toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Premières manœuvres israélo-russes de tous les temps ?


Premières manœuvres israélo-russes de tous les temps ?

Le Président russe Valdimir Poutine et le Premier Ministre israélien Binyamin Netanyahu ont décidé, lors de leur rencontre du 7 juin à Moscou d’approfondir leurs relations militaires, entre les forces armées russes et israéliennes, révèle en exclusivité Debkafile, grâce à ses sources militaires et des renseignements. Il s’agit d’une décision historique qui sonnerait le glas de la relation unique entre Tsahal et l’armée américaine.

Le chef de la branche des renseignements militaires de Tsahal, le Général-Major Hertzi Halevi et le Chef du Mossad, Yossi Cohen ont aussi participé à cette réunion.

Nos sources révèlent que Poutine et Netanyahu ont décidé qu’un exercice conjoint des forces aériennes et navales israéliennes et russes se tiendrait cet été, comme faisant partie d’une première phase d’expansion des relations.

Cela marquerait la première fois dans toute l’histoire militaire moderne au Moyen-Orient, où l’on verrait décoller des avions de chasse russes depuis un pays arabe, la base aérienne d’Hmeymim en Syrie et des bateaux de guerre russes naviguant depuis leurs bases navales de Tartous et Latakia, en vue de manœuvres conjointes avec les forces aériennes et navales d’Israël.

Loading...

Les sources militaires de Debkafile ajoutent que, avant cet exercice, les mécanismes conjoints qui coordonnent les vols aériennes russes et israéliens dans l’espace syrien seront étendus.

Selon ces sources, la décision bilatérale qui a conduit à ces jeux de stratégie militaire, est liée à un accord pour permettre aux compagnies gazières russes de participer aux appels d’offre en vue de décrocher des contrats de développement des champs gaziers israéliens de Leviathan et Tamar, au large des côtes d’Israël.

Netanyahu a déclaré le 7 juin à Moscou : « Nos portes sont maintenant ouvertes à toutes les entreprises de tous les pays qui disposent d’une expérience conséquente dans le développement de champs gaziers, y compris, bien sûr, la Russie ».

Poutine a tenté, de façon répétée, de mettre le pied dans la porte qui puisse profiter aux compagnies russes, en particulier son géant de l’énergie, Gazprom, dans le développement des champs de gaz offshore et l’industrie d’exportation. Le dirigeant russe avait tenté de convaincre Netanyahu en disant que la présence de la Marine et de l’armée de l’air russe dans cette zone  garantirait qu’aucune force militaire arabo-musulmane, telle que celles de l’Iran, de la Syrie, du Hezbollah n’oserait attaquer les champs gaziers israéliens.

Les sources militaires de Debkafile soulignent que la coopération croissante entre les marines des deux pays pourrait servir de socle à une coopération économique régionale et pour la défense de toute nouvelle infrastructure énergétique de Gazprom en Méditerranée.

Sur le long terme, cette combinaison de bateaux de guerre russes massifs et de vaisseaux israéliens plus petits et plus rapides, bâtis pour une réplique forte et rapide contre toute attaque le long des côtes israéliennes, serait susceptible de fournir une défense efficace aux atouts énergétiques du bassin méditerranéen, particulièrement dans la région de Chypre, de la Grèce, de la Turquie et d’Israël.

Ces atouts sont susceptibles de comprendre les routes de navigation, les plateformes de forage, les pipelines de gaz et les câbles de fibre optique souterrains, entre autres.

Bien que cet exercice conjoint soit prévu pour être d’une envergure limitée, il nécessite des préparatifs bien à l’avance, une division minutieuse des tâches, des missions et des ressources, une attribution des plans de vols et des voies maritimes et des buts préréglés pour servir de points de repères, permettant de mesurer le succès ou les carences de l’exercice conjoint. La radio et d’autres réseaux de communications doivent être mis en place, et on doit aussi déterminer précisément le degré de partage des renseignements. Autant l’armée russe que Tsahal évaluent que ces manœuvres partagées peuvent avoir pour conséquences une exposition mutuelle de certains de leurs secrets militaires.

Learn Hebrew online

A côté des avantages, toute coopération avec une puissance militaire mondiale comme la Russie comporte, bien évidemment, des risques opérationnels, tactiques, stratégiques en matière de renseignements.

Pour jouer cette partie de façon aussi sécurisée que possible, Poutine et Netanyahu ont décidé que leur exercice conjoint se déroulera très haut dans les cieux et très au large en haute mer, dans un effort partagé par les deux pays afin de conserver leurs secrets aussi éloignés que possible des yeux et des oreilles indiscrètes.

 

DEBKAfile  Reportage Exclusif  10 juin 2016, 5:38 PM (IDT)

Loading...

Adaptation : Marc Brzustowski







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Premières manœuvres israélo-russes de tous les temps ?

    1. Armand Maruani.

      Les russes et les israéliens sont des joueurs d’échecs exceptionnels .

      Il y a belle lurette qu’ils auraient dû coopérer mais la guerre froide les en a empêchés .

      C’est une excellente nouvelle , chacun devrait trouver son compte et je pense que c’est un pas vers la paix .

      Si tous les pays du MO faisaient du commerce entr’eux il n’y aurait pas de guerres .

    2. Asher Cohen

      L’Histoire semble se répéter. Ben Gourion avait compris que 2 superpuissances allaient émerger après 1945 et qu’il fallait jouer sur leurs rapports de forces pour obtenir la recréation de l’Etat Juif. Il semble qu’actuellement Netanyahou rejoue ce scénario géostratégique, avec bien sûr plus de moyens qu’en 1947.

    3. alauda

      Selon iTélé, Poutine aurait remercié Trump de son souhait de renouer des relations avec la Russie.

    4. sergeb

      J’espère bien que TRUMP sera élu car une nouvelle aire naitra avec la Russie alors qu’avec clinton, on sera dans l’incertitude.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *