toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Pakistan : la mort du mollah Akhtar Mansour a été confirmée par les talibans afghans


Pakistan : la mort du mollah Akhtar Mansour a été confirmée par les talibans afghans

Les États-Unis ont annoncé samedi qu’ils avaient tué dans une frappe aérienne au Pakistan le chef des talibans afghans, le mollah Akhtar Mansour. Sa mort a été confirmée à l’agence AP par un commandant taliban, le Mollah Abdul Rauf, et par les services de renseignement afghan.

Selon le porte-parole du Pentagone Peter Cook, le mollah Mansour a été visé par une frappe de drone dont on a appris, un peu plus tard, de source anonyme, qu’elle a été autorisée par Barack Obama lui-même. Depuis la fin de la mission de combat de l’Otan en Afghanistan, en 2014, les forces américaines n’ont plus théoriquement qu’un rôle de conseil et d’assistance auprès des forces afghanes. «Mansour était (…) une menace imminente pour le personnel américain, les civils afghans et les forces de sécurité afghanes», a déclaré le secrétaire d’Etat américain John  Kerry à la presse depuis Naypyidaw, la capitale birmane, ajoutant qu’«il était également directement opposé aux négociations de paix».

Un raid des forces spéciales américaines

Le bombardement a été mené par plusieurs drones des forces spéciales américaines dans une zone éloignée à la frontière de l’Afghanistan et du Pakistan, « au sud-ouest de la ville d’Ahmad Wal », située en territoire pakistanais, a précisé le responsable américain. « Il était un obstacle à la paix et à la réconciliation entre le gouvernement d’Afghanistan et les talibans, interdisant aux chefs talibans de participer aux négociations de paix avec le gouvernement afghan », a justifié Cook.

Selon des responsables pakistanais, l’homme présenté comme le chef des talibans voyageait sous une identité pakistanaise et un nom d’emprunt. Il arrivait d’Iran dans une voiture de location. Le raid a «totalement détruit» le véhicule dans lequel circulaient deux individus dont les dépouilles sont «méconnaissables», a indiqué un membre des services de sécurité pakistanais. Les deux cadavres ont été transférés vers un hôpital de Quetta, le chef-lieu de la province du Baloutchistan.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap