestiniens.

Lars Faaborg-Andersen a accusé Israël de favoriser la construction juive dans ces zones et de freiner la construction arabe. Il a même cru judicieux de regretter que la population juive dans ces zones grandit d’année en année. Les zones C de Judée-Samarie sont l’objet d’une course contre la montre entre Israël et l’Union européenne. Cette dernière souhaite que ces zones, commes les zones A et B, fassent un jour partie de l’Etat ‘palestinien’ qu’elle appelle de ses voeux. Israël par contre, en cas d’accord (très hypothétique) aimerait un jour annexer une partie des territoires dans lesquels se trouve une importante population juive et très peu d’Arabes palestiniens.

Loading...

Nathalie Grob, représentante de l’ONU a elle aussi fustigé le gouvernement israélien en des termes peu amènes: « Israël, en tant que puissance occupante (sic) a une responsabilité vis-à-vis de Arabes palestiniens qui vivent dans les zones C qui vivent sous le statut de population protégée. Le rôle de l’ONU est de vérifier si ce statut est respecté. Mais la politique menée par le gouvernement israélien amène à une situation humanitaire difficile: manque d’accès à la nourriture (!!), manque de logements, accès partiel aux infrastructures sanitaires et éducatives ainsi qu’à l’eau potable (…) L’ONU est également inquiète du danger de transfert forcé de Palestiniens, notamment les Bédouins qui se trouvent au sud de la Rive occidentale ». On croit entendre un délégué de l’Autorité Palestinenne!

Nathalie Grob accuse carrément Israël de créer des « détresses humanitaires » au lieu de les résoudre et de mettre des bâtons dans les roues des organisations ou institutions internationales qui veulent venir en aide aux Arabes palestiniens, « ce qui crée des tensions entre Israël et le droit international et augmente le doute sur la volonté d’Israël d’arriver à une solution politique ». Bravo l’ONU!

Le député Dov Hanin a enfoncé le clou en accusant Israël « d’annexion rampante » en rendant les conditions de vie des Arabes palestiniens si difficiles dans les zones C de Judée-Samarie que de plus en plus de familles quittent ces régions!

Le seul représentant de droite à cette réunion était Yehouda Glick (Likoud). Ce dernier a pris le contrepied des autres intervenants, affirmant que tous ces problèmes, si toutefois ils existent réellement dans les zones C, se résoudraient justement si Israël annexait ces zones. Ce programme existe déjà, il est prôné par une partie du Likoud et par Naftali Benett, et consisterait dans l’annexion des zones C, majeure partie de la Judée-Samarie, où ne vivent que quelques dizaines de milliers d’Arabes palestiniens. Ces derniers se verraient alors proposer la citoyenneté israélienne avec tous les droits y afférents. Le député a rappelé son soutien total à l’implantation juive en Judée-Samarie tout en exigeant que la population arabe locale jouisse de conditions de vie décentes.

©Par Shraga Blum pour Europe-Israel.org

 

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “L’Union européenne attaque Israël depuis le Knesset

    1. TUIL

      « Les zones C de Judée-Samarie sont l’objet d’une course contre la montre entre Israël et l’Union européenne. »
      C’est vrai mais bientôt l’union européenne n’aura plus les moyens financiers et »politiques » de concourir !

    2. Elia

      Mais, puisqu’on est à ce stade, pourquoi ne pas inviter Khomeini aussi à la Knesset, et lui donner les clefs du pays aussi ????

    3. MK

      Il n’ont vraiment rien d’autre à fputre les Européens que de fustiger ISRAEL ! Et s’ils commençaient par protéger leurs citoyens contre les migrants et les islamistes, ce serait une bonne chose. Là alors et seulement à ce moment là ils pourraient commencer à donner des leçons à ISRAEL !
      En attendant, c’est l’Eurpe qui a besoin d’ ISRAEL en matière. D’antiterrorisme !

    4. Jg

      Eurabia , est devenu un desert ou on eleve des dromadaires ,car il reste peu d herbe ,sauf pour preparer des petits joints ou hashish .C est la fin d une civilisation qui s est prostituee pour du petrole et par la corruption !

    5. ALAIN

      Il faut faire comme ERDOGAN et dire MERDE aux Européens qui ne sont même pas capables de diriger et de sécuriser leurs propres pays

    6. pentimento democrazia

      Ils ont raison les européens; ils s’attaquent à une démocratie faiblarde et sans repères et qui laisse faire. M.Pinay, éphémère ministre des finances français, avait dit en son temps : »trop d’impôt, tue l’impôt », à mon tour, je dis : »trop de démocratie, tue la démocratie ».

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *