toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Pour Houria Bouteldja le terrorisme est, certes, une arme terrible, mais nécessaire. L’ennemi c’est le peuple blanc, propriétaire de la France


Pour Houria Bouteldja le terrorisme est, certes, une arme terrible, mais nécessaire. L’ennemi c’est le peuple blanc, propriétaire de la France

Quand la porte-parole du parti des Indigènes de la République décerne des permis de discrimination anticommunautaires selon des critères pour le moins communautaristes. Sidérant.

Détourner un avion est spectaculaire et dangereux. Détourner des valeurs est moins spectaculaire, mais tout aussi dangereux. Tel est l’exercice auquel se livre Houria Bouteldja, égérie des Indigènes de la République, dans son dernier ouvrage, les Blancs, les Juifs et nous, petit bréviaire de l’antiracisme détourné en racialisme décomplexé.

Pour ce genre d’exercice, mieux vaut avoir des parrains. On se référera donc à Sartre. Attention ! Pas n’importe quel Sartre, mais celui justifiant les attentats de Septembre noir contre l’équipe israélienne participant aux jeux Olympiques de Munich, en 1972 (11 morts). On invoquera alors le principe selon lequel le terrorisme est, certes, une arme terrible, mais nécessaire quand les opprimés n’en ont pas d’autres, argument qui peut servir en d’autres occasions, encore plus sanguinaires. Bravo, donc, à Jean-Paul Sartre, cet homme qui a osé être « un traître à sa race », celle des Blancs – les Blancs racistes, s’entend, ce qui est une tautologie.

EVOQUANT CET ENFER HEXAGONAL, ON ADMINISTRERA UNE LEÇON CONDESCENDANTE AUX JUIFS

On se réclamera également de Jean Genet, qui s’est réjoui de la débâcle française en juin 1940. Genet est formidable, car « il s’en fout, de Hitler ». Lui, au moins, va à l’essentiel : la primauté du conflit de race sur le conflit de classe, invariant structurel qui désigne l’ennemi, « le peuple blanc, propriétaire de la France ». Evoquant cet enfer hexagonal, on administrera une leçon condescendante aux juifs. On les accusera de prétendre s’intégrer dans le royaume du« racisme républicain » où le « philosémitisme béat » est « le dernier refuge de l’humanisme blanc ».

On niera évidemment toute forme d’antisémitisme (comment pourrait-on penser une chose pareille ?). Mais on rappellera avec des mots choisis que « pour le Sud, la Shoah est – si j’ose dire – moins qu' »un détail » ». Sans illusions, on sommera les juifs de se libérer de « l’Etat-nation français et de l’Etat-nation israélie », ce qui est tout un programme.

Pour mettre les points sur les i, on écrira : « J’appartiens à ma famille, à mon clan, à mon quartier, à ma race, à l’Algérie, à l’islam. » Dont acte. Pour défendre « nos frères », on ira jusqu’à tenir des propos d’une ambiguïté raffinée sur les droits des homosexuels et sur le féminisme, causes forcément douteuses puisque défendues par des « démocrates blancs ». Pour les gays, on rappellera une formule vieille comme le monde, mais qui conserve une fraîcheur intacte : « Nos hommes ne sont pas des pédés. » A contrario, on célébrera « la puissance virile de nos hommes » (des vrais, eux).

S’agissant du féminisme, on expliquera qu’il « fait partie des phénomènes européens exportés », autrement dit des marchandises avariées dont il faut se méfier. Histoire de montrer jusqu’à quelles extrémités peut conduire la logique communautariste, on évoquera le cas d’une femme noire violée par un homme noir à qui l’on demande pourquoi elle n’a pas porté plainte. Réponse de cette dernière : « Je ne pouvais pas supporter de voir un homme noir en prison. » Un Blanc qui viole une Noire, c’est un crime raciste. Un Noir qui viole une Noire, c’est une affaire de famille.

Pour conclure, on fera le rappel religieux nécessaire en ce pays menacé par une « impiété collective ». En effet, Allah « échappe à la raison blanche », alors que, « de sa foi, l’indigène tire sa puissance ». Il sait qu’il lui faut condamner « les théories blasphématoires ». On précisera même au cas où certains n’auraient pas compris : « Répétons-le autant que nécessaire : Allahou Akbar ! Détournons Descartes et faisons descendre tout ce qui s’élève. »

Voilà. On aura rempli sa mission. On pourra ensuite se regarder dans la glace sans être tenté de l’essuyer, ce qui serait pourtant le seul geste salutaire.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 12 thoughts on “Pour Houria Bouteldja le terrorisme est, certes, une arme terrible, mais nécessaire. L’ennemi c’est le peuple blanc, propriétaire de la France

    1. michel boissonneault

      j’aime cette femme , j’aime son discours car elle me facilite le travail avec mes convictions que l’islam est le danger no 1 de la planète …. comme porte-parole elle prouve a tous que l’ennemi est maintenant parmi nous …. l’ennemi islamique ne veut pas + ne peut pas cohabiter avec nous

    2. alauda

      Une fonctionnaire islamo-fasciste invitée sur les plateaux télé. Son idéologie y respire la méchanceté, l’esprit de vengeance…
      La haine, ça commence par des insultes (sous-chiens)… on sait comment ça se termine.
      Elle finira par dire le mot de trop.

    3. Pinhas

      2017 , vite .

      Que ces traitres à la patrie soient jetés hors de France ou au bagne .

      Je ne peux plus supporter ces rats d’égout qui se nourrissent sur la France et qui crachent sur elle .

      2017 je sais pour qui je vais devoir voter même si mes convictions sont tout autre .

      Nos seules armes sont la justice et le droit des Français .

      AUX ARMES EN 2017 .

    4. gregoire

      Cette houri entorchonnée et inculte sortie d’un mauvais roman coranique pue la corruption des neurones et en reference aux sou-chiens qui l’emmerde royalement sent la déjection de porc.
      Je pense qu’elle est toujours sous la protection de jako languedepute à l’institut du monde arabe.
      Panier de crabe Islamistes, notre ennemi déclaré, sauf par notre président.

    5. pontalto

      Ils vivent mieux en France que dans leurs pays d’origine avec les allocs et en plus ils crachent dans la soupe, on finira par les haïr.

    6. Roland

      Ne comptez pas sur « L’état  » socialiste, organisez la protection de votre famille et la vôtre. C’est le conseil d’un Belge….France, Belgique, c’est l’invasion…

    7. Henri

      Oui, c’est terrible,mais qui a laissé la conscience éclairée se pervertir en subjectivisme délirant? Qui a raconté que le FLN , qui a tué beaucoup de Musulmans représentait le bon combat? Qui a justifié en France le communisme jusqu’à sa chute? QUi a laisser s’instrumentaliser un discours révolutionnaire de destruction universelle de tous par tous? Car évidement après son délire d’apologie du terrorisme cette Houria ne s’arrêtera pas là et exterminera tout ce qui reste de blanc ou du coté des blancs parmi son camp. la Révolution dévore ses enfants après refusé à l’autre le droit d’exister. Utopies sanguinaires et sanguinolentes. En tuant l’autre, on tue l’image de ceux nous fait vivre, oui, celle d Dieu que nous portons dans notre coeur, et finalement on tue soi-même, que nous le fassions au nom d’un Islamisme fou ou d’une idéologie totalitaire. on assiste bien à la montée aux extrêmes prophétisée par R. Girard. S’il est nécessaire de s’opposer physiquement à cet esprit de destruction universelle, il serait bon aussi de ne pas nourrir cette tentation nihiliste dans nos cœurs , quelque soit le masque , qu’elle prend. Il y a eu des  » justes  » comme Camus et des porteurs de valise des idéologies , qui tournent en rond ou nourrissent les fantasmes assassins des autres. Balayons aussi devant notre porte.

    8. colette perthuis

      cette femme oublie qu’elle fait partie de la race blanche basanée n ‘est pas une race il y a 3 races : noire, jaune, blanche ( rouge n’est pas une race c ‘est comme beaucoup d’individus qui ne sont que des mélanges !! ) et dire cette insulte souvent venant de ces gens là (racistes ) par exemple  » enc… de ta race !! ou sous race …..
      feraient bien de  » réfléchir avant de vociférer !!!!!! à bon entendeur salut !!

    9. BOUVARD

      QUELQUES FOIS (et de plus en plus) j’ai envie de recréer les stalags, je ne suis pas la seule car en entendant parler les uns et les autres nous n’en sommes pas loin tant nos gouvernant français et européens sont laxistes, dhimmis corrompus aux petrodollars…….hélas tout le monde même les meilleurs en seront pour payer les frais de ces inconscients qui tentent de nous gouverner (leurs comptes en banque grossit à mesure que nos espoirs de vivre normalement entre nous s’amenuisent hélas)

    10. Delouis Marc

      1tiens j’écoute téléphone qui chante la bombe humaine ne cherchez plus elle est la bombe houria ça a commencé à sauter et c’est pas fini tant qu’on laissera la parole à des singles comme elle !!!!!!!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap