toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Haïm Korsia, un Grand rabbin de France trop « libéral » pour le Consistoire ?


Haïm Korsia, un Grand rabbin de France trop « libéral » pour le Consistoire ?

À l’approche de l’élection à la présidence du Consistoire Central qui se tiendra le 19 juin, les esprits s’échauffent avec la candidature inopinée d’une femme, Evelyne Gougenheim, face au sortant Joël Mergui. 

Lire ici notre interview d’Evelyne Gougenheim

La veille du Congrès rabbinique, qui réunit plus d’une centaine de Grands rabbins et rabbins au séminaire de la rue Vauquelin, un courriel a été adressé par un avocat, Jean-Alexandre Buchinger, membre du Conseil d’administration de l’ACIP, à nombre d’entre-eux.

Dans celui-ci, l’avocat s’est ému de ce qu’il qualifie de  « danger », selon ses termes, qu’encourrait la communauté juive française représentée par un Grand Rabbin de France, Haïm Korsia, dont l’objectif serait de « tendre les bras au judaïsme réformé ».

Un courriel édifiant pour comprendre ce qui se joue aujourd’hui au sein du Consistoire, et pour l’avenir du judaïsme français. Un quart des juifs français se revendiquent d’une pratique religieuse assidue et conforme aux règles consistoriales, soit environ 120 000 personnes. Ce « judaïsme authentique », orthodoxe et fidèle au strict respect des lois juives, défendu par l’avocat, s’opposerait à celui de l’autre versant de la population juive française, multiple, diverse et majoritaire, qui va des Massorti et libéraux à un public à géométrie religieuse très variable (du juif qui pratique shabbat mais allume sa télé, à celui qui vient écouter le son du shofar une fois dans l’année dans une synagogue au moment de Kippour), jusqu’à ceux, fort nombreux, totalement en marge des institutions communautaires. Tout ce versant de la population juive française que l’on qualifierait d’infidèles – selon les critères du Consistoire – si nous avions mauvais esprit.

Pour étayer ses dires et démontrer à quel point la « dissidence » libérale s’infiltrerait au sein du Consistoire sous la houlette du Grand rabbin de France, l’avocat évoque notamment des cours donnés conjointement à Sciences-Po par le conseiller spécial du Grand rabbin de France, le rabbin Moché Lewin, et Pauline Bebe, rabbin de la Communauté Juive Libérale d’Ile de France, ou encore un hommage au pape Jean XXIII rendu par Haïm Korsia en compagnie de Jean-François Bensahel, président de l’ULIF Copernic, la plus importante communauté libérale de France. Un genre de mariage de la carpe (farcie) et du lapin, sans vouloir offenser les juifs libéraux dont on sait que la casherout n’est pas toujours des plus beth din

Tout cela pourrait prêter à sourire, si cette remise en cause ne révélait – une fois de plus –l’esprit pesant qui règne au sein du Consistoire, et le mépris affiché de certains vis-à-vis d’une majorité de (mauvais) juifs qu’ils considèrent comme “déviants”. Est-il encore besoin de rappeler que le Grand rabbin de France est l’autorité spirituelle de toutes les composantes du judaïsme français ? Que le président du Consistoire ne l’est aucunement, lui pourtant si prompt à figurer face aux caméras et autres micros dès que l’occasion se présente, pour prendre la parole au nom de la communauté juive de France.

Joël Mergui aurait sans doute préféré voir élu Grand rabbin de France son favori, plus discret, le Grand rabbin Michel Gugenheim. Un poste qui lui était quasiment acquis si le scandale du guet auquel son nom fut associé n’eût mis un point final à ses ambitions. Avec l’élection de Haïm Korsia, c’est l’esprit d’un Jacob Kaplan – dont il se réclame à juste titre -, tant sur le plan du respect et de l’ouverture que de la rigueur politique, qui s’est imposé. Au grand dam d’un omnipotent président du Consistoire vissé à son trône et à ses pratiques du pouvoir décriées.

Briguant un troisième mandat, ce dernier fait fi d’une alternance qui serait pourtant bienvenue, avec le signal fort de voir pour la première fois une femme élue à la tête de l’institution. N’en déplaise à ceux qui considèrent cette éventualité comme une « régression », qui plus est téléguidée par un Grand rabbin de France aux dangereux penchants libéraux. Il n’y a évidemment nulle chance de voir Evelyne Gougenheim remporter l’élection. Dans une récente interview à l’AFP, la candidate faisait part de menaces de «représailles» auxquelles s’attendraient ses éventuels soutiens. Comme un petit air de Soprano.

Joel Mergui

Joel Mergui

Par Alain Granat Jewpop – mercredi 25 mai 2016

Alain Granat, directeur de la publication de Jewpop

© photos : DR

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 14 thoughts on “Haïm Korsia, un Grand rabbin de France trop « libéral » pour le Consistoire ?

    1. Aline1

      Non Messieurs les « Ultras » – Nous ne sommes pas « déviants !
      Nous sommes aussi juifs que pouvez l’être.
      Mais nous avons notre libre-arbitre, vaste notion d’importance dans le Judaïsme. Et nous pouvons « croire », nous aussi – et avoir le droit de le manifester autrement.

      Nous n’avions pourtant aucun problème avec Mr Korsia, et tous les autres qui ont précédés avec personnellement pour moi, une tendresse particulière à Mr Haïm Sitruk – alors pour vous il doit en être de même:

      Madame Évelyne Gougenheim, si elle en a le mérite, doit pouvoir occuper le poste.

    2. bentata

      Il ne faut permettre à personne de hiérarchiser les juifs en fonction de leur pratique de la religion ou de la Halara ou en fonction de telle ou de telle autre considération . Est juif ,celui qui se sent juif et PERSONNE ne peut s’ériger en décisionnaire en la matière .

    3. JUSTICIEN

      On jugera un juif par ses actes et par ses valeurs. Le Judaïsme c’est avant tout la réflexion et le discernement. L’habit « ne fait pas le moine »et la « kippa »non plus.
      Adhérer au Judaïsme c’est adhérer à des valeurs et à une recherche sur soi-même à l’inverse de l’enfermement.La conversion si elle est désirée avec le coeur ne doit pas être un « parcours du combattant » comme elle l’est aujourd’hui en France.L’enfant d’un mariage mixte doit pouvoir choisir si il se sent et désire être juif sans que cela pose problème. Il doit être reconnu comme tel sans passer par un parcours qui l’en dégoute.Le Judaïsme « business »comme je peux le voir actuellement doit laisser une place au judaïsme d’ouverture.La tradition doit perdurer en laissant une grande place au libéralisme.

    4. Nissim MALKA

      Cet article est un torchon.
      Le rédacteur de cet article se permet d’insérer entre guillemets et parenthèses ses idées en les faisant paraître comme étant celles du consistoire, ou des rabbins.

      C’est pratique d’accuser d’intolérance des personnes qui ne partagent pas le même point de vue, et c’est probablement le meilleur moyen de creuser un peu plus un fossé.

      « Tout ce versant de la population juive française que l’on qualifierait d’infidèles – selon les critères du Consistoire – si nous avions mauvais esprit. »

      Tout est dit.

    5. Gérardsion

      La communauté juive française est composée de plus de 600000 personnes et c’est le courant qui représente 1 tiers de notre communauté qui en a la direction spirituelle. Et quand le grand rabbin veut une ouverture vers toute la communauté, la minorité au pouvoir s’affole. ? Il est temps messieurs que l’ACIP soit à l’image des juifs de France , juive mais divers et la diversité d’esprit dans le judaïsme en a toujours fait sa force

    6. Pinhas

      @Gérardsion . Excusez-moi mais vos chiffres ne sont pas à jour car en France actuellement nous ne sommes plus que 450.000 Français de confession Juive .

      Ce chiffre de 450.000 n’est peut-être plus valable à l’instant où je note cela car de plus en plus de Français de religion Juive quittent la France avec tristesse mais aussi avec la joie de se trouver en Eretz Israël .

    7. Ari

      Bonjour, les libéraux et les réformés violent totalement la torah d’israel, qu’une personne n’arrive pas à faire ses mitsvots, cela peut se comprendre et se réparer, mais qu’on dise officiellement que l’on enlève des mitsvots c’est d’une gravité si grande que cela va nous causer bien des malheurs. Mes chers amis, jusqu’où allez vous changer halakha ? Qu’à D-ieu ne plaise, bientôt on ne sera plus juif par la mère ou la conversion orthodoxe mais par le fait d’être ami avec un juif ? Il y a tellement à dire sur cette folie d’oser changer halakha… Quoi qu’il en soit, je vous aime… Bonne semaine

    8. Joël

      Quelle hypocrisie de la part des orthodoxes ! ! Je connais des rabbins qui ont causé la ruine d’un des leurs et qui continuent leurs activités comme si de rien n’était ! !! D’autre part, il faudrait faciliter la vie des enfants issus de mariages mixtes et qui se sentent plus proches du judaïsme. Un autre cas : je connais quelqu’un qui s’est marié avec une non-juive sans conversion grâce à son oncle qui était connu au consistoire ! Alors, arrêtons cette hypocrisie et laissons chaque juif vivre son judaïsme à sa manière sans s’ériger en donneur de leçons. Nos ennemis doivent de frotter les mains de voir nos divisions alors qu’on nous considère comme étant très solidaires…. la bonne blague !!!!

    9. Armand Maruani.

      J’ai beaucoup de respect pour les religieux , ce sont eux qui ont conservé la flamme du Judaïsme dans la Galout .

      Mais chaque Juif mérite le respect qu’il soit religieux ou pas .

      Quand il y a danger nos ennemis ne voient pas la diffèrence .

    10. DAVID BENSADOUN

      vous savez je commence a en avoir par dessus la tete de tous ces présidents du crif du consistoire et de l’uejf ils me donnent tous la nausée et ce mergui qui se prend pour dieu le pére et qui décide qui est juif et qui n’est pas juif et qui dégoute ceux qui veulent de leur plein grés se convertir au judaisme et qui a la fin seront plus juif que ce mergui moi je ne suis pas religieux mais que ce mergui vienne me dire a moi que je ne suis pas un bon juif???lui comme les autres présidents se comporte comme des despotes et tous ces ortodoxes qu’il faut qu’ils dégagent de leurs fonctions,moi mergui je suis plus juif que toi je ne reste pas a attendre qu’il y ait une télé pour sois disant t’émouvoir de l’antisémitisme qu’il y a en france on en a assez des copains copains et les médias communautaires ne valent pas mieux c’est un coup de gueule que je pousse et je sais qu’il est partager par la majorité de nos fréres

    11. BENNY

      Quel souk à l’embrouille !
      On ne parle Pas des hommes ni d’évaluer ou de mesurer leur religiosité , c’est comme ça qu’on sème le trouble et La confusion.
      Le judaisme c’est le Choulhan Aroukh si on veut « l’Ouverture » qui ose Avec effronterie donner des « coups de canif »à la Thora d’Israel alors Le Consistoire devient le Crif ou La Wizo qui attrappent tout ou l’Agence Juive qui invente pour ses besoins en Olim qu’il suffirait d’avoir un grand Pere Juif pour bénéficier de la loi du retour, alors que cette regle a l’origine est réservée aux juifs n’es de mere Juive

      ll’Etat d’Israel est par définition , pour ceux qui l’aurait oublié et pour ceux voudraient le diluer par d’autres procédés plus pervers que Le Hamas et le Fatah , l’Etat Juif et des juifs .

      Le Consistoire et Le Beth Din son institution fondatrice c’est  » l’Etalon » La Référence qui n’a pas vocation à être  » Universaliste » mais tout simplement elle même c’est à dire Judaïque dans sa dimension Cultuelle et non Culturelle du terme . Le Culte c’est jusqu’à preuve du contraire La fidélité à la Thora écrite et Orale et à son code d’application qu’est Le Choulhan Aroukh.

      La culture Juive c’est autre chose ca embrasse tout ce que les millénaires d’exil nous ont apporté , et pas forcément de positif des pays qui nous ont accueilli ou persécuté …..et l’Europe de la Shoah ou des étiquetages des produits Israéliens ou des revisionismes de l’Histoire Juive a l’Unesco de notre rapport à Israël et à Jerusalem sa capitale tri millénaire en est la triste illustration.et l’actualisation de cet antisemitisme historique et tenace qui se perpétue sous des formes differenres.

      Le Grand Rabbin ne doit pas ressembler au Grand prêtre de la Franc- Maçonnerie ni se mettte à sa place .

      Et l’Universalisme n’est pas le Judaïsme !

      Machiah fera du Judaisme Une religion un mode de vie pour toute l´Humanite , mais aucun Grand Rabbin , et surtout s’il est Grand n’imagine un instant faire cette confusion qui ouf à temps fait de mal dans le désert avec le « Etev Rav  » littéralement  » se mélanger pour être nombreux » et Moise Mendelsohn Pere De La Réforme à Berlin d’où à pris naissance Le National Socialisme d’Hitler (ימח שמו).

      Monsieur Le Rabbin Lewin descendant de Levi , ne ressemblez pas à Korah (petit fils de Levi) que La Terre à englouti , éloignez vous des tentations universalistes et De tous les Rabbins des Bois et des Champs , qui se comportent en politiciens intéressés et non en serviteur fidèle de l Eterbel .

      Vous n’êtes pas , du moins encore. Machiah , Le Roi Chaoul et ses velkeites personnelles contraires à la volonté Divine doivent douvent voys servir d’exemple à ne pas suivre.
      ש.ב.ת שלום

    12. BENNY

      Quel « souk »à l’embrouille !
      On ne parle pas des hommes ni d’évaluer ou de mesurer leur religiosité , c’est comme ça qu’on sème le trouble et la confusion.
      Aucune loi dans le Judaisme si importante soit elle comme le Chabbat par exemple ne passe avant l’intégrité physique ou morale , la santé et le respect et la préservation de la vie de l’individu .
      Le judaisme c’est le Choulhan Aroukh si on veut « l’Ouverture » qu’on ose avec effronterie donner des « coups de canif »à la Thora d’Israel alors Le Consistoire devient le Crif ou La Wizo qui attrappent tout ou l’Agence Juive qui invente pour ses besoins en Olim qu’il suffirait d’avoir un grand Pere Juif pour bénéficier de la Loi du Retour , alors que cette regle a l’origine est réservée aux juifs c’est à dire nes de mere Juive
      L’Etat d’Israel est par définition , pour ceux qui l’aurait oublié ou pour ceux qui voudraient le « diluer »par d’autres procédés plus pervers que Le Hamas et le Fatah , l’Etat Juif et des juifs .
      Le Consistoire et Le Beth Din son institution fondatrice c’est » l’Etalon et le mètre étalon déposé au Pavillon. de Sevres c’est 100 cm ni 99 ni 101 cm »
      La Référence n’a pas vocation à être » Universaliste » mais tout simplement elle même c’est à dire Judaïque dans sa dimension Cultuelle et non Culturelle du terme .
      Le Culte c’est jusqu’à preuve du contraire La fidélité à la Thora écrite et Orale et à son code d’application qu’est Le Choulhan Aroukh.

      Le Choulhan Aroukh codifie très longuement , les exceptions et les cas de force majeure et l’intégration dans la Communauté de toutes les sensibilités des fidèles du plus éloigné ou plus engage au point que parmi les onze parfums de la Ketoret indispensables au Sacrifice que le Cohen Gadol offrait le Jour de Kippour ,Il y avait la » Helbena » qui sentait mauvais , pour nous enseigner que celui qui ne pratique pas ou pas assez, fait parti de de la Communauté et ne peut en être exclu ..
      Mais cette  » mauvaise herbe » n’a pas le droit de s’exclure et devenir la « référence » ou se constituer en institution et de créer une brèche dans la Communauté, la est toute la nuance .
      La culture Juive c’est autre chose ca embrasse tout ce que les millénaires d’exil nous ont apporté , et pas forcément de positif des pays qui nous ont accueilli ou persécuté.

      …..et l’Europe de la Shoah ou des étiquetages des produits Israéliens à l’image de l’Etoile Jaune , ou des comportements révisionnistes des États , qui osent réécrire l’Histoire Juive a l’Unesco par des votes et notamment de la France , et nient de ce fait notre rapport à Israël et à Jerusalem sa capitale tri millénaire

      C’est la triste illustration.et l’actualisation de cet antisemitisme historique et tenace qui se perpétue sous des formes differenres.
      Le Rabbin ne doit pas ressembler au « Grand Pretre » de la Franc- Maçonnerie ni s’imaginer à sa place .
      Et l’Universalisme n’est pas le Judaïsme ! Yossef en a déjà fait la triste expérience en Égypte
      Machiah fera du Judaisme une religion , un mode de vie pour toute l Humanité , mais aucun Grand Rabbin , et surtout s’il est Grand ne ferait cette confusion qui nous à temps fait de mal dans le désert avec le « Erev Rav » littéralement » se mélanger pour être nombreux » et avec Moise Mendelsohn triste pere de La Réforme à Berlin d’où à pris naissance Le National Socialisme d’Hitler (ימח שמו).
      Monsieur Le Rabbin Lewin descendant de Levi , souvenez vous de Korah (petit fils de Levi) que La terre à englouti , et des 250 Rabbins de l’époque qui se sont « plantes » et qui pensaient défendre la bonne cause .

      Éloignez vous des tentations universalistes et de certains Rabbins des « Bois et des Champs », qui attendent patiemment , la prochaine promotion de la Légion d’Honneur.
      Vous n’êtes pas , du moins encore. Machiah , la disqualification du Roi Chaoul et ses velléités personnelles contraires à la volonté divine doivent vous servir d’exemple à ne pas suivre.
      Je ne vous ai rien appris sans doute , mais j’ai voulu simplement , au travers de ces quelques lignes alerter et aider nombre de nos fidèles à retrouver les repères qui sont les nôtres.
      ש.ב.ת שלום

    13. Sarah Vigoret

      Le plus célèbre réformateur du judaïsme s’appelait Yeshuah ou Jésus. On a vu les conséquences que ces réformes ont eu sur le Peuple d’Israël dans l’histoire (pogromes divers, inquisition..). Seule la conscience d’une adhésion au destin d’Israël (chretiens sionistes) ou la perte de vitesse du christianisme moderne nous épargnent actuellement des vicissitudes de l’antisémitisme ancestral.
      Il est évident que la seule chose qui a préservé le Peuple d’Israël dans l’histoire est sa stricte observance de la halakha, n’en déplaise à ceux qui n’ont pas la force, l’envie ou le courage de s’y soumettre.
      Alors, pour ceux qui attaquent avec véhémence les derniers remparts du judaïsme traditionnel, épargnez nous vos critiques et sarcasmes envers ceux qui défendent la tradition face à la soit-disant « ouverture d’esprit « , car toute la sagesse de l’humanité est déjà contenue dans la loi d’Israël. A moins que vous ne doutiez de son origine divine et donc parfaite, ce qui m’amène à me demander pourquoi vous voudriez alors être juifs?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *