toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Conférence de Jacques Kupfer « Quel avenir pour les Juifs de France ? » le 30 juin à Paris


Conférence de Jacques Kupfer « Quel avenir pour les Juifs de France ? » le 30 juin à Paris

Conférence de Jacques Kupfer, co-président du Likoud Mondial et membre de l’exécutif sioniste mondial et président d’Israel is Forever, sur le thème « Quel avenir pour les Juifs de France ? » le jeudi 30 juin à 20h30 à Paris.

kupfer







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 30 thoughts on “Conférence de Jacques Kupfer « Quel avenir pour les Juifs de France ? » le 30 juin à Paris

    1. Aline1

      C’est tout de même malheureux, dégoutant et inhumain qu’il faille envisager cela. C’est injuste, et cela ne trouble pas grand monde. Il faut quitter nos pays, même si nous n’en avons pas envie, mais par principe de sécurité.

      Je n’aurais pas cru que ma génération aurait du connaître un exil. D’abord y a -il eu des périodes où des générations de juifs n’ont pas eu à s’exiler ?

    2. Armand Maruani

      @Jacques Kupfer,

      Une voix Juive et sioniste pour qui j’ai une grande admiration .

      Ses inteventions sont à chaque fois un coup de poing à la figure de nos ennemis ……………

      Telles sont grandes sa lucidité et ses analyses que je lis à chaque fois avec plaisir .

    3. Jacques B.

      Oui, c’est terrible pour des gens qui n’ont pas choisi où ils sont nés, qui n’ont le plus souvent même pas choisi d’être juifs, qui n’ont fait de mal à personne, bien au contraire très souvent, d’être obligé d’envisager de fuir pour sauver sa vie, ou au minimum sa tranquillité.

      C’est une triste réalité qui se perpétue depuis des siècles, des millénaires même ; et qui a son origine en bonne partie, pour ne pas dire uniquement, dans la jalousie des non-Juifs à l’endroit des Juifs.

      Je fais cependant deux observations :

      1/ les Juifs ont Israël maintenant, et c’est quand même une chance que n’avaient pas les générations précedentes

      2/ les non-Juifs, dont je suis, auront tôt ou tard à pâtir de ce rejet grandissant des Juifs par leurs concitoyens ; en effet, aucun pays ayant cherché noise au peuple juif n’en a tiré bénéfice, que ce soit sur le court terme ou le long terme. Et c’est normal, parce quand on y réfléchit et comme l’ont très bien montré des observateurs avertis, la haine du Juif est en réalité la haine de l’être humain, elle contient une forte dose de nihilisme : elle est suicidaire.

      Cela me peine beaucoup que mes compatriotes juifs en soient réduits, une fois de plus, à ce choix douloureux et inique ; et je comprends leurs hésitations, car partir est donner raison aux antisémites.
      Franchement, si j’étais juif, je partirais de ce pays qui craque de partout et dont trop de gens en vue sont ouvertement ennemis d’Israël (donc des Juifs, quoiqu’ils en disent, dans leur hypocrisie) sans que ça gêne grand-monde.
      Et même en tant que non-Juif conscient de la situation dangereuse qui vient, je partirais, si je n’avais quelques soucis de santé – et des parents qui commencent à être âgés.

    4. Salmon

      Jacques

      Dans mon immeuble j’ai subi l’antisémitisme des musulmans religiieux ou pas ,des chrétiens , des islamos gauchistes et maintenant une famille qui vient d’arriver dans l’mmeuble m’ont fait la quenelle et veulent me mettre dans la cave pour me faire subir ce qu’a subit Illan Halimi
      ELLE EST BELLE LA FRANCE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
      j’en suis dégoutée !!!!!!!!!!!!!!!

    5. Salmon

      LE TOUT AVEC LA BENEDICTION DE CERTAINS JUIFS

      DANS PAS LONGTEMPS CE SONT LES NOMS DE FAMILLE QUE JE DONNERAI !

    6. Salmon

      Ah AU FAIT , la famille qui veut me mettre dans la cave et me faire subir ce qu’a subi Ilan Halimi ce nomme COURT LAO

    7. Asher Cohen

      Juifs de France? Quel slogan curieux! Je dirai plutôt Juifs piégés en France pour engraisser les enfants des collaborateurs et la descendance des soldats allemands qui occupaient ce pays en 1940-45. Analysez-donc sociologiquement cette « communauté » de Juifs de France et notamment tous les traîtres à la Nation Juive qui l’infiltrent. Je n’insiste pas car j’aurais trop à dire sur ces Juifs dits « de France ». Je me permets de vous poser une simple question historique, Mr Kupfer: quelle était la position des Sionistes de la Droite Israélienne, les Begin, Shamir, etc.. quand en 1961, Ben Gourion, et Golda Meir, donnaient à De Gaulle 120.000 Juifs d’Algérie? Est-ce que Begin considérait que ces Juifs devaient étudier dans les Universités françaises plutôt qu’Israéliennes? servir l’armée française plutôt qu’Israélienne? travailler à développer les entreprises françaises plutôt qu’Israéliennes? Je pourrais écrire un livre entier pour montrer comment les français ont pu manipuler plusieurs diasporas Juives à vivre en France pour les exploiter. Êtes-vous conscient que pour ces 400.000 Juifs de France l’Hébreu, par exemple, est une véritable langue étrangère? Pensez-vous que ces Juifs auraient-été ce que Rabin considérait: « du mauvais matériel pour Israël »? Alors Mr Kupfer, assumez donc l’héritage historique des Sionistes de Droite. Mais par honnêteté je reconnaîtrai qu’en mai 1962, Ben Gourion et Shamir sont intervenus pour éviter un génocide Juif en Algérie. Peut-être que leur génération ayant vécu la Shoah, ils ne voulaient pas que cela se reproduise?

    8. Armand Maruani

      @Asher Cohen

      Les plus pauvres étaient sionistes , je ne parle pas des Juifs d’Algérie qui eux étaient français à la faveur du décret Crémieux , mais ceux originaires du Maroc et de Tunisie .

      C’est simple en ce qui me concerne j’ai appris le français , l’OSE m’a trouvé un job d’éducateur dans la région lyonnaise et la traversée en bateau ne coutait pas cher .
      D’autres ont poursuivi leurs études en France aprés les événements de Bizerte et ont fini par s’installer tout naturellement .

      Voilà c’était aussi simple que celà , nous étions des dizaines de milliers dans ce cas .

    9. Armand Maruani

      J’ai oublié de préciser qu’il fallait quitter d’urgence la Tunisie aprés les évènements de Bizerte car il n’y avait aucune perspective d’avenir pour les Juifs et ce depuis l’indépendance en 56 .

      Bizerte a été le détonateur et la guerre des 6 jours a balayé les derniers doutes pour ceux qui avaient encore un brin d’espoir aprés l’incendie de la grande synagogue de l’avenue de Paris .

    10. JEAN PN

      Quel avenir pour les Juifs de France ? Le même que pour les chrétiens … l’arabisation !
      Si nous ne nous entendons pas pour réagir physiquement contre les islamistes, nous sommes morts.
      C’est une erreur pour les juifs de partir en Israël. Imaginez que tous les juifs du monde se retrouvent en Israël. Ce petit pays ne pourra plus être défendu de l’extérieur et sera appelé à disparaître.
      Chrétiens et juifs devons nous entendre pour le même intérêt: Ne pas nous laisser anéantir par l’Islam !

    11. Salmon

      LES COMPLICES DE MON ANTISEMITISME AVEC LES MUZZS C’EST LA FAMILLE NATARD !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
      LE GERANT DU SYNDIC TRENDEL COMPLICE
      LA SOCIETE QUI EMPLOI LES MUSULMANS GARDIENS DE MON IMMEUBLE ET RESIDENCE C’ESTLA SOCIETE DE NETOYAGE AMAR !!!!
      et c’est pas fini

    12. Asher Cohen

      @Armand Maruani
      Je pense que dans les années 1950-60, les Juifs d’AFN préféraient la France à Israël, parce que pour vivre dans un Etat Juif en reconstruction, il fallait à l’époque beaucoup travailler, et en prime mener la guerre. Or, la majorité d’entre-eux ne voulaient pas faire d’effort et préféraient se planquer dans des jobs de petit fonctionnaire, petit commerçant, petit médecin de quartier, etc…, même au prix de l’abandon de leur estime d’eux-mêmes et de leur identité Juive. Quand j’observe l’état de la Communauté Juive de France actuellement, je ne suis pas convaincu qu’ils aient fait le bon choix, mais est-ce que Ben Gourion était fondé à les considérer comme étant du « mauvais matériel humain » pour Israël?

    13. Armand Maruani

      @Asher Cohen

      La majorité sont partis dans l’urgence sans un sou , ils ne méritent pas le mépris : « petit mèdecin , petit fonctionnaire , petit commerçant etc….  »
      Il fallait sauver sa peau nourrir et éduquer la marmaille . Il y eut de belles réussites malgré tout .

      Asher Cohen j’apprécie vos commentaires mais ne soyez pas excessif et injuste .

      Il n’y a qu’un seul Peuple Juifs ne cherchons pas la division en distribuant des bons et des mauvais points .

      Nul n’a le droit ni les moyens de juger .

      Devant D. nous sommes tous à égalité ,  » petits et grands  » .

    14. Armand Maruani

      Asher Cohen j’avais précisé dans l’un de mes commentaires ( 25 Juin . 20h39 )
      que ceux qui avaient émigré en Palestine avant 48 vivaient dans la misère et ne parlaient pas français .

      L’Agence Juive les prenaient en charge pour s’installer en Israël , ils n’avaient pas d’autre perspective .

      Ceux qui parlaient le français n’avaient pas d’autre choix que de traverser la méditerranée pour sauver leur peau sans savoir ce qui les attendait .

      Ce n’était rose pour personne croyez moi .

      Chaque Juif a sa propre histoire et mérite le respect .

    15. Armand Maruani

      Sans oublier que les Juifs d’AFN ont ranimé la flamme du Judaisme aprés l’hécatombe de nos frères ashkénazes .

      Ce fut une véritable renaissance du judaïsme en France .

      Cela aussi méritait d’être souligné .

      Asher Cohen soyez magnanime votre nom vous l’oblige .

    16. Armand Maruani

      Ceci dit naturellement nous avons beaucoup de fierté à soutenir nos frères d’Israël et nous vivons à chaque minute au rythme de leurs joies et de leurs peines .

      Ne nous accablez pas encore plus nos coeurs n’ont jamais cessé de saigner même si nous ne vivons pas en Israël .

      Par ailleurs je vous rappelle que beaucoup de nos coreligionnaires ont pris et prennent la route d’Eretz .

      C’est notre Histoire , il en est ainsi .

    17. christian

      Armand, vous n’avez pas à vous justifier, et vous savez certainement que pour l’instant en Israël, les séfarades sont plus ou moins discriminés, mais un jour cela cessera et ce ne sera pas volonté humaine, Adonaï YHWH s’occupe de tout et vous prendrez un jour la route pour Yéroushalaïm!
      Shalom

    18. Armand Maruani

      @Asher Cohen

       » Je pense que dans les années 1950-60, les Juifs d’AFN préféraient la France à Israël, parce que pour vivre dans un Etat Juif en reconstruction, il fallait à l’époque beaucoup travailler « ,

      Vous nous prenez pour des demeurés ou quoi ?
      Vous pensez que les Juifs sépharades sont des abrutis et qu’à la descente du bateau la France nous distribuait des billets de banque ?

      Vos propos sont racistes et indignes .

    19. Salmon

      Armand Maruani ne répondez pas à ce vaux rien qui déjà insulte sans mettre son nom c’est un troll

      C’est comme ça maintenant les gens vous insultent vous méprisent etc et ils le font dans l’anonimat

      Dans mon immeuble ceux qui veulent me mettrent dans la cave le mec Mariani de la famille Court Lao avec le quenelleur c’est pareil ils vous menace , insultent vous font suivre etc et les gens les prennent pour des gens respectable

      Pareil la Julie Savon ANTISEMITE ET C PAS FINI !,

    20. Armand Maruani

      @Salmon

      Si je réponds calmement c’est pour ceux qui nous lisent .

      Comme l’a si bien dit Christian je n’ai pas à me justifier et je n’ai de comptes à rendre à personne . Des provocateurs j’en ai vu défiler des milliers je suis vacciné .

    21. trender

      Entre 1956 et 1960 , (ma famille est partie en 1956 du Maroc pour Haïfa, nous avons vécu sous 30 à 38° en moyenne dans une baraque en tôle et toit en zinc ondulée , aucune possibilité de choisir un travail , le gentil « Ashkénaze » qui distribuait les jobs, nous avez bien expliqué, à nous les « Maghrébins » , que nous devions partir dés 4h du matin, si on avait de la chance, arracher les herbes et planter les futurs arbres ….que l’on soit intellectuel, docteur, enseignant, jeune ou vieux, etc….ou autre métier gratifiant, nettoyeur de cheminée de bateau sur le port, pour un salaire de misère , ou mieux, encore garde frontière, (1956 c’est en pleine guerre avec Nasser, suite au canal de suez) , avec ce grand bonheur suprême, de servir l’intelligentsia « Ashkénaze » qui dominait tout sous prétexte qu’elle était arrivée avant nous, … Vous connaissez , le terme « Protectia »…Nous on devait fermer notre gueule, seulement un jour, ces « séfarades », on voulu dire « stop » à cette injustice et on a fait une manifestation, qui a fini sous les coups des gentils policiers « Ashkénaze » qui je peux vous le dire n’ont pas ménagé leurs coups….Alors , oui , Israël est un pays magnifique, mais dans les années 60 , pour y rester, il fallait soit ne rien avoir à perdre ou avoir un courage qui dépasse l’entendement…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *