toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Barack Obama considère-t-il Israël comme un partenaire ou plutôt comme un problème ?


Barack Obama considère-t-il Israël comme un partenaire ou plutôt comme un problème ?

Dennis Ross diplomate chevronné, qui a utilisé l’occasion de la conférence pour promouvoir son dernier livre, a déclaré que Washington n’a pas réussi à évaluer les priorités des régimes arabes.

Barack Obama est l’un des cinq présidents de l’histoire moderne qui a décidé consciemment d’essayer de s’éloigner [lui-même et son administration] d’Israël», a déclaré dimanche, son ancien assistant, Dennis Ross.

Lors de la conférence annuelle de The Jerusalem Post à New York, Ross, un diplomate chevronné qui a travaillé sur les négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens sous Reagan, HW Bush, Clinton et les administrations Obama, a déclaré que la Maison Blanche a travaillé en admettant l’hypothèse que «Israël est plus un problème qu’un partenaire. »

« Si vous vous éloignez d’Israël, vous gagnerez avec les Arabes», a déclaré Ross, résumant la prémisse de la politique de l’administration Obama sur le conflit israélo-palestinien.

Mais il a dit que cette hypothèse n’est pas unique à cette Maison Blanche sous Obama et que d’anciens présidents Eisenhower, Nixon, Carter et H. W. Bush tous ont essayé de se distancer d’Israël pour la même raison.

Ross a offert son analyse de l’approche de cette politique: «Chaque administration qui a tenté de se distancer d’Israël n’a rien gagné,» dit-il.

Le diplomate a également déclaré que l’administration Obama a travaillé pour une solution à deux Etats croyant que cela apporterait la paix au Moyen-Orient élargi, mais il soutient que cette hypothèse est tout aussi erronée.

« Si demain ce problème était résolu, cela n’empêcherait pas une seule bombe d’exploser en Syrie », a-t-il dit.« Cela ne changerait pas l’ambition de l’Iran dans la région. Cela ne changerait pas les défis auxquels Egypte est confrontée. »

Ross a demandé si un accord de paix global est possible dans le climat politique actuel – à Jérusalem et à Ramallah. Mais il se dit un optimiste, et a déclaré que son dernier livre, « Doomed to Succeed », (voué au succès) vise à sensibiliser le prochain président sur les erreurs des négociations passées.

Jforum







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Barack Obama considère-t-il Israël comme un partenaire ou plutôt comme un problème ?

    1. degoute

      Ross a compris que s approcher plus des arabes n apporte rien de bon. a cause de leur haine et leur incapacite a quoique ce soit..

      Il suffit de voir comment l iran remercie les usa en souhaitant la mort du satan mecreant americain!!

      Les arabes st nombreux mais ne sont pas fiables.Ils st gouvernes que par la haine du mecreant dhimmi a vie (soumis aux musulmans). le reste est taquya (ruse ou supercherie )recommandee ds le coran.
      L histoire et la geo-politique en sont la preuve concrete….

    2. María

      Aaron,
      Nous sommes tous des primates, mais en tenant des propos qui se voulaient assurément racistes, c’est vous qui apparaissez comme quelqu’un de primaire.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *