toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Dialogue surréaliste : Témoignage d’une religieuse qui a échangé avec les boureaux du Père Hamel après l’avoir égorgé..


Dialogue surréaliste : Témoignage d’une religieuse qui a échangé avec les boureaux du Père Hamel après l’avoir égorgé..

Un dialogue surréaliste s’est engagé mardi en France dans l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray, après l’assassinat du prêtre, entre les djihadistes et les deux religieuses retenues à l’intérieur de l’édifice. Les tueurs ont brusquement changé de comportement.

Les deux agresseurs ont fait preuve d’agressivité et d’énervement jusqu’à ce que le prêtre de 85 ans, qui vient d’être égorgé, et un fidèle grièvement blessé gisaient à terre. Mais après, «j’ai eu droit à un sourire du second, pas un sourire de triomphe, mais un sourire doux, celui de quelqu’un d’heureux», raconte une des deux soeurs à l’hebdomadaire catholique La Vie.

L’autre nonne, âgée de 83 ans, et l’épouse du fidèle blessé, âgée aussi de plus de 80 ans, demandent à s’asseoir. L’un des deux tueurs accepte. «Je lui ai demandé ma canne, il me l’a donnée», précise la religieuse.

Conversation religieuse

Loading...

Puis la conversation prend une tournure religieuse. L’un des deux hommes demande à la soeur de 83 ans si elle connaît le Coran. «Oui, je le respecte comme je respecte la Bible. J’ai déjà lu plusieurs sourates et ce qui m’a frappé en particulier, ce sont les sourates sur la paix», répond la religieuse.

«La paix, c’est cela que l’on veut (…) Tant qu’il y aura des bombes sur la Syrie, nous continuerons les attentats. Et il y en aura tous les jours. Quand vous vous arrêterez, nous arrêterons « , répond son interlocuteur.

«As-tu peur de mourir?», interroge ensuite ce dernier. A la réponse négative de la religieuse, il poursuit: «Pourquoi?». «Je crois en Dieu et je sais que je serai heureuse», réplique la nonne, qui confie avoir prié intérieurement la vierge Marie et pensé à Christian de Chergé, le prieur du monastère de Tibhirine (Algérie) assassiné avec six autres moines en 1996.

Jésus

Avec l’autre soeur, la conversation porte sur Jésus. «Jésus ne peut pas être homme et Dieu. C’est vous qui avez tort», assène l’autre assaillant. «Peut-être, mais tant pis», répond la première. «Pensant que j’allais mourir, j’ai offert ma vie à Dieu», ajoute-t-elle.

«Visiblement, ils attendaient la police», considère la soeur. Peu après, les deux hommes tentent une sortie en prenant les trois femmes comme bouclier humain. «Mais ils ne se sont pas mis totalement derrière nous, à croire qu’ils allaient au devant de la mort».

Learn Hebrew online

Présente à la messe lors de l’irruption des terroristes, une troisième religieuse était parvenue à sortir de l’église et à donner l’alerte.

source





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Dialogue surréaliste : Témoignage d’une religieuse qui a échangé avec les boureaux du Père Hamel après l’avoir égorgé..

    1. sergeb

      Quoi dire de plus après une lamentable tuerie d’un homme d’église et pacifiste par surcroit et surtout quel acte héroïque de la part de ces misérables. Ils ont été abattus et pire comme des chiens comme ils le méritaient.

    2. MisterClairvoyant

      La haine des islamistes contraste avec la paix intérieure des Soeurs, elles n’avaient pas peur de mourir, malgré le spectacle peut avant. Que Dieu ai leur âme de tous les morts de la barbarie islamiste.

    3. anna

      c’est lié à la syrie c’est bien ce que je me disais.on n’a qu’à retirer nos troupes de la syrie,car ça commence à bien faire tous ces attentats,des innocents,un pauvre prêtre de 84 ans…ça s’enchaine non stop…

    4. farid

      ce qui me choque c tous ces musulmant soit disant solidaire ya pas pas de bon musulmant ya ceux qui ont le courage de passer a lact ya dautre qui nont pas ce courage un bon musulmant c un musulmant mort

    5. bernie

      Désolée, Anna. La Syrie est un prétexte.
      On peut se retirer, ils trouveront un autre justificatif à leur barbarie.
      C’est la haine de l’autre, des mécréants, de l’occident, de tout ce qui n’est pas comme eux.
      Tous ces hypocrites de « la religion de paix et d’amour » qui se sont rendus dans les églises pour pleurnicher dans le girons des chrétiens me donnent envie de vomir. Comment éduquent-ils leur progéniture ? Il serait temps de se poser la question.
      Les « terroristes islamistes » ne sont pas tombés du ciel. Comme par hasard, c’étaient de gentils frères, amis, cousins, voisins. Il n’y avait pas plus adorable avant leur passage à l’acte.
      Qu’ils arrêtent de nous prendre pour des cons !!!

    6. Gugenheim

      l’erreur du catholicisme est dans sa conception de l’Amour (tendre l’autre joue ) cela les menent a leur perte .le mal existe (le Serpent etait ds le Gan Eden) pour « l’epreuve » voulue par D de la confrontation au mal d’ou la liberte du choix de la Rigueur ou de la Bonte.C’est cela qui fonde et mainteint une societe.
      La Revelation (la Tora) nous dit qu’il y a aussi Din=Gvoura=Rigueur ds le comportement divin face au mal (le renvoi du paradis, le Deluge,Sodome,la destruction du Temple,etc..).Des policiers et des Juges dans toutes tes portes (paracha Choftim) C ‘est une des 7 Lois de Noe auquelles les non-juifs doivent obeir sinon ils perdront leur identite

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *