toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La dictature du droit d´asile et ses méfaits


La dictature du droit d´asile et ses méfaits

Opinion – Le principe du droit d´asile, brandit et sacralisé, est devenu un instrument de choix pour étouffer les protestations et discréditer les opposants à une politique mondialiste

Le droit d´asile est régulièrement brandi par nos hommes politiques en Europe comme une obligation morale non négociable dont dépendrait notre civilisation.

«L´Europe sera morale ou ne sera pas» entend-on de la bouche de certains responsables. On a assisté, en particulier depuis le deuxième semestre 2015, à une véritable surenchère de déclarations allant dans le sens d´un droit d´asile inaliénable et illimité. Pratiquement, le droit d´asile s´applique ainsi à des populations entières confrontées à la guerre, y compris dans les cas où les territoires concernés se trouvent très éloignés de l´Europe et y compris dans les cas où les populations avaient au préalable trouvé refuge dans un pays limitrophe de la zone de conflit. Ces déclarations n´ont d´ailleurs pas été entendu que par les seuls citoyens européens.

Cette posture est-elle aussi morale qu´elle y parait?

La double morale des élites

Tous ces hommes et femmes politiques semblent d´accord sur une chose: Seuls les motifs de guerres et de persécutions, pour faire simple, ouvrent droit à l´asile politique. Les autres causes de détresse humaine telles que les famines ou l´exposition aux maladies en sont exclues. Tout au plus, les populations concernées ont elles droit à une aide financière et technique, souvent tiède d´ailleurs si on se rappelle la réponse désinvolte et tardive de l´Union Européenne à l´épidémie d´Ebola en 2015: Quelques centaines de millions d´Euros dégagées au début de l´épidémie auraient pu sauver des dizaines de milliers de vie.

Le droit d´asile récompense aujourd´hui ceux et celles, mais surtout ceux, qui montrent suffisamment de détermination pour franchir illégalement les frontières ainsi que ceux qui ont les moyens de financer leur passage en Europe. Leur présence physique dans les pays européens, -présence tolérée en raison du droit inaliénable de chacun de pouvoir déposer une demande d´asile-, augmente considérablement leurs chances de voir leur demande d´asile reconnu et donne aux migrants arrivés en Europe une quasi-certitude de pouvoir rester même en cas de rejet de leur demande: Empêtrées dans leurs propres règlements, procédures et recours juridiques, les démocraties européennes se montrent incapables, et souvent peu disposées, à reconduire les migrants déboutés aux frontières. Le vieil adage semble à nouveau se confirmer : Les absents ont tort, quelque soit leur détresse et leur besoin de protection. Ce faisant, nos dirigeants ont également créé un incitatif très fort à l´immigration illégale en récompensant ce comportement tout en assurant leurs populations qu´ils faisaient tout pour freiner le flux. Et c´est sans parler de l´Allemagne, un pays dont les dirigeants invoquent tout à fait ouvertement la nécessité de compenser le faible taux de naissance des allemandes, -conséquence pourtant de leur propre politique-, par l´importation de populations jeunes et fertiles. En Allemagne, le « grand remplacement » est décomplexé.

Il est donc difficilement réfutable que Merkel, Junker et les autres dirigeants européens qui, par leurs actions et paroles, ont encouragé les mouvements migratoires, portent une part importante de responsabilité dans les milliers de morts en Méditerranée. Etonnamment, il n´y a que le Front National en France pour dénoncer avec force cette double-morale. Ménager Merkel et soutenir la politique de l´UE est une vieille tradition chez Les Républicains et chez les Présidents français. La gauche française, comme la gauche européenne, est traversée par l´idéologie mondialiste et « droit-de-l´hommiste » qui résiste bien à l´épreuve des faits et s´accommode donc plutôt bien d´une immigration massive, même en provenance de pays où le fondamentalisme islamique est l´idéologie dominante ou en passe de le devenir.

Même en acceptant l´idée que l´Europe restera terre d´immigration, laisser le droit d´asile décider de qui rejoindra nos sociétés est contraire à nos intérêts

Une question n´est jamais posé, et pour cause, elle est très peu « politiquement correcte » : Qu´en est-il du degré de « responsabilité » des individus dans ce qui leur arrive?

Comme pour excuser leur position de principe «indiscutable» sur le droit d´asile, nos politiciens s´expriment parfois très durement à l´endroit des «migrants économiques», ceux qui fuient la pauvreté et l´absence de perspectives économiques. Pourtant, il est possible de soutenir que dans certains cas, des cas de guerre civile, des cas d´affrontements qui ont leurs racines dans le fanatisme religieux ou dans certains cas de persécutions politiques, les populations ou individus à la recherche de protection portent une part de responsabilité et que leur sort est souvent le résultat plus ou moins direct de leur action, de leur idéologie… davantage en tous cas que les victimes de la pauvreté-qui-tue. Qui aujourd´hui peut encore affirmer sérieusement que le printemps arabe syrien, dont découle le présent conflit, a été autre chose qu´une révolte islamiste? Et qui croit que les déserteurs de l´Etat Islamique, de plus en plus nombreux ces derniers mois, vont se réfugier chez Baschar Al Assad? Préférer l´exil au sacrifice ultime n´en fait pas encore des individus fréquentable… Et puis, Ayatollah Khomeini a longtemps été réfugié politique en France de même que les terroristes du GIA ont trouvé refuge en Allemagne à la fin de la guerre civile algérienne. «Réfugié» ne veut pas dire automatiquement «victime».

Ainsi le droit d´asile est aussi une recette pour importer dans nos sociétés des individus qui posent problème et des populations dont les croyances et l´idéologie seront très probablement des facteurs de déstabilisation et probablement même un terreau d´où émergeront les terroristes de demain. En tous cas, le mérite individuel, la volonté et la capacité de s´intégrer et d´accepter les valeurs et règles de la société d´accueil n´y jouent aucun rôle. Ceux qui ont beaucoup voyagé savent qu´il y a dans ce monde des populations paisibles et tolérantes, qui n´ont pas de chance sur le plan des ressources, du climat ou de leurs hommes politiques, mais qui ont les meilleures prédispositions pour s´intégrer, apprendre et contribuer à nos sociétés tout en acceptant nos valeurs, en particulier les valeurs d´égalité entre les sexes, de liberté d´expression et de liberté de pratiquer la religion de son choix. Leur chance de voir leur demande d´asile acceptée, après dépôt dans un consulat européen, sont maigres. Est-ce leur faute s´ils ne se font pas la guerre pour des différences d´interprétations des écritures saintes ou pour des questions de lignages? Si au moins ils se massacraient un peu entre eux, leur demande d´asile ne serait pas sans espoir…

Learn Hebrew online

A y regarder de plus près, le droit d´asile sacralisé par nos élites politiques et intellectuelles, ressemble beaucoup à la loi du plus fort.

Christoph Wittmann pour Europe-Israël







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “La dictature du droit d´asile et ses méfaits

    1. haBIBI

      Les dirigeants européens dans leur immense majorité sont en réalité complices et catalyseurs de l’invasion musulmane de l’Europe.

    2. Aline1

      Droit d’asile ? Bien sur. Mais quand il est légitime de se demander, si les tyrans ne font pas exprès d’amener les peuples à s’exiler, avec le souhait clairement affiché, d’Islamiser le Monde.

      Les peuples occidentaux ont le droit de se poser des questions, sans pour autant passer pour des fachos.

      Et puis, si à peu de terme, ces migrants en devenant majoritaires (par les naissances, les regroupements familiaux et autres)

      Ne vont-ils pas reproduire les mêmes maux que ceux existant dans les pays qu’ils quittent ? Au point d’avoir comme « élus », des tyrans, à nouveau ?

      L’Occident aura fait du bien à qui dans ce cas plus que probable ?

    3. Slam

      De la même façon que les gouvernements successifs ont été capables d’abolir des lois, modifier les calculs de retraite des français ou dépénaliser certains actes (merci Taubira), il sera souhaitable que les futurs gouvernements abolissent ces lois de migration forcée et de naturalisation avec effet rétroactif et déclarent la France Terre judéo-chrétienne, ce qu’elle n’aurait jamais dû cesser d’être. Celui qui ne sera pas content pourra rentrer chez lui.

    4. Jean-Francois Morf

      Erdogan et l’Etat Islamique Voleur et l’Arabie islamique nous ont déclaré le djihad, c’est à dire la guerre. Ils commencent par nous envoyer des millions de jeunes envahisseurs mâles « réfugiés », puis ils leur fourniront armes et munitions dans leurs mosquées. Les imams accumulent déjà ces armes et munitions.
      Erdogan commande directement par Internet mille imams en Allemagne…
      Obama, Juncker, Merkel, Hollande, SSS etc sont les idiots et idiotes utiles…
      Les mahométans ont déjà massacré 669 millions de non-mahométans, et ça continuera comme prévu.

    5. Frank Giroux

      Les arabo musulmans l’ont chanté sur à peu près tous les tons sur une multitude de sites internet en particulier sur Youtube que leur grand projet c’était d’islamiser l’occident en commençant par l’Europe. Ils sont en train de s’implanter sur tous les territoires européens, France, Belgique, Angleterre, Allemgagne, Suisse.
      Ils s’y préparent depuis plus de 15 ans, petit à petit, groupe par groupe.

      ILS N’ONT JAMAIS CACHÉ LEUR GRAND PROJET.

      Ils ont depuis des lustres planifiés de vider le Moyen-Orient de ses habitants afin de les forcer à coloniser l’Europe et l’Amérique. Ils savent pertinemment que le continent africain se meurt en particulier le Moyen-Orient surpeuplé là où l’eau deviendra d’ici les 25 prochaines années le principal enjeu du nord du continent.

      Ils ne veulent pas s’installer plus bas vers le centre de l’Afrique parce que là tout est à faire, Ils seraient bien bête de descendre plus bas sur ce continent parce que tout est à vau-l’eau tandis qu’en Europe tout est construit (autoroute, aqueduc, etc.) et quand ils seront assez nombreux, ils pourront ouvrir la saison de chasse à l’occidental qui sera devenu minoritaire sur son propre sol.
      L’Europe commence à étouffer sérieusement en particulier la France, la Belgique, l’Angleterre et l’Allemagne. Quand les arabo musulmans auront accaparé les postes de gouvernances municipales (et c’est commencé, ex Londres), territoriales et de chaque pays tout entier, et ruiné tous les citoyens de ces pays, les vrais meneurs de ces envahisseurs sortiront de l’ombre. L’Arabie saoudite, le quatar, les émirats arabes unis, il y en a 49 sur la liste d’attente etc, vont pointer le nez et se diviser les territoires conquis

      Lever les yeux, c’est écrit dans le ciel, le péril arabo musulman est en marche.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *