toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Crise existentielle au CRIF : Francis Kalifat, un sépharade, devient président. Une première depuis près d’un demi-siècle


Crise existentielle au CRIF : Francis Kalifat, un sépharade, devient président. Une première depuis près d’un demi-siècle

Le CRIF est en crise: sa représentativité est largement remise en cause. Il ne représente qu’une trentaine d’associations encore membres. De plus il est totalement noyauté par les socialistes du bureau de l’UEJF ce qui le décrédibilise auprès d’une large part de la communauté Juive de France.

Ce qui explique qu’un seul candidat se soit présenté à l’élection pour sa présidence: Francis Kalifat.

Bien que le CRIF prétende représenter un peu plus de 60 associations juives sur les centaines qui existent en France, dans les faits seules une trentaine d’associations membres du CRIF existent réellement. Les autres ne sont que des coquilles vides avec pour seule activité d’avoir un « président » qui siègera à vie au bureau du CRIF… Il suffit de se procurer les statuts de ces associations fantômes pour s’en rendre compte.

Beaucoup d’associations parmi les plus actives de la Communauté Juive ont quitté le CRIF ou n’y sont jamais rentrées : l’UPJF, le BNVCA, le Consistoire, beaucoup de CCJ, l’OJE, Europe Israël, etc… Malgré les promesses « d’ouverture » du CRIF de son président sortant.

En ces temps difficiles où la Communauté Juive de France subit un regain de l’antisémitisme, où Israël subit des attaques y compris par ce gouvernement socialiste pro-arabe et anti-israélien, la représentativité du CRIF est largement contestée. Ses dirigeants, sous la coupe des socialistes du bureau de l’UEJF, ne se sont pas montrés à la hauteur des problématiques auxquelles doivent faire face les Juifs de France.

C’est un grand défi que devra relever Francis Kalifat pour recrédibiliser le CRIF aux yeux des Juifs de France.

Le successeur de Roger Cukierman est un sépharade. Une première depuis près d’un demi-siècle.

« Tolérance zéro » contre l’antisémitisme « sous toutes ses formes », « intransigeance totale » vis-à-vis du Front national: figure consensuelle au discours ferme, Francis Kalifat deviendra dimanche président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), vitrine politique de la première communauté juive d’Europe.

Roger Cukierman, 79 ans, cède son siège à ce natif d’Oran (Algérie) âgé de 63 ans, et réputé plus chaleureux que son prédécesseur sous sa barbe grise finement taillée. Un sépharade accède à la tête de l’instance de représentation politique du judaïsme français, une première après presque un demi-siècle de domination ashkénaze.  Mais Francis Kalifat n’y voit « aucun symbole », prenant simplement acte d’une « transformation sociologique de la population juive ».

« Si campagne il y avait eu, cela n’aurait pas été un argument de campagne pour moi« , assure-t-il.

« Une responsabilité lourde, difficile », eu égard au contexte

La question ne s’est pas posée: Francis Kalifat se présentera seul, dimanche, aux suffrages de l’assemblée générale du Crif, représentant ses 70 associations.

« En étant positif, on y voit le signe d’un consensus. En étant réaliste, on note que la présidence du Crif est une responsabilité lourde, difficile », relève ce chef d’une entreprise de chaussures qui s’est organisé pour se consacrer à son mandat de trois ans. « Ce que vit la communauté juive en France exige une mobilisation de tous les instants », martèle le président bientôt élu.

Plus de 800 actions et menaces antisémites ont été enregistrées en 2015. Soit 40% des actes racistes commis en France, tandis que les Juifs représentent moins de 1% de la population française.

Dans une continuité assumée avec son prédécesseur, Francis Kalifat place son mandat « sous le signe de la tolérance zéro face à tout ce qui concerne l’antisémitisme », notamment sur le web et les réseaux sociaux.

« Celui clairement défini, qu’on peut voir derrière Dieudonné, Soral et tous les prédicateurs islamofascistes », mais aussi « cet antisionisme qui est la nouvelle façon masquée des antisémites de progresser dans la société, caractérisée par tous les mouvements de boycott » de produits israéliens, notamment dans la gauche radicale, détaille-t-il.

L’interdiction du BDS pour objectif

Le responsable du Crif veut sans tarder « obtenir de façon claire l’interdiction en France du mouvement BDS » (boycott, désinvestissement et sanctions). Et ce juif « pratiquant et tolérant » s’élève contre ce « fondamentalisme musulman qui aujourd’hui veut déstabiliser complètement les démocraties ».

Interrogé sur l’aliyah, l’émigration juive vers Israël, qui a atteint un niveau record depuis la France avec près de 8.000 départs en 2015, sans compter les installations dans d’autres pays, Francis Kalifat dit vouloir « oeuvrer pour que les conditions du choix soient rétablies ». Autrement dit pour que « la sécurité soit assurée et que les Juifs puissent choisir en toute liberté, comme tous les autres Français, de partir ou de rester ».

Il s’inquiète de ce qu’il nomme la « petite aliyah », ce mouvement par lequel des familles juives fuient l’insécurité de « zones de la couronne parisienne qui sont devenues quasiment +judenrein+ », sans Juifs. « Comment peut-on imaginer qu’en Seine-Saint-Denis il n’y ait plus un enfant juif qui va à l’école publique ? », s’alarme Francis Kalifat, qui voudrait « retrouver l’esprit » d’une jeunesse passée à Trappes (Yvelines) dans une mixité démographique « complète ».

Ne pas céder « aux yeux doux » du Front national

Dans sa lutte contre l’antisémitisme, cet ancien militant du Betar, mouvement de jeunesse de la droite sioniste, n’oublie pas l’extrême droite française, sa « xénophobie », et promet une « intransigeance totale » à son égard.

« Je ne céderai ni aux sirènes ni aux yeux doux que peut faire le Front national à la communauté juive de France« , prévient-il.

Cet inconnu du grand public va-t-il réussir à s’imposer à la tête du Crif, dont il affirme qu’il ne mène pas un « combat communautariste » ? « Il est assez consensuel, connaît l’institution, il ne débarque pas« , estime un bon connaisseur de cet homme membre depuis plus de vingt ans du bureau exécutif du Crif, dont il a été longtemps le trésorier et était un des vice-présidents depuis cinq ans. « Je connais les gens et les rouages », confirme dans un sourire confiant l’intéressé, qui se dit « préparé » à sa fonction. « Je sais les problèmes que nous avons à affronter« , dit-il.

Espérons que Francis Kalifat ne laisse pas les socialistes du bureau de l’UEJF prendre les rennes encore un mandat. Ce serait l’erreur de trop qui sonnerait la fin du CRIF…

Avec l’AFP







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 13 thoughts on “Crise existentielle au CRIF : Francis Kalifat, un sépharade, devient président. Une première depuis près d’un demi-siècle

    1. Aline1

      Bon ! Un séfarade, un symbole ? Bien triste qu’on en soit encore là, dans la communauté. Mais cela doit être le cas, si c’est perçu ainsi.

      Pour Mr Francis Kalifat et ses déclarations – Maintenant nous savons comment prendre « les paroles ». C’est à l’usage, si j’ose dire, que l’on verra.

      En revanche sa déclaration vis à vis du FN, n’est pas forcément subtile – comme je l’ai dit ailleurs, pourquoi condamner à vie ce mouvement ? Ce qui les met un peu sur le même plan qu’Israël toujours condamné par avance. avance…

      Sans le père, comme nous avons pardonné à l’Allemagne, nous pouvons voir ce que propose le Front National, en restant vigilants. Nous sommes d’accord que les pouvoirs sont plus que démagogues pour satisfaire des demandes qui trahissent la laïcité et quelquefois davantage – Attention il ne faut pas amalgamer tous les musulmans de France et n’admettre aucun racisme. Et bien sur, voir si véritablement la haine anti-juive, ne subsiste pas dans les rangs du FN.

      Mais pour cela, il faut donner une possibilité à Marine le Pen. Sinon, c’est non seulement un délit de démocratie – en plus c’est cracher sur les opinions d’une bonne partie des français. En avons-nous le droit ?

    2. pelegrino

      Les gauchistes sont bien les plus dangereux !
      Il faut écouter Maitre Collard et le remercier pour ses interventions en faveur d’Israël.

    3. moreno dominique

      ne nous trompons pas d’ennemie ce n’est pas le F N mais les socialos et l’extrême gauche les ennemies d’Israël les Le Pen et consort n’étaient pas à Vichy du temps du maréchal mais bien les socialistes voyez les Déat Doriot Laval et Mitterrand

    4. Charles DALGER

      TROP TARD !
      Le crif ne représente plus rien. Vous dites que KALIFAT fut bétari dans sa jeunesse. Et alors ? C’était il y a longtemps. En Israël même, nous avons vu des anciens du Léhi et de l’Irgun se rallier à la malédiction d’Oslo.

      Kalifat est au crif depuis longtemps. Et depuis longtemps il a avalé en silence toutes les saloperies commises par les crifards. C’est impardonnable.

      D’autre part, il continue de considérer le FN actuel comme une menace antijuive. Bref, ce KALIFAT est bel est bien toujours un crifard. C’est sans espoir, et c’est tant mieux !

    5. lucid

      Il convient de rappeler que les CRIF ont été crées à la demande des collectivités locales qui souhaitaient n’avoir qu’un seul interlocuteur qui parle d’une seule voix au lieu d’une file interminable d’associations discordantes.

      C’est du Vivre-Ensemble, qui a bien assumé son rôle, même si le judaïsme qui n’a pas foncièrement vocation politique, autre que les ambitions personnelles, ne s’y retrouve pas toujours.

      Il serait malvenu de se laisser polluer par ce discours angéliste qui veut en faire une institution à l’exemplarité pour une autre religion qui, elle, se confond avec des visées politiques d’une représentativité nationale pour y greffer un parti;

      Le CRIF est certes, politique et utile et rayonne correctement,mais il est normal qu’il ne trouve pas foncièrement d’écho chez tous. Ce n’est pas la peine ni de jeter son bénévole en chef en pâture, ni au contraire, de le magnifier afin de servir de passe-droit aux autres.

    6. David 1

      Ce monsieur , comme nombre de bourgeois et commerçants juifs , est un notable , de ces notables assoiffés de reconnaissance sinon de pouvoir

      Peut être adolescent était il au Betar , c’est mieux que rien car depuis il est devenu un grand apparatchik de la communauté juive trinquant avec Chirac , Mitterand ou Hollande et ce avec le support du Hérout de France dont il a été vice Président puis Président du Likoud (nouvelle appellation du Herouth )européen

      Sépharade aussi, un soir lors d’une réunion à Paris , je me suis trouvé seul aux prises (certes verbales) avec des anti Sharon israéliens , eh bien , ce monsieur n’a rien dit et n’a pas exposé son look de vice Président du Hérouth qu’il était ce que Jacques Kupfer n’aurait pas fait

      Sa posture a priori anti Le Pen ne m’inspire pas du tout et semble manifester plutôt le signe d’une continuité avec ses anciens collègues du CRIF

    7. bernie

      Qu’ils soient de droite ou de gauche, les extrêmes sont dangereux.
      Ils y avaient des socialistes à Vichy, mais beaucoup plus dans les rangs de la Résistance et dans les camps, qu’ils soient de prisonniers, de travail ou de concentration.
      Au lieu de se battre la coulpe, regardons plutôt du côté de la communauté musulmane, qui elle, s’entend très bien, toutes tendances confondues pour nous transformer en dhimmis.

    8. RIBOH

      Sepharade,et plus jeune ,aussi….Le crif ,organisateur de « grande bouffe » annuelle et pour des privélégiés faux culs ,anti-sionistes en générale ,et pas « anti-juifs du tout »???,Si CE monsieur Kalifat ,sépharade ,au nom arabe ,ancien BETAR ,donc des « couilles » peut faire du crif autre choses ,qu’une réunion de gens comme il faut,pourquoi pas!!
      qu’il fasse descendre dans la rue ,plus souvent un drapeau ISRAELIEN ,sans avoir honte d’etre sioniste!
      ce drapeau vaut mieux que cette cgt foulardee de KEFIEH ,de drapeau palestinien,et de nord africains islamistes et anti-juifs dans ces manifs anti loi el kjomeri!!
      Au boulot FRANCIS …..LES – DE 5% de juifs attendent tes ordres!

    9. DAVID BENSADOUN

      qu’elle élection????quand il n’y a personne d’autres,que dénie de démocratie et sépharade ou pas il sera nul comme ces prédécéseurs a part une fois ou cukerman a dis une phrase lors d’une soirée du crif et comme il a eu peur aprés on ne l’a plus entendu tout comme le prasquier et les autres avant lui.nous en avons assez de ces personnes qui avec le titre de président pensent que sous les dorures de la république il vaut mieux se taire que de dire et défendre les juifs de france et l’état D’ISRAEL,et les médias juives sont aussi coupable car c’est ferme ta gueule pour ne pas se faire mal voir de leurs collégues journalistes parce que ça ce n’est pas bien,quand au sois disant président des ejdf toujours a critiquer l’état D’ISRAEL parce que c’est bien c’est a la mode et je préfere arreter la car cela me donne la nausée

    10. David 1

      I. Haïm

      Cukierman était Ashké et comme pas mal d’Ashkés ou de gens de l’Est d’origine étrangère , il y a une recherche d’identité plutôt confuse .et qui a donné des résultats piteux : Alain Krivine, Charles Fiterman , Georges Séguy , Rony Braumann , Daniel Cohn Bendit ….

      Et je pourrais continuer ainsi jusqu’à demain matin . Or ces gens ne représentent qu’un segment du peuple juif et les effets de leur extravagante et dommageable recherche retombe sur l’ensemble des Juifs .

      Cessez de vous prendre pour des cadors .

    11. yves bernard

      Les musulmans français vont être contents eux qui rêvent d’un grand kalifat! Lui mesure combien en fait????

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap