toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’amour du mensonge (Chroniques 1) Par François Celier, pasteur


L’amour du mensonge (Chroniques 1) Par François Celier, pasteur

OPINION

Depuis une tribune de l’ « Observatoire du mensonge », j’observe que cette addiction à aimer le mensonge plus que la vérité s’avère être l’arme fatale de nos civilisations successives. Cette tendance phénoménologique du plus grand nombre à incliner vers la menterie collective, individuelle et transhistorique jusqu’à s’amplifier dans nos sociétés actuelles, est mésestimée. L’Histoire du genre humain est grandement constituée de mensonges subtils ou grossiers de Rois, Chefs-d’Etats et milliards d’individus de toutes catégories. D’où provient la perversion universelle qu’il représente ? Du « Père du mensonge », répond la Bible.

En géopolitique, l’actuel Président des USA serait-il l’initiateur du chambardement civilisationnel de l’Occident judéo-chrétien-islamiste mondialiste ? Why not. Il en possède le charisme, les gènes ancestraux, une bi-culture foncièrement islamo-gauchiste bien qu’antagoniste ? Nombre de personnes le pensent en sourdine sans oser l’avouer. Mais alors, par quelle puissance possèderait-il cette capacité d’induire le monde entier à sa métempsycose ?

Alors qu’il n’était qu’un Onagre Kénian, déclaré « Hawaïen » d’Honolulu, ayant un sang mêlé d’Hemione blanche, Barack Hussein Obama, charismatique en sombres menteries, revêtu d’une toison d’agneau caramélisé, parvint à flouer tout l’appareil politique Etats-Unisien et ses cow-boys citizens. S’attribuant l’étiquette Protestante, il se fit américain en empruntant sa devise: « En dieu (chrétien) nous croyons »… jusqu’à ce qu’il parvienne à l’infléchir un jour par « En Allah nous croyons ».

Loading...

C’est ce qu’il révéla par son premier acte d’investiture en allant s’incliner en signe d’allégeance révérencieuse et baiser la main du Roi d’Arabie Saoudite et Calife de la Mecque. Cet acte symbolique nullement anodin aurait dû alerter le monde occidental. Las, les médias mondialistes américains n’y virent que du feu, ravis qu’ils étaient d’un scoop politicométaphysique. Aussi, en rendirent-ils compte avec une jubilation névrotique, tout en rêvant de merchandising pétroliers massifs et de reconstructions de pays moyen-orientaux en voie de destruction.

Mais en quelques années, les USA furent délibérément affaiblies par l’Onagre en question, perdirent leur leadership avec les « printemps arabes » meurtriers, l’Irako-Syrie-Lybie en miettes, une Europe prise d’assaut par des jihadistes infiltrés et fanatiques, une Afrique reesclavagisée, une OTAN vendue à tout vent de girouette, une France partiellement dhimminisée et collaboratrice (vieux réflexe), ainsi que maintes choses cachées qui se révèlent de jour en jour. Toutes ces dévastations convergeront vers un chaos planétaire (guerres et bruits de guerres) préfigurant un Califat mondial tactique, associé aux surpuissants élitistes masqués du « Nouvel ordre mondial », avant que leurs rivalités antinomiques ne se combattent à mort…

Cependant qu’en France, en loyal disciple de l’Onagre Obama et des ONUsiens, le Président Hollande, sciemment ou non, laisse glisser les citoyens français vers leur remplacement progressif par des populations étrangères, plus prolifiques et moins cher payées. Néanmoins, fin manœuvre, il s’assiste en cela d’une pléiade de Pieds Nickelés et de Pinocchio. Sa dernière trouvaille d’ami félon cibla Israël en avalisant l’escroquerie historique de l’UNESCO, l’Institution culturelle de l’ONU, niant tout lien historique entre le peuple juif et ses deux sites les plus sacrés à Jérusalem : le Mur occidental et le mont du Temple. C’est ainsi que procéda son mentor d’Onagre américain durant son intronisation, jurant publiquement la main sur la Bible, en voilant de noir l’Allah de son coeur, étant assuré d’être dédouané par sa croyance de mentir (la takkia) pour son Dieu arabique, nourricier de sa culture d’enfance et d’adolescence.

Nos jours sont traversés d’un fort trouble existentiel, de boussole démagnétisée, d’amour du mensonge d’où qu’il provienne, telles d’imparables « raisons sécuritaires de l’Etat » énoncées par des experts en faussetés sur tous les supports publics, donc forcément crues par le plus grand nombre de citoyens. Il en est de même pour toutes les autorités éducatives, exposant doctement que le rejet de Dieu est bénéfique au business et aux urnes. La vérité est distordue sans vergogne jusqu’à devenir méconnaissable. Elle n’est plus qu’une « relativité restreinte » méritant d’être trempée dans un caisson de décontamination radioactive.

Ce refus de l’Eternel Créateur génère un cataclysme psycho-gnostique aussi important que celui de la première « confusion des langues » à Babel. Avant que l’orgueil Babylonien ne se manifeste, le monde ne parlait alors que la langue adamique primordiale, en bonne intelligence.

Son éclatement bouleversa toutes les nations, les contraignant à s’inventer mille langages diversifiés au cour des millénaires. Or, voilà qu’elles sont amenées « up to date » en phase de déstructuration. Dès lors, leurs besoins de s’entendre engendrent novlangues, tags hermétiques et raps et injurieux. Cette distorsion du sens des mots et des arts implique tous les domaines: histoire, sociologie, politique et religieux. Bref, ils révèlent le profond mal-être de tout un chacun.

Learn Hebrew online

Modernité à tout crin, privés de bergers éclairés et de vertes prairies, d’immenses peuples-moutons éperdus, nourris en « batteries » industrielles ( bouses mortifère de type Monsanto) dans des environnements de plus en plus bétonnés.

Il semble que le monde actuel arrive à la croisée d’un espace-temps eschatologique. Bienheureuse espérance pour peu d’élus, catastrophique désespoir pour d’incalculables quidams qui, par amour du mensonge, continuent de rejeter sciemment la transcendance et l’Eternel.

En regard de l’épaisseur et de la puissance du mensonge qui recouvre les nations et les populations, il est temps de révéler qui est, selon la Bible, le « Père du mensonge » et de s’alarmer sérieusement sur le non-futur représenté par « la mort de Dieu » des idéologues et athées impénitents.

Loading...

Pour quelle raison l’intersection de nos trajectoires se produit-elle dans notre génération ? Non seulement la déclaration de guerre mondiale du 11 septembre 2001, mais plus récemment, par la proclamation du plus incroyable mensonge des musulmans qui déclarèrent ouvertement: « Abraham (le père de tous les croyants monothéistes) n’était ni juif ni chrétien. Il était entièrement soumis à Allah. Et il n’était point du nombre des « associateurs » (S.3, V.67). Et les juifs et les chrétiens qui vivent dans la crainte de Dieu sont tous des musulmans qui s’ignorent. Ils n’ont pas besoin de le savoir et de le revendiquer, Allah le sait mieux qu’eux ».

Cette déclaration de falsification de la Torah biblique est la plus stupide et dangereuse entreprise de manipulation mentale de tous les temps, faisant d’un méga mensonge un nouveau sujet de conditionnement à injecter dans les neurones narcissiques des musulmans de l’Oumma. Leur hâte à inverser la vérité du Livre des livres dévoile le mécanisme de leur totale addiction mnémotechnique (récitative et robotique) à l’amour du mensonge. Certes, beaucoup sont victimes de ces endoctrinements, mais une parole d’espoir subsiste avec celui qui a dit : « Je suis la vérité, et la vérité vous affranchira » du mensonge qui réside dans vos neurones.

Néanmoins, « l’Armée de l’ombre » (2), supplétive, informelle et discrète qui se dessine, tiendra compte de cette sourate pernicieuse. Ceux qui vous manipulent apprendront peut-être la réponse de l’Eternel à leur folie: « Des nations et des peuples nombreux cherchent encore à effacer mon pays des cartes du monde, dit le Seigneur de Sion. Un pays que j’ai donné en héritage à Avraham et à sa postérité, par Ytz’hak et par Ya’aqov. Je ne le permettrai pas ! Les nations qui oeuvrent en ce sens subiront un jugement. Leurs systèmes économiques s’écrouleront ; elles seront saisies de vertige et de confusion et par là-même, s’engageront dans des conflits fratricides dévastateurs…(3)

© François Celier pour Europe Israël, Pasteur iconoclaste. 23 mai 2016

Notes

(1) Cette première chronique sur l’amour du mensonge sera suivie de plusieurs autres, avec un angle de vu métaphysique, habituellement mésestimé ou carrément méconnu.
(2) Cette « Armée de l’ombre » de résistance et de reconquête des territoires, villes et quartiers « perdus » de la France, fut évoquée précédemment.
(3) Une paraphrase des nombreuses promesses de l’Eternel à l’égard d’Israël.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “L’amour du mensonge (Chroniques 1) Par François Celier, pasteur

    1. Aline1

      Analyse intéressante et certainement pertinente. Après tout, il est vrai que le Monde qui n’allait déjà pas bien, a périclité encore plus rapidement à l’avènement de Mr Obama. Et dire, combien j’étais heureuse de cette élection. Je trouvais l’Amérique formidable, et…tout le monde il était beau etc.

      Quel aveuglement ! Les valeurs, les mots, la morale, les principes etc, tout s’est inversé…Un vrai chambardement. J’espère qu’à la fin de son mandat, il n’aura plus la capacité de nuisance.

    2. Malcolm Ode

      Un peu dithyrambique, mais on peut en retenir que le mensonge est l’arme des séducteurs, qu’Obama à séduit l’Amérique, et que le plus grand séducteur c’est Satan qui tente d’instaurer un monde où ses fidèles pourront satisfaire tous leurs vices.

      Simple, non?

    3. Malcolm Ode

      Erratum :

      Un peu dithyrambique, mais on peut en retenir que le mensonge est l’arme des séducteurs, qu’Obama à séduit l’Amérique, et que le plus grand séducteur c’est Satan qui tente d’instaurer « avec son islam » un monde où ses fidèles pourront satisfaire tous leurs vices.

      Simple, non?

    4. an

      Une culture qui a droit à la « takkia », mensonges et manipulations pour voler des droits aux juifs devant l’ONU et l’UNESCO, est antisémite et dangereuse.
      Israël, tous leurs mensonges ne pourront pas te détruire et je suis très content..

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *