toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Calais : Dans la jungle, viols collectifs d’une vingtaine de mineurs, prostitution des jeunes filles d’après l’UNICEF


Calais : Dans la jungle, viols collectifs d’une vingtaine de mineurs, prostitution des jeunes filles d’après l’UNICEF

«Parmi les mineurs afghans rencontrés en entretien, la peur du viol est une des craintes majeures», écrivent ainsi les auteurs, qui relatent des faits de viols collectifs à Calais.

«En février 2016, bien que cette information n’ait pu nous être confirmée officiellement, plusieurs sources (policière et associative) ont indiqué que des adultes ont été arrêtés derrière le Kaboul Café suite à un viol collectif d’une vingtaine de mineurs afghans. Selon nos informations, cette interpellation n’aurait pas donné lieu à des mesures de protection pour les mineurs victimes de cette agression.»

Mais les jeunes filles ne sont pas en reste non plus, et souffrent particulièrement de la prostitution et de la traite des êtres humains. Des Éthiopiennes, Érythréennes ou des Kurdes sont contraintes de se prostituer pour environ cinq euros la passe «pour réunir les 5000 à 7000 euros exigés pour le passage» au Royaume-Uni. […]

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Calais : Dans la jungle, viols collectifs d’une vingtaine de mineurs, prostitution des jeunes filles d’après l’UNICEF

    1. Aline1

      Je me souviens d’une époque qui ne me semble pas si lointaine :

      Où le viol d’une personne, c’était considéré de manière assez grave, pour inspirer des films ou des ouvrages écrits ou autres.

      C’était si affreux, que toute la durée d’une œuvre pouvait ne traiter que de cela, de l’horreur que cela représentait, sur le moment du viol, sur les conséquences, et la vie fichue, sinon grandement traumatisée des personne ayant subi ce genre d’outrages. Les répercussions sur l’entourage, les peurs qui subsistaient ensuite, la difficulté de se reconstruire, etc. La justice et les poursuites contre le coupable…

      Aujourd’hui on ne présente non pas un viol, mais des viols par paquets, sans le nom et les visages, d’êtres qui pourraient aussi bien être des vers de terre que l’on a écrasés par mégarde.

      C’est tellement triste d’être arrivé à une telle période ou des choses plus horribles les unes que les autres sont narrées par les médias et la presse, comme un petit fait divers, qui s’oubliera bien vite, car demain, on le sait maintenant, il y aura d’autres nouvelles du genre.

      Donc pas utile de connaître l’humanité des victimes, dont les noms seront tus et on n’ insiste pas trop sur ce qu’elles sont subit – l’essentiel sera de parler abondamment du responsable, de montrer son visage, sa familles, ses proches, d’aller chercher des témoignages qui diront qu’il était pourtant si aimable, si gentil, voir adorable, dans sa vie de tous les jours.

    2. sergeb

      Parait-il que ces animaux dans leur pays ne peuvent pas tous s’accoupler avec une femelle de leurs patelin a cause par exemple de leur statut social ou de dotes qu’ils ne peuvent payer pour cause de pauvreté dit-on, la belle excuse..
      ils sont comme des bêtes en RUT et saute sur la première ou le premier jeune qu’ils voient. Alors ils se vidangent pour assouvir leur instinct bestial et ainsi blesser a vie des êtres sains. La preuve en est qu’ils qu’ils sont des maniaques sexuels, ils leur faut jusqu’à quatre femmes ou maitresses ou femmes de complaisances. Les chiens quand on leur coupe les couilles sont beaucoup plus tranquille a ce niveau.

    3. Armand Maruani

      C’est quoi ce bordel ? Ils se croient où ces chiens ?

      Les mettre dans un bateau et qu’ils retournent dans leur jungle .

      Y en a marre , chaque jour ils empoisonnent la vie des calaisiens et des français .

      Inacceptable

    4. haBIBI

      Ah Calais et sa jungle.
      Merci Hollandouille !
      Le meilleur de la civilisation islamique à la portée de tous !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *