toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Israël : Pourquoi l’État juif suscite-t-il une haine inextinguible ? Par Dora Marrache


Israël : Pourquoi l’État juif suscite-t-il une haine inextinguible ? Par Dora Marrache

CHRONIQUE

« J’ai assez vécu pour voir que différence engendre haine » (Stendhal)

Israël : Un État qui, à première vue, ressemble à beaucoup d’autres : un chef d’État, un drapeau, un hymne national, une armée et des citoyens qui ressemblent à s’y méprendre à tous les citoyens du monde. Mais il n’est pas un État comme les autres :

     c’est un État qui suscite la haine !

Dire qu’Israël est victime de harcèlement de la part de ses voisins et d’un nombre sans cesse croissant d’États dont il est devenu le bouc émissaire revient à enfoncer des portes ouvertes.

Qu’on déteste un État qui agresse ses voisins, qui les provoque sans cesse, qui viole leurs lois, cela se comprend aisément. Mais qu’on voue une haine farouche à un État qui ne demande que le droit de vivre en paix peut sembler aberrant. C’est pourtant le cas de l’État juif qui sert de bouc émissaire, victime d’une haine sans merci de la part, entre autres,  des Palestiniens et de leur chef Abou Mazen.

Pourquoi cette haine ? À ce sujet, il me semble intéressant de s’arrêter à la relation qu’entretient Abbas avec Israël.

Par sa haine d’Israël, par ses attaques répétées contre Israël, par son double discours, par ses mensonges, par son besoin de s’accaparer l’Histoire juive, Abbas présente de nombreuses caractéristique attribuées à ceux que les psychanalystes appellent des « pervers narcissiques manipulateurs » (PNM).

La haine de l’autre en est une. En effet, les psychanalystes nous apprennent que les pervers narcissiques ont besoin de haïr pour se sentir exister, que leur relation à l’autre est « perverse », car il s’agit d’une relation teintée d’ambivalence dans laquelle se mêlent admiration et jalousie.

Dans une relation perverse, le pervers hait la singularité de l’autre parce qu’il en est dépourvu, parce qu’il la voit comme un plus qu’il aimerait avoir, parce que cette singularité lui fait ombrage. Ce qui génère un sentiment d’infériorité et attise la haine, donc la violence.

Learn Hebrew online

En quoi consiste donc cette singularité ? En un certain nombre de « caractéristiques victimaires » que le philosophe Girard définit comme étant « des caractéristiques a-normales possédées par un groupe au sein d’une société ».

« Les caractéristiques victimaires » d’Israël  

1 – Un peuple ambivalent  caractérisé par une double quête : la tentation d’être comme les autres, d’effacer la différence – tentation qui remonte à l’époque de Samuel quand les Hébreux crièrent au prophète : « Nous voulons être comme les autres » – mais, en même temps, le désir de demeurer différent des autres, parce que cette différence est précieuse.

Ce désir d’être le même et un autre fait du peuple juif un peuple différent des autres peuples. Ainsi, il connaît, par exemple, la fierté d’être le peuple élu, de compter un grand nombre de chercheurs et, en même temps, il éprouve gêne et regrets devant la situation de ses ennemis. Il est incapable de savourer sa victoire sans éprouver en même temps un sentiment de honte. A-t-on jamais vu un peuple remporter une victoire écrasante contre ses ennemis et demander la paix ? C’est pourtant ce qu’ont fait les Israéliens en 67, après la Guerre des Six jours.

Comment ne pas envier ces hommes qui, tout en revendiquant leur identité, tout en la préservant jalousement, aspirent également à être autres que ce qu’ils sont, donc à se dépasser ? Mais en même temps comment ne pas les détester quand ils proposent un modèle d’homme difficile à atteindre ? Le Juif, parce qu’il réussit à réaliser ce souhait commun à tous les  êtres humains, présente donc une des caractéristiques des victimes des pervers.

2 – Un peuple de « révolutionnaires » à l’origine de véritables révolutions telles que le monothéisme, le communisme, le capitalisme. En ce sens, le peuple juif a quelque chose de subversif qui suscite l’admiration et l’envie. Même la Déclaration des droits de l’homme est inspirée de l’Ancien Testament, du commandement « Tu aimeras ton prochain comme toi-même ».

3 – Un peuple capable de « rebondir », une caractéristique qui semble unique au peuple juif. Sans cette capacité de résilience, on parlerait des Juifs aujourd’hui comme on parle des Mayas ou des Aztèques. « Lorsque au cours de la Seconde Guerre mondiale, écrit Joseph Farah, l’île de Malte a passé trois années terribles de bombardement et de destruction, elle a reçu à juste titre, la médaille George pour sa bravoure, et aujourd’hui, on devrait décerner une décoration similaire à Israël pour défendre la démocratie, la tolérance et les valeurs occidentales contre un meurtrier assaut qui a duré vingt fois plus longtemps. »

Le peuple juif a survécu malgré toutes les persécutions qui jalonnent son histoire. Certains vous diront que c’est grâce à la persécution. Je crois plutôt que c’est au judaïsme qu’il doit sa survivance.

4 – Un peuple d’une vitalité remarquable qui a transformé le désert en un jardin d’Eden, suscitant par le fait même, comme dans toute relation perverse, la jalousie de ses voisins. Un État qui a essuyé pas moins de 4 guerres en 50 ans et qui a réussi à les gagner toutes. Un État dont l’économie est riche, et dont les recherches technologiques et scientifiques ont permis de sauver la vie de millions d’individus à travers le monde. Un peuple dont Churchill avait dit en 1920 :« Bien qu’ils constituent moins de la moitié de un pour cent de la population mondiale, entre 1901 et 1950 les juifs ont remporté 14% de tous les Prix Nobel de littérature et des sciences, (et entre 1951 et 2000 les Juifs ont remporté 32% des Prix Nobel de médecine, 32% de physique, 39% de l’économie et 29% pour la science). Ce, en dépit de tant de leurs plus grands esprits qui sont morts dans les chambres à gaz.  »

5 – Une histoire jalonnée de tragédies Évidemment, à nos yeux, la condition de victime du peuple juif n’a rien d’enviable, mais les autres peuples considèrent que cette histoire lui confère un certain prestige. C’est un peu comme si la guerre, de par la douleur qu’elle génère, a permis au peuple juif d’acquérir une certaine dignité, un peu comme s’il fallait connaître la souffrance pour mériter le nom d’Homme.

6 – Un État démocratique, la démocratie par excellence, pourrait-on dire,  et ce dans une région d’États totalitaires. Une démocratie avec un Parlement où siègent des députés arabes, où dans les tribunaux, incluant la Cour suprême, siègent des juges arabes.

Une démocratie  où les Arabes israéliens, malgré leur opposition farouche à l’existence d’Israël, jouissent des mêmes droits que les Israéliens.

Une démocratie, comme il en existe peu, avec un gouvernement qui admet la critique, laquelle est parfois d’une virulence inqualifiable, même s’il donne le meilleur de lui-même, même s’il a un sens aigu des responsabilités et qu’il veut ce qu’il y a de mieux pour ses citoyens, c’est-à-dire une paix définitive.

7 – Un État qui se veut exemplaire  et dont on attend qu’il le soit. Bien sûr, on nous objectera qu’il ne l’est pas toujours. Et pourquoi le serait-il ? Pourquoi cette exigence ? Pourquoi ce qu’on permet aux autres nations lui serait-il interdit ? Bien des pays ont chassé de chez eux des milliers d’habitants sans même que le reste de la planète en entende parler : la Turquie, entre autres, a chassé un million de Grecs. On n’exige d’aucun pays qu’il reprenne ses réfugiés, sauf de l’État d’Israël.

Existe-t-il un pays qui s’évertue autant qu’Israël  à tout mettre en œuvre pour éviter que ne pèsent sur lui des blâmes ? L’État d’Israël est très vulnérable aux jugements et aux critiques que porte sur lui la communauté internationale, ce qui l’amène à toujours vouloir se justifier, à ne jamais contre-attaquer rapidement. Comme toute victime de harcèlement, Israël ne se défend qu’après coup. Ainsi, après le reportage de Charles Enderlin sur l’Affaire Al-Dura, Israël a accepté, des années durant,  les accusations qu’on a fait peser sur Tsahal. Ce n’est que bien longtemps après, au vu de toutes les preuves collectées par Philippe Karsenty, que le gouvernement israélien a pris position et reconnu que le reportage de Charles Enderlin était un montage.

Certes, cette sensibilité à l’opinion publique occidentale s’est émoussée depuis la fin des années quatre-vingt-dix, non pas parce qu’Israël se sentait soutenu par les États-Unis, mais bien parce que la multiplicité des condamnations de l’ONU frisait le ridicule.

Toutefois, les Juifs antisionistes, toujours soucieux de l’image qu’ils donnent aux ennemis d’Israël, participent à la diabolisation d’Israël et donc à une augmentation de la violence. En effet, en se montrant solidaires des ennemis d’Israël, ils sont perçus par leurs agresseurs comme supérieurs, ce qui a pour effet d’accroître la haine. Pis encore : le désir de paix des intellectuels juifs est même interprété par beaucoup d’antisémites comme le désir d’écraser les populations pour que le peuple juif puisse enfin être reconnu comme « le Peuple élu ».

Conclusion : La haine des Palestiniens vis-à-vis d’Israël n’a qu’une seule explication : la singularité du peuple juif et de son pays. Et l’État juif devient alors objet de désir. Et il en sera ainsi jusqu’à la fin des temps.

En réalité, on en veut à Israël non pas pour ce qu’il fait, ni même pour ce qu’il a, on lui en veut pour ce qu’il est, à savoir un État juif avec des caractéristiques bien à lui: c’est là la raison de la détestation d’Israël.

Les Arabes ne convoitent pas réellement ce tout petit territoire, ils convoitent l’âme de son peuple. Ils sont persuadés qu’une fois qu’ils auront éliminé ce groupe et pris possession de sa Terre, tous leurs maux disparaîtront. Ils auront alors réalisé leur rêve le plus cher : devenir l’alter ego du peuple juif. C’est là que se situe le noeud du conflit qui les oppose à Israël, c’est là qu’il faut voir la source de cette haine inqualifiable.

Certes ce n’est pas la première fois, et ce ne sera certainement pas la dernière, qu’on aspire à éliminer le peuple juif. Et sa façon  de se défendre se résume en un mot: RÉSISTER! « Je plie, mais ne romps pas», tel est le message qu’il envoie.  On peut vouloir le supprimer, mais même s’il est coincé avec pour seule issue la mer, il tient bon. Il n’a d’autre choix que la résistance à l’ennemi grâce à son armée hors-pair qui veille sur lui et sur sa terre.

© Dora Marrache pour Europe-Israël







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 36 thoughts on “Israël : Pourquoi l’État juif suscite-t-il une haine inextinguible ? Par Dora Marrache

    1. Aline1

      Serait-ce manquer d’humilité, que d’approuver l’article de Dora Marrache ?

      Alors OK, j’approuve ce qu’elle écrit, dont je manque d’humilité au moins sur les sujets qu’elle développe.
      Je promets de me rattraper en étant le plus modeste possible pour tout le reste.

      Je ne lis que des vérités dans cette chronique.

    2. Red 13

      Aline, c’est parfaitement votre droit,

      Personnellement, moi je ne lis qu’un article d’une suffisance et d’une arrogance rarement atteintes, et qui justifierai à lui seul la détestation constatée, sans bien chercher plus loin.

      Puis alors, quand je lis « « Nous voulons être comme les autres » – mais, en même temps, le désir de demeurer différent des autres, parce que cette différence est précieuse », ça me fait le même effet que si un chien voulait devenir un chat… mais en restant quand même un chien »…

      Soit on assume ce qu’on est, soit pas. Rare cas où la demi-mesure conduit à la justification à l’extrême, et la justification au n’importe quoi lu ici…

    3. Red 13

      Et là où je ne suis pas d’accord sur la forme, c’est quand vous écrivez : « Je promets de me rattraper en étant le plus modeste possible pour tout le reste. « ..

      Ok, alors moi je vais aller buter mon voisin parce que je ne l’aime pas… mais pour compenser je promets de passer 48 heures non stop à m’en repentir… ça ira ?

    4. Asher Cohen

      @Red 13
      La modestie n’est pas une vertu Juive mais chrétienne. La vertu Juive est plutôt la fierté de ses réalisations, ce que l’antisémite Charlot De Gaulle n’avait pas compris: il détestait Israël pour ses réalisations, déjà en 1967.

    5. Jacques B.

      Ah tiens, on parle du loup, et ça ne loupe pas : le voilà, avec ses gros sabots !

      Bravo Dora Marrache, vous avez tout dit : quoique fasse Israël, il est critiqué, envié, jalousé, de la part de gens qui ne sont finalement rien d’autre que des malades mentaux. Malades mentaux qui à l’instar d’Adolf Hitler ou d’autres, finissent toujours, l’Histoire nous l’enseigne (elle ne doit pas être « modeste », l’Histoire), par s’auto-détruire, et ceux qui les suivent avec eux. Et que dire sinon : bien fait pour eux ?

      Et merci Mme Marrache pour votre HUMILITÉ – à ne pas confondre avec la FAUSSE MODESTIE (et vrai orgueil), mais la nuance échappe à certains, même si ces derniers n’ont jamais rien fait de leur vie sinon critiquer et tels les roquets qu’ils sont, chercher à mordiller les mollets d’Israël et de ceux qui le défendent. Cela dit, la caravane passe, c’est le principal, et les haineux finiront au fin fond des oubliettes de l’Histoire, bien fait pour eux.

    6. Red 13

      @ Asher Cohen : la modestie (et son synonyme : l’humilité) ne sont pas des valeurs juives ou chrétiennes, mais HUMAINES.

      La vraie modestie consistant à laisser les autres narrer ses exploits et qualités…

    7. Jacques B.

      … en les envoyant en camps d’extermination et autres joyeusetés, sans doute.

      Le manque d’humilité, ou de modestie, consiste surtout à s’attribuer des mérites que l’on n’a pas.
      Dès lors, ce n’est pas faire preuve de manque de modestie, ou d’humilité, que de rappeler des choses qui SONT. Aucune opposition entre humilité et vérité, bien au contraire.
      Surtout quand il s’agit de se défendre contre des ennemis mortels, qui vous taxent de tous les tares et vous accusent de tous les maux, mensongèrement.

      En revanche, la jalousie et la malveillance consistent bel et bien, comme l’illustre bien plus haut le dénommé Red 13 – coutumier du fait, au passage – à reprocher aux Juifs des fautes qu’ils n’ont pas commises, pour mieux les rabaisser et dès lors pouvoir leur nuire, croient-ils, en toute impunité et « bonne conscience ».
      Engeance de mensonge qui finira comme ses modèles et inspirateurs, que j’ai cités plus haut.

    8. Asher Cohen

      @Red 13
      Ce qui compte ce n’est pas ce que les autres pensent de moi, mais ce que moi je pense de moi-même. Je me juge et m’évalue moi-même selon mes propres critères, Juifs, de Rationalité et de Moralité, et n’ai pas d’autre juge que Dieu. C’est cela le Judaïsme et tant nos juges terrestres que nos hommes politiques sont soumis à la Thora et responsables de leurs actes devant notre Dieu de Justice. Il y a au moins un traité Talmudique entier à ce sujet. Si je prenais en considération les évaluations, parfaitement subjectives, que font de moi les chrétiens ou musulmans, selon leurs propres critères irrationnels, je m’effondrerais à leur moindre désapprobation. Donc, en tant que Juif, les autres je leur pète à la gueule et me moque pas mal de ce qu’ils peuvent penser de moi.

      Nous portons la kippa parce que nous reconnaissons que nous n’avons créé ni l’Univers, ni même l’Homme, et donc qu’il existe des forces supérieures à nous, auxquelles nous devons nous soumettre. Mais, comme nous le répétons quotidiennement dans le Shema Israel, nous ne nous prosternons devant personne d’autre que Dieu, et dans ce sens la modestie nous est même interdite. A la différence des chrétiens, nous considérons que personne n’est Dieu sur Terre. La modestie n’est pas une valeur humaine comme vous le prétendez, mais une création, parfaitement irrationnelle, des chrétiens, et elle nourri la classique hypocrisie de la morale chrétienne hyperperverse.

    9. christian

      à Asher Cohen,
      « Si je prenais en considération les évaluations, parfaitement subjectives, que font de moi les chrétiens ou musulmans… »
      Mais Asher, vous ne vous rendez même pas compte que vous agissez de la même façon, avec vos préjugés et votre ignorance.
      Vos sages disent: « ne faites pas aux autres ce que vous n’aimeriez pas que l’on vous fasse », mon Maitre, Yeshoua Ha Mashiah dit: « Matthieu 7: 12 Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux, car c’est la loi et les prophètes. ». C’est kif kif, mais Yeshoua le juif y met plus d’amour, moins d’indifférence. Mais peu importe mon interprétation, vous devriez vous appliquer ces paroles de vos sages, quand je lis « Donc, en tant que Juif, les autres je leur pète à la gueule et me moque pas mal de ce qu’ils peuvent penser de moi. » je n’y vois pas un juif, mais un ignorant qui parle de D.ieu mais ne le connait pas.
      La modestie, l’humilité, on s’en moque, l’important ce sont les actes, les paroles et il suffit d’avoir un peu de discernement pour comprendre qui est qui.
      Vous généralisez sur les « chrétiens » en les traitant tous d’idolâtres, ils sont peut être nombreux dans l’erreur, mais nombreux sont ceux qui n’ont qu’un seul Elohim, Adonaï YHWH et Yeshoua est le Mashiah, notre Rabbi qui nous montre le chemin pour venir au Père (Jean 14: 6).
      Vous avez le même raisonnement que les antisémites, généralisation à outrance et beaucoup d’ignorance!
      Yeshoua nous a dit,  » Jean 4: 22 Vous adorez ce que vous ne connaissez pas; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs. »
      Adonaï YHWH vous a confié sa Parole pour la propager de par le monde, vous rendez vous compte de cette responsabilité?
      Vous êtes un ignorant, et vous feriez bien de lire le Tanakh, seul au lieu de vous décharger de tout effort en vous appuyant sur le Talmud qui est de large inspiration Babylonienne, beaucoup de bla bla humain pour essayé d’expliquer la Torah, alors que le secret, c’est la circoncision du cœur.
      « Esaïe 29: 13 Adonaï dit : Oui, quand ce peuple s’avance, de sa bouche et de ses lèvres il me glorifie, mais son cœur est loin de moi. Leur frémissement devant moi est un ordre appris des hommes. »
      Cherchez de tout votre cœur Asher et vous trouverez, vous avez encore beaucoup de chemin à faire mais à Elohim rien n’est impossible!
      Shalom ouvraka

    10. Red 13

      @Jacques :

      Je parle et critique des faits, alors que vous n’essayez de relayer comme tels que vos propres intérprétations passées et futures… où avez vous lu que je reproche quelque chose à qui que ce soit, et de quel droit vous permettez vous d’en préjuger de mes intentions ? Je critique un FAIT, un ARTICLE, et j’en donne mon propre avis. Vous n’êtes pas d’accord, soit, mais que vous vous permettiez des procès d’intention aussi petitement menés montre bien à quel point votre contre argumentaire est vide.

      Et j’ai le droit de mettre des valeurs morales comme humilité et modestie au dessus de la religion, que je ne pratique pas, d’ailleurs. Ma première religion étant l’Humanité, bien au dessus du reste, y compris de ma kippa que je ne porte de toute façon pas !

    11. Aline1

      @ Red 13

      Il ne trouve aucun manque d’humilité, dans cette page, excepté peut-être le vôtre.

      Pourquoi ?

      1- Parce que dans la chronique de Madame Dorrache ne se trouvent que des vérités et que nous pourrions décortiquer son texte phrase par phrase, vous n’auriez pas les arguments suffisants pour prouver le contraire. Tout au juste à l’aide d’une très grande mauvaise foi, arriveriez-vous à débattre, sans pour cela réussir à avoir raison un seul instant. Vous n’arriveriez qu’à une seule chose et vous savez quoi ? Prouver l’assertion que l’auteur pose en début de sa chronique, à savoir :

      – Israël est un État qui suscite la haine !
      Il vient d’ailleurs, d’avoir bien éveillé la vôtre !

      2- Le manque d’humilité que vous y voyez, arrive à travers le prisme de vos sentiments envers nous – La preuve ? Parce qu’avant que je puisse dire que j’abondais dans le sens de l’article – J’ai bien réfléchi pour voir justement si cela ne manquait pas d’humilité. Et le fait de réfléchir prouve à quel point nous faisons attention à ne pas tomber dans ce travers.

      Alors avant de nous faire la leçon, Réfléchissez bien pour savoir ce qui consciemment ou inconsciemment motive vos dénégations.

      Faites donc comme nous, comme Madame Dorrache dont le long article n’est que le fruit d’une profonde réflexion, comme moi qui ai fait attention de bien déchiffrer ce que je lisais, parce que de prime abord en effet, on pourrait penser que…Mais non ! Chacun des arguments est juste ! Et alors, après mure réflexion et dans l’assurance que la modestie de ma communauté n’avait pas à en souffrir, j’ai trouvé que tout ce qui était écrit était vrai – sans morgue, vanité, fatuité ni arrogance-

      Ce que j’ai lu, hélas oui hélas, car c’est cette dimension triste qui vous a échappée. Hélas ! l’écrit de cette dame est d’une parfaite lucidité.

      Je comprends votre réaction, elle n’est que celle de tous ceux nombreux dans le monde qui n’ont aucune empathie (le mot est léger) pour Israël et les juifs.

      C’est ce manque d’empathie qui a fait que l’on a pleuré tous les morts à travers la planète, tués par les extrémistes, et que pas une seule petite larme n’a été réservée à toutes les victimes chez nous. Aujourd’hui, comme hier.

      Je reste à votre disposition pour décortiquer phrase par phrase, même si cela doit me prendre des jours pour vous démontrer à quel point seul le manque de « fraternité » vous a fait réagir.

    12. Jacques B.

      Vous continuez de vous enfoncer, Red13…

      Je partage à 100% la réaction d’Aline ci-dessus – sauf sur un point : discuter avec Red13 ne vous mènera nulle part (je parle d’expérience), car ce défenseur de M’Bala M’bala, use de la même rhétorique tordue que Soral et son fameux reproche de soit-disant « manque d’humilité » des Juifs, lequel émane en réalité d’un désaccord « de fond » sur l’argumentaire présenté en faveur d’Israël, désaccord n’ayant évidemment aucun fondement, et comme on n’a pas d’arguments sur le fond, on s’attaque à la forme soit-disant arrogante – refrain qui commence à être connu, n’est-ce pas.

      Le reste n’est que littérature et tentative, une fois de plus, de culpabiliser et d’humilier les Juifs.

    13. Aline1

      @jacques B.

      Mais je ne pense pas perdre mon temps. Seulement essayer de prouver que nous tentons de comprendre même ceux qui ne cessent de vomir le fiel qui ronge leur cœur.

      Nous allons au-delà, des aprioris, du parti manifestement pris, des mensonges qui embrument leurs esprits et les maintiennent dans un flou sidéral.

      Nous prouvons que nous sommes toujours prêts à tenter de nous faire comprendre – et pour Israël c’est la même chose. Elle fait toujours en ce sens.
      La seule chose qu’elle refuse et elle a grandement raison, c’est de céder aux injustes pressions internationales, parce qu’ici, il ne s’agirait pas seulement de parlottes, mais bel et bien de « parier » sur la survie de tout un pays et son peuple. Et ce genre de débats n’est pas admissible ? La survie d’un pays ne se joue pas aux dés. Personne n’a le droit de demander à un Chef D’État de parier sur un sujet aussi grave.

      Quand aux débats, nous avons une grande ouverture d’esprit – partout, et si
      ce Mr est sur de lui – Qu’il vienne tenter de le prouver.

      Sinon sans nouvelles, il sera facile, alors, d’en tirer les conclusions qui forcément s’imposeront d’elles-même.

      Bonne fin de journée Jacques B.

    14. RAID 13

      Ne déformez pas ce que j’ai écrit pour tenter d’enfumer par ailleurs : Je n’ai jamais dit que ce n’était pas la vérité, j’ai dit que ce n’était pas HUMBLE ni MODESTE. Ce sont deux chose qui n’ont rien à voir. Essayer de faire passer l’une en conséquence de l’autre relève d’une tentative de manipulation d’un syllogisme des plus grossiers.

      « Socrate est mortel, les chats aussi, donc Socrate est un chat, aucun doute là dessus… »

      Tordant…

      Quand à Jacques B., vous n’êtres qu’un sot et je pourrai vous faire la même critique. Je ne généralise pas aux juifs, à Israël, où à qui ou quoi que ce soit, je parle ici de l’article, de CET article et uniquement de lui.

      Et vos verbiages et tentatives d’enfumages ou de jeter le discrédit sur d’autres sujets qui n’ont rien à voir n’y changeront rien, si ce n’est de grandir le ridicule duquel vous vous tartinez.

      Point final, sauf pour ceux qui voudraient débattre du sujet ici, c’est à dire de CET article et du ton que j’y ai trouvé.

      Hugh !

    15. MisterClairevoyant

      À ne pas confondre le principal avec le secondaire, dans ses critères et priorités.
      Israël n’est pas le monolithe que l’on voudrait imaginer. Israël est érodé par beaucoup de siècles, voir des millénaire d’Histoire. Je suis étonné que les ultra orthodoxes juifs soutiennent l’Iran, je suis plus qu’étonné que les gauchiste d’Israël soutiennent les palestiniens et soient à critiquer toutes les mesures salutaires et sécuritaires qui prend Israël. Je voudrais un peu plus d’unité politique et culturelle pour avancer dans la fortification d’un état uni vers la cause principale qui se présente à Israël, sa survie, dans un monde musulman de plus en plus violant et armé et ennemi déclaré d’Israël. Tout ami d’Israël doit lutter sur 2 fronts, l’unité du pays, les menaces internes et de l’extérieur.
      Le débat philosophique ou religieux est bon, mais très secondaire. Israël ne doit pas risquer de perdre tout ce qui a était construit et risquer une nouvelle Shoah.

    16. Aline1

      @MisterClairevoyant

      Rien en ce monde n’est monolithe comme vous le dites. Toute chose à plusieurs versants, plusieurs versions même.

      Mais sur le sujet ici, sur ce fil – On ne peut aborder tous les sujets en même temps.

      Je suis d’accord avec ce que vous abordez ici, la preuve, lisez mon intervention dans le sujet dont voici le lien :

      http://www.europe-israel.org/2016/06/paix-maintenant-ou-paix-pour-demain-ou-paix-pour-apres-demain-par-jean-pierre-ll/comment-page-1/#comment-439314

      Mais, sur un même article, nous ne pouvons pas aborder tous les problèmes qui s’imposent à nous, hélas, ils sont tellement nombreux.

      Bonne soirée,

    17. Asher Cohen

      @christian
      Nous n’avons, jusqu’à preuve du contraire, jamais obligé les Goyim à prendre en considération notre Code de Valeurs. Si nous l’avions fait, nous ne serions pas 14 millions actuellement dans le Monde, mais 1,5 milliard comme les chrétiens ou les musulmans. A l’inverse, les chrétiens n’ont jamais pu tolérer qu’un minuscule Peuple Juif ne pense pas comme eux, aussi ont-ils dû inventer le concept (invalide) de tolérance. Les chrétiens ont même été jusqu’à considérer que comme ils ne pouvaient pas changer le Juif, ils ne voyaient plus que la Shoah comme solution finale.

      Nos Sages nous ont dit de pratiquer la Règle d’Or « Ne fais pas à autrui ce que tu ne veux pas qu’il te fasse! » mais selon notre Code de Valeurs, d’autant que nous avons un Dieu de Justice. Nous avons un Dieu Unique, la Vie comme valeur suprême, une définition objective du Bien et du Mal, l’absolutisme des Droits Naturels, une Justice Rationnelle, et nous faisons de cette Justice le fondement de toute relation humaine. Nos sages ne nous ont jamais demandé de nous soucier de ce que les autres pensent de nous. Si nous l’avions fait, il y a bien longtemps que nous n’existerions plus en tant que Juifs. C’est justement quand nous avons cherché à être comme les autres que la Réalité ne nous a pas pardonné pour de bons motifs, merci notre Dieu de Justice qui nous a toujours obligés à suivre la bonne voie, peu importe ce qu’en pensent les Goyim.

      Oui les chrétiens sont des idolâtres. N’ont-ils pas divinisé l’homme? institué la Monarchie de « Droit Divin », le culte de la personalité? les hièrarchies? L’inégalité de Droits Naturels? etc…Comme vous ne savez pas que répondre, vous m’accusez d’ignorance. Vous êtes fidèle à l’irrationalité chrétienne.

      Vous brûlez le Talmud parce que vous haïssez la Vérité et préférez vivre dans l’illusion et la fantaisie. Or, ce Talmud est toujours là, quelle gifle! Vous feriez mieux d’étudier le Traité Talmudique Horayot qui rend tout homme public (politicien, juge, etc..) responsable devant la Nation de ses choix et décisions publiques, car en France vous n’êtes toujours pas arrivés à ce niveau de maturité. Informez-vous et étudiez le Traité Horayot dans les 2 Talmud, Bavli et Yérushalmi. Moi, je ne fais pas la Loi à la place de Dieu comme les petits malins de la politicaillerie française. Réalisez donc un équivalent du Talmud, en vous prenant pour Dieu bien sûr!

      Mr le tôlérant, combien de synagogues y avait-il en France entre l’expulsion des Juifs de 1394 et la Révolution de 1790?

       » circoncision du cœur »? Comme disait l’un de nos sages Séfarades Médiévaux, Hasdaï Crescas « Dieu n’a donné sa Loi qu’à des être doués de Raison » et donc non aux irrationnels chrétiens. Nous n’avons, nous, jamais séparé le corps de l’Esprit.

    18. Asher Cohen

      @Aline!
      « C’est ce manque d’empathie qui… et que pas une seule petite larme n’a été réservée à toutes les victimes chez nous. Aujourd’hui, comme hier. »
      Nous n’avons rien à attendre des autres et devons ne compter que sur nous-mêmes et Dieu, même dans les pires moments. Les Sionistes ont rapidement compris qu’ils ne devaient compter que sur eux-mêmes pour recréer l’Etat Juif. Quelle Nation a cherché à empêcher le génocide Juif en 1942-45, alors que tout le Monde le savait? Quelle Nation a envoyé des troupes pour défendre Israël en 1948? 1967?1973?etc.. Ne célébrons-nous pas chaque année, pour nos morts, le Yom Ha-zicaron, tous seuls, entre Juifs? Alors pour l’empathie des Nations dites chrétiennes, vous pourrez toujours attendre. Par contre, elles auront toujours de l’empathie pour les squatters arabes de la Terre Juive.

    19. Jacques B.

      Aline,

      Bien évidemment vous faites comme vous pensez qu’il est juste de faire ; je ne faisais que donner mon avis sur un point de forme, étant par ailleurs d’accord à 100% avec votre commentaire précédent, comme je l’ai écrit.

      Bonne soirée à vous aussi.

    20. Asher Cohen

      @Aline
      « Nous prouvons que nous sommes toujours prêts à tenter de nous faire comprendre – et pour Israël c’est la même chose. Elle fait toujours en ce sens. »
      Je pense que chercher à nous faire comprendre, notamment en Europe, serait une perte de temps et d’énergie. Pinsker voyait l’antisémitisme comme une maladie héréditaire et incurable, d’autres sionistes le voyait comme une véritable psychose. Chercher à comprendre les causes de la haine des Juifs est inutile. Il vaut mieux se centrer sur le Peuple Juif lui-même, comme l’ont toujours fait nos ancêtres dans l’Histoire.

    21. Aline1

      @Asher Cohen,

      Monsieur, je respecterai toujours la manière dont vous concevez D.ieu et la religion – Permettez-moi, cependant de vous dire, que vous en revanche, n’avez pas cette sagesse, celle de respecter, la manière dont d’autres peuvent eux la concevoir, la recevoir.

      Moi ce ne sont pas des ouvrages qui me donnent la Foi – Je la ressens en moi de façon certaine et irrémédiable, immanente, transcendante. Ce n’est pas pour cela que je penserai pour autant, que la Foi, c’est ainsi qu’elle se conçoit.

      Nous sommes tous différents, et tous devons cohabiter sur cette Terre, alors les religieux et même les laïcs, qui comme vous sont persuadés de détenir ce qui est vrai, et qu’ils doivent l’imposer au Monde…Très peu pour moi !

      Vous n’êtes pas loin d’être aussi intolérants que d’autres, sur lesquels vous ne manquez pas de cracher. Alors que personne, personne ne sait où vraiment se trouve la réalité de nos existences, et de tout ce qui vit, ce qui se voit et ce qui ne se voit pas. Même les scientifiques ne cessent de croire, de douter, de croire…

      Je respecte infiniment vos connaissances théologiques, je respecte aussi les efforts infinis qu’une religion telle que la religion juive propose à respecter. Ce n’est pas facile et je dirais même que c’est presque trop difficile. Aussi je conçois que tout le monde ne peut être rabbin et tout le monde ne peut être le Rabbin de Loubavictch non plus. Je respecte donc ceux qui pratiquent largement.

      Je vous remercie pour tous ces efforts que vous faites pour la communauté, mais faites les, sans les imposer aux autres et surtout sans imposer vos évidences.

      Quand à la religion chrétienne que vous vous permettez de critiquer, comme d’ autres…Bien sur il y a eu des contentieux, tout comme la Shoah.
      Que voulez-vous, que ces contentieux durent ad vitam æternam ?

      Et la notion du Pardon, chez nous ?

      Si vous avez tant la Foi, pourquoi ne pensez-vous pas que le Christ peut être ce que les Chrétiens voient en lui ? Si vous croyez en Dieu, alors il peut tout ! Tous les miracles sont possibles, même celui d’être né, sans avoir passé par l’enfantement.

      Alors laissez-nous croire ou ne pas croire, et surtout soyez tolérant pour qui ne pense pas exactement comme vous.

      J’ai passé des années d’études en théologie, de rabbins en rabbins, et ce que j’ai aimé, alors que ce n’était pas des libéraux, c’est qu’ils acceptaient mes questionnements, mes doutes, alors que d’autres dans les cours n’étaient que des bénis oui oui. Oui, c’est grâce à ces rabbins tolérants, que j’ai aimé ma religion. Je serais tombée sur quelqu’un comme vous, je m’en serais éloignée.

      Nous sommes tous pareils, des êtres humains qui devons apprendre à nous accepter, quelque soit la manière dont nous concevons la croyance ou la non croyance.

      La seule chose inacceptable c’est l’intolérance. C’est la plaie dans tout système de vie, et jamais au grand jamais je ne penserais que D.ieu serait d’accord avec cela.

      Peut-être que j’ai plus de respect et d’amour pour lui, que vous semblez en avoir…?

    22. Asher Cohen

      @MisterClairevoyant
       » Israël est érodé par beaucoup de siècles, voir des millénaire d’Histoire. »
      Il est évident que des siècles de domination et oppression égyptienne, grecque, romaine, puis 18 siècles de vie en Diaspora, sans Etat, avec une patrie transportable, subissant l’Inquisition, la Dimmitude Islamique, la gethoïsation, l’ostracisme, la rouelle, l’étoile jaune, les persécutions, humiliations, exclusions, clochardisations, déjudaïsations, tentatives de christianisation, progroms, solution finale etc.. ont dû causer de graves dommages à la psyché Juive et laisser de graves séquelles dans la mémoire et l’identité du Peuple Juif. Théodore Lessing a montré combien la haine de soi Juive pouvait mener jusqu’à la destruction de soi et au suicide. Oui Israël est fortement erodé par des millénaires d’Histoire et l’unité du Peuple Juif passe d’abord, et avant tout, par la libération totale de la haine de soi Juive.

    23. christian

      à Asher Cohen,
      je viens de faire mes courses pour le shabbat qui commence bientôt. Alors je n’ai pas le temps de vous répondre tout de suite, mais je ne manquerais pas de le faire et je vous raconterais l’histoire du royaume du nord (Ephraïm) que je ne cesse d’expliquer à mes grands frères de Yehouda.
      Sachez Asher que je n’ai qu’un seul Elohim, Adonaï YHWH et un seul Adôn Yeshoua Ha Mashiah.
      Je comprend vos sentiments au regard de l’histoire du « christiannisme » et je ne vous jette pas la pierre.
      Vous devriez vous concentrer sur le Tanakh qui est la Parole inspiré d’Elohim.
      Personnellement je me sens beaucoup plus proches des Karaïtes que des Rabbiniques!
      A plus Asher et Shabbat Shalom!

    24. Frank Giroux

      Fles juifs sans raison particulière sinon qu’ils ne m’ont jamais donné de raison de les hair.

      J’admire leur résilience et leur dignité dans la souffrance. Je déteste qu’on s’en prenne aux gens qui n’ont rien fait de mal et juste pour ça, je prends toujours parti pour les plus maltraités. C’est spontané chez moi.

      Je déteste la cruauté gratuite des arabo musulmans

    25. Moka

      chrétienne pro Israël et fière de l être car j aime le Peuple juif.J aime lire tout ce qui se rapporte à la torah ,livre Divin dont le fondement est l un des plus merveilleux que je connaissent.

    26. Aline1

      @Asher Cohen,

      En relisant mon commentaire qui vous est adressé, je me suis aperçue, que d’une certaine façon, je fais un peu ce que je vous reproche.

      Je suis passionnée, et me suis laissée emporter – J’aurais pu le faire avec plus de retenue.

      Je vous le répète je vous respecte infiniment pour ce que vous représentez dans notre religion – C’est-à-dire quelqu’un de pratiquant et qui « croit » fermement. Je pense même que c’est grâce à des personnes comme vous, que la religion juive ne peut s’éteindre, et encore une fois, je voulais vous en remercier.

      Cependant, je pense aussi, que les sentiments viennent en nous de manières différentes, chacun sa perception. Et peut-être faites-vous partie de quelques « élus », pour qui la croyance est là, sans questionnement, sans doute, et alors c’est merveilleux pour vous.

      Mais nous n’avons peut-être pas tous eu cette croyance entrée en nous de la même façon- c’est pour cela que je vous ai pensé intolérant.

      Cela je regrette de l’avoir dit. Tout ce que j’aurais du vous exprimer, c’est que je souhaiterais plus de compréhension, entre tous les hommes de bonne volonté.

      Je vous souhaite un bon Shabbath.

    27. Yaëli

      Quelle intolérance dans les nouveaux propos de A. Cohen. Mais ses quelques interventions sont toutes du même tonneau, au point qu’elles en deviennent d’une banale, néanmoins désolante, prévisibilité ; d’autres avant moi l’ont déjà relevé avec la même consternation. Sans argumenter plus avant, je soutiens les remarques mesurées de Red 13, et à bien relire ce qui s’est dit, les enfumeurs ne sont pas ceux qu’on croit.

    28. christian

      à Asher Cohen
      pourquoi donc faites vous comme les antisémites à faire des généralisations? Vous m’accusez, ainsi que tous les « chrétiens » de tous les maux que les Yehoudim (juifs) ont subit.
      « Zacharie 8.13 De même que vous avez été en malédiction parmi les nations, maison de Juda et maison d’Israël, de même je vous sauverai, et vous serez en bénédiction. Ne craignez pas, et que vos mains se fortifient! »
      Monsieur, même un goy peut lire le Tanakh, aimer la Torah et l’Elohim d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, « Esaïe 56: 3 Que l’étranger qui s’attache à YHWH ne dise pas : YHWH me séparera de son peuple ! Et que l’eunuque ne dise pas : Voici, je suis un arbre sec !…6 Et les étrangers qui s’attacheront à YHWH pour le servir, pour aimer le nom de l’Éternel, pour être ses serviteurs, tous ceux qui garderont le sabbat, pour ne point le profaner, et qui persévéreront dans mon alliance, 7 Je les amènerai sur ma montagne sainte, et je les réjouirai dans ma maison de prière ; leurs holocaustes et leurs sacrifices seront agréés sur mon autel ; Car ma maison sera appelée une maison de prière pour tous les peuples. 8 Adonaï YHWH, parle, Lui qui rassemble les exilés d’Israël : Je réunirai d’autres peuples à lui, aux siens déjà rassemblés. »
      Croyez vous que les Yehoudim sont les seuls fils de Jacob?
      Le peuple d’Israël, les enfants de Jacob, c’est 12 fils et aussi les enfants de Joseph, Ephraïm et Manassé.
      Vous devriez méditer l’histoire de Joseph et de ses frères, « Genèse 45: 4 Iosseph dit à ses frères : « Avancez donc vers moi ». Ils avancent. Il dit : « C’est moi, Iosseph votre frère, moi que vous avez vendu en Misraîm. 5 Maintenant ne soyez pas peinés, que cela ne brûle pas vos yeux de m’avoir vendu ici. Oui, c’est pour faire vivre qu’Elohîms m’a envoyé face à vous… »
      Yehouda a toujours été à part, n’a t’il pas quitté ses frêres après l’épisode de la vente de Joseph.
      Cherchez qui est Ephraïm.
      « Genèse 48: 17 Iosseph voit que son père place sa main droite sur la tête d’Èphraîm. C’est mal à ses yeux. Il pousse la main de son père, pour l’écarter de la tête d’Èphraîm vers la tête de Menashè. 18 Iosseph dit à son père : « Pas ainsi, mon père, oui, celui-là est l’aîné. Mets ta main sur sa tête ».19 Son père refuse et dit : « Je savais, mon fils, je savais : lui aussi sera un peuple, lui aussi grandira. Cependant son petit frère grandira plus que lui. Sa semence sera plénitude de nations (MELO HAGOYIM מְלֹא-הַגּוֹיִם.) ».
      Adonaï YHWH ne se repent pas de sa promesse pour le tout Israël qui n’est pas seulement Yehouda (royaume des Yehoudim avec les Benyaminites et quelques Lévites). Même la maison d’Israël, le royaume du nord bannis et dispersé qui est aussi appelé Ephraïm, notre Elohim ne l’a pas oublié
      Bientôt les frères seront réunis, je crois que nous vivons des temps messianiques et je crois la Parole de notre Elohim, Adonaï YHWH, je sais qui est le frère de Yehouda et je l’aime et je me languis de retrouver toute la famille.
      Juda est retourné le premier sur la terre de Canaan, le reste de la famille vient, très bientôt, ce qu’Elohim a décidé, personne ne pourra empêcher son accomplissement, « Zacharie 10: 6 Je rendrai héroïque la maison de Iehouda et sauverai la maison de Iosseph. Je les ferai retourner; oui, je les matricierai; ils seront comme si je ne les avais pas négligés : oui, moi, IHVH-Adonaï, leur Elohîms, je leur répondrai. 7 Èphraîm sera comme un héros. Leur coeur se réjouira comme de vin. Leurs fils verront, ils se réjouiront, leur cœur s égayera en IHVH-Adonaï. 8 Je sifflerai et les grouperai : oui, je les rachète. Ils se multiplieront comme ils s’ étaient multipliés. 9 Je les sèmerai parmi les peuples; et au loin ils se souviendront de moi; ils feront vivre leurs fils et retourneront… »
      Dans le désert après la sortie de Misraïm, c’est la tribu de Juda qui prenait la route en tête.
      David est de Juda et YHWH a dit qu’il ne manquerait jamais d’un successeur en pérennité et je crois que Yeshoua Ha Mashiah est ce Roi, n’était ce pas écrit sur le haut de la croix « le roi des Yehoudim » et il a dit « Matthieu 15: 24 Il répondit: Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël. »
      « Ezéchiel 37: 16 « Et toi, fils d’humain, prends pour toi un bois. Écris dessus : ‘Pour Iehouda’ (peuple juif) et ‘Pour les Benéi Israël, ses associés !’ Prends un bois et écris dessus : ‘Pour Iosseph, bois d’Èphraîm, et toute la maison d’Israël, ses associés !’ 17 Approche-les de toi l’un vers l’autre, en un seul bois : ils seront un dans ta main. 18 Quand les fils de ton peuple te diront : ‘Ne nous rapporteras-tu pas ce que sont ceux-là pour toi ? 19 parle-leur : Ainsi dit Adonaï IHVH-Elohîms : Voici, moi, je prends le bois ‘Iosseph’ qui est en main d’Èphraîm avec ses associés, les rameaux d’Israël. Je les donne sur le bois ‘Iehouda’. J’en fais un seul bois et ils sont un en ma main. 20 Ce sont les bois sur lesquels tu écriras de ta main, sous leurs yeux. Une seule nation… »
      et aussi, «  »Jérémie 31: 31 Voici, les jours viennent, harangue de IHVH-Adonaï, je trancherai avec la maison d’Israël et avec la maison de Iehouda un pacte neuf…. »
      et encore «  »Zacharie 12: 10 Je répandrai sur la maison de David et sur l’ habitant de Ieroushalaîm un souffle de grâce et de supplication. Ils regarderont vers moi pour celui qu ils ont poignardé. Ils se lamenteront sur lui comme pour la lamentation d’ un unique, amers sur lui comme amers sur un aîné…. »
      « Jérémie 31: 6 Oui, il existe le jour où les gardiens crieront sur le mont Èphraîm : « Levez-vous ! Montons à Siôn, vers IHVH-Adonaï notre Elohîms »! 7 Oui, ainsi dit IHVH-Adonaï : Jubilez de joie pour Ia’acob; hennissez en tête des nations. Faites entendre, louangez et dites : « IHVH-Adonaï a sauvé ton peuple, le reste d’Israël ». 8 Me voici; je les fais venir de la terre du Septentrion; je les groupe des confins de la terre; parmi eux, l’aveugle et le boiteux, la femme grosse et celle qui enfante, ensemble. Un grand rassemblement, ils retournent ici. La vierge se réjouira 9 En pleurs ils viendront; dans les supplications, je les transporterai. Je les ferai aller vers les torrents d’eaux, sur la route droite où ils ne trébucheront pas. Oui, je suis pour Israël un père, Èphraîm est mon aîné. 10 Entendez la parole de IHVH-Adonaï, nations; rapportez-le dans les îles au loin, et dites : « Le disperseur d’Israël le regroupera; il le gardera comme un pâtre son troupeau ». »
      dans la parachah de cette semaine « chélah lékha », nous retrouvons encore le couple Juda et Ephraïm,
      « Nombres 13: 1-8 YHWH parla à Moshéh et dit: envoie des hommes, un de chaque tribu, choisis parmi les chefs, pour explorer le pays de Canaan que je donne aux Isr¨aélites… C’était tous des chefs des Israélites… Pour la tribu de Juda: Kalev, fils de Yephouné… Pour la tribu d’Ephraïm: Hochéa, fils de Noun… »
      Moshéh rebaptisera Hochéa (Osée) en Yehoshoua (Josué).
      « Ecclésiaste 1: 9 Ce qui a été sera, ce qui s’est fait se fera : il n’est rien de tout neuf sous le soleil. »
      La Bible me suffit, le Talmud, je ne le brulerais jamais, mais ce n’est que traditions d’hommes et je ne suis ni juge, ni politicien et je n’aspire qu’à une chose, le Royaume d’Elohim. J’aime la vérité et c’est dans la Bible que je vais chercher ma nourriture et circoncire mon coeur!
      Asher, la circoncision du prépuce n’est pas suffisante, « Jérémie 4: 4 Circoncisez-vous pour YHWH, circoncisez vos cœurs, hommes de Juda et habitants de Jérusalem, de peur que ma colère n’éclate comme un feu, et ne s’enflamme, sans qu’on puisse l’éteindre, à cause de la méchanceté de vos actions. »
      Si vous êtes curieux, allez chercher sur le net dans la Brith Hahadachah que l’on appelle communément « nouveau testament », Romains 11.
      Shalom ouvraka.

    29. Christian

      « Nombres 14: 5 Moshè et Aarôn tombent sur leurs faces en face de toute l’assemblée de la communauté d’Israël.
      6 Iehoshoua bîn Noun (Ephraïm) et Kaléb bèn Iephounè (Yehouda), d’entre les prospecteurs de la terre, déchirent leurs habits.
      7 Ils disent à toute la communauté des Benéi Israël pour dire : « La terre où nous sommes passés pour la prospecter, la terre est bien, fort, fort.
      8 Si IHVH-Adonaï nous désire, il nous fera venir vers cette terre et il nous donnera la terre qui est fluente de lait et de miel.
      9 Mais contre IHVH-Adonaï, ne vous révoltez pas. Et vous, ne frémissez pas du peuple de la terre : oui, il est notre pain. Leur ombre s’est écartée d’eux, et IHVH-Adonaï est avec nous ! Ne frémissez pas d’eux ».
      10 Toute la communauté dit de les lapider avec des pierres. Mais la gloire de IHVH-Adonaï est vue, dans la tente du rendez-vous, par tous les Benéi Israël… »

      « Psaumes 60-9 : « A moi Galaad, à moi Manassé ; Ephraïm est le rempart de ma tête, et Juda (Yehouda), mon sceptre »

      Shabbat Shalom

    30. Asher Cohen

      @christian
      Devant votre insistance, je vous réponds donc.

      D’abord, en m’accusant de généraliser à tous les chrétiens, vous avez une curieuse définition de la Logique. La Logique c’est l’art de l’identification non contradictoire et il est donc impossible d’être chrétien sans être antisémite. Pourquoi? Tout simplement parce les évangiles, textes fondateurs du christianisme , ne font que calomnier et diffamer les Juifs. Dans sa propre définition, et pour exister aux yeux des païens, le christianisme ne peut que se fonder sur l’antisémitisme.

      Ensuite, un goy peut certes lire le Tanakh, dans les langues bibliques originelles que manifestement vous ne maîtrisez pas, mais ne trouvez-vous pas curieux que les chrétiens aient mis plus de 16 siècles après l’invention de leur personnage mythique de jésus christ, pour s’intéresser à l’étude de la Grammaire Hébraïque? Cela fait un peu léger!

      Vous êtes loin d’être Juif. Ne prononcez-vous pas en vain le nom de l’Unique? Cela ne fait-il pas un peu pédant? Mais le chrétien ne se prend-t-il pas pour Dieu? Bien sûr, je vous défie de citer une écriture Hébraïque évoquant votre « yéshoua ha-mashiah ». Les Juifs qui, par principe,cherchent constamment la Vérité et la Connaissance, n’ont curieusement jamais daigné accorder le moindre intérêt aux concepts chrétiens. Ils n’y ont jamais consacré le moindre débat, ni la moindre ligne dans leurs écritures. Seraient-ils à ce point des ignarres?

      Vous employez, (pour montrer votre savoir?) les termes d’Elohim et Adoshem, qui correspondent à des époques différentes de rédaction de la Bible. Sauf erreur, le « im » de Elohim évoque un pluriel, mais les accords grammaticaux se font au nombre singulier. Nous disons élohénou melekh haolam.Cela ne vous gêne pas? Le « s » que vous ajoutez à la terminaison d’élohim traduit-il votre pensée polythéiste chrétienne?

      Pour la question du Talmud: lire la Bible sans réfléchir, ni débattre, n’a aucun intérêt, et là encore le chrétien qui prétend agir ainsi se prend pour Dieu qui sait tout. Le débat Talmudique, lui, oblige à rechercher constamment la Vérité, à réfléchir sur le sens et l’interprêtation de la Loi, et donc à chercher constamment à baser sa pensée et ses actions sur la Réalité, plutôt que sur la subjectivité et les délires des malades mentaux qui pullulent. L’affirmation que vous citez, de Qohélet, « ce qui a été sera, ce qui a été fait se fera » montre bien l’éternité de la Loi de Causalité, et donc la recherche constante d’Objectivité et de Rationalité chez le Juif, là encore à la différence du chrétien qui préfère se réfugier dans sa folie mystique et sa croyance aux miracles.

      Vous n’êtes ni juge, ni politicien, et donc, là encore en bon chrétien, vous séparez l’église de l’état. Le problème est qu’il faut des principes pour juger et gouverner.Comme le soulignait Thomas Paine, le chrétien valorise le pouvoir plutôt que les principes, ce qui n’est pas le cas chez les Juifs où le juge et le politicien sont Juifs, responsables de leurs actions.

      Enfin, la circoncision du coeur dont vous faites état, n’est pas fondée sur une mystique quelconque, mais part du conscient. L’inconscient n’opère que comme une machine à partir des idées, croyances, interprêtations et opinions, que lui fournit le conscient. la circoncision du coeur c’est intégrer dans l’inconscient le produit d’un travail conscient et c’est pourquoi le Judaïsme, là encore à la différence du christianisme, force au travail d’étude et de réflexion consciente.

      Pour conclure je dirai que le christianisme n’est sûrement pas issu du Judaïsme, mais d’idées venues de Perse et de l’Inde. L’église ne sait plus comment faire pour crédibiliser sa propagande et « vendre sa soupe », elle essaie donc d’effacer 2000 ans d’antisémitsme et de prétendre s’ancrer dans le Judaïsme, ce qui n’est qu’une fiction délirante de plus. Certains vont même jusqu’à tenter de chercher du pouvoir sur les Juifs en demandant un « rapprochement Judéo-chrétien » dont les Bne’ Yisrael ne veulent pas.

    31. Christian

      à Asher Cohen,

      « Joël 3: 1 Et c’est après quoi, je répandrai mon souffle sur toute chair. Vos fils, vos filles seront inspirés, vos anciens rêveront des rêves, vos adolescents verront des contemplations.
      2 Sur les esclaves et sur les domestiques aussi, en ces jours, je répandrai mon souffle. »

      « Jérémie 33: 3 Crie vers moi, je te réponds, je te rapporte les grandeurs, les confidences que tu ne connais pas. »

      Certainement je ne maitrise pas la langue hébraïque, mais je fais des efforts, je m’intéresse à cette langue que je découvre petit à petit et Adonaï me soutient dans cette démarche, il m’encourage!
      Vous dites aussi que je suis loin d’être juif, mais qu’en savez vous Asher? Vous ne me connaissez pas, vous ne connaissez pas l’histoire de ma famille, mais cela ne me pose aucun problème d’être un goy, ça n’a aucune importance, mon Elohim lui ne fait acception de personne, je suis un Ephraïmite, un Bnei Israël, que vous le vouliez ou non.
      Les versets de la Bible que je cite, je les prend souvent dans la Bible traduite par André Chouraqui et il se trouve que Elohim avec un « s » (Elohims) est écrit ainsi dans sa traduction.
      Je crois à la parole d’Adonaï et ce que dit « Jérémie 33: 3 », je l’expérimente dans ma vie de croyant et Adonaï me fait cette grâce d’ouvrir mes yeux et de renouveler mon intelligence. Je ne m’appuie pas sur mes propres forces, mais mon cœur est sincère et j’ai soif de connaitre mon Elohim et il me répond, comme un père aimant, et je découvre et comprend des choses qui m’étaient cachées, Adonaï YHWH répand son souffle, l’Esprit Saint, sur qui il veut! Contesteriez vous cela Asher?
      Vous feriez bien Asher de circoncire votre cœur, vous avez un cœur de pierre et en vous lisant je vois votre ignorance sur qui est YHWH bien que vous soyez juif, vous ne croyez pas aux miracles et pourtant la sortie d’Egypte, comment c’est elle faite? YHWH tout au long de la Bible ne cesse de rappeler aux Israélites leur amnésie et leur incrédulité, lisez donc la Bible Asher, ce n’est pas toujours agréable de découvrir que nous sommes des pécheurs, des incrédules, Adonaï YHWH ne mâche pas ses mots dans la bouches des prophètes, relisez bien Asher, il s’adresse à vous et il n’a pas besoin que vous l’enseignez lui, ce que beaucoup font dans le milieu religieux sans même s’en rendre compte, oui Asher un père parle à son enfant en disant la vérité pour le corriger même si elle est difficile à entendre, et ça c’est de l’amour, mais encore faut il entendre!
      « Jérémie 7: 25 Depuis le jour où vos pères sont sortis de la terre de Misraîm jusqu’à ce jour, je vous envoie tous mes serviteurs, les inspirés, le jour, matinal à envoyer.
      26 Mais ils ne m’entendent pas, ils ne tendent pas leur oreille, ils durcissent leur nuque, ils méfont plus que leurs pères.
      27 Tu leur parleras de toutes ces paroles, mais ils ne t’entendront pas; tu crieras vers eux, mais ils ne te répondront pas.
      28 Dis-leur : Voici la nation qui n’a pas entendu la voix de IHVH-Adonaï son Elohîms; ils n’ont pas pris la discipline. Elle est perdue, l’adhérence, tranchée de leur bouche. Chômage de la joie »

      Si vous le souhaitez Asher, je suis prêt à relever votre défi, Yeshoua est dans toute la Bible, du début à la fin. Demandez et on en parlera!
      Voilà ce que dit mon Adôn Yeshoua: « Jean 5: 43 Moi, je viens au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas. Qu’un autre vienne en son propre nom et vous le recevrez !
      44 Comment pourriez-vous adhérer, vous qui tenez votre gloire les uns des autres, et qui ne cherchez pas la gloire qui vient d’Elohîms, l’unique ?
      45 Ne croyez pas que je vous accuserai en face de mon Père. Votre accusateur, c’est Moshè, en qui vous espérez.
      46 Oui, si vous adhériez à Moshè, vous adhéreriez à moi aussi : oui, c’est de moi qu’il a écrit.
      47 Mais si vous n’adhérez pas à ses écrits, comment adhérerez-vous à mes paroles ? » (Bible Chouraqui)

      Je sais vous allez monter sur vos grands chevaux en brandissant l’antisémitisme, mais c’est trop facile, il a parlé comme a parlé tous les prophètes, des paroles dures à entendre, mais des paroles salutaires et tant qu’on y ait la Bible est antisémite selon vos critères, simplement parce qu’elle ne caresse pas le juif dans le sens du poil. Quittez la religion Asher, convertissez vous à YHWH, « Jérémie 3: 14 Retournez, fils renégats, harangue de YHWH… » (et continuez la lecture) que YHWH ouvre vos yeux!

      Contrairement à ce que vous dites, nombreux sont les juifs qui sont disciples de Yeshoua Ha Mashiah, et si vous êtes en Israël cela n’a pas du vous échapper, et c’est un mouvement qui ne cesse de s’amplifier, et ils sont toujours juifs, ils ont un rabbi juif qui n’a abolit en rien la Torah. La première communauté de Nazaréens, ils étaient à Jérusalem, tous juifs! (et là il ne s’agit pas de « christiannisme », ni de Rome)

      Pour ce qui est de Yehouda et Ephraïm, votre silence est assourdissant, j’aurais aimé parler plus longuement de ce sujet, mais cela dérange peut être le pharisien que vous êtes. Je me répète, Yehouda n’est pas tout Israël, il y a aussi Ephraïm (maison d’Israël), les autres frères que vous semblez ignorer. Méditez l’histoire de Yossef fils de Yacov!

      « Ezéchiel 36: 22 Aussi, dis à la maison d’Israël : Ainsi dit Adonaï IHVH-Elohîms : Moi, j’agis non pas pour vous, maison d’Israël (Ephraïm), mais pour le nom de ma sacralité, que vous avez profané parmi les nations où vous êtes venus.
      23 Je sacraliserai mon grand nom, profané dans les nations, que vous profaniez en leur sein. Et les nations pénétreront : oui, moi, IHVH-Adonaï, harangue d’Adonaï IHVH-Elohîms, quand je me sacraliserai chez vous sous leurs yeux. Un coeur neuf
      24 Je vous prendrai parmi les nations, vous grouperai de toutes les terres et vous ferai venir sur votre glèbe.
      25 Je lancerai sur vous des eaux pures, et vous serez purifiés de toutes vos souillures; de toutes vos crottes je vous purifierai.
      26 Je vous donnerai un coeur neuf et donnerai un souffle nouveau en vos entrailles. J’écarterai le coeur de pierre de votre chair et vous donnerai un coeur de chair,
      27 et je donnerai mon souffle en vos entrailles et ferai que vous alliez en mes lois, que vous gardiez et appliquiez mes jugements [….]
      32 J’agis non pas à cause de vous, harangue d’Adonaï IHVH-Elohîms. Que cela soit compris par vous ! Soyez blêmes et dans l’opprobre pour vos routes, maison d’Israël (Ephraïm) ! Je plante et bâtis »

      « Esaïe 11: 10 En ce jour-là, il y aura un rejeton de Jessé, qui se dressera comme la bannière des peuples; les nations se tourneront vers lui, et sa résidence sera entourée de gloire. 11 Et en ce jour-là, le Seigneur étendra une seconde fois la main pour reprendre possession du reste de son peuple, qui aura échappé à l’Assyrie, à l’Egypte, à Patros, à Kouch, à Elâm, à Sennaar; à Hamat et aux îles de la mer. 12 Il lèvera l’étendard vers les nations pour recueillir les exilés d’Israël (Ephraïm) et rassembler les débris épars de Juda des quatre coins de la terre. 13 Alors cessera la rivalité d’Ephraïm et les haineux dans Juda disparaîtront: Ephraïm ne jalousera plus Juda, et Juda ne sera plus hostile à Ephraïm. 14 Mais ils fondront de concert sur les Philistins, au couchant; ensemble ils dépouilleront les fils de l’Orient. Ils feront main basse sur Edom et Moab, et les enfants d’Ammon recevront leurs ordres. 15 Et l’Eternel imprimera l’anathème au Golfe égyptien; de sa main, de son souffle impétueux, il frappera le grand fleuve, et il le divisera en sept ruisseaux, où l’on marchera à pied sec. 16 Et ce sera une chaussée pour le reste de son peuple, échappé à l’Assyrie, comme il y en eut une pour Israël le jour où il sortit du pays d’Egypte. » (traduction du rabbinat)

      Je pense que vous aurez compris que le « christiannisme » n’est pas ma religion, je suis tout simplement un disciple de Yeshoua Ha Mashiah, c’est lui seul qui me montre le chemin pour aller vers le Père (surtout pas une religion).

      Shalom

    32. Christian

      Bonjour Asher Cohen,
      il y a longtemps!
      Je lisais Jérémie 3 et j’ai pensé à vous Asher.
      Vous ne voulez pas aborder le sujet de la maison de Juda et la maison d’Israël (Ephraïm), sujet sensible dans le judaïsme rabbinique qui ne veut pas entendre parler de ces frères, les Ephraïmites.
      Juda est revenu sur la terre de canaan, ce que l’on appelle Israël, mais qui est seulement un état, une nation parmi les autres et pas l’Israël d’Elohim.
      L’Israël d’Elohim, c’est la MAISON DE JUDA et la MAISON D’ISRAËL.
      J’aimerais entendre votre voix à ce sujet Asher, nous pourrions en débattre!

      Je vous cite « Pour la question du Talmud: lire la Bible sans réfléchir, ni débattre, n’a aucun intérêt, et là encore le chrétien qui prétend agir ainsi se prend pour Dieu qui sait tout. Le débat Talmudique, lui, oblige à rechercher constamment la Vérité, à réfléchir sur le sens et l’interprêtation de la Loi, et donc à chercher constamment à baser sa pensée et ses actions sur la Réalité, plutôt que sur la subjectivité et les délires des malades mentaux qui pullulent. »
      Et je cite par exemple Jérémie 3:14-19
      « 14 Retournez, fils renégats, harangue de IHVH-Adonaï. Oui, moi-même, je vous ai épousés; je vous prendrai un par ville, deux par clan, je vous ferai venir à Siôn.
      15 Je vous donnerai des pâtres selon mon coeur, et ils vous pâtureront de pénétration et de perspicacité.
      16 Et c’est quand vous multiplierez et fructifierez sur terre, en ces jours, harangue de IHVH-Adonaï, ils ne diront plus : « Le coffre du pacte de IHVH-Adonaï »! Il ne montera pas au coeur, ils ne le mémoriseront plus; il ne leur manquera pas, il ne s’en fera plus.
      17 En ce temps, ils crieront à Ieroushalaîm : « Le trône de IHVH-Adonaï ». Elles se masseront en elle, toutes les nations, au nom de IHVH-Adonaï, à Ieroushalaîm. Et elles n’iront plus derrière l’opiniâtreté de leur mauvais coeur.
      18 En ces jours, la maison de Iehouda ira vers la maison d’Israël, et elles viendront ensemble de la terre du Septentrion, sur la terre que j’ai donnée en possession à vos pères.
      19 Et moi-même je dis : Comment te placerai-je parmi les fils ? Je te donne la terre convoitable, la possession de la gazelle parmi les milices des nations. Et je disais : « Mon père », crieras-tu vers moi, tu ne te détourneras pas de moi. » (Chouraqui)

      « 14 Revenez, enfants rebelles, dit l’Eternel, car je veux, moi, contracter une union avec vous. Je vous prendrai un par ville; deux par famille, et je vous amènerai à Sion.
      15 Je vous donnerai des pasteurs selon mon coeur, qui vous conduiront avec sagesse et discernement.
      16 Alors, quand vous serez devenus, à cette époque, nombreux et prospères dans le pays, déclare l’Eternel, on ne dira plus: Arche de l’Alliance du Seigneur! La pensée n’en reviendra plus à l’esprit, on n’en rappellera plus le souvenir ni on n’en remarquera l’absence: on n’en fera plus d’autre.
      17 En ces temps on appellera Jérusalem: « Trône de l’Eternel. Tous les peuples s’assembleront là, à Jérusalem, en l’honneur de l’Eternel, et ils cesseront de suivre les mauvais penchants de leur coeur.
      18 A cette époque, la maison de Juda ira se joindre à la maison d’Israël, et ensemble elles reviendront du pays du Nord au pays que j’ai donné comme héritage à vos ancêtres.
      19 Et je pensais en moi-même: « Comme je veux te faire une place parmi mes enfants et te donner un pays de délices, un patrimoine, magnifique entre tous, parmi les nations! » Et j’ajoutais: « Tu m’appelleras « mon Père » et tu ne t’éloigneras plus de moi. » (Rabbinat)

      Dites moi, avez vous besoin du Talmud pour réfléchir et comprendre ses paroles? « Revenez, enfants rebelles… je vous donnerai des pasteurs selon mon coeur, qui vous conduiront avec sagesse et discernement… »
      En faisant quelques recherches, on peut trouver par exemple ça:
      Le commentateur Nahmanide (Ramban) au 13ème siècle :
      . »Même s’il te semble qu’ils (les « sages ») changent la droite pour la gauche, il t’appartient de penser que ce qu’ils disent être la droite est la droite ».

      D’après le Rabbin Z.H. Chajes, une autorité du 19ème siècle :
      « Le Talmud indique que les mots transmis oralement par Elohim sont plus importants que ceux qui ont été écrits. »
      et aussi:
      « Les fils d’Israël doivent faire allégeance à l’autorité de la tradition dite rabbinique… Et celui qui n’adhère pas à la Loi non écrite et à la tradition rabbinique n’a pas part à l’héritage d’Israël…  »

      Si 1000 prophètes de la dimension d’Elie ou Elisée vous disent que la Torah veut dire une chose, mais que 1001 « sages » vous disent qu’elle veut dire autre chose… alors qui suivrez-vous ?
      Maïmonide déclare énergiquement et sans scrupules :
      « La décision finale est conforme à celle des 1001 sages » (Introduction aux commentaires de la Mishnah) !

      Sont ils des pasteurs selon le coeur d’Elohim?
      Et pour le « christianisme », on peut aussi se poser la même question et pour les deux la réponse est la même.

      Un disciple de Yeshoua Ha Mashiah n’a pas besoin d’un clergé menteur et corrompu et d’un livre faisant les explications de texte pour pénétrer la Parole d’Adonaï YHWH.
      Tous les clergés tiennent dans leurs mains de fer et avec un coeur de pierre, un peuple soumis à leurs dictats et celà leur rapporte gros, tous des voleurs qui recevrons un jour leur salaire!

      Vous êtes juif Asher, vous portez dans votre chair la marque de l’alliance, mais ce n’est qu’une circoncision physique, votre coeur lui a besoin de cette circoncision que vous ne connaissez pas, parce que vous ne lisez pas le Tanakh, vous êtes encore imprégné de l’esprit de Babylone…
      Sortez de Babylone Asher…

      Au plaisir de vous lire!

      Shalom ouvraka

    33. Mélanippe

      Question: d’une psychologue: Comment peut-on défendre l’idée de paix face à la haine des manipulateurs pervers? Je préfère de loin la réflexion de Bettelheim qui écrivait dans son livre « Survivre »: qu’avant de rentrer dans une chambre à gaz, il faut au moins tuer un nazi.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *