toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Attentat de Nice : L’imam de Nice, signalé à la justice pour avoir dit «S’il y a des attentats, c’est la faute de la laïcité des Français», prétend être victime de l’extrême droite


Attentat de Nice : L’imam de Nice, signalé à la justice pour avoir dit «S’il y a des attentats, c’est la faute de la laïcité des Français», prétend être victime de l’extrême droite

Accusé d’avoir expliqué à un journal italien lors d’une interview au lendemain du drame de Nice que les attentats sont la faute des Français et de la laïcité, Abdelkader Sadouni dénonce un piège de l’extrême droite et envisage de porter plainte.

«Je tiens à rappeler avec force et catégoriquement tout mon attachement et mon adhésion au principe de laïcité portée par la Ve République dictée par la loi du 9 décembre 1905» écrit Abdelkader Sadouni, imam de la mosquée Attaqwa, dans le quartier des Moulins à Nice-Ouest, sur sa page Facebook.

Au cœur d’une polémique depuis plusieurs jours, il est accusé d’avoir déclaré au journal italien Il Giornale quelques jours après l’attentat de Nice du 14 juillet «S’il y a des attentats, c’est la faute de la laïcité des Français.» Des propos qui lui ont valu d’être signalé à la justice : «Dès le 22 juillet [soit le lendemain de la parution de l’article italien], le préfet des Alpes-Maritimes a signalé cet article de presse au procureur de la République près le tribunal de grande instance de Nice» peut on lire dans un communiqué de la préfecture.

Sur les réseaux sociaux et notamment sur Twitter, les réactions ont été extrêmement virulentes à son égard suite à la parution de l’article italien, dont les extraits compromettants ont été traduits et repris sur certains blogs d’extrême droite.

Contacté, Abdelkader Sadouni affirme avoir été piégé par le média italien et dit n’avoir jamais tenu les propos dont on l’accuse. Très remonté, victime de menaces, il envisage de porter plainte pour diffamation. «Le journaliste a inventé toutes ces phrases et a détourné mon propos. Je n’aurais jamais dis une chose pareille : ces propos sont monstrueux ! Et c’est totalement le contraire de ce que je pense de la laïcité ! Peut-être ne comprenait-il pas tout ce que je lui disais» déplore-t-il. L’imam accuse également le journal Il Giornale d’avoir menti sur son identité et de s’être fait passer pour le collaborateur d’un autre média.

Une manipulation de l’extrême droite ?

Au téléphone et sur sa page Facebook, Abdelkader Sadouni dénonce un piège tendu par l’extrême droite. «Un groupe d’extrême droite a décidé de me harceler, de m’attaquer par des procédés fallacieux et diffamatoires. Je peux me tromper je peux commettre des erreurs comme tout être humain ! Mais jamais je ne pourrais cracher sur le symbole qui a fait de moi l’homme que je suis aujourd’hui» plaide-t-il.

Pendant la campagne des élections régionales, l’imam avait vivement critiqué Marion Maréchal Le Pen. Selon Nice Matin, il avait porté plainte contre la candidate, alors en pleine bataille contre Estrosi, après qu’elle l’avait accusé d’islamisme. Qualifiant Il Giornale de journal d’extrême droite, Abdelkader Sadouni estime que la déformation de ses propos est dans la même lignée d’attaques gratuites et diffamatoires.

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Attentat de Nice : L’imam de Nice, signalé à la justice pour avoir dit «S’il y a des attentats, c’est la faute de la laïcité des Français», prétend être victime de l’extrême droite

    1. Jacques B.

      ha ha ! Dreuz (qui a fait une traduction de l’article italien en français), un média d’extrême-droite ?

      L’extrême-droite dans cette affaire, c’est cet individu et sa charia bien-aimée ! Individu qui n’a même pas le courage et l’honnêteté d’assumer ses propos… mais nous connaissons la taqqyia, si abondamment utilisée par les gens de son acabit. Il serait en effet très très étonnant que cette itw ait été inventée, d’autant que la phrase en question est loin d’être la seule à poser problème.

      J’espère que il Giornale va produire les bandes son de l’entretien, et que ce sinistre individu sera renvoyé au bled à coups de pieds au c.. , non sans avoir payé une forte amende, voire fait de la taule pour avoir dit ce qu’il a dit.

      « les c… ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît » : M. Audiard.

    2. Salmon

      pourquoi faire de la taule ?

      toutes les mosquées salafiste , les immams qui viennent de pays musulmans , les français de religions musulmane , ne se cachent pas des propos identique à ce que vient de dire ce djihadiste

      le pire c’est qu’il continu a préché dans une mosquée de Nice !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *