toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Richard Abitbol : Lettre ouverte à M. Patrick Klugman à propos de Sadiq Khan


Richard Abitbol : Lettre ouverte à M. Patrick Klugman à propos de Sadiq Khan


Paris le 9 Mai  2016

Monsieur,

Nous lisons avec stupéfaction votre contribution sur Facebook aux termes de laquelle vous condamnez « les « ignominies » et autres « calomnies » déversées sur Sadiq Khan par un candidat conservateur en déroute visiblement mal avisé, renseigné et conseillé »(sic) sans toutefois préciser de quelles calomnies ou ignominies il s’agit. Je reconnais là la précision de l’homme de droit qui répugne le contact avec les hommes de droite !

C’est au moment ou les « progressistes travaillistes » se défoulent dans un antisémitisme d’un autre âge que vous conspuez « un juif milliardaire » qui serait mal avisé, mal renseigné et mal conseillé. Mais, vous même, vous êtes vous avisé de vous renseigner sur votre «candidat adulé » et vous êtes vous penché sur ses déclarations, écrits et comportements depuis 2001. Vous êtes vous renseigné ? Et par qui donc avez-vous été conseillé ?

Dans votre esprit, suffit-il d’être issu d’un milieu modeste, d’être immigré et de surcroît être musulman pour être oint par  «droit divin», alors qu’un individu trop riche, trop éduqué et de surcroît juif serait banni à jamais et n’aurait plus le droit d’être élu ou d’émettre une quelconque critique, motivée par la seule nécessité de dévoiler la vérité.

C’est cette vérité là qui vous effraie et que vous désirez étouffer.

Vous osez dire, sans aucun bémol, que « Sadiq Khan…est un homme remarquable, engagé et courageux», sans préciser, là encore, en quoi il est engagé et courageux.

En effet, si vous aviez pris la peine de le préciser, vous auriez certainement annoncé qu’il a attribué la responsabilité du 11 septembre aux États-Unis, l’attentat de Londres à Tony Blair et qu’il a défendu les  des antisémites virulents, et vous auriez aussi rappelé que:

1. Sadiq Khan s’est engagé aux côtés des travaillistes les plus extrémistes et a souvent soutenu les thèses des islamistes britanniques depuis son entrée en politique. C’est ainsi qu’il s’est engagé avec vigueur auprès de Farrakhan, dirigeant de l’organisation politique et religieuse appelée Nation of Islam. Dénommé le « Hitler Noir », ce dernier a été accusé de sexisme, d’homophobie, de racisme et d’antisémitisme. On lui a reproché et on lui reproche toujours ainsi qu’à son organisation une vision complotiste et stigmatisatrice des Juifs, rendus responsables de l’esclavage et de la traite des Noirs.

2. Sadiq Khan avait ( et a ?) des liens étroits avec des organisations islamistes proches des Frères Musulmans, comme l’association Hizb ut-Tahrir. De même, Sadiq Khan apparaît aux côtés de cinq islamistes à une conférence organisée par l’association Friends of al-Aqsa, un groupe qui a publié des travaux négationnistes; lors de cette conférence, les femmes devaient notamment emprunter une entrée distincte de celle des hommes.

3. Sadiq Khan est apparu à de multiples reprises au côté de l’imam Sulaiman Ghani, un imam extrémiste qui soutient l’État islamique.

4. En 2008, il prononce un discours au Global Peace & Unity Festival ( équivalent de notre U.O.I.F) devant des spectateurs agitant l’étendard noir des djihadistes.

5. Sadiq Khan a utilisé le terme « Oncles Toms » pour désigner les musulmans modérés les considérant ainsi comme des soumis.

6. En 2006, il s’est opposé à la suspension du maire travailliste de Londres, Ken Livingstone, qui avait tenu des propos antisémites à l’égard d’un journaliste juif du Evening Standard; en 2006 toujours, Sadiq Khan signe une lettre dans The Guardian imputant au Royaume-Uni une part de responsabilité dans les attaques terroristes à Londres en raison de son soutien à Israël, et notamment la soumission de Tony Blair aux intérêts d’Israël.

7. Sadiq Khan a appelé à rejoindre la campagne de boycott d’Israël et à s’associer au mouvement B.D.S

8. Sadiq Khan a, comme le rappelle le Daily Mail, entre 2008 et 2012, soutenu des organisations ayant appelé à la violence envers des femmes. Et,en 2016, Sadiq Khan se voit obligé de renvoyer son assistant parlementaire, Shueb Salar, après que celui-ci ait tenu des propos sexistes et homophobes, notamment en appelant au meurtre des gays.

Voilà ce que vous appelez un homme « remarquable, engagé et courageux» ! Vous avez fait bien plus fort que ce que vous aviez reproché à Roger Cukierman, en février 2015, quand celui-ci avait qualifié Marine Le Pen d’« irréprochable ».

Le fait que Sadiq Khan ait décidé d’aller au Mémorial, ce 8 Mai, ne change rien à l’affaire, ni au fait que cet homme soit acquis aux plus radicaux des islamistes.

N’est-ce pas vous d’ailleurs qui vous êtes ardemment mobilisé afin que Marine Le Pen ne puisse en aucun cas visiter Yad Vashem ou se rendre en Israël sous prétexte des ineffables péchés de son père qu’elle a pourtant excommunié ?  Ce faisant vous lui refuser le droit de faire «Tchouva» ce que vous sembler autoriser allègrement à Sadiq Khan. Au nom de quelle cohérence ?

Voilà donc ce que les nouveaux travaillistes britanniques, viscéralement antisémites, et vous, un «digne» représentant du CRIF considèrent comme un homme « remarquable, engagé et courageux» et dont vous vous réjouissez de l’élection.

Malheureusement, les dérapages dénoncés ont, bel et bien, eu lieu, c’est un fait ! Ils ont été publiés en leur temps dans la presse anglaise (allez chercher sur Google).

Bien sûr, tout homme peut se repentir et peut être pardonné (ce que vous vous autorisez de faire uniquement à ceux qui vous sont proches idéologiquement), mais pour cela, de plates excuses publiques sont nécessaires même si cela n’effacera jamais les blessures subies !

Ce qui est honteux dans votre déclaration, ce n’est pas tant le fait de se réjouir de son élection mais le fait de vouloir gommer le passé sulfureux de ce monsieur à la manière des pires négationnistes; et de ne pas lui demander un repentir publique !

Comme toujours pour vous, selon que l’on soit de gauche ou de droite un antisémite sera pardonné ou expié! Malheureusement l’antisémitisme n’a pas de couleur politique. C’est un sentiment également partagé tant à droite qu’à  gauche !

Quand vous osez déclarer à propos de Sadiq Khan: « Qu’il soit un maire londonien progressiste, européen et musulman (dans cet ordre) est une chance à l’heure des assignations à résidence religieuses et identitaires. », vous vous trompez et plus grave encore, vous voulez nous tromper !

Contrairement à vos assertions, Monsieur Patrick Klugman, nul n’a reproché à Sadiq Khan d’être un musulman mais uniquement le fait d’être un extrémiste islamiste proche des terroristes !!!!

Et c’est ce qu’a fait, pendant sa campagne, Zac Goldsmith qui, d’après vous, aurait la double tare d’être juif et milliardaire, et qui serait, donc, de ce fait, une cible idéale !

Je tiens à vous rappeler que rien n’a fait plus de tord à une certaine gauche que cette arrogance qui méprise  ceux qui osent ne pas penser comme eux. Pour ceux-là, et vous en êtes une illustration parfaite, il y a UNE VÉRITÉ et une seule, et tous ceux qui émettent une idée contraire sont immédiatement taxés d’incompétents, d’imbéciles heureux ou de fachos.

Drôle de conception de la démocratie !!!!

Si elle s’entête dans cette voie, l’ultra-gauche avec son idéologie totalitaire ( et antisémite) finira par anéantir notre pays au risque de le mener à une guerre civile effroyable !!!!

Et, au moment où  une gauche moderne, dynamique et adaptée aux aspirations des français commence à se dessiner autours de personnalités comme Manuel Valls ou Emmanuel Macron vous les affublez de votre méprisable dédain : « à l’heure des assignations à résidence religieuses et identitaires. », laissant croire que ces mesures sont gratuites, injustes et inspirées par la haine.

Monsieur KLUGMAN, ce qui nous gène dans cette affaire, au-delà du fond de celle-ci, c’est qu’un membre du Comité Directeur du C.R.I.F puisse, comme l’année dernière lors de votre hommage à Mahmoud Abbas, se féliciter de l’élection ou de la promotion d’un individu qui a montré tant de haine envers les Juifs et Israël.

Que le Conseil Municipal de Paris, où dominent des Communistes, des Verts et des Frondeurs, dont on connait l’idéologie, prenne ce genre de position, cela ne nous gène guère, mais nous sommes profondément choqués que vous, membre du C.R.I.F,  puissiez honorer  des dirigeants si peu respectueux envers la communauté juive et  qui, dans leur discours, instillent en flux continu la haine antisémite. L’élection de Sadiq Khan concerne les londoniens mais au vu de vos positions cela aura, indubitablement, des conséquences sur la perception fallacieuse de cette situation par les Françaises et les Français, avec la répercussion que l’on sait sur nos concitoyens juifs !

Puisque Mardi 10 Mai, « vous aurez la chance de participer à son premier entretien avec Anne Hidalgo», et que vous considérez cela comme un honneur, j’espère que vous ferez part à Monsieur Sadiq Khan de inquiétude des juifs de France, et peut-être d’Europe, relative à ses déclarations, son passé et ses fréquentations.

Richard C. ABITBOL
Président de la Confédération des Juifs de France et des Amis d’Israël

Votre communication sur Facebook en date du 9 Mai 2016

 

Klugman1

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Richard Abitbol : Lettre ouverte à M. Patrick Klugman à propos de Sadiq Khan

    1. Grégoire

      La mise en doute des déclarations de M. Abitbol jette le doute sur vos propos
      Mais qui êtes vous cher Monsieur HIC.
      Quelqu’un d’aviné qui veux des preuves dans un court billet de réprobations.
      Vous défendez Klugman l’islamo-gauchiste qui lui n’a pas besoin de prouver la véracité de ses propos perfides.

    2. pierre Post author

      @Hic

      Tout ce que Mr Abitbol cite est avéré. N’hésitez pas à faire vous-même des recherches.

      Quand à l’opportunité d’une telle lettre, nous pensons qu’elle est salutaire tant les ignominies à répétition de Mr Patrick Klugman, membre du Crif et collaborateur de Mme Hidalgo ne sont plus du tout acceptées par la grande majorité des français de confession juive.

      Quand votre qualificatif péremptoire de ‘coqs’, sachez que celui pourrait relever de la même critique que vous adressez aux deux protagonistes.

    3. ABITBOL

      Voilà un petit abrégé des actions de Sadiq Khane en anglais ( désolé je n’ai pas le temps de faire la traduction), il n’est pas très difficile de copier des paragraphes ci-dessous et de chercher sur Google. Ces propos ont été rapportés dans des journaux comme The Telegraph, The Guardian,..;Mais pour trouver il faut un peu de bonne volonté:
      In 2004, Khan was the chief legal advisor to the Muslim Council of Britain, a group linked to the Muslim Brotherhood. Khan defended Yusuf al-Qaradawi, an Egyptian-born Islamist who has been banned from entering the UK. Al-Qaradawi has expressed support for Hamas suicide bombings against Israel: « It’s not suicide, it is martyrdom in the name of Allah. » According to Khan, however, « Quotes attributed to this man may or may not be true. »
      Also in 2004, Khan shared a platform with a half-dozen Islamic extremists in London at a political meeting where women were told to use a separate entrance. One of the speakers was Azzam Tamimi, who has said he wants Israel destroyed and replaced with an Islamic state. Another speaker was Daud Abdullah, who has led boycotts of Holocaust Memorial Day. Yet another speaker was Ibrahim Hewitt, a Muslim hardliner who believes that adulterers should be « stoned to death. »
      In 2006, Khan attended a mass rally in Trafalgar Square to protest the publication of cartoons of Mohammed by Western newspapers. One of those present at the rally was Tamimi, who told Sky News: « The publication of these cartoons will cause the world to tremble. Fire will be throughout the world if they don’t stop. » Khan defended Tamimi: « Speakers can get carried away but they are just flowery words. »
      In 2008, Khan gave a speech at the Global Peace and Unity Conference, an event organized by the Islam Channel, which has been censured repeatedly by British media regulators for extremism. Members of the audience were filmed flying the black flag of jihad while Khan was speaking.
      Also in 2008, Khan wrote that Turkey should be allowed to join the European Union in order to prove that the bloc is not a « Christian Club » that discriminates against Muslims:
      « Muslims across Europe will see the question for Turkish admission to the EU as a clear test of European inclusion. If the door is slammed shut it will be understood by 20 million Muslim citizens of the EU that the basis of the decision to treat Turkey differently to new members like Bulgaria or Romania has been made on the basis that Europe is a ‘Christian Club.’
      « Some will see this as a clear indication that Muslims can never be a part of the story of Europe or the West. That will undermine everybody working to say that of course one can be British, European and Muslim, or French, European and Muslim. »
      In 2009, when Khan was the Minister for Community Cohesion in charge of government efforts to eradicate extremism, he gave an interview to the Iran-backed Press TV. He described moderate Muslims as « Uncle Toms, » a racial slur used against blacks to imply that they are too eager to please whites.
      In the same interview, Khan expressed support for boycotts of Israeli products: « You know, there’s nothing wrong, and I encourage people to protest, to demonstrate, to complain, to write into newspapers and TV, to, if you want to boycott certain goods, boycott certain goods — all lawful means open in a democratic society. »
      In 2012, Khan addressed and praised the Federation of Student Islamic Societies (FOSIS), an umbrella group founded by activists from the Muslim Brotherhood. The British government has criticized FOSIS for promoting Islamic extremism.
      In 2014, Khan expressed support for Baroness Warsi, who resigned from Prime Minister David Cameron’s cabinet because she felt that Cameron was insufficiently critical of Israel. In an essay for the Guardian, (which has now been removed from the Guardian’s website) Khan wrote:
      « Warsi must be listened to when she says, ‘our response to [Gaza] is becoming a basis for radicalization that could have consequences for us for years to come’ […] The government’s failure to criticise Israel’s incursion is not just a moral failure — it goes directly against Britain’s interests in the world and risks making our citizens less safe as a result. »
      Commentator Anthony Posner wrote:
      « Although Khan has assured Londoners that he would not use the mayoral office as ‘a pulpit to pronounce on foreign affairs,’ one wonders if he would really be able to remain neutral if London was once again dealing with large anti-Israel demos. On the basis of his response to Warsi’s resignation, it seems unlikely that he would show restraint. »
      In March 2016, Khan was pressured to fire a top aide, Shueb Salar, after the Daily Mail revealed that Salar was sending misogynistic messages on social media: « Along with homophobic and sexist comments, Salar jokes about rape and murder, claims Bengali people ‘smell’ and said he thought the slaying of soldier Lee Rigby by extremists in 2013 may have been fabricated. »
      In May, a close ally of Khan, Labour politician Muhammed Butt, apologized for sharing a Facebook post which compared Israel with Islamic State.
      In an election debate aired by the BBC on April 18, Khan said he had « never hidden » the fact that he had represented « some pretty unsavory characters. » When asked if he regretted sharing a platform with extremists, he said: « I regret giving the impression I subscribed to their views and I’ve been quite clear I find their views abhorrent. »
      Former Labour Party manager Rob Marchant said he was worried about Khan’s links to extremists, but that he should be given the benefit of the doubt:
      « While this dabbling with Islamist politics may well have been more to do with a streak of ruthless populism in Khan in building political support, than a genuine meeting of minds with the Islamists, it does cast some doubt upon both his judgement and his values. »
      By contrast, British politician Paul Weston, who has long cautioned about the Islamization of Britain, warned that Khan’s rise is a harbinger of things to come:
      « The previously unthinkable has become the present reality. A Muslim man with way too many extremist links to be entirely coincidental is now the Mayor of London. I suppose this is hardly a shock, though. The native English are a demographic minority (and a rapidly dwindling one) in London, whilst Muslims from Pakistan and Bangladesh are a rapidly expanding demographic…..
      « In a couple more decades Britain may well have its first Muslim Prime Minister, and I think we can safely assume he will be of the same ideological stock as Sadiq Khan…. Reality cannot argue with demographics, so the realistic future for Britain is Islamic. »

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap