toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Espagne : le parti d’extrême-gauche Podemos accusé d’avoir été financé illégalement par le Venezuela et à l’Iran


Espagne : le parti d’extrême-gauche Podemos accusé d’avoir été financé illégalement par le Venezuela et à l’Iran

Des millions d’euros provenant du Venezuela et d’Iran auraient arrosé le parti de la gauche radicale espagnole. Son leader, Pablo Iglesias, dément.

«C’est un délit grave. J’espère que les dirigeants de Podemos, qui se targuent d’être exemplaires, sauront être à la hauteur de leurs responsabilités», enrage le porte-parole du parti centriste Ciudadanos. Comme lui, la plupart des formations espagnoles tirent à boulets rouges sur Podemos, cette gauche radicale entrée en force à la Chambre des députés après les législatives de décembre avec 69 sièges. Motif : à en croire divers médias, dont elconfidencial.com (qui s’est spécialisé dans la révélation de scandales), ses dirigeants auraient reçu au moins 6 millions d’euros de la part du gouvernement vénézuélien de Hugo Chávez, «afin de faire avancer la cause bolivarienne» en Europe.

Ces versements se seraient produits entre 2003 et 2011 et auraient notamment bénéficié à Pablo Iglesias, l’actuel secrétaire général et leader de Podemos ; ils auraient alimenté les caisses du Centre d’études politiques et sociales (CEPS), une fondation qui, à partir de janvier 2014, allait donner naissance au parti Podemos («Nous pouvons») proprement dit, fruit de la colère citoyenne depuis la crise économique et les politiques d’austérité imposées dans la foulée.

Loading...

«Tout ceci n’est qu’un tissu de mensonges, s’est défendu avec véhémence Pablo Iglesias. Que ceux qui ont des preuves se rendent devant les tribunaux et vérifient ainsi qu’ils se trompent.» A trois reprises depuis 2015, le Tribunal suprême a classé sans suite des plaintes pour«financement illégal» contre Podemos. Mais l’affaire risque de ne pas en rester là. L’Udef, l’unité policière spécialisée dans la lutte conte la délinquance économique, aurait – d’après le ministère de l’Intérieur – épluché les comptes de la jeune formation et découvert «plusieurs irrégularités». Parmi celles-ci, des apports d’argent en provenance du Venezuela et d’Iran.

Les deux émissions télévisées qui ont propulsé Podemos, Fort Apache etLa Tuerka, sont diffusées par une chaîne de la République islamique, et les rumeurs d’un financement chaviste n’ont jamais cessé. […]

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Espagne : le parti d’extrême-gauche Podemos accusé d’avoir été financé illégalement par le Venezuela et à l’Iran

    1. Elia

      Qu’ils jettent aussi un coup d’oeuil du côté d’O’bamba pour voir qui c’est qui a financé son éléction à coup de milliards de $ pour 2 fois de suite ! Ca serait intéressant de le savoir.

    2. MisterClairvoyant

      Podemos est une agence de propagande pour le « chavisme » moribond au Venezuela, qui a ruiné un pays riche, avec beaucoup de pétrole etc. Et l’Iran est un allié de Maduro, pour soutenir le régime incompétent du Venezuela et aussi pour propager l’islamisme dans toute l’Amérique.
      Podemos est un parti radical, très dangereux, allié de l’islamisme et partis séparatistes, qui ose demander le vote aux espagnols, pour détruire l’Espagne.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *