toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Bataclan : La commission d’enquête confirme que des actes barbares ont eu lieu à l’intérieur du Bataclan : décapitations, éviscérations, énucléations. Blackout des médias sur ces actes ignobles


Bataclan : La commission d’enquête confirme que des actes barbares ont eu lieu à l’intérieur du Bataclan : décapitations, éviscérations, énucléations. Blackout des médias sur ces actes ignobles

Comme nous le révélions le 14 juillet, la commission d’enquête parlementaire sur les attentats du 13 novembre, présidée par Georges Fenech, a publié son rapport qui fait état d’actes de barbarie immondes perpétrés par les islamistes à l’intérieur du Bataclan.

Pas un média français n’en a parlé ! Le blackout sur ces actes ignobles semble avoir été ordonné par l’Elysée au nom du « padamalgame »…

Durant l’attentat du Bataclan qui a fait 89 victimes, sur les 130 victimes de la capitale, des scènes de torture d’une barbarie inimaginable ont été perpétrées par les terroristes islamistes: décapitations, yeux et testicules arrachés, viols…

Les victimes ont également été éventrées ou décapitées et ont eu, pour certaines, les yeux crevés. Les djihadistes ont filmé les tortures.

Voici des extraits du rapport du député Georges Fenech, président de la commission d’enquête parlementaire sur les attentats, publié sur le site de l’Assemblée nationale le 5 juillet dernier rien de plus officiel donc:

M. le président Georges Fenech. Pour l’information de la commission d’enquête, monsieur P. T., pouvez-vous nous dire comment vous avez appris qu’il y avait eu des actes de barbarie à l’intérieur du Bataclan : décapitations, éviscérations, énucléations… ?

M. T. P. Après l’assaut, nous étions avec des collègues au niveau du passage Saint-Pierre-Amelot lorsque j’ai vu sortir un enquêteur en pleurs qui est allé vomir. Il nous a dit ce qu’il avait vu. Je ne connaissais pas ce collègue, mais il avait été tellement choqué que c’est sorti naturellement.

M. Alain Marsaud. Les actes de tortures se sont passés au deuxième étage ?

M. T. P. Je pense, car je suis entré au niveau du rez-de-chaussée où il n’y avait rien de tel, seulement des personnes touchées par des balles.

M. le président Georges Fenech. Je crois que certaines choses n’ont jamais été dites. Je pense que l’on pourrait peut-être, à ce stade, éclaircir les choses.

Learn Hebrew online

M. T. P. Des corps n’ont pas été présentés aux familles parce qu’il y a eu des gens décapités, des gens égorgés, des gens qui ont été éviscérés. Il y a des femmes qui ont pris des coups de couteau au niveau des appareils génitaux.

M. le président Georges Fenech. Tout cela aurait été filmé en vidéo pour DAECH !

M. T. P. Il me semble. Les victimes en ont parlé.

M. le rapporteur. Ces actes ont été commis par les deux survivants.

M. Pierre Lellouche. Les exactions sur les gens se sont déroulées à quel endroit ?

M. T. P. À l’étage.

M. Pierre Lellouche. Cela se passe après que l’individu que vous avez blessé est remonté ?

M. T. P. Je pense même que ça s’est produit avant, mais ce n’est que mon avis personnel. Pendant que nous fixions un terroriste à la porte de secours, un autre faisait toutes ces choses ignobles à l’étage.

M. Pierre Lellouche. La vidéo est partie ?

M. le président Georges Fenech. Je crois savoir que des vidéos sont parties.

M. Pierre Lellouche. On peut le savoir si l’on a récupéré les portables des victimes. On les a ?

M. T. P. Ils se sont fait exploser. Il y a eu des personnes décapitées, égorgées, éviscérées. Il y a eu des mimiques d’actes sexuels sur des femmes et des coups de couteau au niveau des appareils génitaux. Si je ne me trompe pas, les yeux de certaines personnes ont été arrachés.

M. le rapporteur. Les terroristes du Bataclan ont-ils commis des décapitations ou des mutilations ? Des décès se sont-ils produits autrement que par fusillade ou explosion ? Nous sommes saisis d’informations contradictoires — dont certaines nous ont été communiquées lors de nos auditions — qu’il faut éclaircir.

A l’institut médico-légal de Paris, on m’a dit… qu’on avait coupé les testicules [de mon fils], qu’on les lui avait mis dans la bouche, et qu’il avait été éventré.

M. le président Georges Fenech. En effet, la commission est troublée par ces informations, qui n’ont filtré nulle part. Ainsi, le père de l’une des victimes m’a adressé la copie d’une lettre qu’il a transmise au juge d’instruction, que je cite en résumant :

« Sur les causes de la mort de mon fils A., à l’institut médico-légal de Paris, on m’a dit, et ce avec des réserves compte tenu du choc que cela représentait pour moi à cet instant-là, qu’on lui avait coupé les testicules, qu’on les lui avait mis dans la bouche, et qu’il avait été éventré. Lorsque je l’ai vu derrière une vitre, allongé sur une table, un linceul blanc le recouvrant jusqu’au cou, une psychologue m’accompagnait. Cette dernière m’a dit : ‟La seule partie montrable de votre fils est son profil gauche. » J’ai constaté qu’il n’avait plus d’œil droit. J’en ai fait la remarque ; il m’a été répondu qu’ils lui avaient crevé l’œil et enfoncé la face droite de son visage, d’où des hématomes très importants que nous avons pu tous constater lors de sa mise en bière. »

Ces témoignages ont été publiés dans les médias anglophones comme Washington Times, Fox News, Daily Mail. En revanche les médias français, aux « ordres » du gouvernement ont totalement occulté ces actes barbares. Seul Le Parisien en bon élève c’est fendu d’un article pour nier les faits

Chacun jugera de l’objectivité des médias français.

© Christian De Lablatinière pour Europe Israël News





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 30 thoughts on “Bataclan : La commission d’enquête confirme que des actes barbares ont eu lieu à l’intérieur du Bataclan : décapitations, éviscérations, énucléations. Blackout des médias sur ces actes ignobles

    1. Cherk

      Mais pourquoi « france Israel » n envoie pas toute cette horreur aux medias du monde entier tv radio journaux ?? Pourquoi??

    2. robert davis

      Les médias corrompues aux ordres du gouvement n’enparle pas car l’important c’est que hollande garde son pouvoir et si possible le renouvelle en 2017. Tous les sacrifices de la nations doivent être sacrifiés afin que le 90¨des arabes continuent de voter pour lui.

    3. robert davis

      La nation est complètement sacr_ifiée en faveur des « élites » cad des politicards corrompus qui veulent garder leurs jobs

    4. robert davis

      hic : « la presse française a fait largement écho »????curieux mais personne n’en a entendu parler!

    5. robert davis

      Cherk : vous etes naifs si vous croyez que la presse a attendu Europe Israel, ils le savent mais s’il le disent ils perdent leurs subsventions…

    6. Salmon

      Des corps ont été découpé en morceau
      mais chut il ne faut pas le dire

      Hic vous croyez les merdias ?
      et pas Europe Israel ?

      qu’est ce que vous faites là ?

    7. robert davis

      Vous avez entièrement raison : le problème est dans le fait d’avoir 15 millions d’arabes en France dont las politicards ont besoin car ils votent à 9¨% pour eux.

    8. Patrick Girard-Haddad

      La commission ne confirme pas, elle fait juste état de rumeurs, la nuance est de taille! Ce sont de simples rumeurs urbaines dénuées de tout fondement que font circuler au mieux des esprits faibles, au pis des esprits très intéressés. Les terroristes et les prétendus pourfendeurs des médias ont ceci en commun qu’ils utilisent la violence pour manipuler à des fins totalitaires l’opinion publique, ils ne valent pas mieux les uns que les autres et sont également condamnables. Le propre de la rationalité française, c’est de combattre les préjugés, les clichés, les croyances établies, les religions toutes génératrices d’obscurantisme. La presse a autre chose à faire que de servir de chambre d’écho à ces bruits de chiottes

    9. Patricia

      C’est les pratiques courantes dans l’EI, égorger, torturer, massacrer, décapiter, c’est ce qu’ils font chez eux. Ce ne serait pas surprenant que les terroristes du Bataclan ait fait la même chose que leurs frères de Daesh.

    10. Béchet

      croyez qui vous voulez mais il n’y a pas de fumée sans feu !
      de toutes les façons, les médias ont la consigne d’endormir la population avec:
      le foot
      le tour de france
      des reportages sur les moucherons des Galapagos
      des conneries anodines en tous genres
      des banalités superficielles
      les journées vertes, oranges et rouges sur les routes des vacances
      et j’en oublie
      personne ne fait son boulot
      les Europeens son devenus des moules!

    11. Salmon

      SI VOUS LISIEZ LES COMMS QUE JE MET VOUS SAURIEZ QUE LA BARBARIE , JE NE LA DIFFUSE PAS
      VOUS NE CROYEZ PAS QU ‘UNE VIDEO EXISTE C VOTRE DROIT , ET SI VOUS VOULEZ LA PREUVE CHERCHEZ VOUS ETES GRAND , NON ?

    12. Mariel

      Site de l’Assemblée Nationale,
      au dessus du bandeau, à droite, dans la case recherche, tapez Bataclan
      dans les résultats vous trouverez entre autre : « Rapports »,
      cliquez, vous trouverez :

      N° 3922 tome 2 – Rapport d’enquête relative aux moyens mis en œuvre par l’Etat pour lutter contre le terrorisme depuis le 7 janvier 2015 – Date de dépôt 05/07/2016

      Il est étrange que sur la base d’au moins deux témoignages, il n’y ai pas eu d’enquêtes, et une fois de plus est-ce qu’on a pas enterré tout le monde sans autopsies, ou alors planqué les rapports d’autopsie ? Mr Fenec il n’est pas difficile de lever un doute de cette taille ! Mais les familles peuvent agir, on leur doit au moins la vérité. Vous n’êtes pas n’importe qui Mr Fenec.
      Ces propos, qui, lorsqu’ils se retrouvent dans un Rapport de l’Assemblée Nationale, méritent plutôt des Rapports d’Autopsies clairs, nets et bien faits, ne serait-ce que pour lever ces doutes affreux – au lieu de classer l’affaire en « sans preuve » ou « rumeurs » – .
      S’il y a un doute de ce genre il faut au moins faire l’effort d’aller voir les médecins légistes, et il incombe aux journalistes de publier ces rapports.
      Mais désormais il n’y a pas de doutes, puisqu’il y a volonté de faire silence oui car suite à ce qui a été dit au père d’une des victimes, par exemple : « un oeil arraché », plus le reste, est-ce une histoire totalement inventé ou du vécu et si on en parle pas j’appelle cela volonté de silence. Messieurs les journalistes faites votre boulot.
      Pourquoi n’en avoir pas fait mention ? Par peur ? Et si une information de cette importance est émise je trouve absolument étrange au sujet soit de la police soit des médias que personne n’ai été s’en assurer soit pour confirmer soit pour infirmer, et quoi conclure ?

    13. MisterClairvoyant

      Analyse sur les actes de torture au Bataclan
      Ce type de religion et culture (est incompatible avec le monde Occidental), car elle abreuve ses adorateurs à la haie et à la profanation des personnes qu’ils torturent et massacraient, ne doivent avoir droit de cité dans nos pays. Si sa haine est telle, qui restent chez-eux, car ils méritent la peine de mort qui sera rétablie bien-tôt.

    14. BL

      Passages décousus et tronqués. Peut être que les médias n’en parlent pas encore car rien n’est vérifié. Chacun dit ce qu’il pense, ce qu’il a entendu, mais aucune info officielle.

      « M. le rapporteur. Les terroristes du Bataclan ont-ils commis des décapitations ou des mutilations ? Des décès se sont-ils produits autrement que par fusillade ou explosion ? Nous sommes saisis d’informations contradictoires – dont certaines nous ont été communiquées lors de nos auditions – qu’il faut éclaircir.

      M. le président Georges Fenech. En effet, la commission est troublée par ces informations, qui n’ont filtré nulle part. Ainsi, le père de l’une des victimes m’a adressé la copie d’une lettre qu’il a transmise au juge d’instruction, que je cite en résumant : « Sur les causes de la mort de mon fils A., à l’institut médico-légal de Paris, on m’a dit, et ce avec des réserves compte tenu du choc que cela représentait pour moi à cet instant-là, qu’on lui avait coupé les testicules, qu’on les lui avait mis dans la bouche, et qu’il avait été éventré. Lorsque je l’ai vu derrière une vitre, allongé sur une table, un linceul blanc le recouvrant jusqu’au cou, une psychologue m’accompagnait. Cette dernière m’a dit : ‟La seule partie montrable de votre fils est son profil gauche.” J’ai constaté qu’il n’avait plus d’œil droit. J’en ai fait la remarque ; il m’a été répondu qu’ils lui avaient crevé l’œil et enfoncé la face droite de son visage, d’où des hématomes très importants que nous avons pu tous constater lors de sa mise en bière. »

      Ce témoignage précis pourrait corroborer les propos que nous a tenus l’un des fonctionnaires de la BAC, selon lequel l’un des enquêteurs a vomi immédiatement en sortant du Bataclan après avoir constaté une décapitation et des éviscérations. Avez-vous connaissance de tels faits ?

      M. Michel Cadot. Je n’ai eu aucune connaissance de ces faits, ni par l’Institut médico-légal ni par les fonctionnaires en question. Il appartient de toute évidence à l’enquête judiciaire d’en apprécier la véracité. J’ai néanmoins compris qu’il n’a été retrouvé sur le site de l’attaque aucun couteau ni aucun autre engin tranchant qui aurait permis ce type de mutilations. Il sera aisé de le vérifier dans le cadre de l’enquête. En ce qui me concerne, encore une fois, je n’ai reçu aucun message de la sorte provenant de l’Institut médico-légal ou de la direction de tutelle de la BAC concernée.

      M. Christian Sainte. Je ne peux guère m’avancer sur ce point, compte tenu de l’état de l’enquête, mais rien, en l’état actuel de mes connaissances, ne me permet de penser que ce qui vient d’être lu est juste. Je précise, pour que les choses soient claires, que certains des corps retrouvés au Bataclan étaient extrêmement mutilés par les explosions et par les armes, à tel point qu’il fut parfois difficile de reconstituer les corps démembrés. Autrement dit, les blessures que décrit ce père peuvent aussi avoir été causées par des armes automatiques, par les explosions ou par les projections de clous et de boulons qui en ont résulté.

      M. le président Georges Fenech. On lui aurait mis ses testicules dans la bouche…

      M. Christian Sainte. Je ne dispose pas de cette information et, si ces faits avaient été établis, je pense qu’une telle information ne m’aurait pas échappé. »

    15. Christian De Lablatinière Post author

      @ BL : si vous attendez que les médias officiels en parlent c’est que vous êtes ben naïfs !

      Il s’agit d’un rapport officiel de la commission d’enquête parlementaire

    16. BL

      @Christian De Lablatinière Je n’attends pas à ce qu’ils en parlent. Je dit juste que cet article affirme des choses qui ne sont pas confirmés par le rapport (des auditions) officiel. Il utilise un titre racoleur et cite des bouts du rapport commençant et terminant là où cela l’arrange pour appuyer son titre. Bizarrement il omet les passages comme celui que j’ai cité au dessus qui desservirait son propos. En parler est une chose, mais découper une image/un texte/une vidéo pour ne montrer qu’une partie de l’information, ce n’est pas partial, ce n’est pas de l’information. Mais le mieux reste de se faire sa propre idée en lisant soit même le rapport.

    17. Cherk

      On s en fou sur le point de savoir si oui ounon ces horreurs sont reelles il n en reste pas moins que des hordes sauvages barbares sont chez nous pour nous détruire avec la complaisance des hollande valls sarko et qu l on va encore vivre des tueries et voir des familles brisées….

    18. SURICATE

      Depuis NOVEMBRE 2015, des familles sont toujours en attente des rapports d’autopsie…C’est une réponse à la question de savoir si oui ou non il y a eu des actes de tortures à l’étage du Bataclan ! S’il s’est créé une association pour l’obtention de ces rapports, ce n’est pas pour des prunes ! Donc oui je crois qu’il y a eu torture.

    19. Camélia Nice

      un peu trop de zones d’ombres dans votre article ! pourquoi vous ne donnez pas les noms ? M T P ???????????? je suis très septique ! il est vrai qu’Israël ne porte pas les arabes dans leurs cœurs mais croyez vous vraiment qu’ils aient eu le temps de faire tout ce que vous énumérez ? les autres blessés en auraient parlé !

    20. gmfee1

      Le rapport est accessible par tout le monde sur le site de l’assemblée nationale.
      Les passages cités se trouvent en fin du premier tiers et à la fin de la première moitié et sont noyés dans le flux d’information.
      Donc pour trouver, faites 3 recherches.
      1- 3922 tome 2
      Lorsque le rapport s’affiche faites une recherche sur  » éventré  » et une seconde sur  » profil gauche « 

    21. bob

      M. le président. À la suite des attentats de novembre, il a été évoqué la commission d’actes de barbarie.

      M. François Molins. C’est une rumeur. Les médecins légistes ont été formels : il n’y a pas eu d’acte de barbarie, pas d’utilisation, notamment, d’armes blanches. Selon un témoignage, les testicules d’une personne auraient été coupés, mais aucune constatation n’a permis de le corroborer.

    22. Edmond Richter

      CE QUI EST ENCORE PLUS QU’IMMONDE C’EST LE REFUS DES SOLDATS D’INTERVENIR CE QUI EST UN CRIME: QUI A DONNÉ CET ORDRE? POURQUOI NÝ A T’IL PAS DE POURSUITES JUDICIAIRES? QUID DE « NON-ASSISTANCE À PERSONNE EN DANGER DE MORT »?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *