toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Attentat de Nice : quand la justice demande à la mairie de détruire 24 heures d’images


Attentat de Nice : quand la justice demande à la mairie de détruire 24 heures d’images

Une réquisition judiciaire urgente a été envoyée au centre de supervision urbain de Nice mercredi 20 juillet. Le parquet de Paris évoque un souci «d’éviter la diffusion non contrôlée de ces images».

Panique et incompréhension à la mairie de Nice. Mercredi à 11 heures, la sous-direction antiterroriste (SDAT) a envoyé aux agents qui gèrent la vidéosurveillance de la ville une réquisition citant les articles 53 et L706-24 du code de procédure pénale et de l’article R642-1 du Code pénal leur demandant l’effacement «complet» de 24 heures d’images provenant de six caméras nommées et numérotées, mais aussi de toutes les scènes depuis le début de l’attentat ayant eu lieu sur la promenade des Anglais, dans la nuit du 14 juillet.

«C’est la première fois que l’on nous demande de détruire des preuves.»

De quoi mettre en état de sidération les agents du centre de supervision urbain de Nice. «C’est la première fois que l’on nous demande de détruire des preuves, précise une source proche du dossier. Le centre de vidéosurveillance et la ville de Nice pourraient être poursuivis pour cela et d’ailleurs les agents en charge du dispositif n’ont pas compétence pour se livrer à de telles opérations».

La demande paraît d’autant plus étonnante que la SDAT a envoyé depuis vendredi dernier des serveurs afin de récupérer les 30.000 heures de vidéosurveillance liées aux événements. Une opération de sauvegarde qui va s’étendre encore sur plusieurs jours. «Nous ne savons pas si donner un ordre de destruction alors que nous sommes en pleine sauvegarde ne va pas mettre en rideau tout le système», s’inquiète-t-on dans l’entourage du dossier.

«Cela a été fait dans ce cas précis pour éviter la diffusion non contrôlée et non maîtrisée de ces images.»
Le parquet de Paris.

Contacté par Le Figaro, le parquet de Paris a confirmé l’information et précisé: «cela a été fait dans ce cas précis pour éviter la diffusion non contrôlée et non maîtrisée de ces images».

Du côté de la police nationale, on rappelle que «sur les mille caméras installées à Nice, 140 présentaient des éléments d’enquête intéressants. La police judiciaire a récupéré 100% des vidéos de ces dernières. La PJ et le parquet ont donc demandé d’effacer les images de ces 140 caméras afin d’éviter l’utilisation malveillante de ces dernières par souci de la dignité des victimes et pour éviter la reprise de ces images par les sites internet djihadistes à des fins de propagande». Enfin, à la chancellerie, on précise que la demande d’un effacement «complet» s’explique par l’impossibilité de procéder à des destructions partielles sur ce type de matériel.

Images partagées par plusieurs services

Le lendemain du drame tragique de la promenade des Anglais, des officiers de police judiciaire étaient venus faire une première recension des caméras en prise directe avec l’événement. Cela a donné lieu à un premier rapport envoyé au ministère de l’Intérieur. Étrangement, ce serait ces mêmes caméras qui sont visées par la réquisition de la SDAT.

Dès samedi, l’Élysée avait demandé copie des images de l’attentat. Une autorisation accordée par le parquet de Paris. «Ce n’est pas choquant que le président de la République ait voulu visionner l’attentat. Faudra-t-il demander à l’Élysée de restituer le CD qui lui est parvenu?», s’interroge un bon connaisseur du dossier. En tout état de cause, ces vidéos sont partagées par plusieurs services concomitamment à savoir ceux de la Police et de la gendarmerie nationales, de la police judiciaire et des pompier

/p>







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Attentat de Nice : quand la justice demande à la mairie de détruire 24 heures d’images

    1. Malcolm Ode

      C’en est trop! En quel honneur on ne ferait-on pas aussi disparaitre la Shoah en niant les preuves? Qui? Qui peut oser prendre une telle décision?

      Assez c’est assez. Que la justice suive son cours… sans amalgame.

    2. Malcolm Ode

      Qu’on ne les détruise pas, mais qu’on nous les montre comme on nous a montré Nuit et Brouillard, Plus jamais ça… Arrêtez de nous prendre pour les irresponsables que vous êtes ; ça s’appelle de la « Projection ». Montrez-nous Nice dans toute sa splendeur musulmane. Montrez-nous la réalité qu’on vécu réellement ceux qui s’y trouvaient, qui y sont morts »…

      QUE NOUS CACHEZ-VOUS D’AUTRES???

    3. Nathan

      Que le copain de la bande impliquée dans l’affaire d’Outreau, nommément caseneuve sache, que le serveur de la ville de Nice est abrité par une société de serveurs basée en Israël !

      Le seul pays au monde où les données sont totalement sécurisées !

      Pas comme il y a quelques dans cette Suisse si secrète et qui s’est vue voler la totalité des données de la principale société spécialisée dans la fabrication d’armes, la société Ruag contrôlée par l’actionnariat à 100% de la confédération helvétique et dont les fichier circulent sur le net, depuis la société Ruag a immédiatement transféré la totalité de ses serveurs et à grands frais en Israël, devenu l’unique banque inviolable au niveau mondiale des données informatique.

      Mr. Estrosi, grand et fidèle ami d’Israël, n’a jamais douté de l’utilité de passé par des opérateurs israéliens dans le domaine de la sécurité informatique et si le gouvernement hollande se fait autant de sang noir dans cette affaire d’images, c’est qu’il y a une bonne raison, voir de très bonnes raisons et pourquoi pas des proches de ministres en mauvaises compagnies !

      Que de toute manière, ça n’existe plus, « effacer des données sur un serveur », les serveurs n’effacent jamais les données, et ça, même ce salopard de caseneuve et sa clique impliquées avec tant d’autres politiciens dans la corruption islamiste ne semble même pas le savoir !

      caseneuve, c’est comme avec l’énorme embrouille qu’il avait ordonnée à Outreau dans laquelle des enfants ont été violé et re-dans laquelle aucun des notables, dont lui en personne, ont laissés des traces sur des serveurs qui, également ne s’effaceront « jamais » !

      Rappelez-vous également les images qui ont disparues lors du déraillement du train dans la gare de Brétigny-sur-Orge ayant fait selon les rapports officiels 7 morts et encore aucun des blessés graves n’est décédé, comme à chaque attaque terroriste, Brétigny-sur-Orge où des pièces reliant les rails avaient disparues et son réapparues sur ordres exprès de la Place Beauvau, dans cette affaire également des tonnes d’images ont disparues, même certaines ont été sauvagement séquestrées par les services de police, des images notamment où l’on voit des racailles aux cris de « allah ou akbar » qui pillent des cadavres et des blessés juste après le déraillement !

      Que faisaient-ils si nombreux et si prêts juste à ce moment là, le gouvernement avait promis des éclaircissements sur ce dossier, toutes les images ont été effacées !!

      N’oubliez pas l’affaire des enfants violés à Outreau et le nom de caseneuve, le même qui couvre des complicités avec les attentats commis en France depuis l’arrivée de hollande au poste de président !

    4. Malcolm Ode

      Qu’on ne les détruise pas, bien au contraire, qu’on nous les montre, comme on nous a montré Nuits et Brouillards, Qu’on nous montre Nice la perle méditerranéenne dans toutes sa splendeur musulmane! Arrêtez de nous prendre pour les irresponsables que vous êtes ; ça s’appelle de la projection mentale.

      Montrez-nous la vérité, elle fera de nous des hommes libres.

      QUE NOUS CACHEZ-VOUS D’AUTRES? MISÉRABLES!

    5. Nathan

      Hollande n’a pas choisit caseneuve pour le ministère de l’intérieur sans raison, c’est le plus efficace en matière de dissimulations juridique, c’est uniquement pour cette qualité qu’il est à ce poste, il y en avait eu d’autres par le passé, comme Michel Poniatowski, Gaston Defferre, Pierre Joxe, Charles Pasqua, Jean-Louis Debré, Jean-Pierre Chevènement, Nicolas Sarkozy, Manuel Valls ou encore Michèle Alliot-Marie, trouvez en un (peut être à part Joxe) qui n’a pas des casseroles plein la cave ?

    6. oliv

      Hallucinant ! Avec ce nouvel attentat l’état d’urgence est prolongé in extremis ; quelle aubaine pour la dictature de gauche, c’est louche. Des preuves de collaboration à dissimuler ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap