toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Panama papers: Des services secrets, dont la CIA, ont utilisé les services de Mossack Fonseca


Panama papers: Des services secrets, dont la CIA, ont utilisé les services de Mossack Fonseca

PANAMA PAPERS: Le cheikh Kamal Adham, ancien responsable des renseignements saoudiens décédé en 1999, figure également parmi les clients du cabinet, affirme le Süddeutsche Zeitung.

Des agents secrets de plusieurs pays, dont des intermédiaires de la CIA américaine, ont eu recours aux services du cabinet panaméen Mossack Fonseca, au cœur du scandale des « Panama papers », afin de « dissimuler » leurs activités, rapporte mardi le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung. « Des agents secrets et leurs indicateurs ont utilisé dans une large mesure les services du cabinet » panaméen, écrit le quotidien de Munich (sud).

Selon la Süddeutsche, « des agents ont fait ouvrir des sociétés écran pour dissimuler leurs actions (…) Parmi eux figurent également des intermédiaires proches de la CIA », la centrale de renseignements américaine.

Loading...

Dans la « clientèle » de Mossack Fonseca figurent ainsi « quelques acteurs » des ventes secrètes d’armes à l’Iran dans les années 1980 (dit « Iran-Contra »), un scandale portant sur des ventes secrètes d’armes américaines à Téhéran visant à faire libérer des otages américains au Liban et à aider financièrement les Contras nicaraguayens, affirme le journal.

Les « Panama papers » montrent encore que « d’actuels ou d’anciens responsables de haut rang des services secrets d’au moins trois pays, (…) l’Arabie Saoudite, la Colombie et le Rwanda », figurent parmi les clients du sulfureux cabinet panaméen, écrit encore la Süddeutsche. Parmi eux, le cheikh Kamal Adham, ancien responsable des renseignements saoudiens décédé en 1999, et qui « passait pour être dans les années 70 l’un des principaux interlocuteurs de la CIA » au Moyen-Orient, affirme le quotidien munichois.

Deuxième quotidien d’Allemagne en terme de ventes, la Süddeutsche Zeitung a reçu d’un informateur anonyme plus de 11 millions de documents issus du cabinet d’avocats panaméen Mossack Fonseca et qui mettent en lumière les secrets financiers des riches et puissants du monde entier.

Le quotidien libéral de gauche a partagé cette mine d’informations avec le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), qui regroupe plusieurs dizaines d’organes dans le monde.

Les révélations de ces « Panama papers » ont provoqué une onde de choc mondiale et conduit plusieurs pays à ouvrir des enquêtes afin d’identifier l’identité des fraudeurs présumés et les faits qui leur sont reprochés.

Source

Learn Hebrew online




Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *