toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Belgique: un enfant juif « gazé » avec des déodorants dans son école


Belgique: un enfant juif « gazé » avec des déodorants dans son école

Trois élèves d’une école élémentaire belge sont accusés de harcèlement à caractère antisémite contre un autre élève de 12 ans de confession juive, qu’ils auraient pulvérisés avec un désodorisant alors qu’il était sous la douche pour simuler des chambres à gaz nazies, rapporte les médias belges.

La mère de l’élève a déposé une plainte à la police jeudi dernier, après que son fils lui a relaté l’incident il y a environ trois semaines et avoir averti la direction.

La mère a par ailleurs indiqué que son fils est régulièrement victime de violences physiques, d’insultes et de blagues antisémites depuis un à deux ans, au sein de cet établissement situé dans la banlieue de Bruxelles, à Braine-le-Chateau.

Loading...

L’incident aurait eu lien lors d’une classe de neige début 2015. La mère raconte que son fils a été « gazé » dans les douches avec des déodorants et fouetté avec des serviettes jusqu’à laisser des marques sur ses bras et son dos.

« La victime se trouvait dans une chambre avec trois garçons », a indiqué Joël Rubinfeld, président de la Ligue Belge contre l’Antisémitisme. « Ils l’ont notamment gazé avec des déodorants et fouetté avec des essuies (…) Nous ne comprenons pas comment des jeunes peuvent agir de la sorte », a-t-il dit

Les trois élèves mis en cause ont tous 12 ans, et l’un d’eux serait le fils d’une enseignante de l’école.

« Mon fils me dit s’être régulièrement plaint depuis deux ans à son enseignante, mais elle amoindrit à chaque fois la situation et ne se rend pas compte qu’il s’agit de harcèlement. J’ai contacté les surveillantes du midi et elles ont autorisé mon fils à rester à l’intérieur le temps du midi. Mon fils va quitter l’école après le CEB (Certificat d’Études de Base), mais je fais ces démarches pour que les enseignants et la direction prennent conscience qu’il ne faut pas prendre les problèmes de harcèlement à la légère », a-t-elle affirmé.

« Avant les classes des neiges, nous avions déjà signalé que des insultes antisémites avaient été proférées. Le problème, c’est que l’un des jeunes est l’enfant d’une enseignante de l’école. Ils ne nous ont pas pris au sérieux. Ils nous traitaient même de menteurs. Nous avons pris sur nous. Et puis, nous avons finalement décidé d’agir et nous sommes un petit peu soulagés », a-t-elle ajouté.

Selon l’agence Belga, l’échevin de l’Enseignement Francis Brancart a indiqué qu’une enquête était menée par la direction, mais qu’elle ne permettait pour l’instant de confirmer les accusations portées. Il envisage la possibilité de mandater par la suite une enquête indépendante

Learn Hebrew online







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Belgique: un enfant juif « gazé » avec des déodorants dans son école

    1. i

      Quelle honte, cela commence même en élémentaire. A gerber, écoeurant, révoltant. Ce monde me fait gerber. Mauvais jusqu’à la racine, bête, stupide, cruel, ignorant. Puisqu’il n’y a plus rien à faire, Dieu envoie les coupes de la colère. Ne venez pas pleurer ensuite devant la justice de DIeu. Vous blasphémerez encore, mauvais que vous êtes. De la mauvaise graine, du chienlit. Dieu va séparez le blé de l’ivraie et l’ivraie sera jeté au feu.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *