toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Pour Boualem Sansal « l’Europe n’a plus d’avenir : l’Islam va faire éclater notre société »


Pour Boualem Sansal « l’Europe n’a plus d’avenir : l’Islam va faire éclater notre société »


Boualem Sansal a très récemment donné une interview au quotidien allemand « Die Welt » dont je vous livre ici un extrait, traduit de l´allemand exclusivement pour Europe-Israël.

Boualem Sansal est un écrivain algérien. Il avait obtenu en 2012 le Prix du Roman Arabe, mais celui-ci lui a été retiré après son apparition au Festival des Ecrivains de Jérusalem. Dans son dernier roman « 2084 : La fin du Monde » (Grand Prix de l´Académie Française) parut en 2015, il décrit une dictature religieuse qui, sans être jamais nommé par l´auteur, est manifestement une fiction d´un Islam futur, un Islam universel.

Die Welt: Bien que votre livre ne soit pas ce qu´on pourrait appeler une lecture divertissante, il s´est déjà vendu à plus de 300.000 exemplaires, rien qu´en France. Comment expliquez-vous ce succès ?

Sansal: Les gens se réveillent. Ils réalisent que l´islamisation n´est pas un phénomène local, mais concerne toute l´Europe. Nous avons tous peur – même si nous ne voulons pas tous l´admettre.

Die Welt: Quel type d´expérience cela a été pour vous d´écrire un livre aussi sombre ?

Sansal: Cela n´n’a été ni pénible, ni exaltant. Je suis un scientifique et en ceci, j´observe le monde comme un éthologue. Une chose ou l´autre peut m´émouvoir, mais je me ressaisis. Il faut voir les choses en face, de manière rationnelle, sans se mentir à soi-même.

Die Welt: Comment un musulman lit il ce livre ?

Sansal: Un musulman comme moi, qui n´est pas croyant mais qui a grandi dans un pays musulman, le lira sans doute comme vous et moi. Ils se trompent en Occident s´ils pensent que tous les musulmans sont islamistes. Ils ont davantage peur de l´Islamisme que les occidentaux.

Die Welt: Depuis les attentats de Paris et Bruxelles, l´Occident a peur aussi

Learn Hebrew online

Sansal: Bien sûr, et ce n´est que le début

Die Welt: Une sorte d´avertissement ?

Sansal: Oui, après les attentats sur „Charlie Hebdo“, c´était différent. La plupart pouvaient montrer de la compréhension. Ils étaient coupables de blasphème, quand même. Donc ils disaient : Ce n´est pas bien de tuer, mais regarde ce qu´ils ont fait…

Die Welt: Ils l´avaient cherché, comme la jeune fille en mini-jupe provoque son propre viol ?

Sansal: Oui, et en raison de cette logique, les attentats de janvier n´avaient pas été perçus comme un avertissement. Le Bataclan, par contre, a été une attaque islamiste, car cette agression visait «l´autre» en raison de ce qu´il est, de sa culture, son style de vie. C´était un lieu pour les jeunes gens, tout comme les bars, le Stade; des lieux qui définissent l´Occident. Mais, ce processus de prise de conscience, c´est précisément ce que les islamistes veulent provoquer. Ils savent qu´ils ne peuvent pas vaincre l´Occident sur le plan militaire. Ils ne peuvent même pas vaincre les faibles états arabes. Donc, ils doivent amener l´Occident à se détruire soi-même. Ils veulent diviser la société car ils savent que s´ils y parviennent, celle-ci va s´écrouler.

Die Welt: Il y a en France, des intellectuels populistes qui soutiennent la théorie du «grand remplacement», c´est à dire le refoulement de la civilisation occidentale chrétienne et son remplacement par l´Islam.

Sansal: Je trouve l´expression mal choisie. Il ne s´agit pas de remplacer au sens propre les populations, mais plutôt d´une sorte de fusion : La France est en phase d´islamisation.

Die Welt: Au fond, vous êtes du même avis. Notre culture est-elle en train de disparaitre ?

Sansal: En tant que démocrate, oui, je vois notre civilisation disparaitre, et avec beaucoup de regrets car elle a fait avancer l´humanité, même si ses excès nous nuisent depuis un certain temps déjà.

………..

Die Welt: Nous avons recueilli un million de réfugiés, essentiellement des musulmans. Quel est votre pronostic pour l´Allemagne ?

Sansal: L´Allemagne a été extrêmement naïve. Sur le long-terme, l´Allemagne est le pays qui est le plus menacé.

Die Welt: En quoi, naïve ?

Sansal: Parce que l´Allemagne s´est longtemps complu de ne pas être concernée par ces problèmes. L´Islam, c´était en France, au Royaume-Uni, mais pas chez nous ! Et puis, l´Allemagne est, en raison de son expérience des guerres, une société extrêmement tolérante. Il est facile d´en abuser. Lorsque les islamistes algériens ont été chassé d´Algérie, ils ont trouvé refuge en Allemagne, où on leur a accordé le statut de réfugié politique.

Die Welt: Sur quoi fondez-vous votre appréciation que cette guerre des cultures, ce phénomène d´islamisation, entre autres de l´Allemagne, est déjà en cours ?

Sansal: La preuve la plus significative est le „Bataclan“. Ils n´ont pas attaqué une caserne mais une salle de concert, car ils ne visent pas une prise de pouvoir classique, mais veulent mener une « guerre des cultures ». Ensuite, il suffit de jeter un regard sur le monde arabe, dans lequel cette bataille est menée partout et sans retenue. En ce qui concerne l´Allemagne, je ne suis pas trop sûr de ce qui s´y passe. L´Islam turque ne peut être comparé à l´Islam du Maghreb. Les turcs qui sont arrivés dans les années 70 ont, dès leur arrivée, travaillé dans l´industrie. En France, les immigrés ont été livré à eux-mêmes. On a simplement mis les algériens, les togolais ensemble et souvent dans des conditions inhumaines.

Die Welt: En Turquie, on assiste en ce moment, avec Erdogan, à une islamisation de la société. Comment cela va-t-il évoluer selon vous ?

Sansal: Le retour du Religieux, en particulier chez les jeunes, contamine toute la société et cela sera bientôt perceptible en Allemagne aussi.

Die Welt: Nous avons déjà observé cette ingérence et, si l´on veut, contamination par le biais de l´affaire Böhmermann

Sansal: Erdogan se conduit comme un calife; les turcs se comportent comme ses sujets. Il s´est déjà fait construire son Palace. L´Empire Ottoman a été sans le moindre doute le plus violent de tous les califats du monde islamique. Nous assistons en ce moment même au retour de cette violence. Erdogan veut rebâtir le Califat, mais il sait que les arabes ne l´accepteront jamais. Peut-être s´imagine t´il étendre son empire vers l´Europe. C´est pour cette raison que l´Allemagne est le pays le plus menacé.

Die Welt: Vous voulez dire, à cause des turcs ou à cause des réfugiés ?

Sansal: Ni l´un, ni l´autre. Parce que tous les européens sont emplis de ressentiments à l´égard de l´Allemagne. L´Allemagne est riche, influente, exceptionnellement bien organisée. Les gens ne rêvent de rien d´autre que de la chute de l´Allemagne. Un cauchemar en complète un autre. Et les cauchemars d´Erdogan sont partagé par beaucoup d´Européens.

Die Welt: Si l´on poursuit cette pensée, cela signifie que nous vivrions en Allemagne sous le règne du califat d´Erdogan. Cela parait parfaitement absurde. L´Europe est-elle vraiment « fini » à ce point ?

Sansal: Oui, elle n´a plus d´avenir.

Die Welt: Est-ce-que vous pouvez encore dire en Europe ce que vous pensez ?

Sansal: Non, je ne peux plus. D´un côté, on m´invite encore, car on a le besoin d´entendre d´autres opinions qui ne sont pas « politiquement correctes ». En même temps, on a peur que j´amène des ennuis.

Die Welt: Qu´est-ce que vous n´avez pas le droit de dire ?

Sansal: Cela, personne ne vous le dit. C´est bien plus subtil. Mais tout ce qui revient à critiquer l´Islam pose problème. C´est comme si on pouvait tout critiquer, même Dieu, mais pas l´Islam.

Die Welt: Monsieur Sansal, êtes-vous islamophobe ?

Sansal: Pas dans le sens dans lequel ce mot est utilisé. Je n´aime pas l´Islam. Je n´y crois pas et réalise que l´Islam n´est pas seulement un risque, mais un énorme risque. Il va faire éclater notre société.

Die Welt: Votre collègue, Kamel Daoud, a suscité une polémique car il a décrit les jeunes musulmans qui au Nouvel An s´en sont pris aux femmes à Cologne comme étant sexuellement opprimés. Vous êtes de son avis ?

Sansal: Daoud vit en Algérie et observe ce type de situation au quotidien. C´est une société de toutes les frustrations, pas seulement sexuelles. Un jeune musulman qui est soudainement confronté à une société libre, va faussement interpréter une femme qui montre son corps.

Die Welt: Le courage et la conviction nous manquent-ils pour défendre nos valeurs ?

Sansal: Les Islamistes se battent courageusement pour ce à quoi ils croient; cela il faut leur laisser. En ce qui nous concerne, il me faut malheureusement constater qu´il n´y a rien qui nous stimule. Pour le mot Liberté, autrefois, nous étions prêts à aller au bout du monde. Aujourd´hui, le mot est creux.

Die Welt: Ce n´est pas vrai. Après les attentats de Charlie Hebdo, des millions de gens ont manifesté dans les rues pour la liberté d´expression.

Sansal: Ce n´était rien d´autre qu´une réaction émotionnelle spontanée. Cela n´avait d´autre intérêt que d´offrir une tribune aux Chefs d´Etat, en particulier, ce pauvre Hollande qui ne ferait pas de mal à une mouche. En Algérie, on a vu ce qui arrive lorsque les gens se laissent submerger par les émotions: Des pleurnicheries collectives insensées.

Die Welt: Devons-nous prendre le titre de votre livre au sens littéral : « La Fin du Monde » ? N´y a t´il donc plus d´espoir nulle part ?

Sansal: Vous savez, parfois il suffit d´une petite chose, une idée, une phrase et les évènements suivent un autre cours. En Algérie, c´étaient les mots de l´écrivain Tahar Djaout, qui se sont répandu comme une trainée de poudre dans le pays. Les gens ont soudainement ouvert grands leurs yeux. Il avait raison. Ses mots ont donné du courage.

Die Welt: Qu´est-ce qu´il avait dit ?

Sansal : Au cours d´une interview, il a dit avec son sourire modeste : « Si tu parles, tu meurs. Si tu ne parles pas, tu meurs aussi. Alors parle et meurs ! ». La semaine suivante, ils l´avaient assassiné.

© Traduit de l’allemand par Christoph Wittmann pour Europe Israël News

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 19 thoughts on “Pour Boualem Sansal « l’Europe n’a plus d’avenir : l’Islam va faire éclater notre société »

    1. Muller

      Oui, nous arrivons à une fin de civilisation et n’est pas nécessaire d’être scientifique pour le voir. A tout point de vue 1) l’invasion de l’europe par l’islam
      2) la dégradation des moeurs qui font croire aux gens qu’ils deviennent libres alors que cette dégradation apporte une destruction de la famille, cellule de base de la société.
      3) les mariages homosexuels qui achèvent de détruire la famille etc…etc…
      4) La dégradation du climat…
      Mais il reste un espoir : prophétisé dans la Bible : Le retour de Jésus et nous vivons ce temps là, Le retour d’Israël sur sa terre nous indique que le retour du Messie est proche. Il est notre seul espoir.

    2. Rastanac

      Vous rigolez j’espère !

      Jésus est mort et enterré plus personne n’y croit encore du moins la majorité des catholiques
      Le Messie ne vous déplaise le vrai l’unique c’est Machiah Ben David
      Que je sache Jésus n’était pas un descendant de la maison de David.

    3. i

      Boualem SANSAL plus je le lis plus je l’aime. Un homme courageux, et bon. Il en faut des milliers comme lui, épris de liberté, et de vérité qui ont du sens. Puisque le Seigneur le met en lumière, pour qu’il défende le droit et la justice, je m’incline. On ne peut qu’honorer un guerrier de l’ombre, un juste qui défend valeurs et démocratie. L’avenir semble sombre en Europe, rien ne se fait par hasard. Puisqu’il faut que ces choses arrivent, le tout est de lever les yeux vers le ciel et d’attendre la délivrance finale. Ma différence, c’est LA THORA, qui annonce cette délivrance finale à travers le MACHIAH. C’est la finalité de l’histoire. LA DELIVRANCE.

    4. christian

      Rastanac,
      Yeshoua (Jésus) est bien vivant et il n’est enterré nul part.
      Et il serait bon de comprendre que Yeshoua n’est pas catholique, mais les ignorants parlent sans comprendre rien aux Écritures!
      Et si monsieur, Yeshoua est bien de la maison de David, que vous le vouliez ou non et si vous le cherchiez dans le Tanakh, vous le trouveriez, il est partout, mais ils sont nombreux ceux qui sont aveugles et sourds et Adonaï YHWH attire qui il veut. Yeshoua Ha Mashiah est le chemin, la vérité et la vie pour aller au Père.
      Shalom ouvraka!

    5. i

      YESHOUA est bien vivant, réssucité d’entre les morts. OUI il est juif, OUI il est le ROI DES JUIFS. Oui il est bien le MESSIE. iL revient en tant que machiah ben David. Le libérateur de SION. De toute façon, le jour de son arrivée, il n’y aura plus de polémiques à savoir si c’est lui ou pas lui. Cela se fera dans la Gloire, et lorsque ses pieds se poseront sur le Mont des Oliviers, la terre se fendra en deux et le tremblement de terre parcourrera la terre entière et ne laissera rien debout. Toutes les villes et les cités s’écrouleront. Qui à part Dieu qui peut réaliser un tel chamboulement céleste et terrestre, d’une telle ampleur jamais vue ? Après tout le monde fermera sa bouche devant le Roi de Gloire.

    6. liberté

      pourquoi a ton enlever mon commentaire trop de verité??? pourtant je parlai bien la langue de bois

    7. Ratfucker

      Le rêve des barbus islamiques, c’est le califat planétaire qui leur permettrait d’opprimer l’humanité. Le rêve des barbus juifs est plus modeste, mais pas moins attrayant: un califat juif sur Israël qui renverrait tous les laïcs en Pologne.

    8. Esau

      @haBIBI
      « Avant 10 années, l’Islam est mort et incinéré ! »
      Bien dit mais que va t-il se passer d’ici 10 ans ?

    9. cherk

      Aucun pouvoir europeen ne veut l écouter alors que tout ce que cet homme extraordinaire voit et dit est la pure REALITE les musulmans vont detruire l Europe .. et meme ISRAEL n y pourra RIEN ;;; quel fleau ….

    10. Nathan

      @Rastanac,
      Je ne chercherais pas à te convaincre car seule, les écritures convainc les coeurs. Oui, je confirme que Yeshua (Iesous en Grec) est issu de la maison de David par lignée Royale, comme Myriam, par ascendance différente. Yeshua est appelé Ben David (Fils de David). Il est Vivant et assis à la droite de Elohim. Il revient bientôt. Puisses-tu le découvrir dans les écritures ?

    11. Armand Maruani.

      Naïveté et lâcheté sont les points faibles de l’Occirent .

      Les muzz ont un boulevard devant eux , pourquoi se gêneraient ils ?

      Une Europe unie et forte avec la volonté de se battre vaincrait cette horde de criminels .

      J’en suis certain .

      N’oublions pas que dans ce combat l’Europe n’est pas seule , loin de là .
      L’Islam a beaucoup d’ennemis .

    12. arnaud

      poutine,la chine,le japon aussi qui n’aime pas l’islam, nous aiderons a sauver l’europe, car ils n’ont aucun intérêts a ce que l’europe devienne musulmane!!

    13. sportisse

      Cet écrivain sait gagner ses galons en caressant les Européens et assimilés dans le sens du poil. C’est un autre Rushdie,, un Boudjedra. Avides de plaire au monde occidental. Allez plutôt consulter des politologues moins « indigènes »

    14. philippe bestetti

      L’islamisation de notre Europe est totalement voulue par la classe dirigeante occidentale. Le jour ou lesislamistes ne seront plus utiles à cette classe, ils disparaitront totalement (tout du moins médiatiquement). Cette guerre, où ce sont nos élus nationaux et européens qui font eux-même entrer l’ennemi sur notre continent sous prétexte imbécile d’une politique de mondialisation et d’ouvertures des frontières européennes,démontre bien que ce conflit idéologique religieux n’est qu’une vaste fumisterie pour mener à bien une politique économique et sociale qui déplait àd e plus en plus de citoyens. Les islamistes ne sont que des marionnettes aux mains de nos élites et de nos grandes firmes internationales. Les terroristes ne sont que des faibles d’esprit, comme celles qui entrent dans des sectes (parfois ont d’excellentes professions, ceci n’empêche pas celà), dont le but réel est de détourner l’attention des peuples occidentaux, dont le mécontentement est de plus en plus fort. Si les islamistes sont réellement nos ennemis, pourquoi la France commerce toujours t’elle avec le Quatar, l’Arabie Saoudite ? Une bombe H ne serait elle pas plus efficace surtout avec leur puisance actuelle ? Un Hiroshima et Nagasaki sur un pays islamiste mettrait immédiatement fin au problème, sir réellement nous étions en guerre ou en danger.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *