toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Voile islamique: des étudiants de Sciences Po organisent une journée «Hijab Day»


Voile islamique: des étudiants de Sciences Po organisent une journée «Hijab Day»

Pour sensibiliser sur le port du voile et «démystifier le tissu», des étudiants de la grande école parisienne encouragent leurs camarades à «se couvrir les cheveux d’un voile le temps d’une journée», ce mercredi.

«Démystifier le tissu!» Voilà le mot d’ordre du «Hijab Day» qui se tient ce mercredi à Sciences Po Paris. S’inspirant d’une initiative mondiale, le World Hijab Day, dont la première édition a lieu chaque 1er février depuis sa création en 2013, un groupe d’étudiants de l’Institut d’études politiques (IEP) parisien encourage leurs camarades de l’institution à «se couvrir les cheveux d’un voile le temps d’une journée».

Ces étudiants, qui se revendiquent «humanistes, féministes, antiracistes, anti-paternalistes» mais ne veulent pas expliquer davantage leur démarche, accueilleront le matin les étudiants de Sciences Po «en péniche», le hall d’entrée du bâtiment historique de l’IEP au 27, rue Saint-Guillaume, à Paris, «avec (leurs) plus jolis foulards et pashmina pour des petits tutorats et une assistance manuelle».

L’initiative, lancée sur Facebook, a suscité de très nombreux commentaires divergents et parfois cinglants, amenant l’organisatrice à supprimer les discussions. Malgré cela, plus de 160 étudiants ont indiqué qu’ils y participeraient, sur plus de 2 000 invités.

Loading...

L’idée d’organiser un tel événement a émergé en réaction aux «réflexions de (…) ministres à l’égard» des femmes voilées. Répondant à une question sur la mode islamique, fin mars, Laurence Rossignol, ministre des Droits des femmes, a comparé les femmes voilées aux «Nègres américains qui étaient pour l’esclavage». Dans une interview à Libération, le premier ministre, Manuel Valls, avait, lui, relancé le débat sur le port du voile à l’université en appelant de ses vœux une loi l’interdisant.

Après les polémiques engendrées par ces propos, les organisateurs du Hijab Day veulent sensibiliser leurs camardes sur «la question du foulard en France». Selon eux, l’objectif est de faire comprendre «la stigmatisation vécue par de nombreuses femmes voilées en France».

«J’ai d’abord cru à une blague»

Au sein de l’IEP parisien, l’événement ne laisse pas insensible. «J’ai d’abord cru à une blague», explique Romain Millard, président de l’association Les Républicains à Sciences Po. «Pas défavorable au voile à l’université, je ne le tolère que comme un choix vestimentaire et intime», et non pas comme une «expérience culturelle à partager», explique l’étudiant en master de droit public.

À l’Unef Sciences Po, on considère que «l’initiative est louable, car elle rappelle que le port du voile est un acte que les individus font, ou pas, en fonction de leur propre volonté». Surtout, la tenue de ce Hijab Day à Sciences Po pourrait permettre de «créer un débat constructif autour de la question du voile à l’université», estime le syndicat.

Le discours est radicalement différent à l’UNI, qui «s’oppose fermement à la tenue de cet événement». Jens Villumsen, délégué national du syndicat étudiant, y voit une «véritable provocation et incitation communautariste à Sciences Po, en totale contradiction avec les valeurs de la République et le respect des droits des femmes».

Learn Hebrew online

Au contraire, l’association Politiqu’elles, qui «œuvre à la promotion des femmes en politique», indique soutenir «pleinement cette initiative». «Le Hijab Day vise à donner la parole à celles dont on parle tout le temps et qui ne sont jamais écoutées», explique l’association, qui prône «un débat serein sur ce thème».

Pour la direction de l’établissement, la tenue de cette initiative «dans les murs de Sciences Po ne saurait être interprétée comme un quelconque soutien de l’école».

Source

Loading...






Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 18 thoughts on “Voile islamique: des étudiants de Sciences Po organisent une journée «Hijab Day»

    1. FANNY

      Ce genre de célébration est inadmissible à Scieces Po. justement. Pourquoi la direction ne l’interdit-elle pas? Comment le personnel enseignant réagit-il?
      On ne sait pas non plus comment la majorité des étudiants réagit en dehors d’un faible chiffre de réponses positives.

    2. .,,משה ז

      Je serais plutôt pour une séance lapidation d’étudiantes non-mariées et non-vierges, histoire d’expérimenter l’islam dans sa version « pays qui imposent le voile » !

      Ca va à une vitesse, encore 6 mois et le voile sera obligatoire sur le territoire « français » !

    3. alauda

      La direction de l’établissement pourrait considérer cette initiative comme du prosélytisme et s’y opposer « dans les murs de Sciences Po ». C’est la seule à pouvoir le faire. Elle ne le fait pas, se contentant d’une réponse à la Pilate : qui ne dit mot, consent !

    4. michel boissonneault

      une journée hyjab ……après c’est une journée PÉDO ….après c’est une journée lapidation ….. après c’est une journée pour marié une fillette de 7 ans…..
      science PO ou science propagande

    5. Pinhas

      Laïcité , vous avez dit laïcité !!

      A qui s’adresse cette laïcité ?

      Réponse : A tous sauf aux musulmans car ils sont nos maîtres et c’est ce qu’ils nous démontrent une fois de plus .

      Ils nous démontrent une fois de plus qu’ils gagnent du terrain et piétinent nos lois , nos valeurs , notre empreinte .

      Pour ma part , puisque c’est ainsi , je conseille à tous les autres étudiants de se couvrir la tête avec une kippa .

      Vous verrez que le diable sortira furieux et se ruera sur ceux qui porteront la kippa .

      PAUVRE FRANCE .

      Vivement 2017 , tout ce cirque va s’arrêter .

    6. danielle

      il y a 50 ans çà aurait fait « folklorique » ….en 2016 çà fait enrager car on est tous ou presque allergique à certaines tenues

    7. gregoire

      C’est quand ils sont nombreux qu’ils sont dangereux !.On a atteint le point de non retour même les futures élites sont gagnés par le cancer islamophile
      L’invasion tentaculaire de la pieuvre islamique c’est surement encore la faute des juifs!
      Ce pauvre pays sent le cadavre en décomposition.
      science pot à merde!

    8. Frank Giroux

      C’EST UNE FORME DE REVENDICATION POLITIQUE.IL NE FAUT PAS SE LEURRER : AUJOURD’HUI, LE VOILE N’EST PAS UNE PIÈCE VESTIMENTAIRE, C’EST UNE FORME DE REVENDICATION POLITIQUE.

      La finalité est : soumission, oppression des femmes, violence envers les homosexuels, refus d’accorder les mêmes droits à ceux qui n’ont pas la même religion…

      Le pas suivant de demander un congé férié (payé par les entreprises) pour cette journée en enlevant un férié chrétien.

      Espérons que les étudiantes auront assez de lucidité pour leur rire au nez en arrivant avec des chevelures super bien coiffées, colorées et enjolivées par de beaux bijoux de cheveux!

      Non mais quelle engeance ces arabo musulmans. Tout droit sorti de l’enfer

    9. Maurice

      Moi he veux bien un hijab day , mais avec au choix top less ou mini Jupe tres tres courte
      Une forme d homeopathie en quelque sorte

    10. Maurice

      Moi je veux bien un hijab day , mais avec au choix top less ou mini Jupe tres tres courte
      Une forme d homeopathie en quelque sorte

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *