toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

[Vidéo] Les gauchistes de « Nuit debout » chassent Alain Finkielkraut « Casse-toi », « dégage », « facho ! ». Finkielkraut « On a voulu purifier la place de ma présence »


[Vidéo] Les gauchistes de « Nuit debout » chassent Alain Finkielkraut « Casse-toi », « dégage », « facho ! ». Finkielkraut « On a voulu purifier la place de ma présence »

Samedi 16 avril, les gauchistes qui squattent impunément la Place de la République ont chassé Alain Finkielkraut en l’insultant et en lui crachant dessus.

Venu pour assister à l’assemblée générale et se faire un avis sur le mouvement, le philosophe a été chassé par certains participants du mouvement Nuit debout le 16 avril au soir. Une scène filmée et diffusée sur les réseaux sociaux. L’Académicien a répondu aux insultes par d’autres insultes.

C’est étrange, pour un collectif qui se gausse de démocratie, de ne pas accueillir ceux qui ne pensent pas comme lui. C’est pourtant ce qui s’est passé samedi 16 avril, lorsque le philosophe et Académicien Alain Finkielkraut est venu passer une tête place de la République pour, dit-il, « écouter » et se « faire un avis », « s’avoir à quoi [s’en] tenir sans passer par le filtre des médias » sur Nuit debout, qui occupe la place chaque soir depuis le 31 mars. Finkielkraut en est certainement sorti avec quelques certitudes. À peine arrivé, il doit répondre aux insultes de plusieurs personnes à coup de violents : « Casse-toi », « dégage », « facho !« … D’autres tentent en vain d’apaiser la situation.

Escorté par certains participants, le philosophe va s’exfiltrer de la place de la République en compagnie de son épouse, et ce avant même d’avoir pu rejoindre le coeur de Nuit Debout. Excédé, il répond également à coup de « fascistes ! » et « connasse » à ses agresseurs : « Je me fais insulter, je peux répondre aussi, oui !  Je suis quand même un être humain », lâche-t-il. L’altercation, filmée par un militant du nom de Sadia Diawara, a été diffusée sur Youtube dans la nuit.

« On a voulu purifier la place de la République de ma présence »

Interrogé par un média en ligne, le Cercle des Volontaires (dont la ligne éditoriale « alter » flirte avec la dissidence de Dieudonné, mais qui s’est présenté auprès du philosophe comme un « média indépendant »), Finkielkraut a ensuite réagi : « J’ai été expulsé d‘une place où doit régner la démocratie et le pluralisme. Donc cette démocratie, c’est du mensonge, cette pluralité, c’est du bobard ». Avant d’ajouter : « On a voulu purifier la place de la République de ma présence, et donc j‘ai subi cette purification avec mon épouse ».

Le jour même, une autre figure médiatique bien connue a reçu un tout autre accueil : Yanis Varoufakis, l’ancien ministre grec des Finances, s’était rendu sur la place de la République devant plusieurs milliers de personnes. À l’instar de l’économiste Frédéric Lordon, qui pointe comme l’une des têtes de pont de ce mouvement, Varoufakis apparaît comme un symbole de l’idéologie qui se dégage de Nuit debout : contre les institutions et contre la mondialisation néo-libérale.

Source

Le groupuscule antisémite du Cercle des Volontaires, proche de Soral et Dieudonné, a filmé la scène :





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “[Vidéo] Les gauchistes de « Nuit debout » chassent Alain Finkielkraut « Casse-toi », « dégage », « facho ! ». Finkielkraut « On a voulu purifier la place de ma présence »

    1. alauda

      N’en déplaise aux ignares sectaires, scribouilleurs de panneaux dérisoires, qui squattent la Res Publica, Alain Finkielkraut se range à la lettre F, devant Flaubert.

      Le Silence de la mer, Vercors – Extrait :
      Il était devant les rayons de la bibliothèque. Ses doigts suivaient les reliures d’une caresse légère.

      « …Balzac, Barrès, Baudelaire, Beaumarchais, Boileau, Buffon…Chateaubriand, Corneille, Descartes, Fénelon, Flaubert…La Fontaine, France, Gautier, Hugo…Quel appel ! » dit-il avec un rire léger et hochant la tête. « Et je n’en suis qu’à la lettre H !…Ni Molière, ni Rabelais, ni Racine, ni Pascal, ni Stendhal, ni Voltaire, ni Montaigne, ni tous les autres !… » Il continuait de glisser lentement le long des livres, et de temps en temps il laissait échapper un imperceptible « Ha ! », quand, je suppose, il lisait un nom auquel il ne songeait pas. « Les Anglais, reprit-il, on pense aussitôt : Shakespeare. Les Italiens : Dante. L’Espagne : Cervantès. Et nous, tout de suite : Goethe. Après, il faut chercher. Mais si on dit : et la France ? Alors, qui surgit à l’instant ? Molière ? Racine ? Hugo ? Voltaire ? Rabelais ? ou quel autre ? Ils se pressent, ils sont comme une foule à l’entrée d’un théâtre, on ne sait pas qui faire entrer d’abord »

    2. Nonna

      On voit bien, dès que l’on n’est pas de leur bord, il faut « dégager ». M. Finkielkraut aurait dû se douter de la chose. Mais peut-être n’a-t-il pas regardé la télévision car rien qu’en voyant les divers reportages des médias sur cette population on comprend pourtant qui ils sont ……..

      Respect envers M. Finkielkraut

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *