toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Thérèse Zrihen-Dvir: : « Le monde arabe ne sera jamais une grande puissance »


Thérèse Zrihen-Dvir: : « Le monde arabe ne sera jamais une grande puissance »

« Le nationalisme chez les arabes n’existe pas et n’existera jamais. L’unique cause qui les relie est l’Islam, en dépit de la division sunnite/chiite. Nous dit l’encyclopédie universelle – Le peuple arabe est issu principalement :

«Les Arabes forment un peuple ou ethnie dont le critère distinctif est l’usage de la langue arabe, qui est une langue sémitique comme l’akkadien, l’araméen et l’hébreu. Cependant ne se considèrent et ne sont considérés comme Arabes que les individus et les groupes de langue arabe qui se reconnaissent un lien de parenté avec les groupes arabophones liés à l’histoire de l’ancienne Arabie ».

En termes simple, l’histoire nous suggère que le peuple arabe n’a de pays réellement connu et avéré que l’Arabie. Il est principalement formé de bédouins, de nomades, de tribus claniques éparpillées au Moyen-Orient et même de juifs. Or depuis son islamisation, il s’est lancé dans la conquête des pays limitrophes, atteignant l’Occident. Il ne fut arrêté que de justice par Charles Martel à Poitiers en 732 – connu sous le titre de « La bataille de Poitiers » où il affronta les omeyyades du gouverneur Andalus, l’émir Abdel Rahman. Les musulmans en effet, occupaient la péninsule ibérique à partir de l’an 711 et poursuivaient progressivement leur avancée vers le nord au-delà des Pyrénées.

Ce n’était guère sans raison que le Panarabisme avait été créé, puisqu’il englobait tous les arabes dont les origines restent obscures. Il fallait trouver un moyen de se doter d’une couverture d’ensemble qui aurait les éléments d’une nation, sans toutefois l’être. Ils optèrent pour le Panarabisme, mouvement arabe, en guise de nation.

Les Européens avaient divisés leurs territoires en pays, formant ainsi les français en France, les allemands en Allemagne, les suédois en Suède etc… sans prendre en considération, croyance, couleur et race. Chose que les arabes ont tenté de faire au Moyen-Orient, sans vraiment réussir, justement à cause de leur foi et de leur langue commune… et c’est aussi là le grand défaut de la répartition faite par les occidentaux du Moyen-Orient, qui n’avaient pas pris en considération, leur division clanique, leur ethnie, et leurs différends dans leur foi.

La répartition actuelle du Moyen-Orient ne pouvait que mener vers des conflits, majoritairement provenant de leur manque d’hégémonie nationaliste, de patriotisme et de leur versatilité. « Un nomade reste nomade toute sa vie ». Leur patrie est l’Arabie, or il est très difficile à l’heure actuelle, de la définir.

Les palestiniens font partie de ce cumul de civilisations apatrides. Ils provenaient de tous les pays du Moyen-Orient et s’appelaient arabes, pas palestiniens… Ils ne furent créés qu’après la guerre des six jours comme réponse à la nation juive d’Israël, qui elle, dans ses proportions variables, a toujours existée depuis plus de 3000 ans… Ils créèrent leur histoire qui en vérité n’a ni queue ni tête et n’est qu’une adaptation ridicule et fictive, du modèle israélien.

Revenons à la cause de leur échec à devenir une puissance… Ce que l’Iran tente aujourd’hui d’achever.

Il y a eu un morcellement des territoires du Moyen-Orient pour satisfaire surtout certaines familles arabes prépondérantes et riches plutôt que fournir une réponse à leur manque de nation. Est-ce que les occidentaux avaient intentionnellement programmé leur structuration et fracturation… Apparemment non. Ils voulaient, suivant leur propre modèle, créer des états arabes, pour acheter le calme et la paix, donnant à ceux qui possédaient assez de force et de pouvoir, la gérance de ces pays. Mal leur en pris…

Les arabes resteront toujours divisés car ils n’ont jamais possédé cet instinct appelé instinct national. Ils suivront à la lettre les directives de leur Coran qui les exhortent à la conquête du monde et à son islamisation… Et c’est là leur unique projet. Le monde entier est leur nation et l’Islam leur régime et loi.

 Le monde arabe ne pourra devenir une puissance que lorsqu’il aura achevé son devoir de conquête et d’islamisation de toute la planète qui deviendra alors sa nation unique. Dans son état actuel, fracturé en une multitude de petits pays, leurs conflits s’accroîtront et leurs guerres aussi. Leur soif de s’emparer de tous les territoires ne connaîtra jamais de répit, à moins que leur religion ne disparaisse ou qu’elle ne subisse des rectifications, chose très peu probable. »

Par Thérèse Zrihen-Dvir

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Thérèse Zrihen-Dvir: : « Le monde arabe ne sera jamais une grande puissance »

    1. sergeb

      Il n’y a qu’un seul moyen car les autres ont tous été essayés et c’est la VITRIFICATION moyen tout a fait légitime de mettre fin a une fausse histoire.

    2. MisterClairvoyant

      Thérèse Z.D
      Alors, de leurs troubles et problèmes en résulte : que nous souffrons de leurs envasions et de leur islam. Résultat, il faut que les musulmans détruisent leur religion (comme les chrétiens en Europe par le Concordat de 1905) pour faire la démocratie, la laïcité etc, car sans cela, eux comme nous on est dans la merd..!

    3. patricia

      Alors pourquoi la france, l europe s enfoncent elles dans le mensonge, concernant Israel, le peuple hebreu.

    4. Aline1

      Oh que si ils sont nationalistes, mais la patrie qu’ils désirent a déjà un nom :

      Le Monde.

      Rien que ça – En attendant que les autres planètes soient conquises par d’autres, et alors là, ils prétendront encore, que ces planètes sont aussi leur patrie.

      Simpliste le raisonnement mais tellement vrai.
      Et comme sur Terre, où plus les mensonges sont gros, plus ils sont avalés
      (d’autant plus que cela passe mieux avec la peur et la lâcheté)
      Ils réussiront à mettre tous les couards à genoux.

    5. Asher Cohen

      Comme le christianisme, l’islam est une religion supra-nationale, imposée à des populations dites païennes, en Afn et au Moyen-Orient. Ces populations ont des langues propres, syriaques, chaldéennes, araméennes, berbères, kabyles, etc..et des cultures propres, non arabes, remontant à l’Antiquité. La langue arabe leur a été imposée au Moyen-Âge. Il est donc très difficile de concevoir une nation arabe hors de la péninsule arabique. Cette affaire a été extrêmement politisée. Les générations actuelles, non arabes en Réalité, redécouvrent leurs origines réelles et se rebellent contre l’arabisation. Il est ici encore très difficile de parler de « Monde Arabe en crise ». De nombreux peuples qui sont censés y être inclus, entendent actuellement affirmer leur identité non-arabe. Quant aux populations du Livre, non païennes, Juifs et chrétiens, elles ne peuvent pas être qualifiées d’arabes.

    6. i

      Ta main sera contre tous, et tous seront contre toi. Voilà son identité, un âne sauvage selon DIeu. C’est ainsi depuis Abraham. jusqu’à la fin des temps.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *