toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Education nationale: le lavage de cerveau des enfants dans les écoles françaises est terrifiant


Education nationale: le lavage de cerveau des enfants dans les écoles françaises est terrifiant

L’éducation nationale qu’importe le pays, a vocation à former le citoyen de demain selon les intérêts et objectifs de l’Etat. Dans cette vidéo, Christine Tasin va tout simplement citer le contenu pédagogique destiné aux enfants français. Les conclusions que l’on peut en tirer après écoute peuvent vous laisser percevoir le projet de la France de demain.

Si les écrits proposés par l’éducation nationale au cerveau des enfants semblent être sélectionnés pour permettre une certaine paix civile, il n’en demeure pas moins que les choix sont orientés vers un multiculturalisme, abandonnant le modèle français de l’intégration, préférant presque l’intégration à l’envers. La France devient le lieu de rencontre de plusieurs nations au lieu de devenir le lieu de rencontre de plusieurs citoyens français.

Il est permis en France d’assurer un enseignement à domicile selon certaines conditions ou d’inscrire ses enfants en école privée.

Axel Rehouv pour europe-israel.org





Journaliste pigiste Franco-israelien, titulaire d'un master d'histoire du Moyen-Orient à l'université de Jérusalem



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 13 thoughts on “Education nationale: le lavage de cerveau des enfants dans les écoles françaises est terrifiant

    1. michel boissonneault

      Mme Christine Tasin est fantastique de bien vulgariser l’expension de l’islam et l’identité française est de façon progressive éffacer

    2. i

      Du grand n’importe quoi. Le multiculturalisme c’est BABEL, la fameuse cité que Dieu a détruite dans sa colère en effaçant toutes les racines. La racine du monde occidental c’est le judéo christianisme. La THORA est la racine de notre civilisation. Ils veulent effacer la trace de Dieu sur terre. Manque de pot, c’est l’inverse qui va se produire. Dieu y veillera personnellement. Sa parole est Eternelle, immuable, elle a crée les cieux et la terre, a donné les 10 commandements…

    3. Jacques B.

      Et comme le dit bien Christine Tasin au début de cette énumération accablante, cette manipulation orchestrée de nos jeunes date de 2008, sous Sarkozy !

      Sachant qu’une nouvelle version, certainement plus poussée que l’actuelle dans le relativisme culturel, le multiculturalisme et la culpabilisation de la France, est en préparation pour 2016 !

      La destruction de la France s’accélère, et personne ne pipe mot.

    4. Grégoire

      Nos gosses sont transformés et façonnés par l’école de façon infinitésimale en bobos islamo-gauchiste, tiers-mondiste et ecologiste amoureux des baleines et des ours polaires equilibristes.
      Ils sont des à présent inadaptés pour affronter leur vie future.

    5. MARINEL

      Rendez vous dans les classes de première et de terminale et vous entendrez les profs d’histoires pro-philistins débiter des conneries.
      C’est édifiant !

    6. alauda

      La liste n’a aucun caractère prescriptif obligatoire, comme le dit la courte vidéo à la fin. Comme je suis fort ignorante en matière de littérature jeunesse qui m’ennuie à la puissance 10, au-delà du quatrième de couverture, je me contente de regarder les quelques noms célèbres qui restent sur la dizaine de pages regardées sur le site.

      De Jules Verne, trois machins courts subsistent. Même le capitaine Nemo de « L’Île mystérieuse » où il est question de manipulation génétique du vivant ne figure pas. Politiquement trop incorrect. 🙂

      C’est un vrai travail de très longue haleine de regarder ce que contient cette liste. Je vais commencer par les 13 Contes du Coran… histoire de me faire une idée de ce que contient ce livre, vu qu’on n’a pas l’équivalent des 13 contes de la Bible… dans cette bibliothèque faute peut-être d’un auteur qui se collerait à ce genre de sujet. 😉

    7. Jacques B.

      alauda, si on écoute Christine Tasin, sur environ 530 livres, il doit y en avoir 150, peut-être plus, soit environ un tiers, qui ne concernent pas directement la France et son histoire (même racontée au travers de contes), mais des pays étrangers, souvent d’anciennes colonies ; et ce qui est frappant dans les exemples pris est soit que de la France il n’est pas du tout question (hum), soit que le Français « de souche », quand il est mentionné, soit systématiquement dénigré – oh, c’est subtil, ce n’est à l’évidence pas dit directement, mais fortement suggéré – et l’étranger, l’ex-colonisé systématiquement plaint et/ou valorisé. Bref, le discours culpabilisant habituel, subtil comme il se doit, et adapté pour les jeunes.

      Comme le dit Mme Tasin, selon le professeur qui fera les choix, ou qui influencera ses élèves, il est très possible de manipuler les enfants, avec un nombre si conséquent d’ouvrages subrepticement anti-français. Il est évident que ces ouvrages auront un succès particulier auprès d’une certaine catégorie de jeunes, ce qui ne pourra qu’entretenir la division et le « communautarisme » ; mais que bien des jeunes « de souche » s’en trouveront influencés également. Comment s’étonner dès lors du succès de « l’antiracisme » auprès de la jeunesse, souvent terriblement ignorante – tout en croyant tout savoir – de la complexité réelle de l’Histoire ? C’est un véritable endoctrinement.

    8. alauda

      @Jacques,

      La liste tient sur environ 75 pages format .doc en enlevant les colonnes inutiles (liste illisible avec le tableur). Je commence par le début : vérification des sources. Puis je confronte le point de vue de Mme Tassin à ma vision des choses. De mon temps qui vraiment date, alors que la littérature jeunesse se limitait à la Bibliothèque rose et verte, la comtesse de Ségur et quelques autres et se lisait en dehors de l’école, la littérature s’achevait à la lettre Z avec Zola, après lequel s’est ajouté plus tard Stefan Zweig dans les anthologies.

      Dans la liste 2016, le dernier livre cité traite du conflit israélo-palestinien. De Valérie ZENATTI , Une bouteille dans la mer de Gaza ( L’École des loisirs, 2005).

      Je ne connais pas l’auteure évidemment, qui est née très peu d’années avant mon Bac. Une vingtaine de pages en pdf accessibles sur le web, un article de l’express complètent la quatrième de couverture. Je n’en sais pas plus pour le moment.

      Mais j’ai aussi mis la main sur un dossier pédagogique établi sous la direction d’un « Attaché de coopération pour le français à l’Institut Français de Vienne », ce livre ayant reçu le Prix des lycéens autrichiens 2011. Et sur ce dossier à usage enseignant, destiné à replacer l’œuvre dans son contexte, il y aurait de quoi dire.
      Un exemple : p. 6 : sur « la première guerre israélo-arabe de 1948 à 1949 ».
      – « Près de 750 000 Palestiniens doivent s’exiler. Les réfugiés palestiniens d’aujourd’hui sont leurs descendants. »
      – « Suite à cet épisode, de nombreux Juifs émigrèrent vers Israël : à ceux qui avaient survécu à la Shoah s’ajoutèrent ceux qui furent chassés des États arabes où ils vivaient depuis des siècles. »
      C’est ce qu’on appelle une comparaison objective… Un chiffre sur un côté de la balance, et rien de précis sur l’autre plateau.

      Alors que le document consacre des pages et des pages sur l’historique du conflit, j’ai tapé « mufti » dans la recherche du pdf qui me répond « aucun résultat ». Et tout est de même farine.

      Personnellement, je n’ai rien contre l’introduction de problématiques contemporaines dans l’enseignement, cela s’est toujours fait. Ce qui me gène en revanche, ce sont les manipulations. En voici une et non des moindres.

    9. alauda

      La littérature française n’est pas non plus un pré carré nombriliste, la preuve par mon poète préféré, grand classique, s’il en est :

      « Les fabulistes orientaux, connus de La Fontaine par les histoires racontées par Bernier, grand voyageur, de retour des Indes en 1669. La Fontaine s’inspira notamment des fables de Pilpay, dont l’original était écrit en sanscrit. La Fontaine s’en procura un exemplaire traduit en français sous le titre « Les lumières canopiques » par Gaulmin. Quelques fables tirées d’ouvrages arabes ou hébreux ont également parfois inspiré La Fontaine. »
      http://www.lafontaine.net/lesFables/pageFable.php?page=54

    10. Thierry

      Une nation qui n’enseigne plus son histoire au profit d’un multiculturalisme tout azimute devient de facto amnésique et condamner à reproduire les erreurs du passé, la France est un beau pays, son héritage culturel et cultuel judéo-chrétien est intrinsèque à sa nature, ses valeurs, sa noblesse et ce qui a fait sa grandeur. L’Éducation nationale a une grande responsabilité quant à la sauvegarde de la mémoire collective. Son histoire c’est sa mémoire, les fondations sur lesquelles elle a bâti son identité, si cette histoire est tronquée, dénaturée ou tout simplement remplacée, cette nation détruit ou fragilise ses fondations et comme un château de cartes s’écroulera de tous côtés. Dénaturer l’enseignement de notre histoire dans nos écoles est une volonté politique visant à produire des individus sans idéaux, sans racines, sans valeur intellectuelle et morale pour en faire des produits de consommation interchangeables, est-il possible d’enseigner les valeurs du christianisme en oubliant l’Ancien Testament, ou en le remplaçant par la biographie de Mohamed ? Cette Najat-Vallaud-Belkacem est un imposteur comme beaucoup d’autres de ce gouvernement corrompu, nous sommes en guerre, elle comme ses acolytes devront répondre de haute trahison devant un tribunal militaire un jour ou l’autre, que Dieu, chef des armées dans sa miséricorde, sa puissance et sa justice, nous aide à combattre ces traîtres et les renvoyer de là où ils viennent, du fond de la géhenne.

    11. Thierry

      Matthieu 12:30 Celui qui n’est pas avec moi est contre moi, et celui qui n’assemble pas avec moi disperse.

      Jean 16:1-3 Je vous ai dit ces choses, afin qu’elles ne soient pas pour vous une occasion de chute. Ils vous excluront des synagogues; et même l’heure vient où quiconque vous fera mourir croira rendre un culte à Dieu. Et ils agiront ainsi, parce qu’ils n’ont connu ni le Père ni moi.…

      Ezéchiel 33, 1-5 La parole de Yahvé me fut adressée en ces termes: Fils d’homme, parle aux fils de ton peuple.

      Tu leur diras: Quand je fais venir l’épée contre un pays, les gens de ce pays prennent parmi eux un homme et le placent comme guetteur; s’il voit l’épée venir contre le pays, il sonne du cor pour avertir le peuple.

      Si quelqu’un entend le son du cor mais n’en tient pas compte, et que l’épée survient et le fait périr, le sang de cet homme retombera sur sa propre tête.

      Il a entendu le son du cor sans en tenir compte: son sang retombera sur lui. Mais celui qui en a tenu compte, sa vie est sauve.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap