toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Gard : Dans un collège Public, les élèves apprennent l’appel à la prière des musulmans, les parents en colère


Gard : Dans un collège Public, les élèves  apprennent l’appel à la prière des musulmans, les parents en colère


Des parents en colère apprenant le contenu des cours de musique de leurs enfants dans le collège Saint-Ambroix, près d’Alès.

Les élèves ont reçu pendant les cours de musique un document sur lequel figure l’appel à la prière des musulmans.

Très remontés, les parents ont demandé des explications à Mohamed Bouta, le principal du collège, qui s’est défendu maladroitement.

Il s’agit simplement d’une « distribution de texte sans explications ni commentaires des élèves en retour. Le professeur a commencé son enseignement par le plus polémique. Il aurait pu démarrer par un extrait faisant référence au christianisme pour ensuite distribuer l’appel à la prière », a-t-il expliqué dans les colonnes du Midi libre. Face à l’ampleur de la polémique, le principal a demandé aux enseignants de veiller à ce que la situation ne se reproduise pas.

Le rectorat saisi

Informé du problème, le rectorat s’est saisi de l’affaire, mais a plutôt pris la défense du professeur : « Cette démarche d’analyse et de réflexion menée en classe contribue à construire le raisonnement des élèves ». « Sur le thème ‘musiques, mythes et religions’, le professeur a choisi des supports pédagogiques qui mettent en perspective plusieurs œuvres de différentes origines et de différents genres musicaux », a-t-il poursuivi.

La colère de parents d’élève

Même si le document proposait aux enfants deux prières : une chanson de Gospel au recto et l’appel à la prière des musulmans au verso, certains parents sont révoltés.

Un couple de parents d’un élève de 5ème est amer : « on a surtout été choqué par les conditions dans lesquelles ça a été fait. Il n’y a pas eu de débat. Dans le contexte actuel, de l’après Charlie, il faut des explications. On veut que soit dissocié le côté éducatif, du côté propagande. Les enfants de 12 ans n’ont pas encore toutes les clés pour aborder ces questions. Il s’agit d’un sujet délicat.

En plus, on s’est demandé ce que ça venait faire en cours de musique. En histoire-géo, on aurait pu comprendre et encore. On se demande pourquoi c’est ce texte qui a été choisi. Le problème ce n’est pas l’étude de l’islam, le problème ce sont les conditions dans lesquelles ça c’est fait », ont-ils dénoncé.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 12 thoughts on “Gard : Dans un collège Public, les élèves apprennent l’appel à la prière des musulmans, les parents en colère

    1. sergeb

      PERSONNE ne peut OBLIGER qui que se soit a adhérer a une religion quelconque, C’est une affaire PERSONNELLE qui n’engage que soi-même
      et personne d’autres. La religion est une drogue de l’esprit et souvent j’y ai vu
      des gens a faible caractère, influençable au possible et incapable d’affronter
      leurs propres démons.

    2. Malcolm Ode

      Quelle intrusion impertinente et impérieuse par personne ayant autorité, dans les circonvolutions cérébrales de nos enfants… l’air de rien, des fois que ça passerait. L’absence de code moral musulman applicable dans un monde humain, ils peuvent tout, absolument tout se permettre au nom d’Allah.

      Qui se délecte de tout ce sang versé? Aucun Dieu! Qui peut cautionner pareils agissements? Aucun Dieu! Qui sème le chaos? Sûrement pas le Grand Ordonnateur!

      Prions pour les âmes des damnés.

    3. GIRAUD FRANCOISE

      Et voilà encore une preuve de leur sale pratique et de notre crasse défaut de vigilance : tranquillement, en loucedé, par doses homéopathiques et surtout, toujours pour bien faire, ils continuent de pourrir notre société, nos libertés, nos droits, notre culture ! Mais nom d’un chien, qu’attend-on pour réagir de la façon la plus virulente qui soit ? Ces gens-là ne comprennent que la castagne !

    4. Malcolm Ode

      @Huron, @Armand Maruani, @patricia et @Françoise :

      4 commentaires différents, 4 commentaires pertinents qui résument toutes la problématique : nos dirigeants aveugles, la réciprocité de respect, l’objectivité de voir le problème et la solution légale et démocratique…

      ON PEUT ET ON DOIT INTERDIRE L’ISLAM EN PAYS LIBRES POUR MILLE ET UNE RAISONS ANTIDEMOCRATIQUES. Le coran en foisonne.

      L’islam est un mensonge, le coran un poison, Mahomet un criminel

    5. giovanni

      Pourquoi, ne pas agir comme ils font dans les pays musulmans, supprimer les églises ,et interdire toutes religions qui n’est pas la leur?????

    6. JEAN PN

      Les parents sont seulement en colère ? Pas plus de réaction ?
      Regardez sur la photo la blondasse avec un sarouel vert. Vous croyez vraiment qu’elle est en colère habillée comme, et à la couleur des islamistes ?

    7. Aline1

      Le danger est là où on ne l’imaginerait pas.

      Ils peuvent à tous les niveaux manipuler les esprits, partout où ils travaillent.
      Alors surtout avec des enfants !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap