toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Najat Vallaud-Belkacen hystérise la question de l’enseignement de l’arabe


Najat Vallaud-Belkacen hystérise la question de l’enseignement de l’arabe

Najat Vallaud-Belkacen considère l’arabe et le turc comme des langues comme les autres, qu’il faut désormais promouvoir comme des langues vivantes puisque, selon sa vision, les peuples d’immigrés de langue arabe ne partiront pas de France.

Paris, Assemblée Nationale – A la question de madame Annie Génevart, député Les Républicains, « ne croyez-vous pas que l’introduction des langues communautaires dans les programmes scolaires encouragera le communautarisme qui mine la cohérence nationale ? » le ministre de l’éducation national, Najat Vallaud-Belkacen, répond, essoufflée par l’ironie en évinçant la question du communautarisme : « J’estime que s’il y a bien une chose à faire dans notre pays c’est bien de diversifier les langues que nos enfants apprennent à l’école, car toutes ces langues ont leur légitimité et leur intérêt ». Les victimes du terrorisme passé, présent et à venir apprécieront, tout comme les écoliers de confession juive : la mission première du ministre n’est ni la réussite, ni la transmission des valeurs républicaines et laïques mais de tout mettre en œuvre pour assurer l’enseignement de l’arabe et du turc.Le ministre oublie, par pur électoralisme idéologique, qu’une langue a une histoire, est également issue d’une civilisation et fait échos à une religion. Madame Vallaud-Belkacen considère, selon ces propos, la langue arabe comme l’équivalent de l’allemand.

Une agressivité totalement inappropriée dans l’hémicycle pour un ministre de la Vième République, d’autant plus quand sur d’autres sujets, elle sait faire preuve d’une infinie retenue, toujours tout sourire. Ainsi, lors de l’émission Le Supplément sur Canal +, face à un « musulman normal » le ministre Vallaud-Belkacen a refusé, en conscience, de le rappeler aux valeurs républicaines. Après le vote antisémite et révisionniste à l’UNESCO, il est désormais évident que cette « pudeur de la femme » est en fait celle de la connivence.

Le mercredi 11 mai, madame le ministre avait déjà perdu son self-control en accusant la droite « d’avoir dévalorisé l’école en préférant le curé à l’instituteur ».

Loading...

Le bilan catastrophique de ce ministre est justement rappelé par l’UNI :

Les français n’oublieront pas la réforme du collège, qui a préféré l’égalitarisme au détriment des enseignements d’excellence (Latin, grec, classes bi-langues).
Les français n’oublieront pas son choix inacceptable de supprimer les bourses au mérite plutôt que d’encourager les élèves méritants à se surpasser.
Les français n’oublieront pas les calamiteux programmes scolaires qui ont consacré le nivellement par le bas.
Les français n’oublieront pas sa volonté d’imposer une désastreuse réforme de l’orthographe consacrant l’écriture phonétique au détriment de l’écriture traditionnelle.
Les français n’oublieront pas sa tentative d’imposer l’enseignement de la théorie du genre à l’école avec notamment les « ABCD de l’égalité ».

Le ministre acte au final, par sa politique, que les populations arabes doivent rester en France en bénéficiant de toutes les aides et du soutien de l’état. Par contre, les écoliers juifs n’ont pas d’autre choix que de quitter les écoles publiques, las de subir la haine des « musulmans normaux« . Mettre un terme à cette situation n’est pas, à l’inverse donc de l’enseignement de l’arabe et du turc, la priorité du ministre de l’enseignement national.

@ Sébastien COLIN pour Europe Israël News.





Chroniqueur Europe Israël News



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 20 thoughts on “Najat Vallaud-Belkacen hystérise la question de l’enseignement de l’arabe

    1. Pinhas

      Non madame , nos enfants ne sont en France , parlent et écrivent déjà difficilement le Français alors l’arabe certainement pas .

      Ici on est en France et les langues mortes sont mortes .

    2. Pinhas

      Non madame , nos enfants sont en France , vivent en France .
      Ils parlent et écrivent déjà difficilement le Français ( et moi aussi ) voir ci-dessus ) alors l’arabe certainement pas .

      Ici on est en France et les langues mortes sont mortes .

    3. Jacques B.

      Quand j’étais jeune, on nous incitait à étudier des langues étrangères, en nous vantant les avantages de chacune :

      – l’anglais, langue internationale,
      – l’allemand, langue de notre voisin immédiat, langue d’un peuple industrieux, économiquement dynamique (et derrière bien sûr, la réconciliation franco-allemande),
      – l’espagnol, langue parlée par des peuples en plein développement,
      etc.

      Et l’arabe, c’est la langue de quoi ?
      Du coran ? Certes.
      Du terrorisme international ? Certes également.
      Du sous-développement chronique et des régimes autoritaires, aussi.

      Stupide ministre que cette Bécassine, mue uniquement par l’idéologie de son camp, le camp des envahisseurs mahométans.

    4. Jacques B.

      Quant au latin et au grec, ce sont les langues mères du français ; qui les étudie comprend mieux la langue française.
      Ces deux langues, quoique mortes, font donc partie intégrante de notre culture, et y porter atteinte est en réalité porter atteinte à la culture française.

      Mais peut-on attendre autre chose d’un gouvernement dont l’objectif prioritaire est de détruire nos racines, de saper l’identité française ?

    5. moka

      Ne soyez pas trop dur avec elle ,apprendre l arabe est une bonne chose si nous voulons comprendre ce qu ils disent réellement sur nous mécréants, langue du soit disant saint dieu .

    6. Yiwen

      Demandez aux kabyles qui ont bien compris la methode infaillibe des arabo musulmans.
      Le danger c’est L’ARABO ISLAMISME. l’arabité islamise, et l’islame arabise. l’islame est le vecteur et suport de la langue arabe et celle ci est le vecteur et suport de l’islam. La langue arabe est un langue qui vehicule davantage la religion que la science et les idées cartesiennes auxquelle elle est refractaire. Le lagage arabe courant est trufé de sourate et formule islamique comme hamdou llah, soubhan allah, mektoub, incha allah..steghfit allah, la haoula ou la qouwata illa bi allah….etc qui rapelle au locuteur que toute sa vie ne depend que de dieu mais surtout pas de lui même. Une personne qui embrasse l’islam va certainement devenir un soldat de la ouma arabo islamique. une personne qui apprend la langue arabe peut facilement etre enroler dans cette mega secte.

    7. sécotine

      apprendre l’arabe certes, mais lequel ?
      Pour que tout le monde puisse se comprendre il faudrait enseigner l’arabe littéraire que le commun des citoyens ignore, alors l’arabe dialectal ? Oui mais lequel ? J’ai le souvenir de deux amies l’une égyptienne, l’autre marocaine, qui finalement communiquaient en Français tant leur vocabulaire différait. En plus, est-ce qu’un turc, un afghan, un algérien accepterait que l’arabe marocain ou syrien soit enseigné à son fils ?
      Dame Belkacem ne sait plus quoi inventer pour semer la zizanie dans le pays à moins qu’elle ne veuille imposer le marocain comme langue « officielle » en France.

    8. Avram

      Pourquoi se prendre la tête avec une punaise, nommée ministre par un sous officier de pédalo, chef d’un gouvernement fantoche.
      Cette soit disant ministre, ancienne porte valise et larbine de Ségolène royale, va dans moins d.un an se retrouver à la rue à grand coup de pied dans le cul
      Quelqu’un a t’il remarqué le regad noir que la petite merde ministérielle avait lancé à Valls quand celui-ci dans son discours suite à la tuerie de l’hyper cacher disait le France sans les juifs n’est plus la France
      Valls avait raison la France sans les juifs va devenir une petaudière, comme l’Espagne et le Portugal.

    9. Jacques B.

      Yiwen, ne faites pas à l’islam l’honneur de le qualifier de religion : c’est avant tout un système politico-mafieux.

      On ne devrait même pas faire l’offense à D.ieu de l’associer, de près ou de loin, à cette secte bourrée de superstitions, de contradictions et d’horreurs.

      Cela dit, vous avez raison : la langue arabe et l’islam sont intimement liés, et ce n’est pas un hasard si la péronnelle de la rue de Grenelle cherche à l’imposer aux jeunes Français…

    10. ROBERT

      bientôt cette fatma rasera les murs de l’Elysée, une serpillière sur la tête.
      un peu de patience donc, nos enfants retrouverons bientôt un enseignement digne de ce nom, enfin pour ceux qui déciderons de rester dans les écoles publiques. Les autres irons dans des écoles privées et partirons ensuite faire de grandes études en Israël, grand producteur de prix Nobel

    11. larretch

      l’hebreu a l’ecole c’est pour quand et dire que cette pètrolette est payer avec rente a vie sur le dos des contribuables qu’elle honte les branlettes qui reprendront le pouvoir en 2017 changeront quoi ????? RIEN !!!

    12. Dullier

      Qui va apprendre l’arabe ? Les musulmans en grande majorité et ce pour échanger entre-eux sans que nous puissions les comprendre … L’arabisation islamique … demandez aux kabyles leur avis sur la conquête de l’arabe en Algérie !!!

    13. roques bernard

      Moi JE SUIS CONTRE POUR APPRENDRE L’ARABE langues pour nos francais c déjà écrire le Français parler Français et les autre langues anglais et espagnol c les langues principal pr contre l’arabe c n’ont car il en profiterait pour les ilamer

    14. yes

      Nous, les juifs, ne parlons que la langue de notre pays d’accueil.
      Aucun juif en France, ne parle l’hébreu à un autre juif.
      On parle français entre nous. Par contre après 10 à 15 générations de musulmans en France, je m’aperçois que les arabes français ne parlent qu’arabe entre eux et il n’est pas question qu’un arabe oublie sa langue…
      Mijotez là-dessus …..

    15. Pinhas

      On utilise les chiffres arabes , on boit du café arabica et maintenant il veulent nous faire parler arabe !! alors la c’est un peu fort de café , comptez pas sur moi .

    16. Armand Maruani.

      Celà me fait rappeler quand j’étais gamin en Tunisie , aprés l’indépendance on nous donnait la possiblité de prendre l’arabe en deuxième langue .

      Personne n’avait choisi cette langue , y compris les arabes qui préfèraient apprendre l’italien . Le prof d’arabe s’était retrouvé avec un pelé et un tondu dans la salle de cours . MDR .

      Il n’y a qu’à l’étranger qu’ils tombent  » amoureux  » de leur langue .

    17. redjiiii

      il me semble aussi que les langues que nous apprenons en majorité sont les langue des pays fondateur de l’Europe (peut être que je me trompe même si l’anglais le français et l’allemand le sont) les pays Arabe on fondé l’europe aussi ?
      non ils me semble qu’ils alimente encore et toujours des guerres ou nos chers et vaillant combattant français vont

      donc je suis clairement contre … peut être un autre 49-3 a l’horizon ?

    18. fernand

      a mon avis la mere Najat Vallaud-Belkacen la bougnoule a du prendre un coup de soleil au bled , elle devrai aller en algerie remplacer le president bouteficat car c est un mort vivant depuis 3 semaines et il n;on pesonne pour le remplacer et comme il ne reste plus d’homme au blede alors les fatimotes pourront l’elire plus facilement et elle arretera de foutre sa merde en france

    19. Ferraz

      Mdr même leur pseudo prophète mohamed ne parlait pas l arabe, puisque l arabe n existait pas c est une déviante de l Araméen langue parlée par Yeshoua.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *