toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Etats Unis : La CIA craint que Jonathan Pollard puisse encore révéler des informations à Israël


Etats Unis : La CIA craint que Jonathan Pollard puisse encore révéler des informations à Israël

Les officiers supérieurs de renseignement américains craignent que Jonathan Pollard puisse encore révéler des informations classifiées du renseignement américain à Israël. C’est pour cette raison qu’il ont fait valoir à la Commission des libérations conditionnelles des États-Unis que les conditions de libération conditionnelle de Pollard ne doivent pas être assouplies.

Pollard, qui a passé 30 ans dans une prison américaine après être devenu un espion israélien alors qu’il travaillait comme analyste du renseignement vit à New York depuis sa libération en Novembre dernier. Il pourrait encore posséder des informations classifiées en matière de renseignement susceptibles d’être préjudiciable à la sécurité des États-Unis, affirment les responsables du renseignement. -C’est ce qui explique pourquoi ils sont contre ses demandes de son ordinateur et d’activités en ligne qui pourraient échapper à leur surveillence. En outre, il a demandé à ne plus porter un dispositif de repérage par GPS.

« Certaines des sources et des méthodes utilisées pour développer une partie du renseignement en la possession de M. Pollard, non seulement restent classés, mais sont encore en cours d’utilisation par la communauté du renseignement américain aujourd’hui», a déclaré Jennifer L. Hudson, un haut fonctionnaire du Bureau du Directeur du renseignement national.

Un ancien responsable américain du renseignement a dit qu’il n’y avait «aucun doute, étant donné le volume de la matière en sa possession, » que Pollard reste toujours une menace.

« La dernière chose que vous voulez c’est qu’il parle de tout ce qu’il a emmagasiné dans sa tête», a ajouté le responsable.

Dans d’autres déclarations du gouvernement américain récemment faites à la Commission des libérations conditionnelles, le volume de la fuite en matière de renseignement que possède Pollard a été décrite comme «le plus grand risque pour la sécurité des États-Unis à cette date», qui comprendrait « des milliers de documents Top Secret délivrés à des agents israéliens qui ont également posé une grave menace aux relations au Moyen-Orient des Etats-Unis avec les pays arabes « .

En haut lieu au renseignement américain on n’est pas prêt à pardonner tout cela facilement à Pollard, et certains ont douté de son affirmation selon laquelle il cherchait uniquement à aider Israël.

« C’était pour de l’argent, qu’il a mis son nez dans tout ça », a dit un ancien fonctionnaire cité dans The Daily Beast. « Enfin quoi, il était connu à Washington comme « l’homme aux bonbons »,  a-t-il poursuivi.

En outre, en dépit de ce que Pollard a peut-être dit à propos de ses intentions, l’un des documents qui a fui était un grand manuel qui expose comment l’Agence de sécurité nationale (NSA) a intercepté les communications soviétiques.

Il n’existe aucune preuve que les fuites de Pollard n’ont pas fini à Moscou, « Le Mossad à l’époque était bien pénétré par le KGB, » suggère Adm. Thomas Brooks, l’ancien directeur du renseignement naval, à la retraite. « Les Israéliens vont devoir l’admettre. »

Daily Beast

JForum





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Etats Unis : La CIA craint que Jonathan Pollard puisse encore révéler des informations à Israël

    1. sergeb

      Les USA ont des CRIMINELS beaucoup plus dangereux que Pollard sur leur
      territoire même des terroristes, des tueurs en série.
      Combien d’américains tués par Pollard…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap