toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Pourquoi je quitte la France par Guy Millière


Pourquoi je quitte la France par Guy Millière

OPINION

Je quitte la France. Je n’y restais encore que pour prendre soin de mes vieux parents. Ils sont tous deux décédés maintenant. Plus rien ne me retient.

J’aurai la nostalgie de ce que fut la France ; mais je l’éprouve déjà présentement quand je suis en France. Ce pays n’est plus celui que j’ai connu dans ma jeunesse. Des mosquées y émergent, et des églises sont transformées en parkings. Le grand remplacement décrit par Renaud Camus est en marche, et des auteurs tels que Renaud Camus, ou Eric Zemmour, sont traînés devant les tribunaux parce qu’ils le disent. Ceux qui sont attachés à la civilisation occidentale sont traités de fascistes quand bien même leurs valeurs sont l’inverse du fascisme, qui est un socialisme, et qui, au temps où Mussolini prononçait ses premières diatribes, suscitait l’admiration des compagnons de route de Lénine. Les villes sont mutilées par l’écologisme débridé qui multiplie les poteaux métalliques, les parpaings cimentés et les impasses. Le paysage politique et médiatique ne vaut pas mieux que le paysage urbain, et hors Valeurs Actuelles, plus un seul grand magazine ne me semble lisible. Parmi les hommes et les femmes politiques, pas un seul, pas une seule, ne me pousserait à me déplacer vers un bureau de vote : je pourrais à la rigueur tenter de discerner le moins mauvais, ou la moins mauvaise. Je n’attends pas de redressement. J’espère me tromper, et, oui, j’ai de la compassion pour ceux qui vivent dans la pénurie, la pauvreté, l’épuisement, et sous le coup des menaces. Des attentats tels ceux du 13 novembre auront sans doute lieu à nouveau dans un futur proche. Le pire, hélas, est à venir.

Je me dirige vers les Etats-Unis où je séjourne souvent depuis une trentaine d’années, et où je résiderai désormais. C’est un pays qui se porte beaucoup moins bien aujourd’hui que dans les années 1980, au temps du grand Ronald Reagan : les années Obama ont été particulièrement désastreuses, il y a davantage de pauvres, des déficits se creusent, le venin socialiste y circule dans un trop grand nombre de têtes. Mais il reste une atmosphère de liberté et de dynamisme qui a déserté l’Europe. Les valeurs judéo-chrétiennes qui me sont chères y sont encore affirmées, et des milliers de lieux de culte juifs et chrétiens se dressent. Il y a des espaces immenses et ouverts. Les villes ne sont pas mutilées. Quand des débats ont lieu, ils sont encore imprégnés de pluralisme. La gauche y est aussi lamentable et délétère qu’en France, et voir ses deux incarnations dans la campagne des élections primaires démocrates est tristement significatif de son état de décomposition : le choix est entre une femme cynique et corrompue et un homme qui tient des discours dignes de ceux d’Olivier Besancenot. Mais il existe un vaste mouvement conservateur, et un espoir de renouveau du côté républicain. Les conservateurs présentement se déchirent, mais la vivacité des oppositions est la marque d’une démocratie vivante, et que le conservatisme américain puisse être incarné par un homme d’affaire qui brave le politiquement correct, par deux fils d’immigrants cubains, par un noir devenu neurochirurgien de réputation mondiale est symbolique des capacités de renouveau d’un pays qui reste celui où s’invente l’avenir et où se décide une bonne part du devenir du monde.

Pour soutenir Europe Israël financièrement, cliquez ici et choisissez le montant de votre don.

Je me dirige vers les Etats-Unis, et je me dirige vers l’Ouest, parce que c’est à l’Ouest que les espaces sont encore plus immenses et plus ouverts, parce que c’est à l’Ouest que les villes deviennent elles-mêmes plus vastes, et que les capacités d’innovation et d’imagination de l’être humain montrent ce qu’elles peuvent accomplir lorsque la libre entreprise est à même de donner sa pleine mesure, parce que l’Ouest américain montre que rien n’est impossible. Une ville telle que Los Angeles est sortie du désert et n’était il y a deux siècles qu’une bourgade peuplée de cent personnes. Une ville telle que Las Vegas est elle aussi sortie du désert, et n’existait pas au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale.

Je reviendrai en France. Je ne puis et je ne veux me détacher de mes racines. Mais j’entends être désormais là où j’ai choisi, et là, selon l’expression consacrée, les choses se passent.

© Guy Millière pour Dreuz.info





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 12 thoughts on “Pourquoi je quitte la France par Guy Millière

    1. Mike

      « Never sell America short. »

      Litéralement:
      «Ne vendez pas les États-Unis à découvert.»

      Il a raison.

    2. PItchoun2001

      il a bien raison : plus d’avenir pour le juifs en Europe .
      bonne chance dans cette nouvelle aventure qui s ouvre a vous M Milliere !

    3. Hirondelle de Rivage

      Oui, Bonne Chance Mr Guy Milliere.. Cela ne devrait pas vous empécher d’écrire sur Europe Israel. Un point de vue depuis un Nouvel angle. Vous rester ex toujours très intéressant à lire. Ne nous oublier pas !

    4. Hirondelle de Rivage

      Mon commentaire est farçi de fautes de grammaire dûes à ce système qui décide pour vous ce que vous supposez écrite !
      Toutes mes excuses !

    5. robert davis

      Son analyse est bonne comme toujours et j’espère que même des USA il nous donnera ses commentaires et ses idées qui nous manqueraient sinon. L’internet fonctione de partout. En ce qui conerne la France je ne suis pas sûr qu’elle soit foutue une alliance entre Marine et Les Républicains doit êztre possible même avec Sarkozy qui n’a pas été brillant pourtant. Les autres sont pires et pro arabes carrémment. Les polititciens se déchirent d’abord et se réconcilient ensuite, rien n’est fini. Il faut foutre les arabes dehors et débrrasser le pays aussi des gauchistes hitlériens et ensuit tout ira bien on aura même de la croissance, ce n’est npas sorcier quand même.

    6. Seban

      Le tableau de décadence que brosse de la France Monsieur Guy Millière est remarquablement juste, tant il respire le bon sens et l’intelligence . Au fond il dénonce et déplore l’étalage de la médiocrité et la banalisation des dénis de vérité qui ternissent notre douce France . Dans ce beau pays, de nobles valeurs comme le courage, la vérité, l’amour, le respect d’autrui et l’excellence sont chaque jour attaquées et moquées par une multitude d’ennemis de la vérité malheureusement investis de pouvoirs, en politique, dans les médias et dans les administrations ; et la voix des hommes et des femmes de valeur n’est que rarement écoutée ; pire, si parfois elle réussit à se faire entendre, une agressivité sans fondement se déchaîne alors souvent contre eux . Un jour, j’ai posé, sous forme d’énigme, une question sur Facebook pour voir si ceux qui la liraient trouveraient la réponse ; c’était la question suivante : quel est le seul pays au monde à qui on reproche de ne faire que se défendre ? Tout le monde a immédiatement deviné la réponse : l’Etat d’Israël . C’est une preuve, dit en passant, que tout le monde sait qu’Israël est la victime, pas l’agresseur . Pourtant, la majorité des lecteurs de ma question a réagi par l’agressivité et la haine . Je vous ai raconté cette anecdote parce qu’elle me paraît significative d’une inquiétante dérive en France vers le mensonge, la désinformation et parfois la haine du bien et de la vérité . Heureusement, des hommes et des femmes de France et de toutes origines sont scandalisés de cette situation et la combattent de plus en plus vigoureusement, ce qui prouve que le déclin français a été stoppé net par la prise de conscience salutaire d’un grand nombre de la population . La France millénaire et saine, la France des Racine, Descartes, Molière, Victor Hugo et Jaurès n’a pas dit son dernier mot ! elle reste puissante grâce à ses millénaires de culture et d’humanisme ; son parfum d’éternité a résisté, résiste et, je l’espère, résistera toujours à l’adversité ! si, comme je le crois, les menteurs sont enfin démasqués, alors nous sommes à l’orée d’une révolution aussi importante que celle de 1789 .

    7. Hector

      Seban,

      Quel est le seul pays au monde à qui on reproche de ne faire que se défendre ? Tout le monde a immédiatement deviné la réponse : l’Etat d’Israël . C’est une preuve, dit en passant, que tout le monde sait qu’Israël est la victime, pas l’agresseur .
      Vous posez donc des questions pour vous complaire dans vos points de vue qui sont donc en fait des présupposés. Tout le contraire d’une attitude scientifique qui vous permettrait d’envisager d’autres types d’interprétation.
      Si vous saviez tout ce que pourrait faire Israel, les israéliens et même les juifs pour inverser cette position désastreuse :
      Je vous soumets une autre question: Pourquoi Israel est elle donc toujours sur la défense? Et une autre, dont je vous donne la réponse: Qu’a t-elle de moins que les autres ? RIEN.
      Mais ce qu’il faut en vérité, c’est COMMUNIQUER AVEC LES BONS CODES. Agir, être audacieux et humble en politique, en société. Ils faut des staffs qui ont confiance en eux et pas des faux semblants de confiance en soi;
      votre question sur facebook démontre à quel point nous sommes enfoncés dans nos lacunes. Mais soyez certain qu’Israel pourrait largement sublimer son image si elle était beaucoup plus saine et plus juste dans ses approches internes.
      Il faut travailler à se réaliser avant d’attendre la reconnaissance des autres: Tout un programme.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *