toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

En Iran, des femmes mises en garde à vue car elles faisaient du vélo en public


En Iran, des femmes mises en garde à vue car elles faisaient du vélo en public

Mardi, des femmes qui faisaient du vélo en public ont été arrêtées par la police locale iranienne. Pour éviter des poursuites, elles ont été obligées de promettre de ne plus pratiquer ce sport sans être à l’abri des regards.

La question des droits fondamentaux des femmes en Iran se pose à nouveau. Pour preuve, un groupe de femmes a été arrêté mardi car elles faisaient du vélo dans un lieu public, dans la ville de Marivan, au Nord-Ouest du pays. Celles-ci souhaitaient participer à une compétition de cyclisme, où les participants devaient faire une course d’environ 5 km.

Après avoir enfourché leurs vélos, le groupe de femmes s’est fait arrêter par la police locale, qui leur a stipulé que le vélo était interdit pour les femmes dans les lieux publics. Les femmes sont alors obligées de promettre qu’elles ne feront plus jamais de vélo dans un lieu public, selon le Conseil National de la Résistance Iranienne (CNRI), qui a révélé l’affaire. Plusieurs d’entres elles se sont rebellées contre cette interdiction. Résultat : elles ont été placées en garde à vue.
La police a indiqué que depuis mai, les femmes n’ont plus le droit de faire du vélo dans les allées publiques du pays et les chefs de police ont déjà mis en garde les femmes, indiquant que celles qui se risqueraient à faire du vélo seraient poursuivies.

Evidemment, les hommes, eux, sont libres de faire du vélo comme ils le souhaitent. Cependant, cette interdiction du vélo visant les femmes est remise en cause par certains avocats, qui estiment que cette interdiction n’étant pas inscrite dans le code juridique iranien, les poursuites n’ont pas lieu d’être.

Loading...

 

Les droits des femmes menacés

 

La militante pour les droits de l’Homme Farideh Karimi, membre du CNRI, s’est indignée de cette mesure. « Cette dernière mesure restrictive montre que la misogynie s’est intensifiée sous l’administration de Hassan Rohani. Chaque jour qui passe, le régime des mollahs porte atteinte aux droits fondamentaux des femmes pour lesquels elles s’étaient battues », s’insurge-t-elle auprès du CNRI.

 

Avant cette interdiction, les femmes avaient la possibilité de faire du vélo sur des pistes cyclables non-mixtes que les parcs leur réservaient. Elles se devaient de porter un vêtement « modeste », couvrant leurs cheveux et leur corps d’une tenue avec manches longues et pantalon.

 

Le sport en Iran, souvent compliqué à pratiquer pour les femmes

 

En Iran, comme dans d’autres pays du Moyen-Orient, la pratique de certains sports est parfois semée d’embuches pour les femmes. Obligées de porter des tenues qui les couvrent pour ne pas contrarier la pudeur de certains, les femmes pratiquent généralement le sport dans des salles non-mixtes, loin du regard des hommes.

 

En outre, certains sports sont formellement interdits. En 2014, trois jeunes femmes et trois hommes avaient été arrêtés après avoir dansé sur « Happy » de Pharrell Williams et mis en ligne la vidéo sur internet. Les raisons de leur arrestation ? Ils dansaient (ce qui est interdit en Iran), les femmes n’étaient pas voilées (le port du voile est obligatoire dans les lieux publics), et les autorités jugeaient le clip « vulgaire ».

source

 





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “En Iran, des femmes mises en garde à vue car elles faisaient du vélo en public

    1. c.i.a.

      Reculer,reculer, reculer, la marche inéluctable de l’islam!
      Et dire qu’ils y a des connes occidentales, qui embarquent aveuglément dans cette merde de  » paix, d’amour et de tolérance  ».

    2. michel boissonneault

      au Canada le nouveau Premier Ministre Justin Trudeau fait des rapprochements avec l’iran ….. résultat ; une enseignante de l’université Concordia est emprisonner et il dit rien ….. tout les mouvements féministes ne disent rien donc que les femmes en iran qui font du vélo et sont victimes de répression …..résultat encore une fois le Canada Libéral de Justin Trudeau ne fera rien….. l’an dernier le gouvernement Conservateur de Stephen Harper LUI il aurait critiquer l’iran

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *