toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Michel Onfray : «Nous sommes déjà en guerre civile»


Michel Onfray : «Nous sommes déjà en guerre civile»

Le philosophe a reçu Russia Today France pour un entretien : contestation sociale en France, Etat islamique, politique intérieure et extérieure de l’Hexagone… Michel Onfray nous livre une analyse de l’actualité sombre, mais qu’il veut réaliste.

Il a mis fin à sa période de retraite médiatique. Attaqué de toutes parts pour ses prises de positions iconoclastes, Michel Onfray exècre toujours autant le politiquement correct. Cela tombe bien, il nous a ouvert ses portes pour un entretien détonnant. Une France au bord du chaos, un président qui ne pense qu’à se faire réélire, des politiques sans vision, l’avenir dépeint par le philosophe est peu enthousiasmant.

Durant cet entretien, il a longuement été question de l’islam, dont Michel Onfray a traité dans son dernier ouvrage, Penser l’islam. Une occasion d’aborder les positions explosives de celui qui pense qu’il faut «négocier avec Daesh».

Loading...

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Michel Onfray : «Nous sommes déjà en guerre civile»

    1. Aline1

      Michel Onfray me déroute.

      Il ne veut surtout pas se retrouver dans une pensée qui se rapproche de la sienne, alors quelquefois à bon escient il exprime des positions que j’arrive à comprendre et même y adhérer.

      Mais il ne respecte pas ses propres opinions (il ne s’en peut-être rend pas compte) – ce qui n’est pas forcément un défaut, car les évènements changent et les opinions peuvent évoluer – le reconnaître est plutôt honorable.

      Mais dernièrement je trouve que cette façon de faire, l’empêche plutôt de se positionner honnêtement, tant et si bien que je n’arrive plus à comprendre, ce qu’il défend, et contre quoi il lutte.

      Même s’il a l’air de l’expliquer nettement. Mais non ! Sur la globalité de son travail et témoignages, tout cela ne devient pas aussi net.

      Il me semble qu’à force il ménagerait la chèvre et le choux – sauf qu’il « aurait » ?… trouvé une manière plus insidieuse de le faire – En se présentant comme un grand contradicteur…Mais finalement de quoi, vraiment, au juste ?

    2. yoniii

      hi

      onfray et un dhimmis qui nie l etre devenu

      il a baisser son froc , et n a meme pas osé mettre son livre en france que en italie par peur ….

      l islamofaschisme l& soumis , il c est couchée .. a baisse son froc
      mais n a pas encore le courage de l avoué

      caroline fourest a aussi baissée son froc et ce st dhimmiphié tout en le niant

      ils non meme pas le courage de leur lacheté

      by

    3. Pot-au-feuj

      Onfray est juste excellent,
      il y a quelques mois , apres avoir denoncé la violence de l’islam, que ce soit dans les actes ou dans les textes , il s’est fourvoyé dans une contre-argumentation à propos de la violence des bombardements occidentaux sur les populations arabes ….
      il n’y a aucune explication logique à ça , mais il y en a une psychologique : Onfray a eu peur , peur des fatwahs , peur pour sa vie , cest tout .
      Sinon il est un remarquable penseur.

    4. JEAN PN

      Michel Onfray, on ne peut plus te faire confiance. Tu t’es renié alors que tu pensais juste.
      Avant tu avais un ennemi, maintenant tu en as plusieurs. C’est ton choix !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *