toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Attentat de Tel Aviv, Lieberman « Je ne me contenterai pas de simples mots ». Première mesure 83.000 permis de visite gelés


Attentat de Tel Aviv, Lieberman « Je ne me contenterai pas de simples mots ». Première mesure 83.000 permis de visite gelés

Le ministre israélien de la Défense, Avigdor Liberman a expliqué qu’il n’avait pas « l’intention de se contenter de mots« , pour réagir à l’attaque qui a frappé Tel Aviv mercredi, alors qu’il se rendait sur la scène de l’attaque, dans le quartier de Sarona.

« Je ne vais pas détailler les mesures que nous allons prendre, mais je n’ai pas l’intention de m’en tenir à des déclarations« , a-t-il dit lors d’une visite au restaurant Max Brenner.

De son côté, Ofir Akunis, le ministre des Sciences, des Technologies et de l’Espace, a appelé jeudi à la destruction des maisons des terroristes qui ont sévi la veille à Tel-Aviv.

Qualifiant les assaillants d' »animaux », Akunis a déclaré que la paix était inatteignable et que leurs familles devaient être expulsées.

Dans la matinée, le chef de l’opposition Yitzhak Herzog a rendu visite aux victimes encore hospitalisés au centre médical d’Ichilov jeudi matin, où il a déclaré que les « promesses pompeuses » des dirigeants n’étaient pas respectées.

« Je ne crois pas aux déclarations grandiloquentes et aux grands discours, seulement en les actes. Il y a des mesures qui peuvent être prises, à la fois politiques et sécuritaires qui pourraient sortir Israël de ce terrible cycle d’effusion de sang« , a-t-il ajouté

Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, a promis jeudi que la fusillade meurtrière intervenue mercredi soir à Tel-Aviv sera suivie d’une « réponse décisive »

Netanyahou a dénoncé « un meurtre terroriste commis de sang-froid », selon ses services. « Il y aura des actions intensives de la police, de l’armée et d’autres services de sécurité, pas seulement pour capturer chaque complice de ce meurtre mais aussi pour prévenir de tels événements« , a averti M. Netanyahou.

Le Premier ministre, qui a atterri à l’aéroport Ben Gourion en provenance de Moscou peu de temps après la fusillade, a convoqué une réunion du cabinet restreint de sécurité jeudi à midi avec le ministre de la Défense Avigdor Lieberman, le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan, le chef de la police Roni Alsheich, le chef du Shin Bet Nadav Argaman et d’autres responsables pour envisager de nouvelles mesures sécuritaires, suite à l’attaque de Tel Aviv qui a fait quatre morts et six blessésda3a6ed0335267cb44365f496154c383ab337dba

 Arrestations près de Hébron

Les forces de sécurité israéliennes se préparaient jeudi à procéder à plusieurs arrestations en Cisjordanie, près de Hébron, ont rapporté dans la nuit les médias palestiniens.

Les deux terroristes palestiniens, auteurs de l’attaque, sont deux cousins originaires du village de Yatta (sud de la Cisjordanie) qui a été une zone militaire fermée par l’armée.

Selon des rapports dans la presse palestinienne, les terroristes ont été identifiés comme Mohammad Mousa Makhamreh et Khaled Ahmad Mousa Makhamrehen. La maison de l’un des deux hommes a été perquisitionnée et sa famille questionnée pendant la nuit par l’armée israélienne.

Les deux hommes ont été appréhendés peu de temps après la fusillade. L’un des deux a été blessé lors de son arrestation et a été transporté vers un hôpital pour se faire soigner.

La police a déclaré plus tôt que les deux agresseurs n’avaient pas de casier judiciaire et qu’ils étaient entrés illégalement en Israël.

Dans la nuit, les soldats israéliens sont entrés en nombre à Yatta, fouillant des maisons et procédant à des arrestations, a dit une porte-parole de l’armée israélienne. Yatta a été bouclée sauf pour les urgences humanitaires, a-t-elle ajouté.

Le père de Mohamad Ahmad Makhamrah a indiqué que les soldats avaient pris les mesures de sa maison, rituel préalable à une démolition punitive.

Par ailleurs, Israël a annoncé jeudi le gel de dizaines de milliers de permis d’entrée délivrés à des Palestiniens pour le ramadan, première mesure concrète au lendemain de l’attentat

« Tous les permis délivrés pour le ramadan, en particulier les permis destinés aux visites familiales (pour les Palestiniens) en provenance de Judée-Samarie sont gelés. (…) », a indiqué le COGAT, organe chargé de coordonner les activités israéliennes en Cisjordanie. La mesure concerne « 83.000 permis ».

Les autorités israéliennes ont également décidé de geler toutes les demandes de permis par des habitants de la bande de Gaza.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Attentat de Tel Aviv, Lieberman « Je ne me contenterai pas de simples mots ». Première mesure 83.000 permis de visite gelés

    1. Asher Cohen

      Tout effet a une cause. Les Israéliens d’aujourd’hui paient, avec du sang, les péchés de leurs pères en juin 1967. Il fallait, à l’époque, décider entre les 2 seules solutions possibles: abandonner immédiatement la Judée-Samarie reconquise, ou tout simplement l’annexer et en déplacer les populations arabes vers la Transjordanie et la Lybie. Le problème ne disparaîtra pas de lui-même tant qu’il ne sera pas résolu. Les politiciens Israéliens révèlent ici leur faiblesse. Ils préfèrent dépenser des milliards de shékalim en sécurité illusoire et guerres inutiles, plutôt que de prendre une décision, certes difficile, mais définitivement curative. Des gens qui fuient les problèmes sont-ils capables de gouverner le Peuple Juif? Mais il est vrai que les Sionistes ont laissé les Juifs s’entretuer en 1914-18 en combattant pour des puissances étrangères, et se sont révélés incapables d’empêcher l’assassinat de 6 millions de Juifs en 1939-45. Quand arriveront-ils à ce que le sang Juif ne soit plus versé, ne serait-ce qu’au moins sur la Terre Juive?

    2. Akerman Michel Israël

      N’importe quoi dans ce commentaire du nommé Asher Cohen.
      « les péchés de nos pères en juin 67 » ? Qui a provoqué la guerre des 6 jours ?
      Abandonner la Judée Samarie ? A qui ? il n’était pas alors question d’un pseudo peuple palestinien inventé par l’ex URSS. Au petit roi de Transjordanie qui lui avait occupé cette Terre Juive sans que personne au monde, à par les Sionistes, ne proteste !
      Sait-il au moins où se trouve la Libye qui n’était pas impliquée dans la guerre des 6 jours ?
      Les sionistes ont laissé les Juifs s’entretuer en 14 – 18 ? Pouvaient-ils déserter leur pays ?
      Bref que des con—-ries …

    3. Aline1

      @Mr Asher Cohen –
      Pardonnez moi, ce n’est pas que je veux pas vous reprendre sur ce que vous dites – d’autant plus que cela pourrait être juste quelquefois – Mais dire, comme ne cesse de faire l’opposition de Gauche :
      – Il fallait
      – Ils auraient du
      – Il n’y a qu’à

      etc. etc. Cela ne sert à rien. Certainement des erreurs ont dues être faites, même Gaza rendue pas notre glorieux Sharon. Ils ont fait des erreurs parce qu’ils ont tenté…

      Je pense qu’en Israël, les hommes politiques quels qu’ils soient ont toujours cherché à bien faire – Et avant tout pour la sécurité.

      Nous n’avons pas toutes les cartes en mains, il faut leur faire confiance, surtout aux personnes qui montrent qu’ils pensent plus au Pays qu’à une idéologie – ce que font les gauchistes, par tradition ils ont horreur du mot Patrie, alors déjà ce n’est pas bon pour Israël qui plus que beaucoup de Pays à besoin que l’on soit patriotique pour la survie même du Pays.

      Et puis nos ennemis sont tellement haineux, aidés par l’Occident en plus – ce n’est pas facile pour un dirigeant israélien. Il ne peut malgré le plaisir que cela nous ferait, faire abstraction de certaines pressions – parce que tout simplement Israël ne peut survivre isolé – Alors, je pense que Bibi fait au mieux.

      Si seulement il n’y avait pas ces ultra-gauchistes qui font tant de mal à Israël et sont les alibis qui aident à faire monter l’antisémitisme dans tous les autres pays….

      Bonne soirée et gardons espoir,

    4. Asher Cohen

      @Aline
      Je vais essayer de faire le plus simple possible, ayant tellement à dire sur cette question.Quand on mène une guerre le Plan est vital, non seulement pour la guerre elle-même, mais aussi pour l’après-guerre. Même mauvais, il faut avoir un plan, quitte à le modifier par la suite. En 1943, les Américains avaient déjà leur plan pour l’après-1945. En Juin 1967, les Dirigeants Israéliens avaient certes un plan de guerre, mais pas de plan pour l’après-guerre. Durant les années 1950-60 ils n’avaient pas prévu la reconquête de la Judée-Samarie et en juin 1967 ils ont été surpris et grisés par le succès au point de manquer de Rationalité Juive. Immédiatement à l’époque, Ben Gourion avait recommandé d’abandonner les Territoires Juifs reconquis, arguant que le million de squatters arabes qui l’occupaient allaient être un fardeau supplémentaire pour les Juifs. A l’opposé,le 12 Juin 1967, le Ministre Ygal Allon avait, lui, l’accord de tous les partis politiques israéliens pour déplacer ces populations vers la Transjordanie et la Lybie. Je ne sais pas pourquoi Allon n’a pas mis cette mesure en application? A-t-il manqué de courage politique? A l’époque, Israël n’était pas assez puissant pour imposer cette décision à la Communauté internationale. Pourtant en 1948, la recréation de l’Etat Juif s’était réalisée dans la violence et 700.000 squatters arabes ont débarrassé les lieux sans regrets. En 1948, les survivants de la Shoah n’avaient rien à perdre et étaient déterminés, la Génération qui a mené la guerre en 1967 était moins déterminée. Dans tous les cas, c’est une faute très grave que les Juifs, un demi-siècle après, paient toujours dans le sang, et révèle l’incompétence de certains dirigeants politiques, incompétence éclatante en octobre 1973. Un sage Séfarade disait: « le héros n’est jamais impulsif, il prépare ». Les Dirigeants politiques Juifs en 1967 n’étaient donc pas des héros au sens de nos Hakhamim.

      Le retrait de Gaza par Sharon a été une excellente décision politique comme le montre le résultat actuel: les squatters arabes n’ont aucune crédibilité en tant que peuple.

      Leur sécurité, les Juifs l’ont toujours portée en eux-mêmes, depuis des millénaires, et leur Nationalisme n’est pas à discuter puisqu’il s’est maintenu en Diaspora, sans Etat Juif, pendant 18 siècles.

      Nous n’avons certainement pas toutes les cartes en mains, mais nous pouvons observer que Netanyahou joue très dur face à Obama et Poutine, ce qui permet de penser qu’il a les reins solides.Malgré tout, il faudra bien un jour prendre une décision: abandonner la Judée-Samarie ou l’annexer? Israël a-t-il les moyens et la puissance d’opposer à la Communauté Internationale le déplacement de populations? En attendant, les Dirigeants Israéliens voient que le sang Juif continue d’être versé malgré la recréation de l’Etat Juif. Quelle est donc leur crédibilité?

    5. Asher Cohen

      @Akerman Michel Israël
      « Les sionistes ont laissé les Juifs s’entretuer en 14 – 18 ? Pouvaient-ils déserter leur pays ? »
      Dès décembre 1914, Jabotinsky et Trumpeldor ont créé la première armée Juive depuis 18 siècles: la 1ière Légion Juive de Palestine. La question est donc: en 1914-18 était-il préférable de crever à la guerre en tuant d’autres Juifs pour des puissances européennes, ou ne valait-il pas mieux combattre pour son propre Peuple, dans sa propre armée? Les Juifs d’Europe, et notamment de France sont vraiment des minables et si après 1914-18 le Betar, la Hagana, l’Irgoun et le Lehi, n’avaient pas été formés, l’Etat Juif n’aurait jamais pu être recréé en 1948.

    6. haBIBI

      Heueu !
      Est ce que, hiérarchiquement, vous mettez votre identité juive au dessus ou en dessous de votre identité humaine ?

    7. Asher Cohen

      @haBIBI
      Depuis 1860, quelques 26.000 Juifs sont morts pour la défense d’Israël et de leur propre Peuple. Simplement en 1914-18, il y a eu un nombre bien supérieur de Juifs (de France, d’Algérie, d’Allemagne, de Pologne, de Russie, etc..) morts en combattant pour des puissances européennes chrétiennes, pour des causes qui ne les concernaient pas, tout en tuant d’autres Juifs. C’est le sommet de la haine de soi Juive. La réponse est là: les Juifs ont plus de chances de maintenir leur vie, la Valeur suprême au sens du Judaïsme, en combattant pour leur propre Peuple que pour d’autres peuples, notamment chrétiens. La guerre de 1914-18, consécutive à l' » émancipation » par des goyim chrétiens, est l’apogée de la destruction de la Nation Juive et de l’identité Juive. Dois-je vous rappeler que ce qui constitue notre identité ce sont nos valeurs, et elles sont juives et non chrétiennes telles que le sacrifice de soi par exemple. Laissez-donc à « jésus christ » l’honneur de se sacrifier pour les autres!

    8. patricia

      Pourquoi jusqu a dimanche minuit ? pourquoi soigne t on les familles de ces terroristes et de ces dirigeants qui ne nous reconnaissent pas, en etat de paix, je comprends, en etat de guerre, inadmissible, je ne veux pas me voir dans l occident qui sombre, il est temps que l occident se voit dans Israel. Israel est a l image d un homme, independant, qui n a besoin de personne et surtout pas besoin de faux amis.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *